WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Problématique de la gestion de la zone tampon du parc national de Virunga et son impact sur les conflits parc-population.


par JORDAN LUGENDO ALIMASI
INSTITUT SUPERIEUR DE TECHNIQUE DE DEVELOPPEMENT DE MULUNGU - LICENCE 2014
  

sommaire suivant

Présenté par : LUGENDO ALIMASI Jordan Travail présenté et défendu en vu de l'obtention de diplôme de Licence en Développement Communautaire

Option : Gestion de l'Environnement et Développement Durable.

Directeur : Dr Trésor TAMBWA MUTOMBO

EPIGRAPHE

»Nous ne saurons pas sauver les parcs sans sauver aussi les communautés et nous ne sauverons pas les communautés sans sauver les parcs''

Kamstra, 1992

»Face aux intérêts de conservation et de valorisation des aires protégées, les communautés des villages riverains et de l'intérieur des aires protégées devraient-elles bénéficier d'un droit de propriété ou d'un droit d'usage coutumier

Kassangoye, 2011

ii

DEDICACE

Nous dédions ce travail

A nos parents

A notre future épouse

A nos grands frères, Soeurs, Oncles, Tantes, Amis, Cousins et cousines, qui ont contribués à la réalisation de ce travail et à toutes nos connaissances.

LUGENDO ALIMASI Jordan

iii

REMERCIEMENTS

Il nous serait ingrat, si nous ne nous arrêtions un seul instant

pour exprimer notre gratitude à l'égard de ceux qui, de prêt ou de loin, ont oeuvré avec nous pour la réalisation de ce présent travail de fin de nos études Supérieurs et Universitaires qui est le fruit de notre séjours académique au sein de l'Institut Supérieur de Technique de Développement de Mulungu « ISTD-MULUNGU »

C'est ainsi que nous remercions avant tout le Dieu Tout Puissant pour tant de miséricordes, opportunité et bienfaits qu'il ne cesse de nous offrir.

Il nous revient de remercier infiniment notre Directeur, Dr. Master Trésor TAMBWE qui a accepté volontiers nonobstant ses lourdes tâches, de consacrer son temps à nous diriger pour la réalisation de ce présent travail, ainsi qu'au corps académique et professoral de l'Institut Supérieur de Techniques de Développement qui ont contribué à notre formation.

Nous remercions particulièrement nos très chers frères et Soeurs

respectivement : NAOMI ALIMASI Ivonne, KILUNGU ALIMASI Marie, KILINDA BASILWANGO Faustin, MUKOBE BASILWANGO, Ir. TULONDE ALIMASI Jean-Luc, LEMBELEMBE ALIMASI John, YASHUWA ALIMASI, MAZAMBI ALIMASI Clarice, SAMUEL ALIMASI, YOWELI ALIMASI Joël, FARAJA WISELELE, MARGEOLENNE, Pépin MUGHUSU BYAKOMBE, KOMBI Mathilde, KEMBELA DEBBA, Nicole MUKENI, MUGHUSU BYAKOMBE

Pépin, pour votre compassion tout au long de notre parcours.

iv

A tous les consacrés qui nous on soutenu sur le plan moral, matériel et Financier pour la réalisation de cette oeuvre scientifique, entre autre la

Famille de : YOWELI KAKUTU, BYAKOMBE MAZAMBI Jonathan, Emmanuel BILLAY, Rév. KIBANJA Norbert, CT. MBILIZI KAKELENGWA, MULONDANI KAKELENGWA Severin, MULONDANI Rabelais, MAMBO REHEMA, WISELELE ELIYA KIMO, WABENGA KIZIBISHA Adon, KYAPI Marcelin, Ange Donatien, KANDULWA MULE, KONATE KIZIBISHA, NGAMA

MUSSAMBA, KAPELE LUSUMBA, MUKAMBA LUSUMBA Luc.

A tous les compagnons de lutte académique avec qui nous avions

acceptés de boire le calice jusqu'à l'alu : MAZAMBI WANGANDU Olivier, John BANYENE, BUUMA KANYENCHE, KITOFU LUNGI, SAFARI KATANGAZA, MUSHAGALUSHA Sylvestre et Jean-Pierre MATERANYA. Et les autres dont nous n'avions pu ci haut citer.

LUGENDO ALIMASI Jordan

V

sommaire suivant