WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Le BIR et la GP dans la politique de défense et de sécurité du Cameroun. Socioanalyse du rôle présidentiel, des concepts stratégiques et d'emploi des forces

( Télécharger le fichier original )
par Hans de Marie HEUNGOUP
Université catholique d'Afrique centrale - Master en gouvernance et politiques publiques 2011
  

sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

UNIVERSITE CATHOLIQUE D'AFRIQUE CENTRALE

INSTITUT CATHOLIQUE DE YAOUNDE
FACULTE DE SCIENCES SOCIALES ET GESTION

MASTER GOUVERNANCE ET POLITIQUES PUBLIQUES

MEMOIRE

LE BIR ET LA GP DANS LA POLITIQUE DE DtFENSE
ET DE StCURITt DU CAMEROUN

SOCIOANALYSE DU ROLE PRtSIDENTIEL, DES CONCEPTS
STRATtGIQUES ET D'EMPLOI DES FORCES

RtDIGt ET S OUTENU EN -UE DE L'OBTENTION DU MASTER EN GOUVERNANCE ET
POLITIQUES PUBLIQUES

PAR

MONSIEUR HANS DE MARIE HEUNGOUP NGANGTCHO

LICENCIt EN SCIENCES JURIDIQUES ET POLITIQUES

SOUS LA DIRECTION DU

DOCTEUR MATHIAS ERIC OWONA NGUINI

ANNtE ACADtMIQUE 2010- 2011

DEDICACE

JE DOME CE TRAVAIL :

n A mes parents, NGANGTCHO Marcel et NDONDA Géneviève ;

n A BIANKEU Guy Julien et NYAWAH Bibiche, mes frères et soeurs.

REMERCIEMENT~

Ce travail n'a été rendu possible que grâce au soutien de certaines personnes. Je pense spécialement :

· Au Docteur Mathias Éric OWONA NGUINI, Coordonnateur scientifique de la FPAE et Directeur de ce mémoire, pour sa disponibilité, ses conseils et ses encouragements.

· Au Révérend Père Martin BRIBA, Doyen de la Faculté de Sciences Sociales et Gestion, pour son soutien durant mes études à l'UCAC;

· A Colomban LEBAS et Jean-Paul HANON, maitres de conférences à Sciences Po Paris pour m'avoir initié aux études de stratégie, de défense et de sécurité;

· Au Commandant Emmanuel ELA ELA, qui a mis à ma disposition sa documentation et ses travaux.

Mes remerciements s'adressent en général :

· A tous les enseignants du Master Gouvernance et Politiques Publiques (GPP) de l'UCAC et de Sciences Po Paris, dont les enseignements ont permis de construire le profil de ce mémoire;

· Aux camarades et frères du Master GPP de l'UCAC et du Master Affaires Internationales de Sciences Po, pour les riches moments passés ensemble;

· A toutes les personnes qui m'ont accordé un entretien ;

Et enfin, mes remerciements vont :

· Aux Collègues du CERDA et de la FPAE, pour la relecture du texte

· A mes amis, pour leur soutien moral.

LISTE DES SIGLES ET ABREVIATIONS

BBR: Bataillon Blindé de Reconnaissance

BCS : Bataillon de Commandement et de Services

BLI: Bataillon Léger d'Intervention BIR: Bataillon d'Intervention Rapide BQG: Brigade du Quartier Général BSA: Bataillon Spécial Amphibie

BTAP: Bataillon des Troupes Aéroportées de Koutaba

CARNEGIE : Carnegie Endowment for International Peace

CEDEAO: Communauté Économique des États de l'Afrique de l'Ouest

CEEAC: Communauté Économique des États de l'Afrique Centrale

CEMA : Chef d'État-Major des Armées

CEMAC: Communauté Économique et Monétaire d'Afrique Centrale

CND : Centre National de la Documentation

CENER: Centre National d'Études et de Recherche

CERI : Centre d'Étude et de Recherche Internationale

CNI: Council for National Intelligence CNS: Conseil National de Sécurité

CERDA: Cercle de Réflexion sur le Développement de l'Afrique

CIA: Central Intelligence Agency CIJ: Cour Internationale de Justice CPS: Conseil de Paix et de Sécurité

CREPS : Centre de Recherches et d'Études Politiques et Stratégiques CRM: Centre de Recherche Militaire

CSID: Cours Supérieur Interarmées de Défense

DGSN: Délégation Générale à la Sureté Nationale

DSP: Direction de la Sécurité Présidentielle

DGRE: Direction Générale de la Recherche Extérieure

EMA : État-Major des Armées EMIA: École Militaire Interarmées

EMP : État-Major Particulier du Président de la République

ESIR : Équipe Spéciale d'Intervention Rapide

FAI : Fusiliers de l'Armée de l'Air FMC : Fusiliers Marins Commandos

GMI : Groupement Mobile d'Intervention GP: Garde Présidentielle

GPIGN: Groupement Polyvalent de la Gendarmerie Nationale

GR: Garde Républicaine

GSO: Groupement Spécial d'Opération FAA: Forces Africaines en Attente FAC: Forces Armées du Cameroun FAN: Forces Armées du Nigeria

