WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Démonopolisation des ondes: influences des radios privées de Cotonou sur les programmes de la radiodiffusion nationale du Bénin

( Télécharger le fichier original )
par Lenakpon Gilbert DESSOH
Centre africain de formation et de perfectionnement des journalistes - Diplôme supérieur de journalisme 2011
  

Disponible en mode multipage

SOMMAIRE

Pages

INTRODUCTION GENERALE..........................................................................3

PREMIERE PARTIE : CADRE DE RECHERCHE, PROBLEMATIQUE

ET METHODOLOGIE

CHAPITRE I : Cadre de recherche............................................................................6

I- Situation géographique et administrative de Cotonou................................................6

II- Historique de la Radio Nationale et aperçu de l'ORTB..............................................7

III- Situation géographique et administrative de la Radio Nationale..................................10

IV- Historique de la démonopolisation des ondes au Bénin................................................12

CHAPITRE II : Problématique...................................................................................15

I- Problématique..........................................................................................15

II- Objectifs de recherche.......................................................................................16

III- Hypothèse de recherche.............................................................................................17

CHAPITRE III : Méthodologie de recherche..................................................................18

I- Démarche adoptée.................................................................................................18

II- Résultats attendus..................................................................................................19

III- Contraintes de l'étude...........................................................................................19

DEUXIEME PARTIE : CADRE THEORIQUE

CHAPITRE I : Approche conceptuelle.................................................................21

I- Définition des concepts...............................................................................21

II- Grille des programmes........................................................................................23

CHAPITRE II : Moyens de connaissance.......................................................................25

I- Technique documentaire.................................................................................25

II- Technique vivante..........................................................................................25

TROISIEME PARTIE : CADRE ANALYTIQUE ET VERIFICATION

DES HYPOTHESES

CHAPITRE I : Analyse quantitative des résultats de l'enquête d'auditoire...................27

I- Description de l'échantillonnage........................................................................27

II- Analyse et interprétation des résultats.............................................................27

CHAPITRE II : Analyse qualitative.....................................................................................55

I- Description des grilles des programmes de la Radio Nationale.............................55

II- Analyse de contenu des grilles des programmes....................................................55

III- Description des stratégies de conquête de la Radio Nationale.............................59

IV- Analyse des stratégies de conquête.......................................................................62

CHAPITRE III : Vérification des hypothèses et recommandations...............................64

I- Vérification des hypothèses.........................................................................64

II- Recommandations....................................................................................67

CONCLUSION GENERALE.............................................................................68

BIBLIOGRAPHIE................................................................................................................70

ANNEXES.............................................................................................................................72

TABLE DES MATIERES.........................................................................116

INTRODUCTION GENERALE

La libéralisation de l'espace audiovisuel est l'un des acquis majeurs de la démocratisation sur le continent africain. Le Bénin n'a point fait exception à la règle. La Conférence des Forces Vives de la Nation, marquant l'avènement de la démocratie en 1990, a sonné le glas du monopole de l'Etat sur les ondes et a ouvert le pays au pluralisme médiatique. La démonopolisation des ondes proprement dite a été acquise au prix d'une grande patience. En effet, jusqu'en 1996 l'audiovisuel attendait toujours l'accord du Parlement pour accéder à une libéralisation réclamée depuis 06 ans. Et ce n'est qu'en avril 1997 que l'Assemblée Nationale a voté et adopté la loi promulguée le 20 août de la même année par le Président Mathieu KEREKOU. Cette démonopolisation a conduit à l'installation et à l'exploitation de plusieurs radiodiffusions sonores et télévisions privées commerciales et non commerciales comme le prévoit la loi portant libéralisation du secteur. En effet, la loi n°97-010 du 20 août 1997 portant libéralisation de l'espace audiovisuel stipule en son article 13 que « l'espace audiovisuel national est ouvert à l'initiative privée pour l'implantation et l'exploitation de stations de radiodiffusion sonore et de télévision »1(*).

Dans cette même dynamique et à la faveur de la libéralisation de l'espace audiovisuel intervenue en 1997, on a observé une floraison des radios privées. On en dénombre aujourd'hui soixante-treize2(*) sur l'étendue du territoire béninois. Cette floraison est surtout remarquable à Cotonou où il existe près de dix de radios privées. Les premières radios y voient le jour après l'attribution des fréquences en 1997 par la Haute Autorité de l'Audiovisuel et de la Communication (HAAC). La quasi-totalité de ces chaînes sont des médias de proximité. Dès cet instant s'installe une concurrence entre ces radios et la Radiodiffusion Nationale qui a été, durant plus de quatre décennies, la seule chaîne nationale écoutée au Bénin, à l'exception des chaînes internationales (RFI, BBC et Africa N°1). Cette nouvelle donne a peut-être favorisé la désaffection d'une partie des auditeurs de la Radiodiffusion Nationale au profit des radios privées. Cette chaîne de service public qui, autrefois, avait le monopole des ondes l'a perdu il y a plus d'une dizaine d'années. Est-ce qu'en dépit de cette situation, la Radiodiffusion Nationale a conservé la totalité de son auditoire et son positionnement d'avant la démonopolisation ? C'est pour mieux répondre à cette interrogation que nous avons entrepris les présents travaux de recherche dont le thème est intitulé : « Démonopolisation des ondes radiophoniques au Bénin : influence des radios privées de Cotonou sur les programmes de la Radiodiffusion Nationale. »

Nous avons réduit notre champ d'étude à la seule ville de Cotonou pour deux raisons : nos moyens sont limités et nous estimons que la capitale économique du Bénin concentre à elle seule plus de radios privées que toutes les autres villes du pays.

Ce travail va nous permettre de savoir si la chaîne nationale est plus écoutée à Cotonou que les radios privées ou si c'est le contraire ; de cerner dans une certaine mesure l'impression des auditeurs sur les programmes de la Radiodiffusion Nationale. Nous pensons qu'il offrira aux responsables de la Radiodiffusion Nationale la possibilité d'avoir une idée des attentes des auditeurs. Ainsi, ils pourront en tenir compte à l'avenir dans l'élaboration de la grille des programmes. La nouveauté de notre étude réside dans le fait qu'elle porte à la connaissance des auditeurs les actions entreprises par la Radiodiffusion Nationale dans le cadre de la concurrence radiophonique au Bénin.

Nous avons opté pour un plan constitué de trois grandes parties : Cadre de recherche, problématique et méthodologie ; Cadre théorique et enfin, cadre analytique et vérification des hypothèses. Dans la première partie, outre la description du cadre de recherche, nous nous intéresserons à la problématique et à la méthodologie de recherche. La deuxième partie traitera de l'approche conceptuelle et des moyens de connaissance. Quant à la troisième et dernière partie, elle englobe plusieurs analyses :

- l'analyse des résultats de l'enquête d'auditoire,

- l'analyse de la grille des programmes de la Radiodiffusion Nationale,

- l'analyse des stratégies de la Radiodiffusion Nationale.

Nous procéderons dans cette dernière partie à la vérification des hypothèses et nous ferons quelques recommandations.

Première partie

CADRE DE RECHERCHE, PROBLEMATIQUE ET METHODOLOGIE

Chapitre I : CADRE DE RECHERCHE

Nous présentons dans ce chapitre les repères géographiques et administratifs de la ville de Cotonou et de la Radiodiffusion Nationale. Outre ces repères, nous nous intéressons aussi à l'historique de la Chaîne Nationale de Radiodiffusion après avoir fait une présentation sommaire de l'Office de Radiodiffusion et Télévision du Bénin (ORTB). Nous n'oublions pas l'historique de la démonopolisation des ondes au Bénin.

I- Situation géographique et administrative de Cotonou

A- Situation géographique

Capitale économique du Bénin, Cotonou est la plus grande ville du pays avec une superficie de 75km23(*). La ville de Cotonou fait partie du département du Littoral dont elle est l'unique commune. Situé sur le Golfe de Guinée, Cotonou s'étend sur le cordon littoral entre le lac Nokoué et l'Océan Atlantique. Il est limité au nord par la commune de Sô-Ava, au sud par l'Océan Atlantique, à l'ouest par la commune d'Abomey-Calavi et à l'est par la commune de Sèmè-kpodji. La ville est coupée en deux par un canal appelé la lagune de Cotonou et creusé par les Français en 18554(*). Trois ponts assurent la liaison entre les deux rives.

Cotonou est doté de portes de sortie maritime, fluviale vers Porto Novo la capitale politique. Il a des axes terrestres qui desservent l'ensemble de la sous-région : Niger, Burkina Faso, Nigéria, Togo.

Le climat est de type subéquatorial avec une alternance de deux saisons pluvieuses et de deux saisons sèches.

B- Situation administrative

La ville de Cotonou est le chef-lieu du département du Littoral. Sa population en 2008 était de 791.2235(*) habitants. Suite à la réforme administrative et territoriale dont l'aboutissement a été l'élection communale et municipale organisée en 2002, la ville dispose d'une administration locale décentralisée depuis 20036(*). Commune à statut particulier, la ville de Cotonou compte « 13 arrondissements qui regroupent 162 quartiers de ville administrativement reconnus »7(*) dont les principales sont : Wlacodji, Sikècodji, Gbédokpo, Gbéto, Ayélawadjé, Missessin, Sègbèya, Sodjèatinmè, Yénawa, Sènadé, Avrotou, Dantokpa, Aïdjedo, Ahouansori, Saint-Michel, Dagbédji, Sainte Rita, Kouhounou, Fifadji, Cadjèhoun, Djomèhountin, Gbégamey, Houénoussou, Agla, Akogbato.

 
 
 

II- Historique de la Radio Nationale et aperçu de l'ORTB

A- Historique de la Radio Nationale

La Radiodiffusion Nationale du Bénin alors appelée Radio Cotonou était un organe de l'administration coloniale. Il a vu le jour le 07 mars 19538(*) dans un local des PTT à Akpakpa aménagé en studio de fortune avec un effectif de 5 personnes : un Directeur et sa secrétaire, un technicien, un locuteur en français, un locuteur en langue nationale fon. Cet effectif passera à 12 en 1956 puis à 24 en 1960 à l'accession du pays à l'indépendance et à 114 en 2003. La puissance de l'émetteur en ondes moyennes était de 1KW et de 250 W en ondes courtes à la naissance de la Radio pour un programme quotidien de 75 minutes. La puissance de l'émetteur en ondes courtes a été portée à 4 KW en 1957. Ces deux émetteurs en ondes moyennes et en ondes courtes étaient installés dans l'enceinte des PTT à Akpakpa. Avec la création du centre émetteur d'Abomey-Calavi en 1972, la Radiodiffusion a acquis grâce à la coopération avec la République Fédérale d'Allemagne, un nouvel émetteur de 50 KW en ondes moyennes et un autre émetteur de 50 KW en ondes courtes en 1976. La Radiodiffusion Nationale était gérée sous la forme d'une régie de service public à caractère administratif jusqu'à sa fusion avec la Télévision Nationale où elle est devenue un office. Pour offrir au personnel un confort de travail, une maison de la Radio fut construite en 1956 sur financement du Fonds d'Investissement pour le Développement Economique et Social (FIDES) et mise en exploitation en 1957. Mais face à l'accroissement de l'effectif du personnel, la République Fédérale d'Allemagne construit, deux décennies après, la nouvelle maison de la Radio inaugurée le 11 novembre 1976.

La station a connu diverses dénominations: « Radio Cotonou du 07 mars 1953 au 1er octobre 1958, Radio Dahomey du 1er octobre 1958 au 1er août 1970, La voix du progrès du 1er août 1970 au 26 octobre 1972, La voix de la révolution suite au coup d'Etat du 26 octobre 1972 »9(*). Ce nom de la station n'a été changé que le 1er mars 1990 à l'issue de l'historique Conférence des Forces Vives de la Nation de février 1990. Il devient alors « Radio Bénin » qui couvre une grande partie du territoire national, et émet sur les 98.2 mégahertz (Mhz) en modulation de fréquence (FM). La Radio Nationale est captée sur d'autres fréquences dans les autres localités du pays. Elle a pour missions entre autres : de contribuer au renforcement de l'unité nationale, de promouvoir l'intégration des différents groupes socioculturels, ethniques et linguistiques.

La radio Atlantique FM, installée dans l'ancienne maison de la radio est un service de la Radiodiffusion Nationale. La radio Atlantique FM émet en bande FM sur les 92.2 à Cotonou et dans les localités environnantes telles que : Godomey, Abomey-Calavi. Les radios rurales locales sont aussi une structure de l'Etat béninois et leur coordination est assurée par l'ORTB. Installées par l'OIF (Organisation Internationale de la Francophonie), elles sont situées à Lalo, Ouèssè, Banikoara, Ouaké et Tanguiéta. Il reste à définir clairement leur statut. La radio régionale de Parakou dans le nord du Bénin n'est ni une antenne encore moins une station de la Radiodiffusion Nationale. Elle est une direction à part entière de l'ORTB. Cette radio émet sur les 102.5 FM.

B- Aperçu sommaire sur l'ORTB

L'Office de Radiodiffusion et Télévision du Bénin (ORTB) est un organe de service public. Il est né de la fusion de la Radiodiffusion nationale et de la Télévision nationale à la faveur de l'ordonnance n°75-43 du 21 juillet 1975. Jadis appelé Office de Radiodiffusion et Télévision du Dahomey (ORTD), il deviendra ORTB suite à la prise de l'ordonnance n° 79-12 du 23 mars 1979. Ces ordonnances ont été parachevées par la loi n°81-012 du 10 octobre 1981 et l'arrêtée n°003/MCC/CAB/SP-C du 19 janvier 1994. Les statuts de l'ORTB ont été approuvés par le décret n°99-315 du 21 août 1999. Ce décret a consacré l'office comme un établissement public à caractère social, scientifique et culturel doté d'une personnalité morale et d'une autonomie financière. Il comprend la Radiodiffusion Nationale créée en 1953, la Télévision Nationale créée en 1972 et fonctionnelle en 1978, la radio régionale de Parakou créée en 1983 et la radio Atlantic FM créée en 1994. L'ORTB est sous la tutelle du Ministère Chargé de la Communication et des Technologies de l'Information et de la Communication (MCTIC). L'Office a un directeur général nommé sur proposition de la HAAC - Haute Autorité de l'Audiovisuel et de la Communication - après appel à candidatures par le Président de la République suite à un décret pris en conseil des ministres. Il en est de même pour la nomination des directeurs de la radiodiffusion nationale, de la télévision nationale et de la radio régionale de Parakou. La direction générale est assistée par un comité composé des responsables des différentes directions (voir l'organigramme de l'ORTB à l'annexe).

L'office s'étend sur 5 hectares environ et fait face à la Place du Souvenir - ex Place des Martyrs - à quelques encablures du Ministère des Affaires Etrangères. Les deux entrées principales du domaine s'ouvrent sur l'avenue Jean-Paul II. Les deux composantes de l'ORTB (Radio, Télé) sont logées dans une même enceinte, mais dans des locaux bien séparés.

L'ORTB dispose de plusieurs sites repartis sur le territoire national. Ces sites sont des centres d'émission, de réémission, de production. On dénombre jusqu'en 2008 six centres d'émissions qui sont : Abomey-Calavi créé en 1972 et mis en exploitation 1978, Parakou en 1984, Natitingou et Kandi en 1994, Dassa-Zoumè en 1995, Malanville en 2003. Trois centres de réémissions ont été installés en 1998 à Kouandé, Boukounbé et Houanténou sur la route de Porga. Il est à signaler qu'en plus du centre d'émission, Parakou dispose d'un centre de production télévisuelle créé en 2005.

III- Situation géographique et administrative de la Radio Nationale

A- Situation géographique

La Radiodiffusion Nationale se trouve dans l'enceinte de la nouvelle maison de la radio qui abrite la Direction générale de l'Office de Radiodiffusion et Télévision du Bénin (ORTB). Elle est limitée au Nord par la place du souvenir, au Sud par l'ex Conseil de l'Entente, à l'Est par les aires de jeux de l'ex Hôtel Croix du sud et à l'Ouest par l'Institut de Formation Sociale et Civique (INFOSEC), puis le Ministère des Affaires Etrangères et de l'Intégration Africaine (MAEIA). La Radiodiffusion Nationale émet sans interruption tous les jours depuis décembre 2003, en modulation de fréquence sur les 98.2 Mégahertz de Cotonou à Bohicon.

B- Situation administrative

La Radiodiffusion Nationale est un département de l'Office de Radiodiffusion et Télévision du Bénin, (ORTB). Elle a sa tête un directeur. Plusieurs services se trouvent sous son autorité. Il s'agit du :

- service de l'information: Encore appelé service du journal parlé, Il est dirigé par un rédacteur en chef assisté d'un secrétaire de rédaction. Ce service est chargé de la collecte, du traitement et de la diffusion de l'information à la radio. Comme sources, il utilise les reportages, les dépêches d'agences sélectionnées sur le net et les enquêtes. Il est composé de plusieurs desks. Il s'agit des desks Politique, Economie, Environnement, Société, Santé et la division Sport. Leur rôle est de fournir des papiers d'analyse, d'enquête, de reportages et autres pour étoffer les éditions du journal parlé. A la tête de chaque desk, il y a un chef qui est un journaliste expérimenté. Un desk regroupe quelques journalistes de la rédaction habilités à traiter de questions relevant d'un domaine précis. Le journal parlé est donc constitué des papiers de reportage, de dossier, d'interview, de magazine, de commentaire...Toutes les informations sont d'abord soumises à l'approbation du rédacteur en chef avant diffusion.

- service de la production : Ce service s'occupe de la conception et de la production de certaines émissions. Il s'agit de la production des documentaires, des magazines, des grands reportages... . Il est composé de deux divisions : la division production et la division réalisation.

- service de la radio rurale : ce service regroupe des journalistes et animateurs en langues nationales. Il a pour principale activité la collecte, le traitement, la diffusion de l'information et la production des émissions dans 18 langues nationales du pays.

- service des reportages et de la maintenance : Ce service s'occupe de la gestion des reportages, de la diffusion des émissions et de la gestion de l'antenne. Il regroupe des techniciens d'exploitation qui préenregistrent des émissions et font leur mise en boîte et, des main tenanciers qui assurent le maintien en bon état du matériel.

- service Atlantic FM : Ce service gère la radio Atlantic FM, une station de la Radiodiffusion Nationale émettant en bande FM à Cotonou. Sa mission est entre autres de contrer l'action des radios privées de Cotonou émettant elles aussi en bande FM. Situé dans l'enceinte de l'ancienne maison de la Radio, le service Atlantic FM est à vocation sociale et culturelle. Il regroupe des journalistes-animateurs qui produisent des émissions en direct et font aussi des mises en boîtes. Son chef est nommé par le Directeur général de l'ORTB sur proposition du Directeur de la Radiodiffusion Nationale pour un mandat à durée indéterminée. La radio Atlantic FM entre en synchronisation avec la Radiodiffusion nationale aux heures des grandes éditions du journal parlé.

- Le service des programmes : Ce service élabore et assure la gestion de la grille des programmes de la Radiodiffusion Nationale. Il est dirigé par un chef des programmes qui exécute la politique des programmes de la chaîne et planifie la diffusion des émissions. Le service des programmes regroupe des animateurs qui se relayent à l'antenne par tranche d'animation. Une rencontre hebdomadaire réunit le chef des programmes et les animateurs pour statuer sur les ratés observés des animations d'émissions. La régie générale des programmes est une division du service des programmes.

IV- Historique de la démonopolisation des ondes au Bénin

A-Fondement constitutionnel

La fièvre démocratique qu'a connu le Bénin en 1990 a fait éclore l'émergence d'un secteur privé de l'audiovisuel. Cela est dû au fait que « le pluralisme politique est inséparable du pluralisme médiatique parce que tous deux sont nés de la liberté d'opinion et d'expression »10(*). Aussi, la Constitution du 11décembre 1990 a-t-elle proclamé de façon claire et nette, en ce qui concerne les droits et devoirs de la personne humaine, que « toute personne a droit à la liberté de pensée, de conscience, de religion, de culte, d'opinion et d'expression dans le respect de l'ordre public établi par la loi et les règlements »11(*). Mieux la même Constitution autorise en son article 8 « l'égal accès à la santé, à l'éducation, à la culture, à l'information...»12(*) à tout citoyen béninois reconnu comme tel.

La Constitution du Bénin a ensuite mis en place les dispositifs essentiels qui ont véritablement révolutionné le paysage médiatique de notre pays. La HAAC est l'une des composantes de ces dispositifs. Elle a été installée le 14 juillet 1994.

