WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Filles-mères et conflits familiaux dans les ménages de Kinshasa. Une enquête menée dans la Commune de Bumbu

( Télécharger le fichier original )
par Chandrelle Mafuele Filakembo
Université de Kinshasa (RDCONGO) - Diplome de licence en sociologie 2006
  

sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy
Université de Kinshasa

Faculté des Sciences sociales, administratives et politiques

Département de sociologie et anthropologie

Filles-mères et conflits familiaux dans les ménages de Kinshasa

Une enquête menée dans la Commune de Bumbu

Par

Chandrelle Mafuele Filakembo

Mémoire présenté et défendu en vue de l'obtention
du grade de lincencié en sociologie.

Directeur : Nkuanzaka Inzanza

Professeur

Co-Directeur : Jean Pierre Mpiana Tshitenge wa Masengu

Chef de Travaux

année académique 2005-2006

INTRODUCTION

1. Etat de la question

Le phénomène fille-mère ne date pas d'aujourd'hui dans notre société. Il a pris de l'ampleur avec la crise sociale qui frappe la République Démocratique du Congo en général et la ville de Kinshasa en particulier depuis plus d'une décennie, tel que nous révèle l'abondante littérature y consacrée. Ce phénomène a attiré l'attention non seulement des scientifiques mais aussi des décideurs politiques et des agents de développement. KAMUNA MUSUL le considère comme la conséquence sociale des rapports sexuels non contrôlés qui, pour cet auteur, débouchent sur les naissances non désirées1(*). Les enfants qui naissent dans des telles conditions sont souvent mal aimés et au fur et à mesure qu'ils grandissent, ils deviennent insupportables pour la famille en particulier et pour la communauté en général du fait de leur mauvaise conduite.

Dans ce même ordre d'idées, EVOLOKO a porté son intérêt sur la maternité précoce et la mortalité infantile qui s'en suit. Pour lui, cette triste réalité relève d'une problématique complexe et tient ses racines de la structure socio-économique et culturelle du pays.2(*)

De son côté, SHOMBA KINYAMBA3(*), sur base des attitudes adoptées vis-à-vis de la sexualité préconjugale, catégorise les sociétés congolaises en trois groupes : les sociétés qui tiennent compte de la virginité féminine dont la tendance est la plus répandue et sont caractéristiques des sociétés congolaises précoloniales. C'est le cas de Luba du Kasaï, de Bembe, de Lunda, de Ngombe, de Topoke, de Yaka, de Yansi et autres pour lesquelles la virginité de la fille est exigée. Car elle était considérée comme le symbole d'une bonne éducation et une garantie de fidélité.

Pour les membres de ces sociétés, une fille qui arriverait au mariage avec des expériences sexuelles antérieures pourrait facilement commettre l'adultère. Il lui serait difficile de résister aux sollicitations de ses amants et surtout à celles de l'auteur de la défloration de son hymen.

NKUANZAKA INZANZA aborde le problème du contrôle de la sexualité, c'est-à-dire sa limitation à la vie de mariage grâce à une discipline sexuelle résultant elle-même d'une continence qui débouche sur l'énergie sociale, force qui agit comme moteur de la civilisation et du développement. Il s'inspire des écrits de Unwin et Sorokin pour noter que la grande liberté sexuelle conduit à la réduction de l'énergie sociale et donc au déclin4(*).

Dans une autre de ses publications, ce chercheur pense que les naissances non planifiées peuvent avoir sur le développement et le bien-être des individus et des familles des incidences diverses, généralement négatives : la malnutrition et, en général, des risques élevés de mortalité infantile et maternelle, des naissances indésirées et un développement insuffisant, un taux de morbidité accru chez les parents5(*).

A.R. ALLGEIER et ALLGEIER parlent de la maturation féminine en disant que les adolescentes ont tendance à envisager cet événement avec timidité, ce qui fait que l'adolescente ignore son état physique6(*)

Dans l'identification des rôles sexuels, ces auteurs pensent que le comportement et les caractères perçus comme étant de la masculinité ou de la féminité sont déterminés par le milieu culturel. Ils soutiennent que dans leur culture, les hommes sont censés être actifs, agressifs, sportifs et dépourvus d'émotivité; les femmes sont censées être passives, maternelles, accommodantes, émotives et douces. Les caractères que l'on attend des hommes et des femmes varient ainsi d'une culture à une autre7(*).

Freud, pour sa part, s'est surtout attardé sur les changements physiologiques et génitaux qui se produisent pendant la puberté8(*).

PITIRIM SOROKIN résume les conclusions de ses recherches en deux thèses principales :

Le régime qui limite la vie sexuelle au mariage sanctionné par la société et qui désapprouve moralement et interdit légalement les relations prénuptiales et extraconjugales, crée un milieu plus favorable au développement de la société et à sa puissance créatrice que ne le fait le régime des relations sexuelles libres et sans frein, qui ne désapprouve pas moralement et n'interdit pas légalement les relations prénuptiales et extraconjugales.

Le régime qui autorise des relations sexuelles trop fréquentes, illicites et sans retenue, contribue au déclin de l'activité créatrice dans le domaine de la culture9(*)

Toutes ces études mentionnées ci-dessus ont chacune abordé des problèmes que connaît la société congolaise en général, et celle de Kinshasa en particulier, et qui sont à la base de la maternité précoce des jeunes filles ainsi que les conséquences qui en résultent. En ce qui nous concerne, au-delà de ce que dévoilent les études antérieures, nous voulons mettre dans un mouvement d'ensemble cette problématique des filles-mères et des différents conflits qui interviennent au sein des familles, pour analyser les mutations qui affectent la famille dans les agglomérations urbaines.

* 1 KAMUNA a M., Le désordre sexuel et l'enfance difficile. Cas de la zone de Katuba, mémoire de licence en sociologie, FSAAP, Université de Lubumbashi, 1995-1996, Lubumbashi,.

* 2 EVOLOKO , E., Maternité précoce et mortalité infantile. Cas des zones de Kinshasa et Barumbu en 1982, mémoire de licence en démographie, Université de Kinshasa, octobre 1982.

* 3 SHOMBA K., Sexualité préconjugale. La virginité féminine dans les sociétés d'hier et de demain, LABOSSA, Lubumbashi, 1983, pp.21-22.

* 4 NKUANZAKA I., La problématique de l'éducation à la vie familiale et sexuelle à l'école, mémoire de DES (inédit), Université de Kinshasa, 1997.

* 5 NKUANZAKA INZANZA, Planification familiale à Kinshasa : une option possible ou un impératif de développement? Enquête sociologique menée auprès des cadres et agents du Ministère de la fonction publique, Thèse de doctorat en sociologie, Université de Kinshasa, 1998.

* 6 A.R. ALLGIEIR et ALLGEIER, Sexualité humaine, De Boeck Université, Bruxelles, 1982, p. 379.

* 7 Idem, p.124

* 8 FREUD, cité par A.R. Allgeieri et Allgeieri, Idem, p.389.

* 9 ........................................................................

sommaire suivant