WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

L'école et la violence. Analyse sémio- pragmatique de l'ONG IDI (Initiatives pour le Développement Intégral )en RDC

( Télécharger le fichier original )
par jean- Claude MUHINDO MATABARO
Université catholique du Congo -  2012
  

sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

Epigraphe

« De nos jours, les antivaleurs ont élu domicile dans nos sociétés. Ces maux qui ravagent la société sont un frein pour l'émergence de son développement. Pour ce faire, nous croyons que les dispositifs médiatiques vulgarisés par les associations tant nationales qu'internationales sont susceptibles d'aider les individus à changer les comportements et du coup d'être intégrés dans la grande société humaine. Les acteurs de cette communication socio-éducative doivent être vigilants et toujours disposés à amener le changement social visé car leur tâche est justement de dénoncer et guérir la société de maux qui la rongent ».

Jean-Claude MUHINDO MATABARO

DEDICACE

A tous ceux qui militent pour que cessent les violences et le terrorisme et que surgisse l'avènement d'une société fondée sur les valeurs morales et humaines,

Nous dédions ces deuxièmes recherches en Communications Sociales.

Jean-Claude MUHINDO MATABARO

Remerciements

Le présent mémoire vient couronner des années d'études qui s'inscrivent dans le cadre de notre formation en communications sociales. Quoi qu'il représente une grande satisfaction personnelle, cette réalisation a pu être menée à terme, grâce à l'amabilité et la coopération de toutes les personnes qui ont bien voulu nous éclairer par leurs informations, de toutes celles qui nous ont directement ou indirectement apporté leur soutien.

Tout d'abord, nous remercions le Bon Dieu Tout Puissant de qui vient « l'être et le mouvement », qui n'a cessé de faire resplendir sur nous son visage. Sa main toute puissante nous a conduits et éclairés sur la route.

Nos remerciements s'adressent à Son Excellence Monseigneur l'Archevêque de Bukavu qui a voulu que nous reprenions les études universitaires après dix années de ministère sacerdotal.

Ensuite, nous exprimons notre gratitude envers le Professeur Hilaire Mbiye Lumbala, notre Directeur. Merci pour son encadrement, sa confiance et son soutien. Il aurait été impossible d'avoir pu mener à bien ce travail sans ses remarques et suggestions et le temps qu'il a su nous consacrer malgré ses multiples obligations. A travers lui, nous remercions tout le corps académique de la Faculté des communications Sociales et de l'Université Catholique du Congo (UCC) pour la riche formation qu'elle nous a donné.

Nous sommes redevables envers le Père Martin-Marie Deverdière (osb), moine de l'Abbaye Saint Joseph de Clairval (Dijon) qui n'a cessé de nous accompagner. Qu'il soit rassuré, ses multiples interventions ont rendu possible notre vie à Kinshasa. Que l'Abbé Georges Barhimusirwe, l'Abbé Jean-Bosco Bahala, Maman Joséphine Buhendwa et Papa Mena Kayembe, Maman Espérance Mwangaza, Big Nicodème, Abbé Naburaca Déo, Abbé Ntazongwa Bertin, Abbé Makalangire Bonaventure ne se sentent pas oubliés, leurs interventions quoi que discrètes ont été très efficaces.

Nous savons gré au Professeur Emmanuel Nnashi Murhula, sa contribution par une bonne documentation nous a allégé la tâche, comme un oncle responsable il nous a stimulé à aimer les SIC et nous a toujours encouragé pour aller de l'avant. Grand merci aux amis de la Creuse -Boussac à Limoges (France), nous citons notamment Aleth et Robert Fourest, père Arnaud, Monique Sallet, Monique Bazot, Denise et René Pichon, Françoise et Arnauld.

Merci au personnel de l'ONG IDI et à travers elle, à Mr Macky Luyeye qui nous a accueilli, d'abord pour le stage académique et ensuite nous a fourni les documents nécessaires pour élaborer ce mémoire. Sa contribution a été grande.

Comment oublier l'assistant Célestin Katubadi, qui a lu notre manuscrit et nous a apporté des remarques fort édifiantes. Que les abbés Eric Balibuno, Olivier Kirhero, Alphonse Ngindu Mushete, père Christophe Elongo ne se sentent pas oubliés, ils ont été de compagnons fidèles et de bons confrères. Grâce à leur présence en communauté, nous avons travaillé dans la quiétude. Nous saurons gré à la Congrégation de Missionnaires de Scheut (CICM) qui nous ont offert un bel cadre pour l'étude.

Nous voulons, enfin, exprimer notre gratitude à nos camarades étudiants de la deuxième licence en Communications Sociales ainsi qu'à nos connaissances, nous faisons allusions à Hermeline, Gracia, Laetitia, Amanta, Josias, Getou, Mélanie, Francine, Olivier, Hortense, Maman Agnès, Béatrice, Sr Véronique qui nous ont toujours entouré de leur affection. Que Dieu bénisse tous (toutes) les autres amis (amies) et bienfaiteurs (trices) que nous n'avons pas pu citer nommément et qui nous ont aidé à réaliser ce travail.

Jean-Claude MUHINDO MATABARO

sommaire suivant