WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Caractérisation et évaluation de la dynamique érosive du bassin versant de Vihuli en RDC

( Télécharger le fichier original )
par Nzanzu Reagan Ronald Miteho
Université catholique du Graben RDC - Gradué en sciences agronomiques 2011
  

sommaire suivant

i

Dédicace

A mon très cher père PALUKU VIGAS 1er

A ma mère bien-aimée SUSA NNE MUKANIRWA

A mon très cher frère YANNICK MITEHO KARL

A ma soeur chérie ORNELLA MITEHO VANESSA

A toute ma famille

A tous mes amis

A tous ceux qui aiment l'environnement et sa préservation.

Ronald MITEHO

Ledit thème n'aura pas seulement l'objectif de répondre aux besoins pressants de notre monde contemporain mais également un autre but qui

ii

Avant propos

Nos sciences, je parle des sciences agronomiques, répondent aux besoins les plus critiques, les plus pressants de notre temps, dans ce monde où nous savons depuis si longtemps qu'il n'en reste pas moins que l'agir pour se fier une place qu'on mérite.

D'entrée générale, les sciences agronomiques sont unes, on dirait aussi inséparables, et le but visé dans tous les cas renforce la cohésion et rend l'interdisciplinarité énorme. Mais sur le plan objectif, conceptuel et technique, la diversité est extraordinaire. Elle se marque dans les caractères autant que dans les volumes et les potentialités. Les sciences de l'agronomie comme on citerait la phytotechnie, la pisciculture, la zootechnie, la biochimie, la foresterie, la pédologie, la climatologie, la chimie de transformation, la machinerie agricole, la génétique ... nous inspirent à chacun au moins un thème, un sujet de recherche. Le choix d'un thème étant justifié pour chacun, objectivement, par la détermination et l'intention.

Pour moi, il y a un autre aspect important dont on ne peut se passer et qui doit accompagner notre intention et notre détermination. Qu'est-ce à dire ? Sinon, tout simplement, l'urgence ou l'actualité que nous impose le thème.

Tenez, de notre temps actuel, la dégradation des terres se manifeste à plusieurs échelles et saute déjà aux yeux des observateurs les mieux avertis qui en prédisent d'ailleurs les conséquences. Si nous avons enfin pris conscience de cette vulnérabilité de l'environnement, il nous sera plus simple de voir l'état d'urgence de l'action. Il y aura donc un thème, un impératif, un devoir de protection des terres et des eaux ou de l'environnement en général qui ne concerne pas seulement les pédologues mais également tout agronome préoccupé par la préservation du paysage.

iii

répond aux besoins qui ne sont pas de notre temps et donc du monde à venir. Et plus concrètement parlant, disons mieux, ce besoin de sauvegarder l'espace où se déroulent les activités humaines.

Il ne s'agira pas alors, dans l'action, de céder à cette prétention, souvent illusoire, de se présenter en panacée car on ne saurait proposer des solutions à toutes les questions. Il s'agira au contraire de donner plus humblement son apport dans les actions qui visent à réduire si pas complètement, du moins autant que possible, la dégradation de l'environnement.

Ainsi, sans être exhaustif, l'action locale sur une échelle réduite, apparaîtra comme une étape décisive dans une idée globale. A ce sens, dans un aspect descriptif, le bassin versant fera la cible de l'aménagement étant donné qu'il constitue la plus petite unité de toute intervention s'inscrivant dans ce contexte.

C'est ainsi que, de ce qui précède, sans pour autant prendre telle ou telle autre tendance, je trouve plus simple la réponse à la question de savoir pourquoi de la grande diversité de thèmes disponibles en sciences agronomiques, le choix de m'en tenir uniquement à l'étude descriptive du bassin versant.

Ronald MITEHO

iv

sommaire suivant











9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Bitcoin - Magic internet money - Join us !