WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Etude Chimique de l'espèce Jacobinia Carnea

( Télécharger le fichier original )
par Pierre LUHATA Lokadi
Université de Lubumbashi - Recherche en phytothérapie 2008
  

sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

L'étude chimique de l'espèce Jacobinia Carnea 

Interprétation et discussion des résultats du screening chimique

P. LUHATA,Sj1(*) , E. KALONDA2(*), A.B. KANANGILA3(*),E.K. KITWA4 ; D.MULUNGULUNGU(5) J.B., LUMBU(6).

Résumé:

Plante ornementale d'origine tropicale, Jacobinia carnea contient certaines substances chimiques importantes pouvant être utilisées dans un but thérapeutique.

Cet article présente les résultats et la discussion sur les résultats du Screening chimique effectué sur la plante. Partant des résultats observés, une discussion est ouverte pour des possibles tests biologiques en vue de déceler les substances physiologiquement actives.

0. Introduction

Tout a commencé par une observation soutenue sur le comportement d'un chien de la communauté Kwetu-Kwenu des Pères Jésuites à Lubumbashi. En effet, Bush (le chien) a l'habitude de manger les racines d'une plante ornementale quand il manque d'appétit. Après tout, c'est étrange. Nous nous sommes intéressés de comprendre l'objet qui suscite au chien de faire le choix de cette espèce végétale parmi tant d'autres. Cette interdépendance repose sur certains éléments de rapprochement qui peuvent être des substances volatiles bioactives intéressantes pour la bête et pour les autres. Cette interdépendance nous a conduit à faire l'étude  chimique de cette plante qui orne souvent nos maisons.

Le travail est divisé en 3 parties. Dans la première partie, nous présenterons la plante et il sera question d'identifier la plante en se servant de la botanique systématique. La deuxième partie est consacrée au screening chimique. Cette partie a été effectuée au laboratoire de recherche du département de chimie de l'Université de Lubumbashi. Et enfin, la troisième partie est une discussion sur les résultats obtenus au screening chimique.

1. Présentation de la Plante(1)

Jacobinia carnea est une plante d'origine tropicale. Elle a été identifiée par Nichelson en 1831. Découvert au Brésil, la plante est beaucoup répandue dans les tropiques comme arbuste ornementale en raison de ses fleurs remarquables. En Europe, la plante est considérée comme plante à pot. Elle est aussi souvent appelée Justicia ou Cyrtanthera. Les jacobinias sont divisés en deux groupes qui différent par leur mode de végétation et leur forme.

Comme durée de vie, Jacobinia peut vivre pendant longtemps. Toutefois, il a tendance à être moins beau après 1 ou 2 ans. Il est alors préférable de le bouturer, ce qui est sa culture plus pratique.

C'est un arbuste de la famille des Acanthacées qui peut atteindre 1, 50 m de haut. Ses feuilles mesurent de 15 à 20 cm de long, rétrécies à la base, pointues, entières ou crènelées. La plante donne l'aspect d'un arbuste vigoureux grâce à ses ramifications fourchues pouvant atteindre 1,50 m de haut, garni d'un duvet cotonneux.

Jacobinia carnea donne des fleurs nombreuses en capitules terminaux denses de 10 à 20 cm. S'ouvrant de bas en haut. De rouge-rose soutenue à couleur chair. Fleurs individuelles de 5 cm de long, duveteuses et visqueuses avec tube corolaire mince rétrécie à la base. La lèvre supérieure est mince, dressée ou parfois courbée. Par contre, la lèvre inférieure est souvent courbée vers le bas. Jacobinia carnea donne des fruits sous forme des capsules renfermant quatre graines ou moins.

Le développement de la plante est assez rapide car elle peut grandir 5 cm par an. Jacobinia pauciflora par exemple n'atteint que 50 cm environ, tandis que les autres espèces sont plus hautes et mesurent plus de 1,50 m à l'âge adulte. La multiplication de l'espèce se fait par bouturage. Ceci est pourtant un facteur avantageux pour l'exploitation des substances biologiquement actives et intéressantes décrites dans le point suivant.

2. Groupes des substances chimiques bioactives et leur Screening chimique

2.1. Nature de substances identifiées dans la plante

a. Les alcaloïdes(2)

C'est un groupe des substances bioactives possédant une fonctionnalisation azotée basique. Ils sont rencontrés le plus souvent dans le règne végétal (il n'en n'existe que des rares représentants dans le règne animal).Ces groupes des substances possèdent des propriétés pharmacodynamiques marquées. Leurs noms se terminent toujours par « ine ». Les alcaloïdes renferment toujours du carbone, de l'hydrogène et de l'azote, et le plus souvent, en plus, de l'oxygène (exceptionnellement quelques alcaloïdes contiennent du soufre).

Environ 20 % des espèces de plantes produisent des alcaloïdes. Les alcaloïdes ont en général une activité biologique et à ce titre, ils entrent dans la composition de nombreux médicaments comme principe actif. Les plantes les utilisent pour la plupart d'entre eux dans leur système de défense contre les herbivores et les pathogènes car ces composés sont toxiques.

Propriétés pharmacologiques des alcaloïdes

Leurs propriétés sont généralement variées et dépendent de leurs composantes

Chimiques par exemple :

- Action sur le système nerveux central ; comme anti dépresseur : codéine, morphine....