B- Fondement institutionnel

La Haute Autorité de l'Audiovisuel et de la Communication (HAAC) est une institution de régulation des médias au Bénin. La Constitution qui la crée en ses articles 24, 142 et 143 précise en son article 24 que « la liberté de la presse est reconnue et garantie par l'Etat. Elle est protégée par la HAAC dans les conditions fixées par une loi organique »13(*). Cette loi organique N° 92-021 a été promulguée le 21 août 1992.

Au nombre de ses attributions, cette institution, selon les dispositions de l'article 6 de sa Loi organique « veille à favoriser et à promouvoir la libre concurrence »14(*). Il va sans dire selon cette disposition que l'attribution des fréquences de radiodiffusions et de télévisions relève des prérogatives de l'institution.

C- Naissance et situation des radios privées

1-Naissance des radios privées

La libéralisation des ondes au Bénin a son origine dans la Constitution du 11 décembre 1990 qui consacre la liberté de la presse et a institué une instance de régulation (la HAAC) chargée d'assurer la protection de cette liberté. Mais la procédure pour véritablement libéraliser le secteur des ondes a connu son épilogue en 1997, avec le vote de l'avant-projet de loi. La démonopolisation des ondes au Bénin n'a réellement commencé qu'à partir de ce vote. Avec cette démonopolisation des ondes en 1997 et l'attribution des premières fréquences par la HAAC, le paysage audiovisuel béninois s'est enrichi de plusieurs radios de proximité appelées radios privées commerciales et non commerciales (radios confessionnelle, communautaire et associative).

2- Situation des radios privées

Plusieurs radios privées ont leur siège à Cotonou. D'autres, par contre, n'y sont pas basées mais y sont captées. C'est le cas par exemple des Radios Immaculée Conception et la Voix de la Lama, toutes deux basées à Allada, ville située dans le département de l'Atlantique à moins de 50 km de Cotonou. C'est aussi le cas des radios Afrique Espoir et Radio Wêkê basées à Porto-Novo, chef-lieu des départements de l'Ouémé et du Plateau. A ces radios s'ajoutent des radios internationales dont les signaux sont aussi reçus à Cotonou. Il s'agit de Radio France International (RFI), de British Brodcasting Corporation (BBC), de la Voix de l'Amérique (VOA) et d'Africa N°1. Le tableau ci-dessous donne une idée de la typologie des radios privées de Cotonou.

RADIO PRIVEES COMMERCIALES

Radio

Fréquence en FM

Siège

Fondateurs

1

Océan FM

88.6

Atinkamey

Charles Toko

2

Radio Star

94.3

Etoile rouge

Marcellin Atindégla

3

Radio Planète

95.7

Gbégamey

Janvier Yahouédéou

4

Capp FM

99.6

Quartier Jak

Jérôme Carlos

5

Radio Tokpa

104.3

Marché Gbogbanou

Guy Kpakpo

6

Golf FM

105.7

Sikècodji

Ismaël Soumanou

Source : Données issues de nos investigations d'août 2010

RADIOS PRIVEES CONFESSIONNELLES

Radio

Fréquence

Siège

Fondateurs

1

La Voix de l'Islam

91.2

Zongo

El hadj Mama Yaro

2

Radio Maranatha

103.1

Wologuèdè

Clovis Kpadé

Source : Données issues de nos investigations d'août 2010

Chapitre II : PROBLEMATIQUE

Ce chapitre prend en compte un ensemble de points tels que : la problématique, les objectifs et les hypothèses de recherche.

I- Problématique

La Radiodiffusion Nationale a dominé le paysage radiophonique du Bénin pendant plus de quatre décennies. A ses débuts, la localité de Parakou et toute la région septentrionale du pays captaient difficilement les émissions diffusées depuis Cotonou. Des solutions ont été progressivement apportées par la création de la station régionale de radiodiffusion de Parakou. Elle a démarré ses émissions le 1er avril 198315(*).

A partir des années 1990, on a assisté à un vent de démocratisation qui a soufflé sur l'Afrique. Elle est marquée au Bénin par la Conférence des Forces Vives de la Nation. Cette conférence va mettre fin au monopole médiatique de l'Etat et favoriser la libéralisation des ondes au Bénin.

Les premières radios privées commerciales, communautaires et confessionnelles s'implantent dans tout le pays aussi bien dans les villes que dans les campagnes, avec une nouvelle forme de communication de proximité. Ces radios privées sont venues mettre à mal l'hégémonie de la Radio Nationale ayant autrefois le monopole des ondes.

A Cotonou, elles sont presqu'une dizaine et font découvrir les vertus de la liberté d'expression. Leur prompte transmission de l'information séduit les populations. Celles-ci ont désormais le choix entre plusieurs radios et ne sont plus contraintes d'écouter, comme c'était le cas jadis, la seule chaîne publique. Ces radios privées influencent l'auditoire de la Radio Nationale. Dès lors s'installe la concurrence entre les chaînes de radios privées et la radio du service public. Face à la nouvelle donne, la chaîne nationale est-elle restée inactive ? Comment a-t-elle accueilli ce bouleversement ? Comment s'est-elle préparée à ce changement ? Quelle a été sa stratégie pour faire face à cette concurrence ? Ainsi la problématique de notre étude porte sur l'impact qu'ont les radios privées de Cotonou sur les programmes de la Radiodiffusion Nationale et sur la stratégie de celle-ci face à la concurrence. Dans cette optique, nous nous sommes posé les questions suivantes :

- Les populations de Cotonou écoutent-elles encore la Chaîne Nationale de radiodiffusion ?

- La Radiodiffusion Nationale a-t-elle maintenu son positionnement d'avant la démonopolisation ?

- Quelle est la réaction de la Radiodiffusion Nationale face à la concurrence que lui livrent les radios privées dans la ville de Cotonou ?

Nous essayerons d'apporter des réponses à toutes ces interrogations à l'issue de notre travail.

II- Objectifs de recherche

A- Objectif général

Notre étude vise à évaluer l'impact des radios privées sur les programmes de la Radio Nationale dans la ville de Cotonou depuis l'avènement de la démonopolisation des ondes radiophoniques au Bénin en 1997 et, ses stratégies face à la concurrence.

B- Objectifs spécifiques

De notre objectif général, ils se dégagent les objectifs spécifiques suivants :

1- Vérifier si la Radiodiffusion Nationale a conservé son auditoire d'avant la démonopolisation des ondes dans la ville de Cotonou.

2- Vérifier si les programmes de la Radiodiffusion Nationale reflètent les attentes des auditeurs.

3- Prouver que la Radiodiffusion Nationale a pris ou non des initiatives pour faire face à la concurrence.

III- Hypothèses de recherche

Face aux objectifs ci-dessus cités, nos hypothèses de recherche peuvent se formuler comme suit :

Ø La Radiodiffusion Nationale a perdu une grande partie de son auditoire et son positionnement d'avant la démonopolisation des ondes à Cotonou avec l'existence de plusieurs chaînes privées de radiodiffusion.

Ø Les programmes de la Radiodiffusion Nationale ne prennent pas en compte les attentes des auditeurs.

Ø Face à la concurrence, la Radiodiffusion Nationale ne développe aucune stratégie.

Chapitre III : METHODOLOGIE DE RECHERCHE

Ce chapitre présentera la démarche adoptée, les résultats attendus et les contraintes de l'étude.

I- Démarche adoptée

La réalisation de ce travail de recherche a nécessité l'utilisation de deux approches méthodologiques : la technique documentaire et la technique vivante. La technique documentaire porte sur l'analyse de contenu. Dans le contexte de notre étude, l'analyse de contenu a porté sur la grille des programmes de la Radiodiffusion Nationale. Cette analyse de la grille a permis de connaître le nombre des émissions qu'elle contient et la part faite aux émissions qui seraient très écoutées par les auditeurs selon l'enquête de terrain. Elle permet aussi de vérifier la deuxième hypothèse. La technique vivante a consisté en une enquête réalisée auprès des auditeurs constituant notre échantillon. Elle a aussi consisté en un entretien avec les responsables de la Radiodiffusion Nationale. Les composantes (l'enquête et l'entretien) de cette technique permettent de vérifier la première et la troisième hypothèses.

L'échantillonnage s'est fait sur la base de la méthode par quota fondée sur les critères de sexe, d'âge, d'instruction et de non instruction. Cette méthode d'échantillonnage par quota a favorisé le ciblage de 120 personnes reparties dans plusieurs arrondissements et quartiers de la commune de Cotonou. Ces personnes sont toutes des auditeurs de radiodiffusion. Nous les avons classées en 03 groupes à partir du critère d'instruction et de non instruction. Le premier critère a permis d'avoir le groupe des scolarisés et des déscolarisés. Le deuxième critère a permis d'avoir le groupe des non scolarisés. Chaque groupe est constitué de 40 personnes de différentes catégories socioprofessionnelles réparties selon un échantillonnage par quota de sexe et d'âge. Chacun des groupes est composé de quatre tranches d'âges (15 à 30 ans, 30 à 45 ans, 45 à 60 ans et plus de 60 ans). Il y a 10 auditeurs par tranche d'âge: 05 auditeurs de sexe masculin et 05 auditeurs de sexe féminin. D'où un total de 20 hommes et de 20 femmes aussi bien pour le groupe des scolarisés, des déscolarisés que des non scolarisés.

II- Résultats attendus

La libéralisation de l'espace audiovisuel en 1997 n'est pas exempte de conséquences sur la Radio de service public. Il s'agira de montrer par ce travail, quels types d'influences les radios privées de Cotonou exercent sur les programmes de la Radiodiffusion Nationale. L'étude fera ressortir aussi les stratégies de la chaîne nationale de radiodiffusion dans l'atmosphère très concurrentielle de l'espace audiovisuel du Bénin.

Cette étude sera donc d'un apport qualitatif aux responsables de la Radiodiffusion Nationale pour la rendre beaucoup plus compétitive.

III- Contraintes de l'étude

L'enquête réalisée sur le terrain n'est pas exempte de quelques difficultés. La méthode de tête à tête que nous avons adoptée avec les enquêtés a certes ses avantages mais aussi ses limites. Et puisque ce paragraphe traite des difficultés, nous devons d'entrée de jeu préciser que nous avons été confrontés à la timidité et à la méfiance de certains enquêtés. Ces attitudes ont été surtout remarquées dans le groupe des déscolarisés et des non scolarisés. A l'abordage de ces deux groupes d'enquêtés, quelques-uns avaient l'impression d'avoir en face d'eux un espion. Ce qui a fait qu'au départ, ils ont donné des réponses erronées. Ce n'est qu'après des explications supplémentaires visant à les rassurer qu'ils se sont ravisés en demandant que soit repris l'entretien. Nous avons eu aussi à faire face à des problèmes de rendez-vous non respectés de la part de plusieurs enquêtés. A la Radiodiffusion Nationale, il nous a été impossible d'entrer en possession de l'une des grilles des programmes exécutée avant la démonopolisation. Cette situation est due au fait que les grilles ont été supprimées des ordinateurs. Et quand nous avons eu recours à la Haute Autorité de l'Audiovisuel et de la Communication (HAAC), nous avons été confrontés à un problème d'archivage.

Deuxième partie

CADRE THEORIQUE

Chapitre I : APPROCHE CONCEPTUELLE

I- Définition des concepts

· Démonopolisation

Ce mot est de la même famille que monopole. Selon le Petit Larousse Illustré16(*), le monopole est le privilège exclusif que possède une personne ou une entreprise pour vendre un produit sur un marché. Etendu à l'Etat et selon ce dictionnaire, c'est « le privilège exclusif qu'a l'Etat d'exploiter certains biens ou services »17(*) empêchant ainsi le jeu de la libre concurrence. La démonopolisation, étant le contraire de la monopolisation, s'entend comme le fait d'arracher le monopole de quelque chose à quelqu'un et de permettre par ricochet la libre concurrence. La démonopolisation des ondes radiophoniques est donc le fait de libérer l'espace radiophonique de la tutelle de l'Etat et de l'ouvrir à la libre concurrence. L'expression démonopolisation des ondes équivaut aussi à la libéralisation de l'espace audiovisuel.

· Onde radiophonique

L'onde peut être définie comme une « perturbation physique ayant la particularité de se propager dans un milieu. Elle peut être caractérisée par son amplitude, par sa fréquence : c'est une onde sonore »18(*). On parle donc d'onde radiophonique lorsque cette onde sonore s'exprime au moyen de la radiodiffusion. Et les ondes moyennes et ondes courtes utilisées en radiodiffusion sont les différentes gammes dans lesquelles sont classées les longueurs d'ondes en matière de radiodiffusion.

· Concurrence

La concurrence se définit comme une « rivalité d'intérêt provoquant une compétition entre plusieurs personnes poursuivant le même but»19(*). Cette rivalité peut par exemple s'observer entre commerçants ou industriels qui tentent d'attirer à eux la clientèle par les meilleures conditions de prix, de qualité etc... Appliquée à l'environnement radiophonique la concurrence est la rivalité existant entre des stations de radiodiffusion en vue de conquérir par des programmes alléchants le plus grand nombre d'auditeurs.

· Média

Le terme média désigne tout moyen de communication naturel ou technique qui autorise la transmission d'un message. Mais son usage courant renvoie de façon plus restrictive aux médias de masse, c'est-à-dire aux moyens de diffusion collective permettant d'atteindre des publics vastes et hétérogènes. Le média, Selon Le Petit Larousse illustré20(*), englobe tout support de diffusion massive de l'information (la presse imprimée, la radio, la télévision, le cinéma, le satellite etc.) constituant à la fois un moyen d'expression et un intermédiaire transmettant un message à l'intention d'un groupe. Les médias n'assurent pas que la fonction d'information, ils éduquent et distraient aussi. Au pluriel, le terme est le nom générique donné à l'ensemble des moyens de communication de masse.

· Influence

L'influence se définit comme « l'action continue exercée par un agent physique  sur quelque chose ou sur quelqu'un»21(*). C'est aussi l'effet ou l'impact de cette action sur la chose ou la personne. Dans le contexte de notre étude, l'influence est l'action continue qu'exercent les radios privées sur les programmes de la Radiodiffusion Nationale, l'obligeant ainsi à se remettre en cause et à revoir ses programmes si elle ne veut pas perdre son auditoire.

· L'audience

Le sens de ce mot semble souvent prêter à confusion avec celui d'auditoire. L'audience est l'attention accordée à quelqu'un qui parle, l'intérêt du public pour quelque chose. En journalisme, l'audience désigne « la composition du public d'un organe d'information»22(*) ou encore « le nombre ou le pourcentage de personnes touchées par un média »23(*). Autrement dit, c'est l'ensemble des gens susceptibles d'accéder au message qu'un média donné leur offre. On parle ainsi de mesurer l'audience d'un média, c'est-à-dire déterminer son taux d'écoute. L'auditoire par contre désigne « l'ensemble des personnes qui écoutent ou à qui sont destinée un discours, une émission radiophonique »24(*). Dans le cas de la radiodiffusion, les personnes qui écoutent ou à qui sont destinées les émissions sont appelé les auditeurs.

· Stratégie

Selon le dictionnaire Hachette le terme stratégie est « l'art de coordonner des actions et de manoeuvrer pour atteindre un but »25(*). Le terme peut être aussi défini comme un «ensemble d'actions adaptées mis en oeuvre pour atteindre un objectif »26(*). La stratégie de la Radiodiffusion Nationale face à la concurrence est l'ensemble des actions mises en oeuvre par elle pour lutter contre la concurrence, conserver son auditoire et si possible conquérir de nouveaux auditeurs.

II- Grille des programmes

La grille des programmes en journalisme est le tableau dans lequel est ordonné journellement et chronologiquement le passage des différentes émissions produites par une station de radiodiffusion ou de télévision. C'est selon le dictionnaire Hachette, « le plan d'ensemble des émissions ; le tableau donnant l'ensemble des émissions et leur répartition horaire »27(*). La grille des programmes d'une station de radiodiffusion comporte une série d'émissions de durée variable : des émissions de très courte durée (flash, spot, annonces...) et des émissions de longue durée (grande édition d'information, magazine, débat...). En règle générale, la grille des programmes est constituée des informations et des programmes. Les informations sont composées des journaux parlés et des flashes d'information. Les programmes comprennent les différents genres radiophoniques (magazine, débat, table-ronde etc...), les tranches musicales et les tranches d'animation. Avant de décider d'une grille des programmes, il faut pouvoir répondre à plusieurs questions :

- A qui veut-on s'adresser ?

- Quelles sont leurs habitudes à chaque heure de la journée ?

- Dans quel contexte vont-ils majoritairement écouter la fréquence ?

- Quelles radios écoutent-ils en priorité ?

C'est seulement après avoir défini avec le maximum de précision la cible choisie qu'on peut élaborer une grille des programmes. L'élaboration de la grille doit tenir compte des attentes de l'auditoire et l'ordonnancement des émissions dans le temps dépendra essentiellement des activités de l'auditoire.

Chapitre II : MOYENS DE CONNAISSANCE

Ce chapitre présente les techniques scientifiques qui nous permis de réaliser cette étude.

I- Technique documentaire

La technique documentaire porte sur une analyse de contenu qui travaille sur des messages. L'objectif de l'analyse de contenu est la manipulation de message (contenu et expression de ce contenu) pour mettre à jour les indicateurs permettant d'agir sur une réalité autre que celle du message. L'analyse de contenu peut être une analyse des signifiés (exemple : l'analyse thématique) ou une analyse des signifiants (par exemple : l'analyse lexicale). Dans le cadre de notre étude, l'analyse de contenu nous permettra d'analyser les grilles des programmes de la Radiodiffusion Nationale.

II- Technique vivante

La technique vivante porte sur une enquête de terrain qui fait appel à deux éléments : l'interrogation et l'observation. L'interrogation est une technique de rapports individuels qui consiste à interroger et crée un rapport enquêteur-enquêté. L'observation est une technique de groupe ayant pour but d'observer des individus qui agissent et réagissent.

Les informations essentielles entrant dans le cadre de l'étude ont été obtenues grâce à la technique vivante. Elle a consisté en une enquête de terrain et en un entretien. L'enquête a concerné les auditeurs retenus par l'échantillon et le questionnaire a été l'outil utilisé pour sa réalisation. Les questions sont regroupées en sous-thèmes : Identification de l'enquêté ; Relation avec les stations de radiodiffusion de Cotonou ; Contenu des programmes. Quant à l'entretien, il a été réalisé avec les responsables à divers niveaux de la Radiodiffusion Nationale à savoir : le Directeur de la Radio, le Chef des programmes, le Rédacteur en chef et le Chef du service de la radio rurale. L'outil ayant servi à la réalisation de l'entretien est le guide d'entretien. Dans le cas de l'enquête de terrain tout comme dans celui de l'entretien les informations recherchées ont un lien avec les objectifs de l'étude.

Troisième partie

CADRE ANALYTIQUE ET VERIFICATION DES HYPOTHESES

Chapitre I : ANALYSE QUANTITATIVE DES RESULTATS

DE L'ENQUETE D'AUDITOIRE

Ce chapitre décrit l'échantillonnage. Il fait aussi une analyse et une interprétation des résultats de l'enquête de terrain présentés sous forme de tableaux.

I- Description de l'échantillonnage

Les 120 personnes constituant l'échantillon ont été choisies dans 24 quartiers regroupés en 06 arrondissements. Et cela à raison de 05 personnes par quartier et de 04 quartiers par arrondissement. Il s'agit des quartiers Gbénonkpo, Agbodjèdo, Midombo et Agbato pour le 3ème arrondissement ; des quartiers Dantokpa, Hindé I, Djidjè II et Gbèdjromèdé I pour le 6ème arrondissement ; des quartiers Missité, Sèdjro, Gbèwa et Sèhogan pour le 7ème arrondissement ; des quartiers Fifadji, Zogbo, Vossa-Kpodji et Zogbohouè pour le 9ème arrondissement ; des quartiers Védoko, Midedji, Kouhounou et Missèkplé pour le 10ème arrondissement ; des quartiers Vodjè Kpota, Cadjèhoun II, Aïbatin I et Fidjrossè centre pour le 12ème arrondissement. Les arrondissements et les quartiers ont été sélectionnés au hasard mais un souci d'équilibre a été à la base du nombre de quartiers par arrondissement. Il en est de même pour le nombre de personnes retenues par quartier.

II- Analyse et interprétation des résultats

Tableau 1 : Avez-vous entendu parler de la démonopolisation des ondes au Bénin?

NB : Pour cette question, nous avons dû brièvement expliquer le mot démonopolisation en langue nationale fon à tous les enquêtés déscolarisés et non scolarisés et en français à quelques enquêtés scolarisés. C'est suite à notre explication qu'ils ont répondu à la question. Nous avons choisi de désigner les scolarisés par la lettre S, les déscolarisés par les lettres DS et les non scolarisés par les lettres NS.

