WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Expérience d'art-thérapie aux dominantes écriture et arts plastiques auprès de la personne àgée dépendante souffrant d'exclusion sociale

( Télécharger le fichier original )
par Marie NOàL
Université François Rabelais - faculté de médecine de Tours - Diplôme universitaire d'art- thérapie 2010
  

précédent sommaire suivant

INTRODUCTION

Ce travail va tenter de soulever la réalité des conditions de vie des personnes âgées et de ce qui peut amener à leur exclusion sociale. A travers plusieurs angles d'approche, nous pourrons comprendre les problèmes auxquelles elles sont confrontées, et les mesures qui existent actuellement pour y remédier. Mais lorsque la perte d'autonomie est trop forte, le placement de la personne âgée dans une institution peut s'avérer être le seul recours possible. Mais comment la personne concernée vit-elle ce bouleversement ? Comment peut-elle se retrouver exclue dans un établissement où circule tout un monde au quotidien ? Comment l'art-thérapie pourra-t-elle intervenir pour donner à la personne âgée l'envie de se réinvestir dans un groupe ?

J'ai voulu faire ce stage pratique avec cette population, car elle me passionne depuis plusieurs années. Les personnes âgées sont envahies d'idées reçues par la société, et sont souvent considérées comme des personnes qui ne sont plus capables de suivre le rythme effréné qu'a adopté la France depuis un moment. Par conséquent, elles sont délaissées, mettant leur dignité et leur identité en péril, alors qu'elles ont tant à nous apprendre. Des mesures sont appliquées pour améliorer leur qualité de vie, et bien qu'on puisse saluer ces initiatives, celles-ci sont encore loin d'être suffisantes. Il faut alors que chacun y mette du sien pour illuminer le quotidien de ces personnes qui souffrent d'avoir perdu le goût d'une vie autonome et pleine d'aventures. Et l'art-thérapie me semble être un moyen original pour y parvenir.

Je dédie cet humble mémoire de recherche à toutes les personnes âgées qui se battent pour profiter au mieux de leur quotidien, qu'elles soient ou non encore à leur domicile, ainsi qu'aux aidants qui investissent énormément d'énergie dans la préservation d'une bonne qualité de vie de leur proche ; aux aides-soignants et aux infirmiers qui font leur maximum et dans des conditions souvent exténuantes et peu gratifiantes, et à tous ceux qui pensent « qu'il n'y a plus rien à faire » quand la vie arrive doucement à son terme.

I ) L'utilisation de techniques artistiques peut permettre à la personne âgée souffrant d'exclusion sociale de revigorer l'envie de s'investir dans une collectivité.

A) La personne âgée peut se retrouver en situation d'exclusion sociale pour de nombreuses raisons, notamment à cause des pathologies.

1) Définir la personne âgée implique divers critères biologiques et socioculturels.

Si l'on souhaite parler de la personne âgée, il est primordial de définir ce que l'on entend précisément par le mot << âgée ». Nous allons vite comprendre que cette tâche n'est pas si simple, car la personne âgée est reconnue selon des critères définis par l'environnement socioculturel dans lequel elle réside. Ces critères comportent entre autres l'âge de la personne, son statut socioprofessionnel, son état de santé... Sans compter que ce terme est parfois remplacé par d'autres, comme << gens du troisième âge », ou encore << séniors », employés plus volontiers car véhiculant des idées moins péjoratives que l'usage populaire tend à donner à la première notion ; nous expliquerons cela en détail un peu plus tard dans ce chapitre.

Pour définir la personne âgée de façon globale, nous utiliserons les références établies par l'Organisation Mondiale de la Santé. Celle-ci classe la personne âgée en deux catégories établies selon des tranches d'âge différentes : le troisième âge, qui concerne la personne de 60 ans et plus, c'est l'âge de la retraite, la période où la personne a le temps de se consacrer aux projets qui ne pouvaient se réaliser du temps où elle travaillait, c'est aussi le début de la sénescence* ; et le quatrième âge, correspondant aux personnes de 80 ans et plus, l'âge où la présence de troubles physiques et mentaux ainsi que des maladies spécifiques peuvent provoquer une perte de l'autonomie* de ces personnes.

En France, il n'existe pas, au niveau légal, d'âge particulier qui considère une personne âgée en tant que telle. La médecine et les sciences humaines s'accordent avec les repères de l'O.M.S., cependant on parlera davantage de personne << vieillissante » que de personne âgée. Nous nous penchons alors sur la définition du vieillissement, qui se voit être une notion clé pour cette catégorie de personnes, mais dans laquelle il faut distinguer deux concepts, présentés par Amédée Thévenet dans Le quatrième âge : d'une part << le vieillissement de l'individu, phénomène continu et irréversible qui est propre à chacun », et d'autre part << le vieillissement de la société, phénomène fluctuant, non-réversible, qui se manifeste au rythme des générations ». À propos du premier concept, cela nous renvoie aux phases du développement normal de l'être vivant, qui croît, mûrit, puis décline ; c'est un schéma d'évolution auquel nous sommes tous confrontés, bien que cette évolution soit différente dans le rythme. C'est pour cela que déterminer le statut d'une personne selon son âge peut s'avérer ambigu et gênant. Pour le deuxième concept, nous allons nous pencher sur l'évolution démographique de la France depuis le début du siècle dernier. C'est depuis cette époque que le pays compte de plus en plus de personnes âgées par rapport à la population totale.

Nous savons que le XXème siècle fut une période très importante dans le progrès de la médecine (découverte de la pénicilline, des antibiotiques, sophistication des techniques chirurgicales, hémodialyse...) rallongeant ainsi de plusieurs années l'espérance de vie des habitants, hommes comme femmes. Cependant, Paul Paillat démontre que ce vieillissement démographique n'est pas limité qu'à ce progrès, et qu'il faut prendre en compte l'amélioration

Les mots marqués d'une astérisque * sont définis dans le glossaire aux pages 6 et 7.

du niveau de vie, et la baisse de la mortalité infantile (cf. annexe n°1). S'il y a davantage de personnes âgées aujourd'hui, c'est notamment parce que les jeunes générations se sont considérablement élargies (fin de la Seconde Guerre mondiale : génération Baby-Boom).

Comment cette population vieillissante trouve-t-elle sa place dans la société ?

précédent sommaire suivant






Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy