WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Analyse des strategies paysannes de lutte contre la pauvrete par des organisations de producteurs (op) dans la province du centre, cameroun

( Télécharger le fichier original )
par Stanislas BILA
Université de Dschang - Ingénieur Agroéconomiste 2005
  

précédent sommaire suivant

CHAPITRE 3 : METHODOLOGIE

3.1 Présentation de la zone d'étude

Figure 4: Localisation des sites d'étude dans la Province du Centre.

Source : Fond extrait de la carte générale du Cameroun au 1/2 000 000.

L'étude a été menée dans quatre régions de vulgarisation de la Province du Centre représentant les différentes écologies et des peuplements différents. A savoir : Nyong et Kéllé, Nyong et Mfoumou, Mbam et Inoubou et Lékié.

3.1.1 Relief

La Province du Centre appartient au plateau sud-camerounais constitué dans l'ensemble de collines dont l'altitude moyenne est de 600 mètres. Relevé vers la limite nord, le plateau s'abaisse vers l'est et le sud. Il se termine sur la plaine côtière au dessus du niveau de la mer de la cuvette du Congo par un abrupt.

3.1.2 Climatologie

La province du Centre en général, et particulièrement les quatre régions de vulgarisation, sont caractérisées par un climat tropical humide avec 4 saisons : deux saisons de pluie et deux saisons sèches, ce qui naturellement les prédispose à deux cycles de culture. Le calendrier agricole vulgairement appliqué indique la date du début des semis du premier cycle cultural au 15 Mars et du second cycle cultural au 15 Août de chaque année. Ces dates correspondent au retour et à l'établissement effectif des pluies. Compte tenu des perturbations observées depuis une quinzaine d'années ces cycles varient d'année en année.

La température moyenne à Yaoundé se situe autour de 25 avec une pluviométrie oscillant entre 1500 mm à 2000 mm d'eau par an.

3.1.3 Végétation

La végétation caractéristique du climat tropical humide est la forêt dense. Cette dernière recouvre l'ensemble de la Province. Ce pendant elle est parsemé par endroit par une savane dans laquelle subsiste des lambeaux de forêt (Région du Mbam).

3.1.4 Pédologie

Les sols sont en majorité ferralitiques, acides, argileux, de couleur rouge ou jaune caractéristiques des oxydes de fers. Ils résultent de la décomposition des roches cristallines et des roches sédimentaires. Les terres sont d'une valeur agricole moyenne à bonne.

3.1.5 Hydrographie

La Province du Centre connaît un régime hydrographique très dense. On y relève la présence de trois grands fleuves : la Sanaga, le Mbam et le Nyong. Et de nombreuses rivières : le Mfoundi, la kellé, l'Afamba, la Lékié, la Mefou, le So'o et le Mfoumou.

3.1.6 Présentation socioéconomique

Cette province regorge d'énormes potentialités dans les domaines agricoles, forestiers, fauniques et halieutiques.

Dans le domaine agricole, la zone est favorable aux cultures de rente (cacao, banane, café), aux cultures vivrières (manioc, maïs, arachides et autres), et aux cultures maraîchères (tomate, piment, pastèque et autres). L'élevage y est très pratiqué. Les activités halieutiques quant à elles sont pratiquées aux abord des fleuves la plupart du temps de manière artisanale. Les produits issus de ces activités étant destinés à la consommation familiale ou à une commercialisation locale.

Ce vaste réseau routier mal entretenu, constitue un frein à la commercialisation des produits agricoles et à l'accès à l'information.

précédent sommaire suivant