S

Modalité

Réponse

Pourcentage (%)

Oui

28

70

Non

12

30

Aucune réponse

0

0

Total

40

100

Source : Données issues de nos investigations d'août 2010

Commentaire : Plus de la moitié des auditeurs scolarisés disent avoir entendu parler de la démonopolisation des ondes. Ils sont des universitaires pour la plupart. Les autres disent ignorer ce terme technique mais affirment que la presse (écrite et audiovisuelle) n'est plus sous la seule tutelle de l'Etat.

DS

Modalité

Réponse

Pourcentage (%)

Oui

0

0

Non

40

100

Aucune réponse

0

0

Total

40

100

Source : Données issues de nos investigations d'août 2010

Commentaire : Les auditeurs déscolarisés n'ont pas entendu parler de la démonopolisation des ondes. Tous affirment constater l'avènement des radios privées mais ignorent le processus ayant conduit à un tel avènement. Toutefois, ils précisent que c'est l'instauration du renouveau démocratique qui est à l'origine de la création des radios privées au Bénin.

NS

Modalité

Réponse

Pourcentage (%)

Oui

0

0

Non

40

100

Aucune réponse

0

0

Total

40

100

Source : Données issues de nos investigations d'août 2010

Commentaire : Les auditeurs non scolarisés n'ont pas entendu parler de la démonopolisation des ondes. Tous affirment constater l'avènement des radios privées mais ignorent le processus ayant conduit à un tel avènement. Toutefois, ils précisent que c'est l'instauration du renouveau démocratique qui est à l'origine de la création des radios privées au Bénin.

Conclusion : Plus des 2/3 des enquêtés (92 enquêtés) soit 77% n'ont pas entendu parler de la démonopolisation des ondes. Néanmoins, ils savent que l'avènement des radios privées est dû à l'instauration du renouveau démocratique au Bénin et que la presse (écrite et audiovisuelle) n'est plus sous la seule tutelle de l'Etat.

Tableau 2 : Avez-vous un poste radio ?

S

Modalité

Réponse

Pourcentage (%)

Oui

40

100

Non

0

0

Total

40

100

Source : Données issues de nos investigations d'août 2010

Commentaire : Toutes les personnes scolarisées interrogées dans le cadre de notre étude ont un poste radio.

DS

Modalité

Réponse

Pourcentage (%)

Oui

40

100

Non

0

0

Total

40

100

Source : Données issues de nos investigations d'août 2010

Commentaire : Toutes les personnes déscolarisées interrogées dans le cadre de notre étude ont un poste radio.

NS

Modalité

Réponse

Pourcentage (%)

Oui

40

100

Non

0

0

Total

40

100

Source : Données issues de nos investigations d'août 2010

Commentaire : Toutes les personnes non scolarisées interrogées dans le cadre de notre étude ont un poste radio.

Conclusion : L'ensemble des 120 enquêtés ont un poste radio.

Tableau 3 : Quelle chaîne de radio béninoise écoutez-vous ?

Remarque : Nous avons fait trois options pour ce qui est des réponses à cette question : l'écoute exclusive de la Radio Nationale, l'écoute exclusive des radios privées et l'écoute des deux types de radios (nationale et privées) par l'auditeur.

Radio Nationale

S

Tranches d'âge

Sexe

Réponse

Pourcentage (%)

Oui

Non

Total

Oui

Non

Total

15 - 30

M

0

5

5

0

100

100

F

0

5

5

0

100

100

30 - 45

M

0

5

5

0

100

100

F

0

5

5

0

100

100

45 - 60

M

1

4

5

20

80

100

F

0

5

5

0

100

100

+ 60

M

0

5

5

0

100

100

F

0

5

5

0

100

100

TOTAL

 

01

39

40

02.5

97.5

100

Source : Données issues de nos investigations d'août 2010

Commentaire : Ici, 1enquêté scolarisé sur 40 écoute exclusivement la Radio Nationale, soit 2,5%. Ce seul auditeur est du sexe masculin et fait partie de la tranche d'âge de 45 - 60. Il estime qu'il y a le professionnalisme et que l'information à la Radio Nationale est plus crédible qu'au niveau des radios privées. Les 39 autres enquêtés écoutent exclusivement les radios privées ou les deux (Radio Nationale et les radios privées).

Radios privées

S

Tranches d'âge

Sexe

Réponse

Pourcentage (%)

Oui

Non

Total

Oui

Non

Total

15 - 30

M

2

3

5

40

60

100

F

4

1

5

80

20

100

30 - 45

M

2

3

5

40

60

100

F

2

3

5

40

60

100

45 - 60

M

1

4

5

20

80

100

F

5

0

5

100

0

100

+ 60

M

2

3

5

40

60

100

F

2

3

5

40

60

100

TOTAL

 

20

20

40

50

50

100

Source : Données issues de nos investigations d'août 2010

Commentaire : Pour ce qui est essentiellement de l'écoute des radios privées, 20 enquêtés scolarisés sur 40 disent écouter exclusivement ces radios. Ce qui représente 50% de l'effectif. Selon eux, les radios privées font preuve de promptitude, d'impartialité dans la transmission de l'information et leurs émissions, dans leur globalité, sont vivantes parce que bien animées. Relevons que 13 personnes sur les 20 sont du sexe féminin soit 65% de femmes. Les autres écoutent exclusivement la Radio Nationale ou les deux (Radio Nationale et radios privées).

Radio nationale + radios privées

S

Tranches d'âge

Sexe

Réponse

Pourcentage (%)

Oui

Non

Total

Oui

Non

Total

15 - 30

M

3

2

5

60

40

100

F

1

4

5

20

80

100

30 - 45

M

3

2

5

60

40

100

F

3

2

5

60

40

100

45 - 60

M

3

2

5

60

40

100

F

0

5

5

0

100

100

+ 60

M

3

2

5

60

40

100

F

3

2

5

60

40

100

TOTAL

 

19

21

40

47.5

52.5

100

Source : Données issues de nos investigations d'août 2010

Commentaire : En ce qui concerne l'écoute des deux radios (Nationale et privées), 19 enquêtés sur 40 soit 47,5% des enquêtés scolarisés affirment écouter les deux types de radios. Et pour cause ! Ils estiment pouvoir écouter l'information qui n'a pas été diffusée sur l'une ou l'autre chaîne.

Remarque : En somme, sur les 40 enquêtés du groupe des scolarisés nous avons un enquêté qui écoute exclusivement la Radio Nationale soit 2,5%, 20 enquêtés écoutent exclusivement les radios privées soit 50% et 19 enquêtés écoutent les deux types de radios soit 47,5%. Il résulte de tout ce qui précède que la Radio Nationale est plus ou moins écoutée dans cette catégorie d'auditeurs.

Radio Nationale

DS

Tranches d'âge

Sexe

Réponse

Pourcentage (%)

Oui

Non

Total

Oui

Non

Total

15 - 30

M

0

5

5

0

100

100

F

0

5

5

0

100

100

30 - 45

M

0

5

5

0

100

100

F

0

5

5

0

100

100

45 - 60

M

0

5

5

0

100

100

F

0

5

5

0

100

100

+ 60

M

0

5

5

0

100

100

F

0

5

5

0

100

100

TOTAL

 

0

40

40

0

100

100

Source : Données issues de nos investigations d'août 2010

Commentaire : Dans la catégorie des déscolarisés aucun enquêté sur les 40 n'écoute exclusivement la Radio Nationale. Certains estiment que les émissions ne sont pas vivantes. Les autres ont perdu l'habitude de l'écoute de cette chaîne avec l'existence des radios privées. Quelques-uns ont même avoué qu'ils ignorent la fréquence d'émission de la chaîne nationale. Les enquêtés de la tranche de 15-30 ans disent qu'elle ne diffuse pas assez de musique.

Radios privées

DS

Tranches d'âge

Sexe

Réponse

Pourcentage (%)

Oui

Non

Total

Oui

Non

Total

15 - 30

M

4

1

5

80

20

100

F

4

1

5

80

20

100

30 - 45

M

5

0

5

100

0

100

F

3

2

5

60

40

100

45 - 60

M

3

2

5

60

40

100

F

4

1

5

80

20

100

+ 60

M

1

4

5

20

80

100

F

4

1

5

80

20

100

TOTAL

 

28

12

40

70

30

100

Source : Données issues de nos investigations d'août 2010

Commentaire : Pour ce qui est essentiellement de l'écoute des radios privées, 28 enquêtés déscolarisés sur 40 disent écouter exclusivement ces radios. Ce qui représente 70% de l'effectif. Selon eux, les radios privées font preuve de promptitude, d'impartialité dans la transmission de l'information et leurs émissions, dans leur globalité, sont intéressantes et vivantes parce que bien animées. Les autres écoutent les deux (Radio Nationale et radios privées). Relevons que 15 personnes sur les 28 sont du sexe féminin soit 53,57% de femmes.

Radio nationale + radios privées

DS

Tranches d'âge

Sexe

Réponse

Pourcentage (%)

Oui

Non

Total

Oui

Non

Total

15 - 30

M

1

4

5

20

80

100

F

1

4

5

20

80

100

30 - 45

M

0

5

5

0

100

100

F

2

3

5

40

60

100

45 - 60

M

2

3

5

40

60

100

F

1

4

5

20

80

100

+ 60

M

4

1

5

80

20

100

F

1

4

5

20

80

100

TOTAL

 

12

28

40

30

70

100

Source : Données issues de nos investigations d'août 2010

Commentaire : 12 enquêtés déscolarisés sur 40 interrogés, soit 30%, écoutent aussi bien la radio nationale que les radios privées. Ils estiment pouvoir écouter l'information qui n'a pas été diffusée sur l'une ou l'autre chaîne. Les 28 autres ont opté pour l'écoute exclusive des radios privées.

Remarque : Au total, sur les 40 enquêtés du groupe des déscolarisés aucun enquêté n'écoute exclusivement la Radio Nationale soit 0%, 28 enquêtés écoutent exclusivement les radios privées soit 70% et 12 enquêtés écoutent les deux types de radios soit 30%. Il résulte de tout ce qui précède que la Radio Nationale est très peu écoutée dans cette catégorie d'auditeurs.

Radio nationale

NS

Tranche d'âge

Sexe

Réponse

Pourcentage (%)

Oui

Non

Total

Oui

Non

Total

15 - 30

M

0

5

5

0

100

100

F

0

5

5

0

100

100

30 - 45

M

0

5

5

0

100

100

F

0

5

5

0

100

100

45 - 60

M

0

5

5

0

100

100

F

0

5

5

0

100

100

+ 60

M

0

5

5

0

100

100

F

0

5

5

0

100

100

TOTAL

 

0

40

40

0

100

100

Source : Données issues de nos investigations d'août 2010

Commentaire : Aucun enquêté non scolarisé sur les 40 interrogés n'écoute exclusivement la radio nationale.

Radios privées

NS

Tranches d'âge

Sexe

Réponse

Pourcentage (%)

Oui

Non

Total

Oui

Non

Total

15 - 30

M

3

2

5

60

40

100

F

4

1

5

80

20

100

30 - 45

M

3

2

5

60

40

100

F

3

2

5

60

40

100

45 - 60

M

2

3

5

40

60

100

F

4

1

5

80

20

100

+ 60

M

2

3

5

40

60

100

F

2

3

5

40

60

100

TOTAL

 

23

17

40

57.5

42.5

100

Source : Données issues de nos investigations d'août 2010

Commentaire : 23 auditeurs non scolarisés sur 40 interrogés, soit 57.5%, écoutent exclusivement les radios privées. Selon eux, les radios privées font preuve de promptitude, d'impartialité dans la transmission de l'information et leurs émissions, dans leur globalité, sont intéressantes et vivantes parce que bien animées. Relevons que 13 personnes sur les 23 sont du sexe féminin, soit 56,52% de femmes. Les autres écoutent les deux (Radio Nationale et radios privées).

Radio nationale + radios privées

NS

Tranches d'âge

Sexe

Réponse

Pourcentage (%)

Oui

Non

Total

Oui

Non

Total

15 - 30

M

2

3

5

40

60

100

F

1

4

5

20

80

100

30 - 45

M

2

3

5

40

60

100

F

2

3

5

40

60

100

45 - 60

M

3

2

5

60

40

100

F

1

4

5

20

80

100

+ 60

M

3

2

5

60

40

100

F

3

2

5

60

40

100

TOTAL

 

17

23

40

42.5

57.5

100

Source : Données issues de nos investigations d'août 2010

Commentaire : 17 enquêtés non scolarisés sur 40 interrogés, soit 42.5%, écoutent aussi bien la radio nationale que les radios privées. Et pour cause ! Ils estiment pouvoir écouter l'information qui n'a pas été diffusée sur l'une ou l'autre chaîne. Les 23 autres ont opté pour l'écoute exclusive des radios privées.

Remarque : En définitive, sur les 40 enquêtés du groupe des non scolarisés aucun enquêté n'écoute exclusivement la Radio Nationale soit 0%, 23 enquêtés n'écoutent que les radios privées soit 57,5% et 17 enquêtés écoutent les deux types de radios soit 42,5%. Il résulte de tout ce qui précède que la Radio Nationale est peu écoutée dans cette catégorie d'auditeurs.

Conclusion : Sur l'ensemble des enquêtés il ressort des différents tableaux qui précèdent que : 1 enquêté écoute exclusivement la Radio Nationale, 71 enquêtés écoutent exclusivement les radios privées et 48 enquêtés écoutent les deux types de radio (nationale et privées).

NB : Le tableau ci-dessous récapitule le taux d'écoute des deux catégories de radios sur l'effectif total des enquêtés scolarisés, déscolarisés et non scolarisés qui constituent notre échantillon. A partir de ce tableau, nous avons arrondi au centième près les différents résultats donnés en pourcentage. Ceci pour éviter de nous perdre dans les calculs en traînant des nombres décimaux. 

Tableau récapitulatif du taux d'écoute des deux types de radios

Types de radio

Réponse

Pourcentage (%)

Radio Nationale

49/120

41

Radios privées

119/120

99

Source : Données issues de nos investigations d'août 2010

Commentaire : 99% des auditeurs interrogés, toutes catégories confondues, écoutent les radios privées. Par contre, seulement 41% des auditeurs interrogés, toutes catégories confondues, écoutent la Radio Nationale.

Tableau 4 : Quelles sont les radios privées que vous écoutez ?

S

Modalité

Réponse

Pourcentage (%)

Capp FM

26/39

67

Golfe FM

24/39

62

Radio Planète

17/39

44

Radio Tokpa

15/39

38

Océan FM

12/39

31

Radio Immaculée C.

12/39

31

Radio Maranatha

4/39

10

Radio star

4/39

10

Source : Données issues de nos investigations d'août 2010

NB : Le total au niveau des scolarisés par rapport aux radios privées est de 39 parce qu'il y a 1 auditeur qui écoute la Radio Nationale exclusivement.

Commentaire : 26 auditeurs scolarisés sur 39 interrogés, soit 67% écoutent la radio privée Capp FM, 24 auditeurs soit 62% écoutent Golfe FM, 17 auditeurs soit 44% écoutent la Radio Planète. Bref, ce sont les trois (03) radios privées les plus écoutées par les scolarisés. La plupart de ces auditeurs ne vivent pas dans les quartiers (Sikècodji pour Golfe FM, Gbégamey pour radio planète et Akpakpa pour Capp FM) où se trouve le siège des radios.

DS

Modalité

Réponse

Pourcentage (%)

Capp FM

28/40

70

Radio Planète

19/40

47,5

Golfe FM

17/40

42,5

Radio Immaculée C.

12/40

30

Radio Maranatha

11/40

27,5

Océan FM

10/40

25

Radio Tokpa

9/40

22,5

Radio star

5/40

12,5

Source : Données issues de nos investigations d'août 2010

Commentaire : 28 auditeurs déscolarisés sur 40 interrogés, soit 70%, écoutent la radio privée Capp FM, 19 auditeurs soit 47,5%, écoutent la Radio planète, 17 auditeurs soit 42.5% écoutent Golfe FM. Bref, ce sont les trois (03) radios privées les plus écoutées, par les déscolarisés. La plupart de ces auditeurs ne vivent pas dans les quartiers (Sikècodji pour Golfe FM, Gbégamey pour radio planète et Akpakpa pour Capp FM) où se trouve le siège des radios.

NS

Modalité

Réponse

Pourcentage (%)

Capp FM

27/40

67,5

Radio Tokpa

18/40

45

Golfe FM

16/40

40

Radio Planète

14/40

35

Radio Immaculée C.

9/40

22,5

Radio Maranatha

9/40

22,5

Océan FM

7/40

17,5

Radio star

3/40

7,5

Source : Données issues de nos investigations d'août 2010

Commentaire : 27 auditeurs non scolarisés sur 40 interrogés soit 67.5%, écoutent la radio privée Capp FM, 18 auditeurs soit 45% écoutent la Radio Tokpa, 16 auditeurs soit 40% écoutent Golfe FM. Bref, ce sont les trois (03) radios privées les plus écoutées, par les non scolarisés. La plupart de ces auditeurs vivent dans les quartiers (Sikècodji pour Golfe FM, Dantokpa pour radio Tokpa et Akpakpa pour Capp FM) où se trouve le siège des radios.

Conclusion : Selon les différents tableaux des résultats relatifs à la question, quatre radios privées sont plus écoutées. Il s'agit des radios Capp FM, Golfe FM, radio planète et radio Tokpa.

Tableau 5: A quelle fréquence écoutez-vous la Radio Nationale et les

Radios privées ?

Radio nationale

S

Modalité

Réponse

Pourcentage (%)

Souvent

13

32,5

Parfois

7

17,5

Jamais

20

50

Total

40

100

Source : Données issues de nos investigations d'août 2010

Commentaire : 50% des auditeurs scolarisés n'écoutent jamais la radio nationale.

Radios privées

S

Modalité

Réponse

Pourcentage (%)

Souvent

32

80

Parfois

7

17,5

Jamais

1

2,5

Total

40

100

Source : Données issues de nos investigations d'août 2010

Commentaire : 80% des auditeurs scolarisés écoutent souvent les radios privées.

Radio nationale

DS

Modalité

Réponse

Pourcentage (%)

Souvent

4

10

Parfois

8

20

Jamais

28

70

Total

40

100

Source : Données issues de nos investigations d'août 2010

Commentaire : 70% des auditeurs déscolarisés n'écoutent jamais la radio nationale.

Radios privées

DS

Modalité

Réponse

Pourcentage (%)

Souvent

36

90

Parfois

4

10

Jamais

0

0

Total

40

100

Source : Données issues de nos investigations d'août 2010

Commentaire : 90% des auditeurs déscolarisés écoutent souvent les radios privées.

Radio nationale

NS

Modalité

Réponse

Pourcentage (%)

Souvent

8

20

Parfois

9

22,5

Jamais

23

57,5

Total

40

100

Source : Données issues de nos investigations d'août 2010

Commentaire : 57.5% des auditeurs non scolarisés n'écoutent jamais la radio nationale.

Radios privées

NS

Modalité

Réponse

Pourcentage (%)

Souvent

39

97,5

Parfois

1

2,5

Jamais

0

0

Total

40

100

Source : Données issues de nos investigations d'août 2010

Commentaire : 97.5% des auditeurs non scolarisés écoutent souvent les radios privées.

Conclusion : Sur l'ensemble des 120 enquêtés et par rapport à la fréquence d'écoute, 25 enquêtés écoutent souvent la Radio Nationale contre 107 enquêtés qui écoutent souvent les radios privées. 24 enquêtés écoutent parfois la Radio Nationale contre 12 enquêtés qui écoutent parfois les radios privées. 71 enquêtés n'écoutent jamais la Radio Nationale contre 1 enquêté qui n'écoute jamais les radios privées.

Tableau 6 : Quels sont les titres des émissions que vous écoutez

sur ces radios ?

NB : Nous avons considéré, pour cette question, la Radio Nationale et les deux premières radios privées de chaque catégorie (cf tableau n°4), soit trois radios par catégorie d'enquêtés. Nous n'avons pris en compte que les émissions les plus écoutées ainsi que le nombre total d'auditeurs qui écoutent la Radio Nationale ou les radios privées.

Radio Nationale

S

Emission

Réponse

Pourcentage (%)

Journal parlé

16/20

80

Eclairage (débat)

12/20

60

Avis, communiqués & annonces nécrologiques

18/20

90

Sport

14/20

70

Source : Données issues de nos investigations d'août 2010

Commentaire : Les auditeurs scolarisés qui écoutent la radio nationale s'intéressent plus aux Avis, communiqués et annonces de décès (18/20), ensuite au Journal parlé (16/20) et enfin aux sports (14/20).