-Action sur système nerveux autonome : excitant du sympathique : hordéine, éphédrine

-Action sur les vaisseaux : hypertenseur : hydrastine

-Action sur la circulation sanguine : vincamine : améliore la circulation cérébrale.

-Action antibiotique, antiparasitaire, anthelminthiques à des doses variées : quinine toxique pour l'hématozoaire du paludisme

- Action antitumorale : vincaleucoblastine de la Pervenche

b. Flavonoïdes(3)

Les flavonoïdes sont des pigments (le plus souvent de couleur jaune) et sont retrouvés chez presque tous les végétaux. Ce sont des composés très répandus et plus de 3000 d'entre eux sont connus. Ces composés sont pour la plupart dotés d'activité thérapeutique.

Principales activités pharmacologiques:

-Activité anti-oxydante et anti-radicalaire : les flavonoïdes sont capables de se complexer avec certaines enzymes et de ce fait sont capables de métaboliser le dioxygène.

- Activité protectrice vasculaire : les flavonoïdes augmentent la résistance des parois capillaires et diminuent leur perméabilité (activité de type vitamine P ou C2).

c. Leucoanthocyanes(4)

Comme les flavonoïdes, les leucoanthocyanes sont des pigments qui contiennent des principes actifs permettant de maintenir les vaisseaux sanguins en bon état.

d. Les tanins(5)

Les tanins sont des substances d'origine organique que l'on trouve pratiquement dans tous les végétaux, et dans toutes leurs parties ( écorces, racines, feuilles, etc.), caractérisées par leur astringence (sensation de dessèchement en bouche).

Ils forment, après coagulation, des composés très stables avec les protéines. Les tannins ont pour effet principal, pour les plantes, de les rendre peu digestibles. Les acides phénoliques libres dans les cytoplasmes des cellules empêchent la digestion, par les herbivores (insectes surtout et leurs larves, chenilles essentiellement), des tissus végétaux en bloquant leurs enzymes digestives.

Certains tanins auraient des propriétés antioxydantes, expliquant certains effets bénéfiques du vin sur la santé (protection cardio-vasculaire à doses modérées). Ils stopperaient également le développement des microbes.

e. Les Saponines(6)

Les saponines sont des composés chimiques organiques présents dans de nombreuses plantes. Les saponines appartiennent aux terpènes cycliques (nom générique donné aux hydrocarbures saturés cycliques ou acycliques ayant pour motif de base le terpène) ou aux stéroïdes, qui sont présents dans de nombreux végétaux comme par exemple la salsepareille, la saponaire ou encore le quinoa. Les saponines ont des propriétés tensioactives. Leurs solutions moussent et servent de détergent.

Par ailleurs, les saponines peuvent également faciliter l'absorption des éléments nutritifs par l'organisme.

f. Les quinones(7)

Les quinones sont des composés oxygénés qui correspondent à l'oxydation de dérivés aromatiques. Le dione est conjugué aux doubles liaisons du noyau aromatique.

On retrouve ces composés dans les champignons, les bactéries, les lichens (pigments) ainsi

que chez les arthropodes et les échinodennes. Les familles qui en contiennent sont les rubiaceae, les Rhamnaceae, les Fabaceae et les Polygonaceae.

Les benzoquinones se trouvent surtout chez les arthropodes, les naphtoquinones chez les Angiospermes tandis que les anthraquinones sont assez répandues. Les quinones isopréniques ne sont pas réellement considérées comme des métabolites secondaires car ils interviennent largement dans le métabolisme primaire oxydo-réducteur, notamment au niveau de la photosynthèse. Les cofacteurs de la chaîne de transport d'électrons se retrouvent en effet dans l'ubiquinone et la plastoquinone.

Les quinones peuvent présenter une forme dimérique homogène ou hétérogène selon que la structure est symétrique ou non.

Intérêt pharmaceutique et thérapeutique :

- Activité biologique

Ces composés ont une action spasmolytique, antibactérienne surtout contre les Gram- (les groupes C=O réagissent avec les S-H et empêchent la croissance bactérienne), ils ont aussi une activité fongicide parfois vermifuge et cytotoxique.

Des réactions d'allergies sont aussi rapportées du fait de réactions entre des benzoquinones et des protéines de l'homme.

* 1 LUHATA Lokadi Pierre est jésuite congolais. Bachelier en philosophie, Il fait actuellement des études en Chimie à l'Université de Lubumbashi. Il s'intéresse aux questions approfondies de Biochimie clinique.

Contact : (+243) 09 98 37 55 77 ou + (243) 089 92 58 625

Email : luhatagot@yahoo.fr

* 2 Emery KALONDA, Faculté des Sciences/ Département de Chimie

Contact : emerykalonda@yahoo.fr

* 3 KANANGILA AB,. Faculté des Sciences.

4. E.K. KITWA : Faculté des Sciences.

5. Professeur Deo gracias MULUNGULUNGU, professeur au département de Chimie.

Contact : E-mail : deo_mulungulungu@yahoo.fr

6. Professeur J.B. LUMBU, professeur Ordinaire/ Département de Chimie

lumbusimbi@yahoo.fr

sommaire suivant






La Quadrature du Net