WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Essai sur les élites traditionnelles au Maroc

( Télécharger le fichier original )
par El Mostafa AAOURDOU
Université Moulay IsmaàŻl Meknes - Maroc - Master en science politique 2012
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

B- Absence de professionnalisation et institutionnalisation

Le fonctionnement des institutions dans un Etat, est borné par la nature de la culture sociopolitique, les données économiques et le contexte international. Si le parlement et le gouvernement vaquent pour développer la vie politique, ils relatent la nature de la culture politique dominante. L'action du parlement est une tenue systémique et intégrée dans un processus réactionnaire de ces principales composantes, elle fixe les traits essentiels de la culture d'une institution déterminée113(*).

Au Maroc, l'idée récente du parlement empêche un soubassement de l'idée du parlementarisme, qui s'adjoint à une défaillance des partis politiques en matière d'encadrement des députés. De même, les pratiques des parlementaires ont affirmé cette situation, par des tournures privilégiant les intérêts personnels sur ceux de l'institution. Le parlement est devenu un espace d'intéressement personnel au détriment de l'intérêt public114(*). Ceux qui sont élus ne sont pas forcément les mieux outillés pour représenter les Territoires et cerner leurs besoins. L'individualisme, le népotisme, le clientélisme détournent l'institutionnalisation parlementaire. Une fois élu, le député ne se considère pas comme responsable devant les populations, les opérateurs économiques ou investi d'une mission de développement des électeurs qui l'ont choisi, il ne s'intéresse qu'à une seule chose, se porter attentif aux dictées du pouvoir. En effet, la soumission de l'élite parlementaire aux sommations du système, a étouffé l'avènement d'une élite parlementaire professionnelle manifestant une existence matérielle et politique dans le respect de la loi et de l'intérêt général, capable de faire face au défit de la mondialisation115(*).

Le contexte sociopolitique actuel suppose un parlementaire professionnelle au lieu d'un amateur désintéressé de son rôle. Tout cela révèle que les relations élite/élite et élite/pouvoir sont gouvernées par des relations personnelles pragmatiques et ne sont soumises à aucune règle constitutionnelle juridique116(*).

* 113 -Christophe Charles, les élites de la république, Fayard, 2006, p. 106.

* 114 -Bernard Cubertafond, vie politique au Maroc, op.cit, p. 36.

* 115 - Bernard Cubertafond, vie politique..., op. cit, p : 36.

* 116 - ???E ?U?????? ?CE??? 46, ?E?C? C???C??- ?????CE C??IEE C?E???C??E ?? C??U?E?

précédent sommaire suivant






La Quadrature du Net