CAPP FM

S

Emission

Réponse

Pourcentage (%)

Journal parlé

30/39

77

Revue de presse

39/39

100

Questions actuelles, Point focal

36/39

92

Cas pratique (interactif)

39/39

100

Animation musicale

32/39

82

Source : Données issues de nos investigations d'août 2010

NB : Le total au niveau des scolarisés par rapport aux radios privées est de 39 parce qu'il y a 1 auditeur qui écoute la Radio Nationale exclusivement. ??

Commentaire : Les auditeurs scolarisés qui écoutent la radio CAPP FM s'intéressent plus à la Revue de presse en langue nationale fon (39/39) et à Cas pratique -émission interactive- (39/39), ensuite à Questions actuelles et point focal -débats politiques- (36/39), et enfin à l'animation musicale (32/39).

Golfe FM

S

Emission

Réponse

Pourcentage (%)

Journal parlé

28/39

72

Grogne matinale

39/39

100

Questions d'actualité

37/39

94

Coeur en détresse (interactif)

39/39

100

Animation musicale

34/39

87

Source : Données issues de nos investigations d'août 2010

NB : Le total au niveau des scolarisés par rapport aux radios privés est de 39 parce qu'il y a 1 auditeur qui écoute la Radio Nationale exclusivement. ??

Commentaire : Les auditeurs scolarisés qui écoutent la radio Golfe FM s'intéressent plus à la Grogne matinale (39/39) et à Coeurs en détresse -émission interactive- (39/39), ensuite à questions d'actualité - débat politique- (37/39) et enfin aux Animations musicales (34/39).

NB : Les auditeurs interrogés dans cette catégorie suivent les émissions sur ces radios aussi bien en français qu'en langues nationales.

Radio Nationale

DS

Emission

Réponse

Pourcentage (%)

Journal parlé

08/12

67

Avis, communiqués & annonces nécrologiques

12/12

100

Sport

10/12

83

Source : Données issues de nos investigations d'août 2010

Commentaire : Les auditeurs déscolarisés qui écoutent la radio nationale s'intéressent plus aux Avis, communiqués et annonces nécrologiques (12/12), ensuite aux sports (10/12) et enfin au Journal parlé (08/12).

CAPP FM

DS

Emission

Réponse

Pourcentage (%)

Revue de presse

40/40

100

Wasséxo (Viens écouter les nouvelles)

37/40

92,5

Cas pratique (interactif)

40/40

100

Animation musicale

35/40

87,5

Source : Données issues de nos investigations d'août 2010

Commentaire : Les auditeurs déscolarisés qui écoutent la radio CAPP FM s'intéressent plus à la Revue de presse en fon (40/40) et à Cas pratique -interactif- (40/40), et enfin Wasséxo (37/40).

Radio planète

DS

Emission

Réponse

Pourcentage (%)

Journal parlé

34/40

85

Revue de presse

32/40

80

Bébête infos

40/40

100

Cas pratique (interactif)

40/40

100

Animation musicale

35/40

87,5

Source : Données issues de nos investigations d'août 2010

Commentaire : Les auditeurs déscolarisés qui écoutent que la radio planète s'intéressent plus à Bébête infos (40/40) et à Cas pratique -émission interactive- (40/40), et enfin à l'Animation musicale (35/40).

NB : Les auditeurs interrogés dans cette catégorie suivent les émissions sur ces radios en langues nationales mais parfois aussi en français.

Radio Nationale

NS

Emission

Réponse

Pourcentage (%)

Journal parlé en fon

14/17

82

Avis, communiqués & annonces nécrologiques

17/17

100

Animation musicale

12/17

71

Source : Données issues de nos investigations d'août 2010

Commentaire : Les auditeurs non scolarisés qui écoutent la radio nationale s'intéressent plus aux Avis, communiqués et annonces nécrologiques (17/17), ensuite au Journal parlé (14/17) et enfin à l'animation musicale (12/17).

CAPP FM

NS

Emission

Réponse

Pourcentage (%)

Journal parlé en fon

35/40

87,5

Revue de presse en fon

40/40

100

Tôtchénagnon (Mon pays se portera mieux)

38/40

95

Cas pratique (interactif)

40/40

100

Source : Données issues de nos investigations d'août 2010

Commentaire : Les auditeurs non scolarisés qui écoutent la radio CAPP FM s'intéressent plus à la Revue de presse (40/40) et à Cas pratique -émission interactive- (40/39), et enfin à tôchénagnon (38/40).

Radio tokpa

NS

Emission

Réponse

Pourcentage (%)

Journal parlé en fon

31/40

77,5

Tokpa xigbé (Jour du marché tokpa)

40/40

100

Avis & communiqués

36/40

90

Contact (interactif)

40/40

100

Source : Données issues de nos investigations d'août 2010

Commentaire : Les auditeurs non scolarisés qui écoutent la radio Tokpa s'intéressent plus à l'émission Contact -émission interactive- (40/40), à Tokpa xigbé (40/40) et enfin aux avis et communiqués (36/40).

NB : Les auditeurs interrogés dans cette catégorie ne suivent les émissions sur les différentes radios qu'en langues nationales.

Conclusion : Les tableaux relatifs aux émissions les plus écoutées révèlent ce qui suit :

- au niveau de la Radio Nationale : les avis, communiqués et annonces de décès sont plus écoutés ;

- au niveau des radios privées : la revue de presse en langue nationale fon, les émissions interactives et les débats politiques sont plus écoutées.

Tableau 7 : Les émissions comblent-elles vos attentes ?

S

Modalité

Réponse

Pourcentage (%)

Radio Nationale

Oui

Non

Total

Oui

Non

Total

10

10

20

50

50

100

Radios privées

37

2

39

95

5

100

Source : Données issues de nos investigations d'août 2010

NB : Le total au niveau des scolarisés par rapport aux radios privés est de 39 parce qu'il y a 1 auditeur qui écoute la Radio Nationale exclusivement. ??

Commentaire : 50% seulement des auditeurs scolarisés interrogés pensent que les émissions de la Radio nationale comblent leurs attentes. Par contre, 95% des auditeurs scolarisés interrogés pensent que les émissions des Radios privées comblent leurs attentes.

DS

Modalité

Réponse

Pourcentage (%)

Radio Nationale

Oui

Non

Total

Oui

Non

Total

8

4

12

67

33

100

Radios privées

38

2

40

95

5

100

Source : Données issues de nos investigations d'août 2010

Commentaire: 67% seulement des auditeurs déscolarisés interrogés pensent que les émissions de la Radio nationale comblent leurs attentes. Par contre, 95% des auditeurs déscolarisés interrogés pensent que les émissions des radios privées comblent leurs attentes.

NS

Modalité

Réponse

Pourcentage(%)

Radio Nationale

Oui

Non

Total

Oui

Non

Total

7

10

17

41

59

100

Radios privées

39

1

40

97,5

2,5

100

Source : Données issues de nos investigations d'août 2010

Commentaire : 41% seulement des auditeurs non scolarisés interrogés pensent que les émissions de la Radio nationale comblent leurs attentes. Par contre, 97.5% des auditeurs non scolarisés interrogés que les émissions des Radios privées comblent leurs attentes.

Conclusion : Sur les 49 enquêtés toutes catégories confondues qui écoutent la Radio Nationale 25 affirment que les émissions comblent leurs attentes. Sur les 119 enquêtés toutes catégories confondues qui écoutent les radios privées 114 affirment que les émissions comblent leurs attentes.

Tableau 8 : Etes-vous satisfait des programmes de la Radio Nationale ?

S

Modalité

Réponse

Pourcentage (%)

Oui

5

25

Non

15

75

Total

20

100

Source : Données issues de nos investigations d'août 2010

Commentaire : 75% des auditeurs scolarisés interrogés ne sont pas satisfaits des programmes de la Radio nationale. Ils affirment que les programmes de cette chaîne ne tiennent pas compte de leur besoin en débats politiques et en émissions sur des faits de société.

DS

Modalité

Réponse

Pourcentage (%)

Oui

5

42

Non

7

58

Total

12

100

Source : Données issues de nos investigations d'août 2010

Commentaire : 58% des auditeurs déscolarisés interrogés ne sont pas satisfaits des programmes de la Radio nationale. Ils affirment que les programmes de cette chaîne ne tiennent pas compte de leur besoin (des émissions sur des faits de société).

NS

Modalité

Réponse

Pourcentage (%)

Oui

3

18

Non

14

82

Total

17

100

Source : Données issues de nos investigations d'août 2010

Commentaire : 82% des auditeurs non scolarisés interrogés ne sont pas satisfaits des programmes de la Radio nationale. Ils affirment que les programmes de cette chaîne ne tiennent pas compte de leur besoin (des émissions sur des faits de société).

Conclusion : Sur les 49 enquêtés toutes catégories confondues qui écoutent la Radio Nationale 36 enquêtés ne sont pas satisfaits de ses programmes.

Chapitre II : ANALYSE QUALITATIVE

Ce chapitre est consacré à l'analyse de deux grilles des programmes de la Radio Nationale (celle de 2007 et celle de 2009 en cours) et à l'analyse des stratégies de conquête. L'analyse des grilles permettra de déterminer deux éléments :

- le nombre d'émissions contenues dans la grille des programmes de la Radiodiffusion Nationale ;

- la part faite aux émissions très écoutées par les auditeurs selon notre enquête de terrain.

I- Description des grilles des programmes de la Radio Nationale

Les grilles des programmes de la Radiodiffusion Nationale sont composées des informations et des programmes. Nous avons classé ces composantes (informations et programmes) de la grille selon les trois principales fonctions d'un organe de presse : informer, éduquer et distraire. Cette classification nous donne trois types d'émissions pour chaque grille (grille de 2007 et grille de 2009) : les émissions d'information, les émissions d'éducation et les émissions de distraction.

- Les émissions d'informations sont composées des éditions du journal, des revues de presse, des avis et communiqués et des débats.

- Les émissions d'éducation sont composées des émissions à thème ayant un rapport avec l'éducation et des émissions interactives sur des faits de société.

- Les émissions de distraction sont composées des émissions musicales et des jeux radiophoniques.

II- Analyse de contenu des grilles des programmes

A- Grille des programmes de 2007

NB : L'essentiel de cette analyse est résumé dans les tableaux ci-dessous :

Tableau 1 : Grille des programmes du lundi au vendredi

Emission de

Total à l'ensemble de la grille

Pourcentage (%)

Distraction

12

32

Publicité et communiqués

4

11

Débat politique

0

0

Interactive (fait de société) en français

0

0

Interactive (fait de société) en langues nationales

0

0

Information en français

4

11

Information en langues nationales

7

19

Education en français

4

11

Education en langues nationales

6

16

Total des émissions

37

100

Source : Données issues de nos investigations d'août 2010

Commentaire : Ce tableau révèle que la Radio Nationale ne réalise pas en semaine les émissions (débat et émission interactive) très écoutées par les auditeurs.

Tableau 2 : Grille des programmes du samedi au dimanche

Emission

Total à l'ensemble de la grille

Pourcentage (%)

Distraction

13

48

Publicité et communiqués

4

15

Eclairage (Débat)

1

4

Interactive (fait de société) en français

0

0

Interactive (fait de société) en langues nationales

0

0

Information en français

6

22

Information en langues nationales

4

15

Education en français

0

0

Education en langues nationales

0

0

Total des émissions

27

100

Source : Données issues de nos investigations d'août 2010

Commentaire : Ce tableau révèle que la Radio Nationale réalise un débat en week-end mais ne réalise aucune émission interactive très écoutée par les auditeurs.

B- Grille des programmes de 2009

NB : L'analyse de cette grille est résumée dans les tableaux ci-dessous.

Tableau 3 : Grille des programmes du lundi au vendredi

Emission

Total à l'ensemble de la grille

Pourcentage %

Distraction

13

28

Publicité et communiqués

4

9

Débat

0

0

Interactive (fait de société) en français

1

2

Interactive (fait de société) en langues nationales

6

13

Information en français

4

9

Information en langues nationales

7

15

Education en français

6

13

Education en langues nationales

6

13

Total des émissions

47

100

Source : Données issues de nos investigations d'août 2010

Commentaire : La Radio Nationale ne réalise aucun débat en semaine. Mais elle réalise 07 émissions interactives (01en français et 06 en langues nationales : fon, mina, yoruba, dendi, adja, goun) relatives aux faits de société.

NB : Ces émissions interactives en langues nationales sont intitulées : Parlons-en en + une langue nationale (exemple : Parlons-en en Adja).

Tableau 4 : Grille des programmes du samedi au dimanche

Emission

Total à l'ensemble de la grille

Pourcentage %

Distraction

14

45

Publicité et communiqués

4

13

Eclairage (débat)

1

3

Interactive en français (L'arbre des sensualités)

1

3

Interactive en langues nationales

0

0

Information en français

6

19

Information en langues nationales

4

13

Education en français

1

3

Education en langues nationales

0

0

Total des émissions

31

100

Source : Données issues de nos investigations d'août 2010

Commentaire : La Radiodiffusion Nationale réalise un débat et une émission interactive en français relative aux faits de société le week-end.

Conclusion : La Radiodiffusion Nationale, sur l'ensemble des deux tableaux de la grille des programmes de 2007, ne produit pas d'émission interactive ni en français ni en langues nationales mais elle produit 01 débat politique. Les deux tableaux de la grille en cours montrent par contre que la Radiodiffusion Nationale produit 01 émission interactive en français et 06 émissions interactives en langues nationales dans la semaine, par contre elle ne produit aucun débat politique. Elle produit aussi 01 débat politique et 01 émission interactive en français le week-end. On peut déduire de tout ce qui précède que le nombre de débats politiques et d'émissions interactives est minime par rapport au nombre total des émissions de la grille (47 en semaine et 31 en week-end pour la grille en cours) et ce, parce qu'elle est sous le contrôle du pouvoir en place. Ce qui l'empêche de produire beaucoup de débats politiques. Bref, la Radiodiffusion Nationale ne produit presque pas de débat politique. Elle produit peu d'émissions interactives en français relatives aux faits de société. Pourtant ces deux émissions, selon notre enquête, sont très écoutées par les auditeurs. Toutefois, en comparant les deux grilles (celle de 2007 et de 2009 en cours) on remarque une nette évolution stratégique pour répondre un peu aux attentes de son auditoire. Cette évolution consiste à faire comme les radios privées, c'est-à-dire à réaliser des émissions (interactive et débat) qui accrochent les auditeurs.

III- Description des stratégies de conquête de la Radio Nationale

A- Actions entreprises par la Radio Nationale

S'il est vrai que le pluralisme médiatique existant au Bénin a des impacts négatifs sur la Radio Nationale, il n'en demeure pas moins vrai qu'il a aussi des effets positifs. En effet, l'environnement concurrentiel créé par l'avènement des radios privées a obligé les responsables de la Radiodiffusion Nationale à se remettre en cause. Mieux, il a exigé d'eux des stratégies pour faire face à la concurrence. Un Plan de développement stratégique de l'ORTB a été élaboré à cet effet en octobre 2009. C'est un plan quinquennal qui englobe tout l'office et couvre la période 2010 à 2014. Ce plan donne les grandes lignes des actions à entreprendre aussi bien à la Radiodiffusion Nationale qu'à la Télévision Nationale. Les stratégies de la Radiodiffusion Nationale se déclinent essentiellement en actions. Plusieurs d'entre elles ont été déjà entreprises avant l'élaboration et l'adoption du Plan de développement stratégique de l'Office.

1- Création d'une radio émettant en FM à Cotonou

Créée le 09 mai 1994, la radio Atlantic FM est située dans l'ancienne maison de la Radio Nationale. Sa mission plus tard a été de contrer la concurrence des radios privées de Cotonou et permettre à « Radio Bénin » d'occuper une part de marché dans l'environnement concurrentiel du paysage médiatique béninois. Cette mission a été difficile au départ puisque toutes ces émissions étaient diffusées en français à l'opposé des radios privées qui utilisent les langues nationales. Mais selon le chef de ce service, « la radio Atlantic FM s'en sort bien depuis 2007, parce qu'elle diffuse ses programmes en langues nationales »28(*). Il y a des programmes d'informations culturelles et de divertissements en langue fon tels que : Gbadalissa (émission de conte et de légende), Vitô-vinon (émission d'information en santé de la mère et de l'enfant).

2- Refonte régulière de la grille des programmes

La Radiodiffusion Nationale a procédé à une refonte de sa grille des programmes après la démonopolisation. Selon le chef des programmes, « l'aménagement de la grille des programmes avant la démonopolisation se faisait suite aux critiques et suggestions de certains auditeurs mais aussi et surtout sur un mode directif venant des différents régimes en place. Avec l'avènement du pluralisme politique et médiatique, l'aménagement n'intervient qu'après une étude d'auditoire commanditée par la Direction générale de l'ORTB. C'est ainsi que sur la demande de la Direction générale, Canal France International (CFI) a réalisé des études d'audience en mai 2008 et en mars 2010 »29(*). Une telle étude a pour but de mesurer l'audimat et de mieux cibler les attentes des auditeurs. L'étude de 2008 montre que la Radiodiffusion Nationale vient en troisième position avec 27%30(*) de taux d'écoute après les radios privées CAPP FM et Golf FM. Les résultats de cette étude ont permis au service des programmes d'élaborer une nouvelle grille des programmes en 2009. Mais avant celle-ci, il y avait eu la grille de 2007. La refonte des programmes concerne aussi bien l'auditoire français que celui des langues nationales. Cette refonte de la grille en 2007 a conduit la Radiodiffusion Nationale à passer de 18heures de programmes avant la démonopolisation à 24heures de programmes. Dans la refonte de la grille faite en 2009, de nouvelles émissions ont vu le jour. Nous pouvons citer en exemple des émissions interactives (l'Arbre des sensualités et le Grand salon), des magazines (Initiative économique à la radio rurale). Les nouvelles émissions existent aussi bien en français que dans les 18 langues nationales. Les émissions interactives en langues nationales se font du lundi au vendredi. La tranche horaire réservée à l'information en français a connu une augmentation considérable avec plusieurs grandes éditions du journal parlé, de flash, de nouvelles express... Outre la refonte des programmes, la chaîne nationale est aussi écoutée hors du Bénin. Cette écoute est favorisée par le site web www.ortb.bj et par la montée satellitaire réalisée par l'Office de Radiodiffusion et Télévision du Bénin (ORTB).

3- Couverture intégrale du territoire national

La couverture radiophonique et télévisuelle intégrale du territoire national est contenue dans un vaste programme initié par la Direction générale de l'ORTB. Cette couverture intégrale faisant partie « des objectifs prioritaires du gouvernement est autorisée et financée par l'Etat béninois »31(*). Démarré en 2008 ce programme de couverture intégrale, dont la fin est prévue pour le 10 juillet 2010, consiste à faire en sorte que la Radiodiffusion Nationale soit captée dans toutes les localités du pays. En effet, la chaîne nationale a un auditoire étendu sur tout le territoire. C'est pourquoi « vingt huit nouveaux centres émetteurs et de réémetteurs ont été installés dans plusieurs localités du pays afin de faciliter cette couverture intégrale. Ces centres émetteurs sont connectés au réseau électrique et à celui d'eau potable »32(*). Selon le Directeur du réseau et du développement technique de l'ORTB33(*), 21 centres sur les 28 sont fonctionnels à la date du 23 novembre 2010. Ce programme de couverture intégrale va aussi offrir à la Radiodiffusion Nationale la possibilité de prendre d'autres initiatives dans l'avenir pour faire face à la concurrence.

B- Projet d'actions futures

1- Création d'une seconde chaîne nationale

Une deuxième chaîne nationale de radiodiffusion appelée « La chaîne de développement »34(*) verra le jour dans les années à venir. Cette nouvelle chaîne va être celle des 18 langues nationales. C'est dire en clair que « les langues nationales seront totalement séparées de la Radiodiffusion Nationale et les animateurs en langues nationales pourront directement atteindre leurs auditeurs»35(*). Les langues nationales auront donc leur radio à part entière avec une fréquence et une grille des programmes propres. Ce faisant, « les plages horaires que va libérer le départ des langues nationales permettront de produire davantage des débats africains, des questions d'actualités, des magazines, des table-rondes »36(*).

2- Création de cinq radios régionales

La chaîne de développement qui sera créée connaîtra tôt ou tard une mutation. Le Plan stratégique de développement de l'ORTB est assorti d'un Plan de travail annuel encore appelé Budget programmes. Elaboré en juillet 2010, le Plan de travail annuel précise les détails des axes stratégiques identifiés. Selon ce plan, il y aura « la régionalisation de la Radiodiffusion Nationale et de la Télévision nationale au niveau des anciens chefs-lieux de départements avant la fin de l'année 2014»37(*). Autrement dit, on aboutira à la création de cinq radios régionales qui s'ajouteront à la radio régionale de Parakou. Cette nouvelle situation favorisera une plus grande proximité entre la Radio Nationale et son auditoire en langues nationales.

