WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

àČtablissements publics et gestion des étudiants internes. Cas de l'université de Lubumbashi.

( Télécharger le fichier original )
par Jean-Claude KAPETA KAYATI
Université de Lubumbashi - diplôme de licence en sciences politiques et administratives (SPA), specialité science Administrative.  2016
  

sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

1

INTRODUCTION GENERALE

I.1. DEFINITION ET DELIMITATION DU SUJET

§1. Définition du sujet

C

e sujet traduit manifestement les préoccupations qui sont les notre en ce moment où le développement de plusieurs pays est fonction des résultats de leurs universités et, ces résultats sont obtenus conformément à la manière dont ces universités sont

gérées et à l'importance qu'on leur accorde. Depuis la fin du 20ème siècle, les universités sont identifiées comme un élément clé de la croissance des Etats et, la plupart des pays du monde investissent plus dans le développement et la valorisation de ses universités. (1)

Les universités congolaises ont connu, pendant plusieurs décennies, une crise presque semblable issue des manifestations estudiantines. Certes de multiples facteurs expliquent cette crise mais fondamentalement, il se dégage le problème d'intégration sociale des étudiants. Ceux-ci souhaitaient marquer cette intégration en participant activement d'une part à la vie et à la gestion de l'université, d'autre part à la vie politique du pays. (2) Cette attitude amena les autorités politico-administratives à changer leur face à l'égard des étudiants et de leurs institutions d'enseignement et, elle débouchera ensuite sur un certain nombre des problèmes dans la gestion des étudiants en général et des étudiants internes sur les campus particulièrement.

En effet, dans la plupart des universités de la République Démocratique du Congo en général et plus particulièrement à l'université de Lubumbashi réputée grande université du pays, les étudiants en générale et en particulier les internes, font preuve des enfants orphelins abandonnés et marginalisés à leur triste sort dont leur vie ne fait plus l'affaire d'aucune gestion sur tous les plans, en l'occurrence sur le plan sanitaire, d'hébergement, sécuritaire, hygiénique, alimentaire, etc.

Bien qu'il y ait une direction des oeuvres estudiantines qui s'occupe de la gestion quotidienne de ces derniers, on se rend compte que les étudiants internes font face à une gestion qui ne les profite à rien. Une gestion qui n'attend qu'à résoudre et à intervenir quand il y a des différends entre deux ou plusieurs pensionnaires sur le campus mais ne s'intéressant pas aux points sensibles touchant le mode de vie de ces derniers.

1https://.fr.m.wikipedia.org/wiki/Université consulté le 15 février 2016.

2 MUTUNGULA DAA, intégration sociale des étudiants et participation à la vie de l'université, thèse de doctorat, SSPA/sociologie, inédit, UNILU, 1983-1984, P.1

2

Les logis où ces étudiants sont pensionnaires ne remplissent même pas les conditions d'hébergement, de sécurité ni d'hygiène adéquates, mais ces derniers payent le loyer chaque année. Le campus de Lubumbashi semble être comme un foutoir où chacun vit selon ses désirs sans toutefois observer même les règlements d'ordre intérieur définis par l'université. Certains étudiants accèdent sur les cités universitaires sans autorisation du comité de gestion des oeuvres estudiantines et se font loger eux-mêmes, en plus d'autres, après avoir terminé leurs études, demeurent toujours à rester sur le campus.

Tout cela nous amène à croire qu'il y a une part de responsabilité du comité de gestion de l'université d'une part et du comité de gestion des oeuvres estudiantines de l'autre part qui n'est pas bien assurée, avec leur politique mise en place pour affaiblir les étudiants et les rendre incapables de revendiquer leurs droits ni auprès de l'Etat ni des autorités académiques.

Cette situation ne peut pas nous laisser calme ni passer inaperçue à l'égard des penseurs et chercheurs que nous sommes, pour la simple raison que ces étudiants, qui sont les futurs cadres du pays, sont appelés à diriger un jour.

sommaire suivant






Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy








"Ceux qui r√™vent de jour ont conscience de bien des choses qui échappent √† ceux qui r√™vent de nuit"   Edgar Allan Poe