WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

L'alternance, levier "tendance " pour l'emploi des jeunes. Oà comment mobiliser les jeunes et les entreprises, pour une meilleure corrélation entre projets professionnels et offres d'emplois


par Dominique Postel
Arobase formations - CISP 2011
  

sommaire suivant

Centre Ressources AROBASE

10, av Alsace Lorraine 38000 GRENOBLE

L'Alternance,

levier tendance pour

Mémoire de stage - Dominique POSTEL

Coordinatrice de l'Intervention Sociale et Professionnelle Session Grenoble Janv-Juillet 2011

MIJIR Mission Locale Vienne Roussillon 9, rue Laurent Florentin 38200 Vienne

Où comment mobiliser les jeunes et les entreprises,
pour une meilleure corrélation entre projets
professionnels et offres d'emplois

l'emploi des jeunes

Introduction

Malgré une déccrue amorcée en 2010, le chômage des jeunes demeure très élevé en France. Pour le faire baisser durablement les pouvoirs publics agissent depuis quelques années sur des leviers relativement stables : contrats aidés, formations courtes, réduction de travail dans le secteur marchand. La loi sur l'alternance et la sécurisation de l'emploi récemment votée, vient réactiver une tradition française pourtant régulièrement dévalorisée. L'alternance sera la clé 2012 pour enrayer le chômage des jeunes. Et pour parfaire l'effet d'annonce, des objectifs ambitieux sont annoncés : atteindre les 800 000 apprentis d'ici 2015 !

L'ensemble des acteurs de l'insertion professionnelle et de la formation, les branches professionnelles et les entreprises sont donc conviés à la table des réflexions pour mettre en oeuvre ce grand chantier de l'emploi. Forces de propositions en tout genre, les collectivités locales, Régions en tête, réhaussent leurs objectifs et mettent en place des actions offensives pour mobiliser l'ensemble des partenaires sur ce terrain prometteur.

Les Missions Locales, concernées au premier chef par cette mesure, s'engagent également à valoriser et développer les contrats d'apprentissage et de professionnalisation auprès de leur public jeune. L'ensemble des outils sont donc sollicités et les initiatives se multiplient. La MIJIR Mission locale de Vienne et Roussillon a choisit d'apporter sa contribution en révisant à la hausse ses objectifs de contractualisation sur l'alternance, et notamment au profit des publics des ZUS (Zones Urbaines Sensibles) et des quartiers concernés par les projet CUCS (Contrats Urbains de Cohésion Sociale).

Cet engagement pose toutefois de réelles questions liées à la fois au profil du public et également à un facteur bloquant : le décalage notable entre les propositions d'emplois en alternance de la part des entreprises et la réalité des projets des jeunes suivis par la Mission Locale. L'action mise en place par la MIJIR visant à améliorer l'accès à l'alternance tente de répondre en partie à cette problématique : comment mobiliser les entreprises pour que ces dernières soient source d'emplois en alternance compatibles avec les projets professionnels des jeunes ?

Dans ce mémoire, après avoir réalisé un état des lieux du territoire et posé les conditions de réussite de l'alternance pour le jeune et pour l'entreprise, nous apporterons des pistes de réflexion sur la manière de sécuriser le pro-jet d'alternance du jeune. Enfin, nous proposerons des outils opérationnels permettant d'optimiser la mise en oeuvre de l'action de la MIJIR et de valider en même temps sa pertinence.

sommaire suivant