WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Consommation d'électricité et croissance dans l'uemoa : une analyse en termes de causalité

( Télécharger le fichier original )
par Idrissa Yaya DIANDY
Université Cheikh Anta Diop de Dakar - D.E.A Economie, Spécialité Macroéconomie Appliquée, option Economie Internationale 2007
  

précédent sommaire suivant

LISTE DES TABLEAUX ET GRAPHIQUES

Page

Tableau 1 : Comparaison de l'UEMOA avec les grands ensembles

économiques du monde..........................................................

Tableau 2 : Nombre de pays ayant respecté les critères en matière de

convergence sur la période 2000-2007........................................

Tableau 3 : Réserves et ressources énergétiques fossile et

hydroélectrique (2005)............................................................

Tableau 4 : Evolution de la production totale d'électricité dans l'UEMOA...........

Tableau 5 : Niveau de consommation d'électricité dans l'UEMOA....................

Tableau 6 : Causalité entre consommation d'énergie et revenu :

quelques résultats empiriques..................................................

Tableau 7 : Causalité entre consommation d'électricité et revenu : cas spécifiques pour l'Afrique subsaharienne........................

Tableau 8 : Résumé des résultats des tests économétriques..........................

12

14

23

24

26

44

51

67

Graphique 1 : Taux de croissance (en%) du PIB par Etat membre de l'Union...

Graphique 2 : Répartition du potentiel prouvé en hydroélectricité (en %)...........

Graphique 3 : Taux d'accès à l'électricité au sein de l'UEMOA (en %)..............

Graphique 4 : Consommation d'énergie et IDH (2003)..................................

Graphique 5 : Evolution du PIB et de la consommation d'électricité.................

15

22

25

40

58

Encadré 1 : Objectifs assignés à l'UEMOA.................................................

Encadré 2 : Le financement de l'EEEOA par la Banque Mondiale...................

Encadré 3 : Définition de la notion de service énergétique.............................

10

31

39

Figure 1 : Schéma simplifié du flux d'électricité...........................................

Figure 2 : Chaîne énergétique.................................................................

17

41

Résumé

L'objectif de la présente recherche est d'utiliser certains développements récents de l'économétrie des séries temporelles non stationnaires, notamment la théorie de la cointégration, pour explorer la liaison causale entre la croissance économique et la consommation d'énergie électrique pour un certains nombre de pays de l'UEMOA. En effet, les relations complexes entre ces deux variables sont très peu étudiées en Afrique subsaharienne, alors que l'unanimité est faite sur la nécessité de les connaître afin de mener des politiques énergétiques adéquates et efficaces. L'analyse s'appuie sur les modèles à correction d'erreur, les tests de causalité à la Granger, la modélisation VAR.

Il ressort du test de cointégration qu'il existe une relation de long terme entre la consommation d'électricité et le revenu en ce qui concerne la Côte d'Ivoire, ces deux variables évoluant de manière déconnectée dans les autres pays. Ainsi pour ces derniers, la consommation d'électricité n'est ni la cause ni l'effet de la croissance. En outre, l'analyse de la causalité révèle que pour la Côte d'Ivoire, la consommation d'électricité « cause à la Granger » la croissance.

Les résultats de cette recherche suggèrent qu'une restructuration du secteur de l'énergie est nécessaire afin que l'électricité puisse jouer un véritable rôle dans le développement, comme cela fut le cas dans les pays industrialisés. En outre ce travail laisse entrevoir la possibilité d'obtenir une croissance plus économique en énergie et permet d'envisager des politiques d'utilisation rationnelle de l'électricité pour faire face à court terme à la crise de l'offre dans l'UEMOA.

précédent sommaire suivant