IV- Analyse des stratégies

Les différentes actions entreprises ou à entreprendre par la Radiodiffusion Nationale ont pour objectif essentiel de faire face à la concurrence.

Ø La radio Atlantic FM devant contrer l'action des radios privées de Cotonou a, durant plus d'une décennie (1994-2007), diffusé ses programmes en français. Ce n'est qu'après cette période qu'elle a fait l'option de faire une large part à l'usage des langues nationales. Pendant ce temps, les radios privées utilisaient les principales langues nationales pour pouvoir atteindre une population essentiellement analphabète. C'est dire qu'à ses débuts, Atlantic FM n'a point contré l'action des radios privées. Car comment pourrait-elle atteindre ce but si elle ne fait pas usage des langues nationales à l'instar des autres radios de proximité ?

Ø La refonte de la grille des programmes a permis à la Radiodiffusion Nationale d'imiter un peu les radios privées, c'est-à-dire à rendre ses programmes plus alléchants en y incluant des débats et des émissions interactives sur des faits de société. Ces émissions sont toutefois faiblement représentées dans la grille. Il est important de souligner que la Radiodiffusion Nationale, étant un organe de service public, est soumise à certaines contraintes l'empêchant de fonctionner comme les radios privées. Cette situation l'oblige à faire preuve de prudence dans la production des débats politiques mais ne l'empêche pas de produire les émissions interactives. On remarque pourtant avec l'analyse des grilles des programmes que la part faite à ces émissions en français est insignifiante.

Ø La couverture intégrale du territoire national favorisera l'écoute des programmes de la Radiodiffusion Nationale dans les localités où son signal n'était pas reçu. Ainsi, les populations de ces localités n'écouteront pas exclusivement les radios privées implantées dans leurs milieux.

Ø La création d'une seconde chaîne nationale (la chaîne de développement) et de cinq radios régionales va permettre à la Radiodiffusion Nationale de faire efficacement face à la concurrence. La chaîne de développement entièrement consacrée aux langues nationales, libérera des plages horaires qui pourront être utilisées à bon escient pour accroître la production d'émissions très écoutées par les auditeurs.

Chapitre III : VERIFICATION DES HYPOTHESES

ET RECOMMANDATIONS

Le dernier chapitre de notre étude vérifie les hypothèses de travail énoncées supra et fait quelques suggestions.

I- Vérification des hypothèses

· Rappel de l'hypothèse n°1

La Radiodiffusion Nationale a perdu une grande partie de son auditoire et son positionnement à Cotonou avec l'existence dans cette ville de plusieurs chaînes privées de radiodiffusion.

· Eléments d'analyse

Les auditeurs scolarisés, déscolarisés et non scolarisés interrogés dans le cadre de notre étude n'ont pas une prédilection d'écoute pour la Radiodiffusion Nationale. Il y a 20 enquêtés sur 40 chez les scolarisés, 12 enquêtés sur 40 chez les déscolarisés et 17 enquêtés sur 40 chez les non scolarisés. En somme, moins de la moitié de l'effectif total des enquêtés écoutent la Radio Nationale, soit 49 auditeurs sur 120. Ce qui représente 41%. Et même au nombre de ceux-ci 1 seul, soit 2% écoute exclusivement Radiodiffusion Nationale ; les 48 autres (98%) écoutent en plus de cette chaîne les radios privées. Par contre, presque tous les auditeurs scolarisés, déscolarisés et non scolarisés interrogés ont une préférence pour l'écoute des radios privées. Il y a 39 enquêtés sur 40 chez les scolarisés, 40 enquêtés sur 40 chez les déscolarisés et 40 enquêtés sur 40 chez les non scolarisés. Bref, 119 auditeurs sur 120, soit 99% écoutent les radios privées. Parmi eux, 71 (60%) ont opté pour l'écoute exclusive des radios privées. Les 48 autres (40%) auditeurs partagent leurs temps d'écoute entre les deux chaînes (Nationale et privées).

Conclusion :

Le fait que 99% des auditeurs interrogés, toutes catégories confondues, écoutent les radios privées contre 41% écoutant la Radiodiffusion Nationale, signifie clairement que celle-ci a perdu une partie de son auditoire et son positionnement à Cotonou avec l'existence dans cette ville de plusieurs chaînes privées de radiodiffusion. L'hypothèse n°1 est donc vérifiée.

· Rappel de l'hypothèse n°2

Les programmes de Radiodiffusion Nationale ne prennent pas en compte les attentes des auditeurs.

· Eléments d'analyse

Plus de 73% des auditeurs écoutant la Radiodiffusion Nationale, toutes catégories confondues, affirment ne pas être satisfaits de ses programmes. Près de 50% de ceux-ci avouent que les émissions de cette chaîne ne comblent pas leurs attentes. Les débats politiques et les émissions interactives exposant des faits de société sont prisés par les auditeurs scolarisés et même quelques auditeurs déscolarisés. Ceux-ci estiment que Radiodiffusion Nationale n'en fait pas assez, voire presque pas. L'analyse de contenu des grilles des programmes (celle de 2007 et celle de 2009) révèle en effet que la chaîne nationale réalise très peu les émissions sus-citées en français. Nous en voulons pour preuve le seul débat (Eclairage) sur la Radio Nationale contre au moins deux sur CAPP FM (Questions actuelles et Point focal) et Radio Tokpa (75mn pour tout dire et Info à la loupe). Pour ce qui est des émissions interactives relatives aux faits de société, la Radiodiffusion Nationale ne diffuse que deux émissions : une en semaine (Le grand salon le jeudi) et une dans le week-end (L'arbre des sensualités le dimanche). Ces types d'émissions sur les chaînes privées sont diffusés trois à quatre fois, voire presque tous les jours de la semaine.

Conclusion :

Les programmes de la Radiodiffusion Nationale ne prennent pas en compte les attentes des auditeurs. La deuxième hypothèse est ainsi vérifiée.

· Rappel de l'hypothèse n°3

Face à la concurrence, la Radiodiffusion Nationale ne développe aucune stratégie.

· Eléments d'analyse

Les responsables de la Radiodiffusion Nationale ont mis en place plusieurs stratégies pour faire face à la concurrence. Ces stratégies se déclinent en actions :

- Primo : la création à Cotonou d'une radio émettant en bande FM (la radio Atlantic FM) afin de contrer l'action des radios locales.

- Secundo : la refonte régulière de la grille des programmes, afin d'y introduire des émissions qui tiennent compte des attentes des auditeurs et ce, après des études d'audience.

- Tertio : le vaste programme de couverture intégrale du territoire national qui a abouti, en plus des 06 anciens sites, à l'installation et à la mise en service de 28 nouveaux sites de centres émetteurs et réémetteurs. A ces initiatives s'ajoutent l'acquisition et l'installation de nouveaux matériels, le renouvellement du parc automobile, et le recrutement du personnel. De nouveaux projets sont élaborés pour être exécutés à moyen et long terme.

- Projet à moyen terme : la création de la chaîne de développement dont les programmes seront entièrement en langues nationales.

-  Projet à long terme : la création de 05 nouvelles radios régionales.

Conclusion :

Au regard de ces actions et de celles à venir, on peut affirmer sans risque de se tromper que face à la concurrence, la Radiodiffusion Nationale développe plusieurs stratégies. L'hypothèse n°3 n'est donc pas vérifiée.

II- Recommandations

L'écoute des radios privées au détriment de la Radiodiffusion Nationale prend de plus en plus une place importante chez les auditeurs de Cotonou. Ceux-ci apprécient beaucoup leur promptitude dans la transmission de l'information. Ils sont aussi « accros » des émissions interactives et des débats politiques. C'est pourquoi à la régie générale des programmes de Radio Bénin, un accent particulier doit être mis sur la production des émissions interactives à caractère social, des débats politiques. Il faut aussi veiller à l'aspect qualitatif desdites émissions. La concentration des radios privées à Cotonou engendre quelquefois des problèmes d'interférence. Il convient donc qu'à la direction du réseau du développement technique de l'ORTB, on veille à la qualité et au confort d'écoute. La connaissance par l'auditoire des actions menées et à mener par la Radiodiffusion Nationale, dans le cadre de la concurrence radiophonique, est une condition sine qua non à la reconquête de son audience et de son positionnement à Cotonou. Pour ce faire, un marketing autour des émissions s'avère nécessaire.

En somme, nos recommandations peuvent se résumer comme suit :

ü Etre beaucoup plus prompte dans la transmission de l'information en temps réel et ce, de façon professionnelle. Pour ce faire, la Radiodiffusion Nationale dispose de personnel compétent.

ü Produire beaucoup d'émissions interactives relatives aux faits de société et beaucoup de débats politiques dans la mesure du possible.

ü Créer une commission d'évaluation des programmes pour veiller sur la qualité du contenu.

ü Mettre l'accent sur la qualité de présentation et de conduite des émissions, afin qu'elles soient vivantes.

ü Veiller à la qualité et au confort d'écoute de la Radio Nationale.

ü Faire chaque fois l'autopromotion des nouvelles émissions de la grille des programmes.

CONCLUSION GENERALE

Au terme de notre étude, il apparaît que la démonopolisation des ondes radiophoniques au Bénin a entraîné la création de nombreuses radios privées. Celles de Cotonou ont deux types d'influences sur les programmes de la Radiodiffusion Nationale: une influence négative et une influence positive. L'aspect négatif réside dans le fait que la chaîne nationale a perdu une grande partie de son auditoire et son positionnement à Cotonou. La forte concentration des radios privées dans cette ville a occasionné la désaffection de beaucoup de ses auditeurs, mettant ainsi à mal son hégémonie. Il ressort de notre enquête que beaucoup d'auditeurs, toutes catégories confondues, n'écoutent plus la Radiodiffusion Nationale à Cotonou. Les auditeurs affirment que Les émissions diffusées ne comblent pas leurs attentes. Ils préfèrent donc écouter les radios privées qui ont des programmes prenant en compte leurs besoins. Le peu d'auditeurs écoutant encore cette chaîne de service public est insatisfait de ses programmes.

Les radios privées ont chacune une particularité qui intéresse les auditeurs, bien qu'elles soient toutes généralistes. La radio CAPP FM est très écoutée pour sa revue de presse en langue nationale fon et pour ses émissions interactives. Golfe FM est célèbre pour sa grogne matinale et pour ses débats politiques. Radio Planète a du succès à cause de son émission d'humour politique (Bébête infos) qui tourne en dérision les hommes politiques. Radio Tokpa est très appréciée des usagers du marché Dantokpa pour sa proximité. Le succès de ces médias de proximité s'explique aussi par le fait qu'ils produisent beaucoup d'émissions interactives relatives aux faits de société et font usage en grande partie des langues nationales.

Le côté positif de l'influence des radios privées est qu'elle a conduit la Radiodiffusion Nationale du Bénin à sortir de sa léthargie de l'ère du monopole. L'équipe dirigeante de la radio est suffisamment consciente de la concurrence des radios privées. C'est pourquoi dans le contexte médiatique concurrentiel actuel, la chaîne nationale a mis en place des stratégies pour fidéliser ses auditeurs et faire face à la concurrence des radios privées. La radio Atlantic FM rivalise aujourd'hui avec les radios privées de Cotonou ; la grille des programmes de la Radiodiffusion Nationale subit régulièrement des aménagements, afin de satisfaire les auditeurs et le programme de couverture intégrale du territoire national donne plus de visibilité à la chaîne. Seulement, les nouvelles émissions de la grille apparaissent comme une goutte d'eau dans la mer en ce sens qu'elles restent inconnues de beaucoup d'auditeurs. D'autres actions sont prévues à l'avenir telles que la création d'une seconde chaîne nationale et la création de cinq radios régionales dans les anciens chefs-lieux de département, excepté Parakou.

Nos recommandations ne sauraient être exhaustives, mais elles contribueront sans doute à la reconquête d'une partie de l'auditoire et du positionnement de Radiodiffusion Nationale du Bénin à Cotonou.

BIBLIOGRAPHIE ET WEBOGRAPHIE

I- ETUDES ET DOCUMENTS SUR L'ORTB ET LES MEDIAS AU BENIN

- Constitution béninoise du 11décembre 1990.

- Loi n° 97-010 portant libéralisation de l'espace audiovisuel en République du Bénin du 20 Août 1997.

- Loi organique n° 92-021 de la Haute Autorité de l'Audiovisuel et de la Communication du 21 Août 1992.

- Etude sur l'état des médias au Bénin 1988-2000, ODEM avril 2001.

- Etude médias Bénin, CFI 2008.

- HAAC, Les enjeux du pluralisme médiatique, Flamboyant, Cotonou 1996.

- ORTB, 2003 : Trois noces pour l'ORTB, Tundé, Cotonou 2004.

- Plan stratégique de développement de l'ORTB, ORTB octobre 2009.

- Plan de travail annuel de l'ORTB, ORTB juillet 2010.

II- OUVRAGES GENERAUX

- BROSSEAU (J-M) & SONCIN (J), Créer, gérer et animer une radio, Coll. Formation pratique à la presse en Afrique, Gret, mai 1998.

- TUDESQ (A-J), Journaux et radios en Afrique aux XIXe et XXe siècles, Coll. Formation pratique à la presse en Afrique, Gret, mai 1998.

- TUDESQ (A-J), Les médias en Afrique, Marketing, Paris 1999.

- MAESENEER De (P), A vous l'antenne, précis de journalisme radio, Nouveaux Horizons, Paris 1999.

- SERVET (M), Animation d'antenne et jeux radiophoniques, RFI, Paris, 1998.

- GUIRAUD (M) & BOURDON (L), Réussir son passage à la radio, Colin, Paris, 1991.

III- DICTIONNAIRES ET LEXIQUES

- Dictionnaire encyclopédique de la langue française, 1996.

- Dictionnaire Hachette, 1993.

- Pluridictionnaire Larousse, Paris 1975.

- Le petit Larousse illustré, Paris 2003.

- Le Petit Larousse illustré, Paris 2004.

- Le Petit Larousse en couleur, Cedex, Paris 1991.

- CACALY (S), Dictionnaire de l'information, Armand Colin, Paris 2006.

- Lexique des termes de presse, CFPJ, Paris 1991

IV- SITES WEB CONSULTES

- www.ortb.bj

- www.beningouv.bj

- www.haacbenin.org

- www.ancb-benin.org

- www.villedecotonou.com

ANNEXES I

GRILLE DES PROGRAMMES 2007

05H15

A L'ECOUTE DES JEUNES EXPLOITANTS AGRICOLES EN BAATONU

05H30

INFORMATIONS EN WAAMA

05H45

ANIMATION MUSICALE

06H00

CHRONIQUE POLITIQUE

06H10

ZODIAQUE

06H15

REVUE DE PRESSE EN FRANÇAIS

06H30

INFO MATIN

06H55

SAVOIR POUR BIEN AGIR

07H00

EDUCATION A LA CITOYENNETE EN FON

07H10

PUBLICITES AVIS ET COMMUNIQUES

07H30

INFORMATIONS ET COMMUNIQUES EN YORUBA

07H45

INFORMATIONS ET COMMUNIQUES EN BOKO

08H00

NOUVELLES EXPRESS + SPORTS

08H10

ZODIAQUE (rediffusion)

08H15

INFORMATIONS ET COMMUNIQUES EN ADJA

08H30

REVUE DE PRESSE EN FON

08H45

REVUE DE PRESSE EN DENDI

09H00

NOUVELLES EXPRESS

09H10

REVUE DE PRESSE EN FRANÇAIS (rediffusion)

09H15

PUBLICITES AVIS ET COMMUNIQUES

09H30

QUESTIONS D'ECONOMIE (RFI)

10H00

FLASH

10H05

L'INVITE DU JOUR

10H15

PUBLICITES AVIS ET COMMUNIQUES

10H30

REGARD SUR LE MONDE (RADIO DES NATIONS UNIES)

11H00

NOUVELLES EXPRESS

11H15

CHRONIQUE POLITIQUE (rediffusion)

11H20

INTERMEDE MUSICAL

11H30

ECOLOGIE

12H00

LES TITRES DU JOURNAL

12H05

JEU RADIOPHONIQUE `'LE PACTOLE''

12H30

PUBLICITES AVIS ET COMMUNIQUES

13H00

INFO 13 H 00

13H30

PUBLICITES AVIS ET COMMUNIQUES (suite)

13H55

L'INVITE DU JOUR (rediffusion)

14H05

INFORMATIONS ET COMMUNIQUES EN FON

15H00

NOUVELLES EXPRESS

15H10

INFORMATIONS ET COMMUNIQUES EN DENDI

15H35

ANIMATION MUSICALE

16H00

FLASH + SPORTS

16H15

EMISSION INTERACTIVE EN YORUBA

17H00

NOUVELLES EXPRESS

SERVICE DES PROGRAMMES RADIO CONDUCTEURS DES EMISSIONS DU LUNDI

17H15

INFORMATIONS ET COMMUNIQUES EN GOUN/ BAATONU/ MINA

18H00

LES TITRES DU JOURNAL

18H05

MAGAZINE DENDI

18H30

PUBLICITES AVIS ET COMMUNIQUESSS

18H58

SYNCHRONISATION

19H00

INFO SOIR 1ère édition + DESYNCHRONISATION

19H25

SAVOIR POUR BIEN AGIR (rediffusion)

19H30

CHRONIQUE SPORTIVE

20H00

FLASH

20H10

EMISSION RADIO RURALE EN FON

20H35

EMISSION RADIO RURALE EN SAHOUE

21H00

NOUVELLES EXPRESS

21H10

EMISSION RADIO RURALE EN WAAMA

21H40

INTERMEDE MUSICAL

21H45

SI TU SAVAIS

22H15

INTERMEDE MUSICAL ou PUBLICITES AVIS ET COMMUNIQUES (suite et fin)

22H30

INFO SOIR 2ème édition

22H55

DESTINATION SANTE

23H00

CHRONIQUE POLITIQUE (rediffusion)

23H05

RENCONTRES ET PROFILS (RADIO NEDERLAND)

23H30

DERNIER VIRAGE

00H 00

NOUVELLES EXPRESS

00H15

ESPACE JEUNE (rediffusion) ou LES ARCHIVES D'AFRIQUE (RFI)

00H45

REGARD SUR LE MONDE (rediffusion)

01H00

FLASH

01H10

VARIETES MUSICALES

02H00

NOUVELLES EXPRESS

02H15

SECTION HIP HOP

03H00

FLASH

03H10

RYTHMES ET CHANSONS DU BENIN

04H00

NOUVELLES EXPRESS

04H15

VARIETES MUSICALES (suite)

04H30

WOMAN OF HOPE ( TWR-CI )

SERVICE DES PROGRAMMES RADIO

CONDUCTEUR DES EMISSIONS DU MARDI

05H00

FLASH

05H15

A L'ECOUTE DES JEUNES EXPLOITANTS AGRICOLES EN YOM

05H30

INFORMATIONS ET COMMUNIQUES EN DITAMARI

05H45

INFORMATIONS ET COMMUNIQUES EN YOM

06H00

CHRONIQUE CULTURELLE

06H10

ZODIAQUE

06H15

REVUE DE PRESSE EN FRANÇAIS

06H30

INFO MATIN

06H55

SAVOIR POUR BIEN AGIR

07H00

INTERNEDE MUSICAL

07H10

PUBLICITES AVIS ET COMMUNIQUES

07H30

INFORMATIONS ET COMMUNIQUES EN BAATONU

07H45

A L'ECOUTE DES JEUNES EXPLOITANTS AGRICOLES EN ADJA

08H00

NOUVELLES EXPRESS + SPORTS

08H10

ZODIAQUE (rediffusion)

08H15

INFORMATIONS ET COMMUNIQUES EN DENDI

08H30

REVUE DE PRESSE EN FON

08H45

REVUE DE PRESSE EN DENDI

09H00

NOUVELLES EXPRESS

09H10

REVUE DE PRESSE EN FRANCAIS (rediffusion)

09H15

REVUE DES TITRES EN BAATONU

09H30

LE GESTE QUI SAUVE

10H00

FLASH

10H05

L'INVITE DU JOUR

10H15

CHEMINS D'AFRIQUE (RADIO DES NATIONS UNIES)

10H30

INITIATIVES ECONOMIQUES EN YORUBA

10H45

INITIATIVES ECONOMIQUES EN SAHOUE (NYONA)

11H00

NOUVELLES EXPRESS

11H15

CHRONIQUE CULTURELLE (rediffusion)

