WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Architecture SOA (Architecture Orientée Services ). Quelle source de valeur pour le Groupe Terrena?

( Télécharger le fichier original )
par Virginie ELIAS
Conservatoire des arts et métiers de Nantes - Pays de la Loire - Ingénieur CNAM en informatique 2009
  

précédent sommaire

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

Résumé

L'informatique, science en mouvement, est en constant renouvellement. D'abord laboratoire de quelques spécialistes, elle ouvre progressivement ses portes au plus grand nombre, passant ainsi dans le domaine publique. Les mentalités des usagers s'adaptent à son langage et le système d'information s'ajuste à l'usage des utilisateurs. Chaque nouveau cycle donne ainsi naissance à une mini-révolution de plus, ravivant l'espoir de redonner plus de pouvoir aux utilisateurs.

Très vite, la difficulté d'intégrer un système d'information complexe s'est traduite en syndrome « spaghetti ». Des boites noires sont alors venues s'ajouter au centre de l'assiette pour simplifier cette vision de flux. Mais, si ces boites répondent à certains besoins par un niveau d'abstraction supplémentaire, elles ne constituent néanmoins que des couches apportant leur propre lot de code.

La démarche SOA tente cette fois d'aligner la stratégie IT sur celle des métiers par une participation active des utilisateurs aux définitions de processus. Pour que le « plat de spaghetti » ne devienne pas un « rizotto de services métiers », SOA ne se focalise plus sur une technologie mais prend corps autour d'une démarche architecturale. Cette force constitue néanmoins sa faiblesse car tout ne repose plus sur le seul bon vouloir des informaticiens mais sur l'entreprise toute entière.

Mots clés : SOA, Architecture, Services, Processus Métiers, Interopérabilité, « Réutilisabilité ».

Summary

Computing, science in movement, is in constant renewal. At first laboratory of some specialists, it gradually opened its doors to most large number, so passing in the common domain. The mentalities of the users adapt themselves to its language and the information system adjusts in aid of the users. Every new cycle so gives birth to a mini-revolution furthermore, reviving the hope to restore the power to the users.

Very fast, the difficulty integrating a complex information system is symbolized by the « pasta theory » on software. Black boxes are then deposited in the center of the plate to simplify this vision of stream. But, if these boxes answer certain needs by a level of supplementary abstraction, they establish nevertheless layers bringing their own piece of code.

The step SOA tries this time to align the IT strategy on Business strategy by an active participation of the users in the definitions of process. So that the «pasta theory on software» does not become a «rizotto of business services», SOA does not focus any more on a technology but takes shape around an architectural step. This strength constitutes nevertheless its weakness because everything does not base any more on the only good will of the computer specialists but on the whole company.

Keywords: SOA, Architecture, Services, Business Process, Interoperability, Reutilisability.

précédent sommaire