FBI: Federal Buro of Investigation

FPAE: Fondation Paul Ango Ela de Géopolitique en Afrique Centrale FRS : Fondation pour la Recherche Stratégique

ICG: International Crisis Group

IEP de Paris : Institut d'Études Politiques de Paris

IRIC: Institut des Relations Internationales du Cameroun MGPP : Master Gouvernance et Politiques Publiques MINDEF: Ministère de la Défense

OTAN: Organisation du Traité Atlantique Nord

PACDS: Politique Africaine Commune de Défense et de Sécurité PDSC: Politique de Défense et de Sécurité du Cameroun

PDSN: Politique de Défense et de Sécurité Nationale

RDPC: Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais REMIA: Région Militaire interarmées

RMA: Revolution on Military Affairs

SED: Secrétariat d'État à la Défense

SEMIL: Sécurité Militaire

TNT: Trinitrotoluène

TNP: Traité de Non-prolifération Nucléaire

UA: Union Africaine

UCAC: Université Catholique d'Afrique Centrale UNC: Union Nationale du Cameroun

UPC: Union des Populations du Cameroun

USSS: United State Secret Services

RESUME

L'ordre et la sécurité publics constituent l'ontogenèse de l'État du Cameroun. Depuis le coup d'État manqué du 06 avril 1984, l'ordre et la sécurité publics s'inscrivent désormais dans une téléologie : la survie présidentielle. Partant du constat que les forces de défense et de sécurité constituent la condition sine qua non de la survie présidentielle, qu'elles y sont directement ou indirectement employées, on peut se demander :

Comment les forces de l'ordre perpétuent-elles l'ordre politique, tout en étant fabriquées par cet ordre ? Quels rôles jouent le BIR et la GP dans la politique de défense et de sécurité du Cameroun ? Quelle métaphysique sous-tend cette politique de défense et de sécurité ? Quels en sont les non-dits, le caché et l'invisible ?

Pour comprendre la place du BIR et de la GP dans la politique de défense et de sécurité du Cameroun, il faut étudier la cognation et l'alliage entre l'armée et le pouvoir politique sous le régime BIYA. En vérité, le BIR et la GP ne sont que les instruments de la politique officieuse de défense et de sécurité au Cameroun, qui est la reproduction du système de domination politique.

M 0TS CLES
BIR, GP, pouvoir, Cameroun, défense, sécurité, stratégie, président.

SOMMAIRE

INTRODUCTION GENERALE 8

PREMIERE PARTIE 28

L'AFFIRMATION DE LA PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE COMME CENTRE PRETORIEN
DE PUISSANCE : EVOLUTION DU SYSTEME MILITARO-SECURITAIRE ETATIQUE APRES
AVRIL 1984
28

CHAPITRE I 30

DECENTRAGE ET RECENTRAGE PRESIDENTIELS DANS LE SYSTEME ETATIQUE
CAMEROUNAIS 30

SECTION I LA TRANSITION CHAOTIQUE DE 1982 A 1984 OU LE DECENTRAGE PRESIDENTIEL 31

SECTION II LA DYNAMIQUE DU RECENTRAGE ET LA CONSECRATION DU ROLE PRESIDENTIEL 41

CHAPITRE II 52

LA POLITIQUE PRETORIENNE DE DEFENSE ET DE SECURITE DU CAMEROUN 52

SECTION I LA CONFIGURATION OFFICIELLE DE LA POLITIQUE DE DEFENSE ET DE LA SECURITE NATIONALE 53

SECTION II LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE DANS LA POLITIQUE DE DEFENSE ET DE SECURITE DU CAMEROUN 62

DEUXIEME PARTIE 74

LA CONFIRMATION DE LA PRESIDENCE COMME CENTRE PRETORIEN DE PUISSANCE :
LE RECADRAGE SOUVERAIN DU BIR ET DE LA GP
74

CHAPITRE 3 76

LE BIR ET LA GP AU COEUR DE LA CONFIGURATION SECURITAIRE PRESIDENTIELLE 76

SECTION I ORGANISATION ET FONCTIONNEMENT DU BIR ET DE LA GP 77

SECTION II LA NOUVELLE INGENIERIE DE LA PROPHYLAXIE POLITIQUE 84

CHAPITRE 4 96

LE BIR ET LA GP, HISTOIRE D'UNE FRAGILITE DE LA DEFENSE DU CAMEROUN:
RETROSPECTIVE ET PROSPECTIVE
96

SECTION I ENDOSCOPIE ET ARCHEOLOGIE DE LA DEFENSE ET LA SECURITE AU CAMEROUN 97

SECTION II ELEMENTS DE PROSPECTIVE SOCIOPOLITIQUE, SOCIOGEOPOLITIQUE ET SOCIOSTRATEGIQUE 107

CONCLUSION GENERALE 120

TABLE DES MATIERES 133

sommaire suivant






La Quadrature du Net