11H20

PUBLICITES AVIS ET COMMUNIQUES

11H30

DIASPORAFRIKA

12H00

LES TITRES DU JOURNAL

12H05

JEU RADIOPHONIQUE `'LE PACTOLE''

12H30

PUBLICITES AVIS ET COMMUNIQUES

13H00

INFO 13H 00

13H30

PUBLICITES AVIS ET COMMUNIQUES (suite)

13H55

L'INVITE DU JOUR (rediffusion)

14H05

INFORMATIONS ET COMMUNIQUES EN FON

15H00

NOUVELLES EXPRESS

15H10

INFORMATIONS ET COMMUNIQUES EN DENDI

15H35

PUBLICITES AVIS ET COMMUNIQUES (suite et fin)

16H00

FLASH + SPORTS

16H10

FEMININ PLURIEL (RFI)

16H30

TERRE D'ICI ET D'AILLEURS

17H00

NOUVELLES EXPRESS

17H15

SANTE EN LIGNE (provisoirement)

18H00

LES TITRES DU JOURNAL

18H05

EMISSION RADIO RURALE EN BIALI

18H30

PUBLICITES AVIS ET COMMUNIQUES

18H58

SYNCHRONISATION

19H00

INFO SOIR 1ère édition + DESYNCHRONISATION

19H25

SAVOIR POUR BIEN AGIR (rediffusion)

19H30

RENDEZ-VOUS CULTUREL EN BAATONU

19H45

RENDEZ-VOUS CULTUREL EN YORUBA

20H00

FLASH

20H10

EMISSION RADIO RURALE EN LOKPA

20H35

EMISSION RADIO RURALE EN ADJA

21H00

NOUVELLES EXPRESS

21H15

EMISSION RADIO RURALE EN YORUBA

21H45

PRECHE ISLAMIQUE

22H15

INTERMEDE MUSICAL ou PUBLICITES AVIS ET COMMUNIQUES (suite et fin)

22H30

INFO SOIR 2ème édition

22H55

DESTINATION SANTE

23H00

CHRONQUE CULTURELLE (rediffusion)

23H05

MILLE SOLEILS (RFI)

23H30

DERNIER VIRAGE

00H00

NOUVELLES EXPRESS

00H15

GBEDOSUN ou AYELEWO

01H00

FLASH

01H10

VARIETES MUSICALES

02H00

NOUVELLES EXPRESS

02H10

AFRIQUE, LE TRAIN DE L'HISTOIRE (RFI)

02H30

SAUVER UNE GENERATION - (TWR-CI)

03H00

FLASH

03H10

RYTHMES ET CHANSONS DU BENIN

04H00

NOUVELLES EXPRESS

04H15

TERRE D'ICI ET D'AILLEURS (rediffusion)

04H45

CHENMINS D'AFRIQUE (rediffusion)

SERVICE DES PROGRAMMES RADIO

CONDUCTEUR DES EMISSIONS DU MERCREDI

05H00

FLASH

05H15

INFORMATIONS EN COTOCOLI

05H30

INFORMATIONS EN ANII

05H45

ANIMATION MUSICALE

06H00

CHRONIQUE ECONOMIQUE

06H10

ZODIAQUE

06H15

REVUE DE PRESSE EN FRANÇAIS

06H30

INFO MATIN

06H55

SAVOIR POUR BIEN AGIR

07H00

EDUCATION A LA CITOYENNETE EN FON

07H10

PUBLICITES AVIS ET COMMUNIQUES

07H30

A L'ECOUTE DES JEUNES EXPLOITANTS AGRICOLES EN FON

07H45

INFORMATIONS ET COMMUNIQUES EN MINA

08H00

NOUVELLES EXPRESS + SPORTS

08H10

ZODIAQUE (rediffusion)

08H15

INFORMATIONS ET COMMUNIQUES EN FON

08H30

REVUE DE PRESSE EN FON

08H45

REVUE DE PRESSE EN DENDI

09H00

NOUVELLES EXPRESS

09H10

REVUE DE PRESSE EN FRANÇAIS (rediffusion)

09H15

REVUE DES TITRES EN MINA

09H30

ZOUK SEKAN'S

10H00

FLASH

10H05

L'INVITE DU JOUR

10H15

INFORMATIONS ET COMMUNIQUES EN GOUN

10H30

INITIATIVES ECONOMIQUES EN ADJA

10H45

INITIATIVES ECONOMIQUES EN DENDI

11H00

NOUVELLES EXPRESS

11H15

EMISSION DONUESSE EN FON

12H00

LES TITRES DU JOURNAL

12H05

JEU RADIOPHONIQUE LE PACTOLE

12H30

PUBLICITES AVIS ET COMMUNIQUES

13H00

INFO 13H 00

13H30

PUBLICITES AVIS ET COMMUNIQUES (suite)

13H55

L'INVITE DU JOUR (rediffusion)

14H05

INFORMATIONS ET COMMUNIQUES EN FON

15H00

NOUVELLES EXPRESS

15H10

INFORMATIONS ET COMMUNIQUES EN DENDI

15H35

ESPACE JEUNE

16H00

FLASH + SPORTS

16H15

LE CLUB DES PETITS (provisoirement)

17H00

NOUVELLES EXPRESS

17H15

EMISSION RADIO RURALE EN DENDI

17H40

INFORMATIONS ET COMMUNIQUES EN GOUN

17H50

INFORMATIONS ET COMMUNIQUES EN YORUBA

18H00

LES TITRES DU JOURNAL

18H05

EMISSION RADIO RURALE EN FULFULDE

18H30

PUBLICITES AVIS ET COMMUNIQUES

18H58

SYNCHRONISATION

19H00

INFO SOIR 1ère édition + DESYNCHRONISATION

19H25

SAVOIR POUR BIEN AGIR (rediffusion)

19H30

PUBLICITES AVIS ET COMMUNIQUES (suite)

19H45

INTERMEDE MUSICAL

20H00

FLASH

20H15

EMISSION RADIO RURALE EN DITAMARI

20H45

RENDEZ-VOUS CULTUREL EN MINA

21H00

NOUVELLES EXPRESS

21H15

RENDEZ-VOUS CULTUREL EN DENDI

21H30

RENDEZ-VOUS CULTUREL EN FON

22H00

RENDEZ-VOUS CULTUREL EN WAAMA

22H15

INTERMEDE MUSICAL ou PUBLICITE AVIS ET COMMUNIQUES (suite et fin)

22H30

INFO SOIR 2ème édition

22H55

DESTINATION SANTE

23H00

CHRONIQUE ECONOMIQUE (rediffusion)

23H05

CULTURES ET TRADITIONS ou RITES ET TRADITIONS (RFI)

23H30

DERNIER VIRAGE

00H00

NOUVELLES EXPRESS

00H15

SANTE EN LIGNE (rediffusion)

01H00

FLASH

01H10

VARIETES MUSICALES

02H00

NOUVELLES EXPRESS

02H15

LE DEFI DE L'AFRIQUE (TWR- CI)

03H00

FLASH

03H10

RYTHMES ET CHANSONS DU BENIN

04H00

NOUVELLES EXPRESS

04H10

QUESTIONS D'ECONOMIE (rediffusion)

04H30

CORRESPONDANCES (rediffusion)

SERVICE DES PROGRAMMES RADIO

CONDUCTEUR DES EMISSIONS DU JEUDI

05H00

FLASH

05H15

A L'ECOUTE DES JEUNES EXPLOITANTS AGRICOLES EN WAAMA

05H30

INFORMATIONS ET COMMUNIQUES EN DENDI

05H45

ANIMATION MUSICALE

06H00

CHRONIQUE SPORTIVE

06H10

ZODIAQUE

06H15

REVUE DE PRESSE EN FRANÇAIS

06H30

INFO MATIN

06H55

SAVOIR POUR BIEN AGIR

07H00

INTERMEDE MUSICAL

07H10

PUBLICITES AVIS ET COMMUNIQUES

07H30

INFORMATIONS ET COMMUNIQUES EN NATENI

07H45

INFORMATIONS ET COMMUNIQUES EN BIALI

08H00

NOUVELLES EXPRESS + SPORTS

08H10

ZODIAQUE (rediffusion)

08H15

INFORMATIONS ET COMMUNIQUES EN SAHOUE

08H30

REVUE DE PRESSE EN FON

08H45

REVUE DE PRESSE EN DENDI

09H00

NOUVELLES EXPRESS

09H10

REVUE DE PRESSE EN FRANÇAIS (rediffusion)

09H15

REVUE DES TITRES EN YORUBA

09H30

ALABIYE (Tout pour la Mère et l'Enfant en Yoruba)

10H00

FLASH

10H05

L'INVITE DU JOUR

10H15

LUEUR D'ESPOIR

10H30

DROITS DE L'ENFANT EN GOUN

11H00

NOUVELLES EXPRESS

11H15

CHRONIQUE SPORTIVE (rediffusion)

11H20

PUBLICITES AVIS ET COMMUNIQUES

11H30

LA RADIO A DE LA MEMOIRE

12H00

LES TITRES DU JOURNAL

12H05

JEU RADIOPHONIQUE « LE PACTOLE »

12H30

PUBLICITES AVIS ET COMMUNIQUES

13H00

INFO 13H 00

13H30

PUBLICITES AVIS ET COMMUNIQUES (suite)

13H55

L'INVITE DU JOUR (rediffusion)

14H05

INFORMATIONS ET COMMUNIQUES EN FON

15H00

NOUVELLES EXPRESS

15H10

INFORMATIONS ET COMMUNIQUES EN DENDI

15H35

PUBLICITES AVIS ET COMMUNIQUES FRANÇAIS et FON (suite et fin)

16H00

FLASH + SPORTS

16H15

EMISSION INTERACTIVE EN MINA

17H00

NOUVELLES EXPRESS

17H15

INFORMATIONS ET COMMUNIQUES EN GOUN

17H30

INFORMATIONS ET COMMUNIQUES EN BAATONU

17H45

INFORMATIONS ET COMMUNIQUES EN MINA

18H00

LES TITRES DU JOURNAL

18H05

EMISSION RADIO RURALE EN BAATONU

18H30

PUBLICITES AVIS ET COMMUNIQUES

18H58

SYNCHRONISATION

19H00

INFO SOIR 1ère édition + DESYNCHRONISATION

19H25

SAVOIR POUR BIEN AGIR (rediffusion)

19H30

PUBLICITES AVIS ET COMMUNIQUES (suite)

19H45

RENDEZ-VOUS CULTUREL EN YOM

20H00

FLASH

20H10

EMISSION RADIO RURALE EN MINA

20H35

INTERMEDE MUSICAL ou PUBLICITES AVIS ET COMMUNIQUES (suite)

20H45

RENDEZ-VOUS CULTUREL EN DITAMARI

21H00

NOUVELLES EXPRESS

21H15

EMISSION RADIO RURALE EN ANII

21H45

A L'ECOUTE DU MOI ou LA RADIO A DE LA MEMOIRE (rediffusion)

22H15

INTERMEDE MUSICAL ou PUBLICITES AVIS ET COMMUNIQUES (suite et fin)

22H30

INFO SOIR 2ème édition

22H55

DESTINATION SANTE

23H00

CHRONIQUE SPORTIVE

23H05

MEMOIRE D'UN CONTINENT (RFI)

23H30

DERNIER VIRAGE

00H00

NOUVELLES EXPRESS

00H15

GRANDS ENJEUX DE NOTRE TEMPS (rediffusion)

00H45

INTERMEDE MUSICAL

01H00

FLASH

01H10

VARIETES MUSICALES

02H00

NOUVELLES EXPRESS

02H15

MUSIQUE TRADITIONNELLE BENINOISE

03H00

FLASH

03H10

RYTHMES ET CHANSONS DU BENIN

04H00

NOUVELLES EXPRESS

04H15

DROITS DE L'ENFANT EN GOUN (rediffusion)

04H45

VARIETES MUSICALES (suite)

SERVICE DES PROGRAMMES RADIO

CONDUCTEUR DES EMISSIONS DU VENDREDI

05H00

FLASH

05H15

A L'ECOUTE DES JEUNES EXPLOITANTS AGRICOLES EN YORUBA

05H30

INFORMATIONS EN BAATONU

05H45

OZANNINON ou EMISSION SANTE SAXWE.

06H00

CHRONIQUE ENVIRONNEMENTALE

06H10

ZODIAQUE

06H15

REVUE DE PRESSE EN FRANÇAIS

06H30

INFO MATIN

06H55

SAVOIR POUR BIEN AGIR

07H00

EDUCATION A LA CITOYENNETE EN FON

07H10

PUBLICITES AVIS ET COMMUNIQUES

07H30

INFORMATIONS ET COMMUNIQUES EN LOKPA

07H45

INFORMATIONS ET COMMUNIQUES EN FULFULDE

08H00

NOUVELLES EXPRESS + SPORTS

08H10

ZODIAQUE (rediffusion)

08H15

INFORMATIONS ET COMMUNIQUES EN FON

08H30

REVUE DE PRESSE EN FON

08H45

REVUE DE PRESSE EN DENDI

09H00

NOUVELLES EXPRESS

09H10

REVUE DE PRESSE EN FRANÇAIS (rediffusion)

09H15

REVUE DES TITRES ET INFORMATIONS EN ADJA

09H30

PUBLICITES AVIS ET COMMUNIQUES ou EMISSION ISLAMIQUE (provisoirement)

10H00

FLASH

10H05

L'INVITE DU JOUR

10H15

SECRETS DE PROSPERITE

11H00

NOUVELLES EXPRESS

11H15

PARTAGE

12H00

LES TITRES DU JOURNAL

12H05

JEU RADIOPHONIQUE `'LE PACTOLE''

12H30

PUBLICITES AVIS ET COMMUNIQUES

13H00

INFO 13H 00

13H30

PUBLICITES AVIS ET COMMUNIQUES (suite)

13H55

L'INVITE DU JOUR (rediffusion)

14H05

INFORMATIONS ET COMMUNIQUES EN FON

15H00

NOUVELLES EXPRESS

15H10

INFORMATIONS ET COMMUNIQUES EN DENDI

15H35

PUBLICITES AVIS ET COMMUNIQUES FRANÇAIS et FON (suite et fin)

16H00

FLASH + SPORTS

16H15

EMISSION INTERACTIVE EN DENDI

17H00

NOUVELLES EXPRESS

17H15

INFORMATIONS ET COMMUNIQUES EN GOUN

17H30

INFORMATIONS ET COMMUNIQUES EN BARIBA

17H45

INFORMATIONS ET COMMUNIQUES EN MINA

18H00

LES TITRES DU JOURNAL

18H05

EMISSION RADIO RURALE EN GOUN

18H30

PUBLICITES AVIS ET COMMUNIQUES

18H58

SYNCHRONISATION

19H00

INFO SOIR 1ère édition + DESYNCHRONISATION

19H25

SAVOIR POUR BIEN AGIR (rediffusion)

19H30

PUBLICITES AVIS ET COMMUNIQUES (suite)

19H45

DROITS DE L'HOMME EN ADJA (ESENUBE)

20H00

FLASH

20H10

EMISSION RADIO RURALE EN YOM

20H35

EMISSION RADIO RURALE EN BOKO

21H00

NOUVELLES EXPRESS

21H10

EMISSION RADIO RURALE EN NATENI

21H35

EMISSION RADIO RURALE EN COTOCOLI

22H00

RENDEZ-VOUS CULTUREL EN ADJA

22H15

INTERMEDE MUSICAL ou PUBLICITES AVIS ET COMMUNIQUES (suite et fin)

22H30

INFO SOIR 2ème édition

22H55

DESTINATION SANTE

23H00

CHRONIQUE ENVIRONNEMENTALE (rediffusion)

23H05

RENDEZ-VOUS CULTUREL EN GOUN

23H20

INTERMEDE MUSICAL

23H30

DERNIER VIRAGE

00H00

NOUVELLES EXPRESS

00H15

PARTAGE (rediffusion)

01H00

FLASH

01H10

VARIETES MUSICALES

02H00

NOUVELLES EXPRESS

02H15

FEU DE CAMP

03H00

FLASH

03H15

PELE-MELE VARIETES

04H00

NOUVELLES EXPRESS

04H15

INTERMEDE MUSICAL

04H30

ROUTE, CODE ET USAGERS (rediffusion)

SERVICE DES PROGRAMMES RADIO

CONDUCTEUR DES EMISSIONS DU SAMEDI

05H00

FLASH

05H05

TAMBOUR BATTANT

06H00

CORPS ET AME

06H30

INFO MATIN

07H00

PUBLICITES AVIS ET COMMUNIQUES

07H30

INFORMATIONS ET COMMUNIQUES EN BAATONU

07H45

PETITES ANNONCES EN GOUN

08H00

NOUVELLES EXPRESS

08H10

ZODIAQUE

08H15

INTERMEDE MUSICAL

08H30

ROUTE, CODE ET USAGERS

09H00

NOUVELLES EXPRESS

09H15

INFORMATIONS ET COMMUNIQUES EN YORUBA

09H30

INFORMATIONS ET COMMUNIQUES EN MINA

09H45

INTERMEDE MUSICAL ou INITIATIVES ECONOMIQUES EN GOUN

10H00

A LA CARTE

11H00

NOUVELLES EXPRESS

11H15

POLITIQUES DU MONDE

12H00

LES TITRES DU JOURNAL

12H05

WEEK-END A TOUS VENT

12H30

PUBLICITES AVIS ET COMMUNIQUES

13H00

INFO 13H00

13H30

INFORMATIONS ET COMMUNIQUES EN FON

14H00

INFORMATIONS ET COMMUNIQUES EN DENDI

14H30

A VOS NATTES

15H00

REMINISCENCE MUSICALE

16H00

MUSIQUE ET SPORTS

18H00

SOUS L'ARBRE A PALABRE (FON)

18H30

PUBLICITES AVIS ET COMMUNIQUES

18H58

SYNCHRONISATION

19H00

INFO SOIR 1ère édition + DESYNCHRONISATION

19H30

L'INVITE DE LA SEMAINE (rediffusion)

20H00

CORRESPONDANCES

20H45

EMISSION `'POLITIQUES DU MONDE'' (rediffusion)

21H30

MAGAZINE D'INFORMATIONS EN FON (HOTCHIANTCHIAN)

22H00

VARIETES MUSICALES

22H30

INFO SOIR 2ème édition

23H00

FIESTA SUR LA BANDE

00H00

NOUVELLES EXPRESSES

00H30

FIESTA SUR LA BANDE (LE TOUR DES NIGHT- CLUBS)

01H00

FLASH

01H30

ZOUK SEKAN'S (rediffusion)

02H00

NOUVELLES EXPRESSES

02H10

REMINISCENCE MUSICALE (rediffusion)

03H00

FLASH

03H05

MAXI REGGAE

04H00

NOUVELLES EXPRESSES

04H10

AHORACITA ou SEQUENCE SALSA

SERVICE DES PROGRAMMES RADIO

CONDUCTEUR DES EMISSIONS DU DIMANCHE

05H00

FLASH

05H05

TAMBOUR BATTANT

06H00

DROIT DE CITE (rediffusion)

06H30

INFO MATIN

07H00

PUBLICITES AVIS ET COMMUNIQUES

07H30

ROUTE, CODE ET USAGERS (rediffusion)

08H00

NOUVELLES EXPRESS

08H10

ZODIAQUE

08H15

LES OSCARS DU DIMANCHE

08H45

AU NOM DE LA VERITE

09H00

ECLAIRAGE

10H00

FLASH

10H05

INTERMEDE MUSICAL

10H 15

FEMMES BATTANTES

10H30

MESSE CATHOLIQUE OU CULTE PROTESTANT

11H30

CHOCOLAT MUSICAL

12H00

TITRES DU JOURNAL

12H05

ANIMATION MUSICALE

12H45

PUBLICITES AVIS ET COMMUNIQUES

13H00

INFO 13H00

13H30

INFORMATIONS ET COMMUNIQUES EN FON

14H00

INFORMATIONS ET COMMUNIQUES EN DENDI

14H25

AU NOM DE LA VERITE (rediffusion)

14H30

A VOS NATTES

15H00

NOUVELLES EXPRESSES

15H15

DROIT DE CITE

15H30

GRANDS ENJEUX DE NOTRE TEMPS

16H00

MUSIQUE ET SPORTS

18H30

PUBLICITES AVIS ET COMMUNIQUES

18H58

SYNCHRONISATION

19H00

INFO SOIR 1ère édition + DESYNCHRONISATION

19H30

AU NOM DE LA VERITE (rediffusion)

19H45

EMISSION SANTE EN MINA

20H00

ECLAIRAGE (rediffusion)

21H00

RENCONTRES ET PROFILS (RADIO NEDERLAND) ou GRANDES FIGURES DU BENIN

21H30

ESPACE SANTE ou PRIORITE SANTE (RFI)

