WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Audit interne et gestion des risques opérationnels

( Télécharger le fichier original )
par Meryem B
Université Mohamed V Souissi - Licence en finance des entreprises  2010
  

précédent sommaire suivant

Appel aux couturier(e)s volontaires

Section 5 : Audit interne et notions voisines

I. Audit interne et Audit externe

On peut distinguer entre deux grands types d'Audit, à savoir, l'audit interne et l'audit externe qui connaissent une discrimination entre les deux phénomènes au niveau de leurs statuts, bénéficiaires, objectifs, champ d'application et périodicité. Le tableau ci-dessous synthétise l'ensemble de ces différences :

Tableau 1 : Audit interne et Audit externe

 

Audit interne

Audit externe

Statut

Une personne ou un service dans l'entreprise.

Prestataire de service juridiquement indépendant.

Bénéficiaires

Direction Générale, chef de division ou de service et autres responsables.

Conseil d'administration actionnaires, clients, tiers.

Objectifs

Vérification des dispositifs du contrôle interne.

Certification, recommandation et évaluation du contrôle interne de l'activité comptable et financière.

Champ d'application

L'entreprise et son système

Les états comptables et financiers et le système d'information (vérification à la source)

Périodicité

Régulier dans le temps, mission continue dans le temps tout en long de l'année avec planification préalable et validation de la D.G.

En fin d'année, trimestriellement (saisonnier)

Conclusions

Constatations approfondies : dès qu'il existe un potentiel de dysfonctionnement, pour identifier les causes et définir qu'il y a lieu de mener.

Constatations succinctes :

Examen des circuits clés et des risques significatifs pour dresser des constats et informer.

Source : IFACI

En définitif, quelle que soit la différence qui peut exister entre l'audit interne et l'audit externe, ces deux types d'audit peuvent se compléter et collaborer entre eux afin d'avoir une bonne appréciation de l'entité auditée au service de tous les intéressés.

En effet, l'auditeur externe manque souvent de connaissances et d'informations sur l'entreprise, ce qui rend sa coopération avec l'auditeur interne essentielle pour l'accomplissement de sa mission.

A ce niveau, l'auditeur externe peut confirmer les constatations avancées par l'audit interne et confirmer même ses argumentations.

On peut conclure que, d'une part, l'audit interne est un appoint de l'audit externe à travers l'utilisation de ses résultats pour mener à bien leurs propres travaux, et d'autres parts, l'audit externe est un complément de l'audit interne dans la mesure où il confirme son travail déjà effectué.

II. Audit interne et contrôle interne

Le rôle du contrôle interne au sein de l'entreprise est devenu de plus en plus indispensable pour la gestion des risques. Ainsi, ce contrôle apparait comme la base de la fonction de l'Audit Interne dont la finalité est l'amélioration et le jugement des contrôles internes de toutes natures.

On dit que L'audit interne renforce et améliore les dispositifs de Contrôle Interne.

Toutefois, il existe quelques distinctions entre l'audit interne et le contrôle interne :

Tableau 2 : Audit interne et contrôle interne

 

Audit interne

Contrôle interne

Périodicité

*Missions ponctuelles mais régulières

*Permanent

*Préventif ou détectif

Acteurs

*Cellule Audit Interne

*Toutes personnes de l'organisation

Domaines

*Evaluation du respect des procédures et du management des risques dans une optique d'amélioration

*Toutes activités

Conséquences

*Diagnostique, recommandations

*Détection ou prévention des irrégularités

précédent sommaire suivant






Aidez l'hopital de Montfermeil




Moins de 5 interactions sociales par jour