WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Migration système sous 2003 server vers 2008 server.


par Gil Thibault TCHANA NGNINKEU
IAI-Cameroun - Diplome de Technicien Supérieur option Système et Réseau 2012
  

précédent sommaire suivant

1.2 Raison de migration de server 2008

Nous distinguons 11 bonnes raisons de migrer :

ü Disposer d'une plate-forme modulaire et adaptable à vos besoins - applications, montées en charge et sécurité (IIS 7)

ü Consolider les serveurs (hyper-V)

ü Accéder aux applications centralisées plus simplement (Terminal Services)

ü Sécuriser les données et l'information (bitlocker, ADRMS)

ü Contrôler les accès aux réseaux (NAP)

ü Assurer la haute disponibilité des applications (WFCS)

ü Modularité (rôles), Installation minimaliste (Server Core)

ü Rationaliser l'administration et déploiement (PowerShell, WDS...)

ü Améliorer la prise en charge des serveurs en agence (RODC)

ü Améliorer les performances réseaux (nouvelles piles TCP/IP, SMB 2.0)

ü Assurer l'interopérabilité avec les solutions tierces (SUA)

1.3 Problématique

1.3.1 L'existant et ses limites

AES SONEL dispose de plusieurs serveurs selon laquelle est installé le système Windows server 2003

A- Audit matériel

Le réseau dispose d'une cinquantaine de machines : deux serveurs (que nous appellerons S1 et S2), une quarantaine d'ordinateurs clients et des imprimantes réseaux. Ces équipements sont repartis dans plusieurs salles des quatre bâtiments qui constituent les locaux de l'agence (la salle des serveurs, les bureaux de direction, les bureaux administratifs, l'accueil, et les salles de travail).

Après une analyse approfondie, nous pouvons affirmer que ce réseau a été conçu selon une topologie mixte en bus et en étoile. Les deux serveurs sont reliés entre eux par une liaison (commutateur et câbles) Gigabit Ethernet 1000BaseT. Dans chaque salle, les hôtes sont reliés à un commutateur 100BaseT. Tous les commutateurs reliés entre eux forment le Backbone du réseau.

Les caractéristiques des machines du parc informatique sont assez uniforme (processeurs Intel, au moins 1Go de mémoire vive, 80 Go HDD). Nous notons également une installation de la fibre optique mais ce pendant elle est très instable car il y a une fuite réseau continuelle.

B- Audit systèmes

Tous les postes sont équipés d'un environnement Windows :

- Windows 2003 Server pour les deux serveurs,

- Windows XP pour tous les clients.

Les systèmes sont souvent instables ; notamment le serveur et certaines machines clients. Beaucoup de ces machines sont également porteuses de virus (dont les deux serveurs).

Ce pendant ces systèmes comme serveur 2003 présentent quelques limites dont : 

Les processus de gestion ne sont pas totalement automatisé

Le déploiement de nouveaux systèmes ne s'effectue pas rapidement (postes et serveurs)

La

C- Audit des services réseaux

Les services réseaux suggérés sont déployés sur les deux serveurs. Le premier serveur, S1, a comme unique rôle celui de serveur de fichier, tandis que le serveur S2 s'occupe de tous les autres services :

ü serveur d'adressage DHCP : une plage de cent adresses est distribuée dynamiquement aux hôtes du réseau. Les adresses des deux serveurs sont réservées.

ü serveur de noms : à chaque adresse IP est associée un nom. Les noms de ces machines sont sans signification particulière.

ü pare-feu : le pare-feu intégré à Windows 2003 Server est très basique. Il est utilisé ici pour protéger le réseau (ouverture de seulement quelques ports utiles) et pour filtrer les accès Internet (certains départements se connectent au réseau Internet qu'à partir de 16 heures) en fonction des adresses IP.

ü passerelle vers internet.

Ce pendant ce service réseau présente quelques limites dont :

· Le serveur 2003, ne contrôle pas l'accès au réseau des ordinateurs en vérifiant la bonne santé de leur système et leur conformité aux politiques de sécurité de l'entreprise.

· Il n'est pas plus résistant contre les attaques

précédent sommaire suivant