22H00

AUX QUATRE VENTS : UNE EMISSION DE L'EGLISE PROTESTANTE

22H30

INFO SOIR 2ème édition

22H55

AU NOM DE LA VERITE (rediffusion)

23H00

VARIETES MUSICALES

23H30

DERNIER VIRAGE

00H00

NOUVELLES EXPRESSES

00H05

VARIETES MUSICALES (suite)

01H00

FLASH

01H10

SEQUENCE SALSA (rediffusion)

01H00

NOUVELLES EXPRESSES

02H15

A LA CARTE (rediffusion)

03H00

FLASH

03H05

ZOUK SEKAN'S (rediffusion)

03H30

GRANDES FIGURES DU BENIN (rediff) ou RENCONTRES ET PROFILS (rediff)

04H00

NOUVELLES EXPRESSES

04H10

A L'ECOUTE DU MOI (rediffusion) ou LE GESTE QUI SAUVE (rediffusion)

04H30

MUSIQUE

GRILLE DES PROGRAMMES 2009 (Grille en cours)

SERVICE DES PROGRAMMES RADIO

CONDUCTEUR DES EMISSIONS DU LUNDI (grille en cours)

05H00

FLASH

05H05

ANIMATION MUSICALE

05H30

INFORMATIONS EN WAAMA

05H45

L'AGENDA DE LA SEMAINE (rediffusion)

06H00

CHRONIQUE MOTIVATION

06H10

ZODIAQUE

06H15

REVUE DE PRESSE EN FRANÇAIS

06H30

INFO MATIN

06H55

VIVRE ET SAVOIR

07H00

EDUCATION A LA CITOYENNETE EN FON « Tovidagbé fodidé »

07H 10

PUBLICITES AVIS ET COMMUNIQUES

07H30

INFORMATIONS ET COMMUNIQUES EN YORUBA

07H45

INFORMATIONS ET COMMUNIQUES EN BOKO

08H00

NOUVELLES EXPRESS

08H10

ZODIAQUE (rediffusion)

08H15

INFORMATIONS ET COMMUNIQUES EN ADJA

08H30

REVUE DE PRESSE EN FON

08H45

REVUE DE PRESSE EN DENDI

09H00

NOUVELLES EXPRESS

09H10

REVUE DE PRESSE EN FRANÇAIS (rediffusion)

09H15

PUBLICITES AVIS ET COMMUNIQUES

09H30

QUESTIONS D'ECONOMIE (RFI)

10H00

FLASH

10H05

L'INVITE DU JOUR

10H15

PUBLICITES AVIS ET COMMUNIQUES

10H30

REGARD SUR LE MONDE (RADIO DES NATIONS UNIES)

11H00

NOUVELLES EXPRESS

11H15

LE GESTE QUI SAUVE

11H30

ECOLOGIE OU TERRE D'ICI ET D'AILLEURS

12H00

FLASH

12H05

JEU RADIOPHONIQUE `'LE PACTOLE''

12H30

PUBLICITES AVIS ET COMMUNIQUES

13H00

INFO 13 H 00

13H30

PUBLICITES AVIS ET COMMUNIQUES (suite)

13H55

L'INVITE DU JOUR (rediffusion)

14H05

INFORMATIONS ET COMMUNIQUES EN FON

15H00

NOUVELLES EXPRESS

15H10

INFORMATIONS ET COMMUNIQUES EN DENDI

15H35

INTERMEDE MUSICAL

15H45

BIEN VIEILLIR

16H00

FLASH

16H15

EMISSION INTERACTIVE EN YORUBA

17H00

NOUVELLES EXPRESS

17H15

INFORMATIONS ET COMMUNIQUES EN GOUN/ BAATONU/ MINA

18H00

FLASH

18H05

MAGAZINE DENDI

18H30

PUBLICITES AVIS ET COMMUNIQUES

18H58

SYNCHRONISATION

19H00

INFO SOIR 1ère édition + DESYNCHRONISATION

19H25

VIVRE ET SAVOIR (rediffusion)

19H30

CHRONIQUE SPORTIVE

20H00

FLASH

20H05

EMISSION RADIO RURALE EN FON

20H30

EMISSION RADIO RURALE EN SAHOUE

21H00

NOUVELLES EXPRESS

21H10

EMISSION RADIO RURALE EN WAAMA

21H35

INTERMEDE MUSICAL

21H45

SI TU SAVAIS

22H15

PUBLICITES AVIS ET COMMUNIQUES (suite et fin) ou BIEN VIELLIR (rediffusion)

22H30

INFO SOIR 2ème édition

23H00

RENCONTRES ET PROFILS (RADIO NEDERLAND)

23H30

DERNIER VIRAGE

00H 00

NOUVELLES EXPRESS

00H15

ESPACE JEUNE (rediffusion) ou LES ARCHIVES D'AFRIQUE (RFI)

00H45

REGARD SUR LE MONDE (rediffusion)

01H00

FLASH

01H05

PARLONS-EN EN MINA

02H00

NOUVELLES EXPRESS

02H15

INTERMEDE MUSICAL

02H30

MEMOIRE D'UN CONTINENT (RFI)

03H00

FLASH

03H05

RYTHMES ET CHANSONS DU BENIN

04H00

NOUVELLES EXPRESS

04H15

VARIETES MUSICALES

SERVICE DES PROGRAMMES RADIO

CONDUCTEUR DES EMISSIONS DU MARDI

05H00

FLASH

05H15

A L'ECOUTE DES JEUNES EXPLOITANTS AGRICOLES EN YOM

05H30

INFORMATIONS ET COMMUNIQUES EN DITAMARI

05H45

INFORMATIONS ET COMMUNIQUES EN YOM

06H00

INTERMEDE MUSICAL

06H10

ZODIAQUE

06H15

REVUE DE PRESSE EN FRANÇAIS

06H30

INFO MATIN

06H55

VIVRE ET SAVOIR

07H00

INTERNEDE MUSICAL

07H10

PUBLICITES AVIS ET COMMUNIQUES

07H30

INFORMATIONS ET COMMUNIQUES EN BAATONU

07H45

A L'ECOUTE DES JEUNES EXPLOITANTS AGRICOLES EN ADJA

08H00

NOUVELLES EXPRESS

08H10

ZODIAQUE (rediffusion)

08H15

INFORMATIONS ET COMMUNIQUES EN DENDI

08H30

REVUE DE PRESSE EN FON

08H45

REVUE DE PRESSE EN DENDI

09H00

NOUVELLES EXPRESS

09H10

REVUE DE PRESSE EN FRANCAIS (rediffusion)

09H15

REVUE DES TITRES EN BAATONU

09H30

LA RADIO A DE LA MEMOIRE

10H00

FLASH

10H05

L'INVITE DU JOUR

10H15

CHEMINS D'AFRIQUE (RADIO DES NATIONS UNIES)

10H30

INITIATIVES ECONOMIQUES EN YORUBA

10H45

INITIATIVES ECONOMIQUES EN SAHOUE (NYONA)

11H00

NOUVELLES EXPRESS

11H15

FEMMES BATTANTES

11H30

DIASPORAFRIKA

12H00

FLASH

12H05

JEU RADIOPHONIQUE `'LE PACTOLE''

12H30

PUBLICITES AVIS ET COMMUNIQUES

13H00

INFO 13H 00

13H30

PUBLICITES AVIS ET COMMUNIQUES (suite)

13H55

L'INVITE DU JOUR (rediffusion)

14H05

INFORMATIONS ET COMMUNIQUES EN FON

15H00

NOUVELLES EXPRESS

15H10

INFORMATIONS ET COMMUNIQUES EN DENDI

15H35

ESPACE JEUNES

16H00

FLASH

16H05

DIS-MOI-MEME

16H50

INTERMEDE MUSICAL

17H00

NOUVELLES EXPRESS

17H15

DYNAMIT FLOW

18H00

FLASH

18H05

EMISSION RADIO RURALE EN BIALI

18H30

PUBLICITES AVIS ET COMMUNIQUES

18H58

SYNCHRONISATION

19H00

INFO SOIR 1ère édition + DESYNCHRONISATION

19H25

VIVRE ET SAVOIR (rediffusion)

19H30

RENDEZ-VOUS CULTUREL EN BAATONU

19H45

RENDEZ-VOUS CULTUREL EN YORUBA

20H00

FLASH

20H05

EMISSION RADIO RURALE EN LOKPA

20H30

EMISSION RADIO RURALE EN ADJA

21H00

NOUVELLES EXPRESS

21H15

EMISSION RADIO RURALE EN YORUBA

21H45

PRECHE ISLAMIQUE

22H15

INTERMEDE MUSICAL ou PUBLICITES AVIS ET COMMUNIQUES (suite et fin)

22H30

INFO SOIR 2ème édition

23H00

DIS-MOI-MEME (rediffusion)

23H45

DERNIER VIRAGE

00H00

NOUVELLES EXPRESS

00H15

MILLE SOLEILS (RFI)

00H45

INTERMEDE MUSICAL

01H00

FLASH

01H05

PARLONS-EN EN GOUN

02H00

NOUVELLES EXPRESS

02H15

LA RADIO A DE LA MEMOIRE (rediffusion)

02H45

INTERMEDE MUSICAL

03H00

FLASH

03H05

RYTHMES ET CHANSONS DU BENIN

04H00

NOUVELLES EXPRESS

04H15

TERRE D'ICI ET D'AILLEURS (rediffusion)

04H45

CHENMINS D'AFRIQUE (rediffusion)

SERVICE DES PROGRAMMES RADIO

CONDUCTEUR DES EMISSIONS DU MERCREDI

05H00

FLASH

05H15

INFORMATIONS EN COTOCOLI

05H30

INFORMATIONS EN ANII

05H45

ANIMATION MUSICALE

06H00

CHRONIQUE MOTIVATION

06H10

ZODIAQUE

06H15

REVUE DE PRESSE EN FRANÇAIS

06H30

INFO MATIN

06H55

VIVRE ET SAVOIR

07H00

EDUCATION A LA CITOYENNETE EN FON (Tovidagbé fodidé)

07H10

PUBLICITES AVIS ET COMMUNIQUES

07H30

INTERMEDE MUSICAL

07H45

INFORMATIONS ET COMMUNIQUES EN MINA

08H00

NOUVELLES EXPRESS

08H10

ZODIAQUE (rediffusion)

08H15

INFORMATIONS ET COMMUNIQUES EN FON

08H30

REVUE DE PRESSE EN FON

08H45

REVUE DE PRESSE EN DENDI

09H00

NOUVELLES EXPRESS

09H10

REVUE DE PRESSE EN FRANÇAIS (rediffusion)

09H15

REVUE DES TITRES EN MINA

09H30

ZOUK SEKAN'S

10H00

FLASH

10H05

L'INVITE DU JOUR

10H15

INFORMATIONS ET COMMUNIQUES EN GOUN

10H30

INITIATIVES ECONOMIQUES EN ADJA

10H45

INITIATIVES ECONOMIQUES EN DENDI

11H00

NOUVELLES EXPRESS

11H15

EMISSION DONUESSE EN FON

12H00

FLASH

12H05

JEU RADIOPHONIQUE LE PACTOLE

12H30

PUBLICITES AVIS ET COMMUNIQUES

13H00

INFO 13H 00

13H30

PUBLICITES AVIS ET COMMUNIQUES (suite)

13H55

L'INVITE DU JOUR (rediffusion)

14H05

INFORMATIONS ET COMMUNIQUES EN FON

15H00

NOUVELLES EXPRESS

15H10

INFORMATIONS ET COMMUNIQUES EN DENDI

15H35

SPORTS PARADE

16H00

FLASH

16H15

SANTE EN LIGNE

17H00

NOUVELLES EXPRESS

17H15

EMISSION RADIO RURALE EN DENDI

17H40

INFORMATIONS ET COMMUNIQUES EN GOUN

17H50

INFORMATIONS ET COMMUNIQUES EN YORUBA

18H00

LES TITRES DU JOURNAL

18H05

EMISSION RADIO RURALE EN FULFULDE

18H30

PUBLICITES AVIS ET COMMUNIQUES

18H58

SYNCHRONISATION

19H00

INFO SOIR 1ère édition + DESYNCHRONISATION

19H25

VIVRE ET SAVOIR (rediffusion)

19H30

PUBLICITES AVIS ET COMMUNIQUES (suite)

19H45

INTERMEDE MUSICAL

20H00

FLASH

20H15

EMISSION RADIO RURALE EN DITAMARI

20H45

RENDEZ-VOUS CULTUREL EN MINA

21H00

NOUVELLES EXPRESS

21H15

RENDEZ-VOUS CULTUREL EN DENDI

21H30

RENDEZ-VOUS CULTUREL EN FON

22H00

RENDEZ-VOUS CULTUREL EN WAAMA

22H15

INTERMEDE MUSICAL ou PUBLICITE AVIS ET COMMUNIQUES (suite et fin)

22H30

INFO SOIR 2ème édition

23H00

GBEDOSUN ou AYELEWO

23H45

DERNIER VIRAGE

00H00

NOUVELLES EXPRESS

00H15

SANTE EN LIGNE (rediffusion)

01H00

FLASH

01H05

PARLONS-EN EN DENDI

02H00

NOUVELLES EXPRESS

02H15

RITES ET TRADITIONS (RFI)

02H45

INTERMEDE MUSICAL

03H00

FLASH

03H05

RYTHMES ET CHANSONS DU BENIN

04H00

NOUVELLES EXPRESS

04H10

QUESTIONS D'ECONOMIE (rediffusion)

04H30

CORRESPONDANCES (rediffusion)

SERVICE DES PROGRAMMES RADIO

CONDUCTEUR DES EMISSIONS DU JEUDI

05H00

FLASH

05H05

ANIMATION MUSICALE

05H30

INFORMATIONS ET COMMUNIQUES EN DENDI

05H45

ANIMATION MUSICALE

06H00

ANIMATION MUSICALE

06H10

ZODIAQUE

06H15

REVUE DE PRESSE EN FRANÇAIS

06H30

INFO MATIN

06H55

VIVRE ET SAVOIR

07H00

INTERMEDE MUSICAL

07H10

PUBLICITES AVIS ET COMMUNIQUES

07H30

INFORMATIONS ET COMMUNIQUES EN NATENI

07H45

INFORMATIONS ET COMMUNIQUES EN BIALI

08H00

NOUVELLES EXPRESS

08H10

ZODIAQUE (rediffusion)

08H15

INFORMATIONS ET COMMUNIQUES EN SAHOUE

08H30

REVUE DE PRESSE EN FON

08H45

REVUE DE PRESSE EN DENDI

09H00

NOUVELLES EXPRESS

09H10

REVUE DE PRESSE EN FRANÇAIS (rediffusion)

09H15

REVUE DES TITRES EN YORUBA

09H30

ALABIYE (Tout pour la Mère et l'Enfant en Yoruba)

10H00

FLASH

10H05

L'INVITE DU JOUR

10H15

GUIDE D'EMPLOI

10H30

DROITS DE L'ENFANT EN GOUN

11H00

NOUVELLES EXPRESS

11H15

PUBLICITES AVIS ET COMMUNIQUES

11H30

TOUT AU FEMININ

12H00

LES TITRES DU JOURNAL

12H05

JEU RADIOPHONIQUE « LE PACTOLE »

12H30

PUBLICITES AVIS ET COMMUNIQUES

13H00

INFO 13H 00

13H30

PUBLICITES AVIS ET COMMUNIQUES (suite)

13H55

L'INVITE DU JOUR (rediffusion)

14H05

INFORMATIONS ET COMMUNIQUES EN FON

15H00

NOUVELLES EXPRESS

15H10

INFORMATIONS ET COMMUNIQUES EN DENDI

15H35

PUBLICITES AVIS ET COMMUNIQUES FRANÇAIS et FON (suite et fin)

16H00

FLASH

16H15

EMISSION INTERACTIVE EN MINA

17H00

NOUVELLES EXPRESS

17H15

INFORMATIONS ET COMMUNIQUES EN GOUN/ BAATONOU/ MINA

18H00

FLASH

18H05

EMISSION RADIO RURALE EN BAATONU

18H30

PUBLICITES AVIS ET COMMUNIQUES

18H58

SYNCHRONISATION

19H00

INFO SOIR 1ère édition + DESYNCHRONISATION

19H25

VIVRE ET SAVOIR (rediffusion)

19H30

PUBLICITES AVIS ET COMMUNIQUES (suite)

19H45

RENDEZ-VOUS CULTUREL EN YOM

20H00

FLASH

20H05

EMISSION RADIO RURALE EN MINA

20H30

INTERMEDE MUSICAL ou PUBLICITES AVIS ET COMMUNIQUES (suite)

20H45

RENDEZ-VOUS CULTUREL EN DITAMARI

21H00

NOUVELLES EXPRESS

21H15

EMISSION RADIO RURALE EN ANII

21H45

EMISSION ISLAMIQUE

22H15

PUBLICITES AVIS ET COMMUNIQUES (suite et fin) ou GUIDE EMPLOI (rediffusion)

22H30

INFO SOIR 2ème édition

23H00

TOUT AU FEMININ (rediffusion)

23H30

GRAND SALON

00H00

NOUVELLES EXPRESS

00H15

GRANDS ENJEUX DE NOTRE TEMPS (rediffusion)

00H45

INTERMEDE MUSICAL

01H00

FLASH

01H10

PARLONS-EN EN ADJA

02H00

NOUVELLES EXPRESS

02H10

MUSIQUE TRADITIONNELLE BENINOISE

03H00

FLASH

03H05

RYTHMES ET CHANSONS DU BENIN

04H00

NOUVELLES EXPRESS

04H15

DROITS DE L'ENFANT EN GOUN (rediffusion)

04H45

VARIETES MUSICALES

SERVICE DES PROGRAMMES RADIO

CONDUCTEUR DES EMISSIONS DU VENDREDI

05H00

FLASH

05H15

ROUTE, CODE ET USAGERS

05H30

INFORMATIONS EN BAATONU

05H45

OZANNINON ou EMISSION SANTE SAXWE.

06H00

CHRONIQUE MOTIVATION

06H10

ZODIAQUE

06H15

REVUE DE PRESSE EN FRANÇAIS

06H30

INFO MATIN

06H55

VIVRE ET SAVOIR

07H00

EDUCATION A LA CITOYENNETE EN FON « Tovidagbé fodidé »

07H10

PUBLICITES AVIS ET COMMUNIQUES

07H30

INFORMATIONS ET COMMUNIQUES EN LOKPA

07H45

INFORMATIONS ET COMMUNIQUES EN FULFULDE

08H00

NOUVELLES EXPRESS

08H10

ZODIAQUE (rediffusion)

08H15

INFORMATIONS ET COMMUNIQUES EN FON

08H30

REVUE DE PRESSE EN FON

08H45

REVUE DE PRESSE EN DENDI

09H00

NOUVELLES EXPRESS

09H10

REVUE DE PRESSE EN FRANÇAIS (rediffusion)

09H15

REVUE DES TITRES ET INFORMATIONS EN ADJA

09H30

L'AGENDA SPORTIF

10H00

FLASH

10H05

L'INVITE DU JOUR

10H15

VALEURS D'ICI

10H30

RESUME DE L'ACTUALITE DE LA SEMAINE EN FON

11H00

NOUVELLES EXPRESS

11H15

PARTAGE

12H00

FLASH

12H05

JEU RADIOPHONIQUE `'LE PACTOLE''

12H30

PUBLICITES AVIS ET COMMUNIQUES

13H00

INFO 13H 00

13H30

PUBLICITES AVIS ET COMMUNIQUES (suite)

13H55

L'INVITE DU JOUR (rediffusion)

14H05

INFORMATIONS ET COMMUNIQUES EN FON

15H00

NOUVELLES EXPRESS

15H10

INFORMATIONS ET COMMUNIQUES EN DENDI

15H35

PUBLICITES AVIS ET COMMUNIQUES (suite et fin)

16H00

FLASH

16H15

EMISSION INTERACTIVE EN DENDI

17H00

NOUVELLES EXPRESS

17H15

INFORMATIONS ET COMMUNIQUES EN GOUN/ BARIBA/ MINA

18H00

FLASH

18H05

EMISSION RADIO RURALE EN GOUN

18H30

PUBLICITES AVIS ET COMMUNIQUES

18H58

SYNCHRONISATION

19H00

INFO SOIR 1ère édition + DESYNCHRONISATION

19H25

VIVRE ET SAVOIR (rediffusion)

19H30

PUBLICITES AVIS ET COMMUNIQUES (suite)

19H45

DROITS DE L'HOMME EN ADJA (ESENUBE)

20H00

FLASH

20H05

EMISSION RADIO RURALE EN YOM

20H30

EMISSION RADIO RURALE EN BOKO

21H00

NOUVELLES EXPRESS

21H10

EMISSION RADIO RURALE EN NATENI

21H35

EMISSION RADIO RURALE EN COTOCOLI

22H00

RENDEZ-VOUS CULTUREL EN ADJA

22H15

PUBLICITES AVIS ET COMMUNIQUES (suite et fin)

22H30

INFO SOIR 2ème édition

23H00

RENDEZ-VOUS CULTUREL EN GOUN

23H15

VALEURS D'ICI

23H30

DERNIER VIRAGE

00H00

NOUVELLES EXPRESS

00H15

PARTAGE (rediffusion)

01H00

FLASH

01H05

PARLONS-EN EN FON

02H00

NOUVELLES EXPRESS

02H10

FEU DE CAMP

03H00

FLASH

03H05

FEU DE CAMP (suite et fin)

04H00

NOUVELLES EXPRESS

04H10

MAXI REGGAE

SERVICE DES PROGRAMMES RADIO

CONDUCTEUR DES EMISSIONS DU SAMEDI

05H00

FLASH

05H05

INTERMEDE MUSICAL

05H15

L'INVITE DE LA SEMAINE

06H00

CORPS ET AME

06H30

INFO MATIN

07H00

PUBLICITES AVIS ET COMMUNIQUES

07H15

INFORMATIONS ET COMMUNIQUES EN BAATONU

07H30

DIMENSION WEEK-END (avec NE à 08H00, Zod à 08H10 et mon QH2 à 08H30)

09H00

NOUVELLES EXPRESS

09H15

INFORMATIONS ET COMMUNIQUES EN YORUBA

09H30

INFORMATIONS ET COMMUNIQUES EN MINA

09H45

PETITES ANNONCES EN GOUN

10H00

A LA CARTE

11H00

NOUVELLES EXPRESS

11H15

POLITIQUES DU MONDE ou DIMENSION WEEK-END (suite)

12H00

FLASH

12H05

DIMENSION WEEK-END (volet interactif)

12H30

PUBLICITES AVIS ET COMMUNIQUES

13H00

INFO 13H00

13H30

INFORMATIONS ET COMMUNIQUES EN FON

14H00

INFORMATIONS ET COMMUNIQUES EN DENDI

14H30

A VOS NATTES

15H00

REMINISCENCE MUSICALE

16H00

MUSIQUE ET SPORTS

18H00

SOUS L'ARBRE A PALABRE (FON)

18H30

PUBLICITES AVIS ET COMMUNIQUES

18H58

SYNCHRONISATION

19H00

INFO SOIR 1ère édition + DESYNCHRONISATION

19H30

VECU

20H00

CORRESPONDANCES

20H45

POLITIQUES DU MONDE (rediffusion) ou MUSIQUE

21H00

MON QUARTIER, UNE HISTOIRE, DES HOMMES (rediffusion)

21H30

MAGAZINE D'INFORMATIONS EN FON (HOTCHIANTCHIAN)

22H00

VECU

22H30

INFO SOIR 2ème édition

23H00

FIESTA SUR LA BANDE

00H00

NOUVELLES EXPRESSES

00H30

FIESTA SUR LA BANDE (suite)

01H00

FLASH

01H05

FIESTA (suite et fin)

01H30

ZOUK SEKAN'S

02H00

NOUVELLES EXPRESSES

02H10

REMINISCENCE MUSICALE (rediffusion)

03H00

FLASH

03H05

AHORACITA

04H00

NOUVELLES EXPRESSES

04H15

A LA CARTE (rediffusion)

SERVICE DES PROGRAMMES RADIO

CONDUCTEUR DES EMISSIONS DU DIMANCHE

05H00

FLASH

05H05

LA TRIBUNE DU SAVOIR

06H00

DIEU CREA LA FEMME

06H30

INFO MATIN

07H00

PUBLICITES AVIS ET COMMUNIQUES

07H15

INTERMEDE MUSICAL

07H30

LES DELICES DE LA TABLE

08H00

NOUVELLES EXPRESS

08H10

ZODIAQUE

08H15

LES OSCARS DU DIMANCHE

08H45

AU NOM DE LA VERITE

09H00

ECLAIRAGE

10H00

FLASH

10H05

INTERMEDE MUSICAL

10H15

LUEUR D'ESPOIR

10H30

MESSE CATHOLIQUE OU CULTE PROTESTANT

11H30

CHOCOLAT MUSICAL

11H45

LES DELICES DE LA TABLE (rediffusion)

12H00

FLASH

12H05

INTERMEDE MUSICAL

12H15

L'AGENDA DE LA SEMAINE

12H30

PUBLICITES AVIS ET COMMUNIQUES

13H00

INFO 13H00

13H30

INFORMATIONS ET COMMUNIQUES EN FON

14H00

INFORMATIONS ET COMMUNIQUES EN DENDI

14H25

AU NOM DE LA VERITE (rediffusion)

14H30

A VOS NATTES

15H00

GRANDS ENJEUX DE NOTRE TEMPS

15H30

DROIT DE CITE

16H00

MUSIQUE ET SPORTS

18H30

PUBLICITES AVIS ET COMMUNIQUES

18H58

SYNCHRONISATION

19H00

INFO SOIR 1ère édition + DESYNCHRONISATION

19H30

AU NOM DE LA VERITE (rediffusion)

19H45

EMISSION SANTE EN MINA

20H00

ECLAIRAGE (rediffusion)

21H00

RENCONTRES ET PROFILS (RADIO NEDERLAND) ou GRANDES FIGURES DU BENIN

21H30

MAUX D'ENFANTS (CIRTEF)

22H00

AUX QUATRE VENTS : UNE EMISSION DE L'EGLISE PROTESTANTE

22H30

INFO SOIR 2ème édition

22H55

AU NOM DE LA VERITE (rediffusion)

23H00

DIEU CREA LA FEMME (rediffusion)

23H30

DERNIER VIRAGE

00H00

NOUVELLES EXPRESSES

00H10

ARBRE DES SENSUALITES

01H00

FLASH

01H05

PARLONS-EN EN YORUBA

02H00

NOUVELLES EXPRESSES

02H15

DYNAMIT FLOW (rediffusion)

03H00

FLASH

03H05

VARIETES MUSICALES

03H30

RENCONTRES ET PROFILS (rediffusion)

04H00

NOUVELLES EXPRESSES

04H10

A L'ECOUTE DU MOI (rediffusion) ou LE GESTE QUI SAUVE (rediffusion)

04H30

MUSIQUE

ANNEXES II

Nom et prénoms de l'étudiant :

DESSOH L. Gilbert

Autorisation de recherche n° 2805/CO/SSC/CAFPJ/INAC/10

QUESTIONNAIRE D'ENQUETE

Bonjour Madame, Mademoiselle, Monsieur,

Nous entreprenons des recherches pour la rédaction de notre mémoire de fin de formation en Journalisme option radiodiffusion. Le thème de nos travaux est intitulé: « Démonopolisation des ondes radiophoniques au Bénin : influence des radios privées de Cotonou sur les programmes de la radiodiffusion nationale  ».

Dans ce cadre, il est rédigé le présent questionnaire dont l'objectif est de collecter des informations et des données relatives à l'audience des radios privées et de la Radiodiffusion Nationale, puis à l'appréciation des programmes de ces radios. Nous vous prions de bien vouloir accepter de répondre en toute liberté et dans l'anonymat aux questions.

Merci d'avance pour la sincérité de vos réponses et pour votre collaboration.

I- IDENTIFICATION DE L'ENQUETE

1) Sexe : .................................................................................

2) Age : .................................................................................

3) Profession : ........................................................................

4) Quartier d'habitation à Cotonou : .............................................

5) Niveau d'instruction

Universitaire : 

Secondaire  :

Primaire  :

Déscolarisé  :

Non scolarisé :

II- RELATION AVEC LES STATIONS DE RADIODIFFUSION DE COTONOU

6) Avez-vous entendu parler de démonopolisation des ondes au Bénin ?

Oui Non

7) Avez-vous un poste radio ?

Oui Non

8) Quelle chaîne de radio béninoise écoutez-vous ?

Radio Nationale

Oui Non

Pourquoi ? ......................................................................

.....................................................................................

.....................................................................................

.....................................................................................

Radios privées

Oui Non

Lesquelles ?.............................................................................

......................................................................................

......................................................................................

Pourquoi ? .......................................................................

......................................................................................

......................................................................................

......................................................................................

9) A quelle fréquence écoutez-vous la Radio Nationale et les radios privées ?

Radio Nationale

Souvent Parfois Jamais

Pourquoi ?.....................................................................

...................................................................................

..................................................................................

..................................................................................

Radios privées

Souvent Parfois

Pourquoi ?.....................................................................

......................................................................................

......................................................................................

......................................................................................

III- CONTENU DES PROGRAMMES

10) Quels sont les titres des émissions que vous écoutez sur ces radios ?

Radio Nationale : ...............................................................

......................................................................................

......................................................................................

Radios privées : .................................................................

......................................................................................

.....................................................................................

11) Les émissions comblent-elles vos attentes ?

Radio Nationale

Oui Non

Pourquoi ? ......................................................................

.....................................................................................

.....................................................................................

.....................................................................................

Radios privées

Oui Non

Pourquoi ? ......................................................................

.....................................................................................

.....................................................................................

.....................................................................................

12) Etes-vous satisfait des programmes de la Radio Nationale ?

Oui Non

Pourquoi ? ..........................................................................

.............................................................................................

.............................................................................................

.............................................................................................

13) Quelles sont vos attentes ?

........................................................................................

........................................................................................

........................................................................................

........................................................................................

14) Vos suggestions ............................................................

........................................................................................

........................................................................................

........................................................................................

Nom et prénoms de l'étudiant :

DESSOH L. Gilbert

Autorisation de recherche n° 2805/CO/SSC/CAFPJ/INAC/10

Guide d'entretien avec le Directeur de la Radio Nationale

L'environnement médiatique du Bénin a connu depuis 1997 de profonds changements avec la promulgation de la loi fondamentale n° 97-010 du 20 août 1997 portant libéralisation de l'espace audiovisuel. Plusieurs radios privées ont alors vu le jour. Cette situation installe forcément un climat concurrentiel entre les radios privées et la Radiodiffusion Nationale ; la seule écoutée pendant plus de quatre décennies. C'est ce qui nous a guidés dans le choix du sujet de nos travaux de recherche de fin de formation en journalisme, option radiodiffusion. Ce thème s'intitule : « Démonopolisation des ondes radiophoniques au Bénin : influence des radios privées de Cotonou sur les programmes de la Radiodiffusion Nationale ».

L'objectif principal visé donc par cet entretien est de collecter des informations et des données relatives aux stratégies de la Radiodiffusion Nationale face à la concurrence des radios privées à Cotonou depuis l'avènement de la démonopolisation au Bénin.

...................................................

1) Comment avez-vous accueilli l'avènement des radios privées ?

2) Il n'est un secret pour personne aujourd'hui que la Radio Nationale est concurrencée par les radios privées. Votre organe a-t-elle une ou des stratégie (s) pour faire face à la concurrence ?

3) Quelles actions envisagez-vous dans le futur pour fidéliser ou conquérir de nouveaux auditeurs ?

Nom et prénoms de l'étudiant :

DESSOH L. Gilbert

Autorisation de recherche n° 2805/CO/SSC/CAFPJ/INAC/10

Guide d'entretien avec le Chef programmes de la Radio Nationale

L'environnement médiatique du Bénin a connu depuis 1997 de profonds changements avec la promulgation de la loi fondamentale n° 97-010 du 20 août 1997 portant libéralisation de l'espace audiovisuel. Plusieurs radios privées ont alors vu le jour. Cette situation installe forcément un climat concurrentiel entre les radios privées et la Radio Nationale ; la seule écoutée pendant plus de quatre décennies. C'est ce qui nous a guidés dans le choix du sujet de nos travaux de recherche de fin de formation en journalisme, option radiodiffusion. Ce thème s'intitule : « Démonopolisation des ondes radiophoniques au Bénin : influence des radios privées de Cotonou sur les programmes de la Radiodiffusion Nationale » 

L'objectif principal visé donc par cet entretien est de collecter des informations et des données relatives aux stratégies de la Radio Nationale face à la concurrence des radios privées à Cotonou depuis l'avènement de la démonopolisation au Bénin.

...................................................

1) La grille des programmes de la Radio Nationale a-t-elle été modifiée après la démonopolisation des ondes ?

2) Si oui, est-ce après une enquête pour mieux cibler l'auditoire ?

3) Est-ce que la nouvelle grille tient compte des intérêts des auditeurs ?

Nom et prénoms de l'étudiant :

DESSOH L. Gilbert

Autorisation de recherche n° 2805/CO/SSC/CAFPJ/INAC/10

Guide d'entretien avec le Rédacteur en chef de la Radio Nationale

L'environnement médiatique du Bénin a connu depuis 1997 de profonds changements avec la promulgation de la loi fondamentale n° 97-010 du 20 août 1997 portant libéralisation de l'espace audiovisuel. Plusieurs radios privées ont alors vu le jour. Cette situation installe forcément un climat concurrentiel entre les radios privées et la Radio Nationale ; la seule écoutée pendant plus de quatre décennies. C'est ce qui nous a guidés dans le choix du sujet de nos travaux de recherche de fin de formation en journalisme, option radiodiffusion. Ce thème s'intitule : « Démonopolisation des ondes radiophoniques au Bénin : influence des radios privées de Cotonou sur les programmes de la Radiodiffusion Nationale ».

L'objectif principal visé donc par cet entretien est de collecter des informations et des données relatives aux stratégies de la Radio Nationale face à la concurrence des radios privées à Cotonou depuis l'avènement de la démonopolisation au Bénin.

...................................................

1) D'aucun estiment que vos éditions d'informations ne sont pas détaillées comme c'est le cas avec les radios privées. Ils vous reprochent aussi le manque de promptitude dans la transmission de l'information. Que leur répondez-vous ?

2) Quelles sont les actions entreprises par la rédaction du journal parlé que vous dirigez pour améliorer ses prestations et, par ricochet permettre à la radio nationale de faire face à la concurrence des radios privées ?

3) Quelles actions envisagez-vous dans le futur pour fidéliser ou conquérir de nouveaux auditeurs ?

Nom et prénoms de l'étudiant :

DESSOH L. Gilbert

Autorisation de recherche n° 2805/CO/SSC/CAFPJ/INAC/10

Guide d'entretien avec le Chef service Atlantic FM

L'environnement médiatique du Bénin a connu depuis 1997 de profonds changements avec la promulgation de la loi fondamentale n° 97-010 du 20 août 1997 portant libéralisation de l'espace audiovisuel. Plusieurs radios privées ont alors vu le jour. Cette situation installe forcément un climat concurrentiel entre les radios privées et la Radio Nationale ; la seule écoutée pendant plus de quatre décennies. C'est ce qui nous a guidés dans le choix du sujet de nos travaux de recherche de fin de formation en journalisme, option radiodiffusion. Ce thème s'intitule : « Démonopolisation des ondes radiophoniques au Bénin : influence des radios privées de Cotonou sur les programmes de la Radiodiffusion Nationale ».

L'objectif principal visé donc par cet entretien est de collecter des informations et des données relatives aux stratégies de la Radio Nationale face à la concurrence des radios privées à Cotonou depuis l'avènement de la démonopolisation au Bénin.

..........................................

1) En quelle année a été créée la radio Atlantic FM et quelle est aujourd'hui sa mission ?

2) Pensez-vous qu'aujourd'hui elle a accompli cette mission ? Si oui comment ? Si non pourquoi ?

3) Quelles actions envisagez-vous dans le futur pour fidéliser ou conquérir de nouveaux auditeurs ?

Nom et prénoms de l'étudiant :

DESSOH L. Gilbert

Autorisation de recherche n° 2805/CO/SSC/CAFPJ/INAC/10

Guide d'entretien avec le chef service de la radio rurale

L'environnement médiatique du Bénin a connu depuis 1997 de profonds changements avec la promulgation de la loi fondamentale n° 97-010 du 20 août 1997 portant libéralisation de l'espace audiovisuel. Plusieurs radios privées ont alors vu le jour. Cette situation installe forcément un climat concurrentiel entre les radios privées et la Radio Nationale ; la seule écoutée pendant plus de quatre décennies. C'est ce qui nous a guidés dans le choix du sujet de nos travaux de recherche de fin de formation en journalisme, option radiodiffusion. Ce thème s'intitule : « Démonopolisation des ondes radiophoniques au Bénin : influence des radios privées de Cotonou sur les programmes de la Radiodiffusion Nationale ».

L'objectif principal visé donc par cet entretien est de collecter des informations et des données relatives aux stratégies de la Radio Nationale face à la concurrence des radios privées à Cotonou depuis l'avènement de la démonopolisation au Bénin.

...................................................

1) Beaucoup d'auditeurs de Cotonou disent écouter les radios privées à cause de l'option faite par elles d'utiliser en grande partie les langues nationales. Comment expliquez-vous que la radio nationale qui gère 18 langues soit moins écoutée par ses auditeurs ?

2) Ces mêmes auditeurs affirment que la Radio Nationale fait très peu d'émissions interactives relatives aux faits de société. Que leurs répondez-vous ?

3) Quelles actions envisagez-vous dans le futur pour fidéliser ou conquérir de nouveaux auditeurs ?

TABLE DES MATIERES

Pages

INTRODUCTION GENERALE............................................................................3

PREMIERE PARTIE : CADRE DE RECHERCHE, PROBLEMATIQUE

ET METHODOLOGIE

CHAPITRE I : Cadre de recherche............................................................................6

I- Situation géographique et administrative de Cotonou.........................................6

A- Situation géographique..............................................................................................6

B- Situation administrative.............................................................................................6

II- Historique de la Radio Nationale et aperçu de l'ORTB..........................................7

A- Historique de la Radiodiffusion Nationale................................................................7

B- Aperçu de l'ORTB...........................................................................................8

III- Situation géographique et administrative de la Radio Nationale..............................10

A- Situation géographique.........................................................................................10

B- Situation administrative........................................................................................10

IV- Historique de la démonopolisation des ondes au Bénin...........................................12

A- Fondement constitutionnel....................................................................................12

B- Fondement institutionnel.......................................................................................12

C- Naissance et situation des radios privées...............................................................13

1- Naissance des radios privées............................................................................13

2- Situation des radios privées..............................................................................13

CHAPITRE II : Problématique....................................................................................15

IV- Problématique..........................................................................................15

V- Objectifs de recherche.........................................................................................16

A- Objectif général......................................................................................................16

B- Objectifs spécifiques..............................................................................................16

VI- Hypothèses de recherche.............................................................................................17

CHAPITRE III : Méthodologie de recherche......................................................................18

IV- Démarche adoptée...................................................................................................18

V- Résultats attendus...................................................................................................19

VI- Contraintes de l'étude............................................................................................19

DEUXIEME PARTIE : CADRE THEORIQUE

CHAPITRE I : Approche conceptuelle...................................................................21

III- Définition des concepts...............................................................................21

IV- Grille des programmes.....................................................................................23

CHAPITRE II : Moyens de connaissance..................................................................25

III- Technique documentaire..................................................................................25

IV- Technique vivante..........................................................................................25

TROISIEME PARTIE : CADRE ANALYTIQUE ET VERIFICATION

DES HYPOTHESES

CHAPITRE I : Analyse quantitative des résultats de l'enquête d'auditoire...................27

III- Description de l'échantillonnage........................................................................27

IV- Analyse et interprétation des résultats.............................................................27

CHAPITRE II : Analyse qualitative.....................................................................................55

V- Description des grilles des programmes de la Radio Nationale.............................55

VI- Analyse de contenu des grilles des programmes....................................................55

A- Grille des programmes de 2007.............................................................................55

B- Grille des programmes de 2009.............................................................................57

VII- Description des stratégies de conquête de la Radio Nationale.............................59

A- Actions entreprises par la Radio Nationale...........................................................59

1- Création d'une radio émettant en FM à Cotonou...........................................59

2- Refonte régulière de la grille des programmes................................................60

3- Couverture intégrale du territoire national......................................................61

B- Projet d'actions futures..........................................................................................61

1- Création d'une seconde chaîne nationale de radiodiffusion............................61

2- Création de cinq radios régionales...................................................................62

VIII- Analyse des stratégies de conquête........................................................................62

CHAPITRE III : Vérification des hypothèses et recommandations...............................64

III- Vérification des hypothèses.........................................................................64

IV- Recommandations...................................................................................67

CONCLUSION GENERALE..............................................................................68

BIBLIOGRAPHIE..................................................................................................................70

ANNEXES.................................................................................................72

* 1 Loi n° 97-010 du 20 août 1997 portant Libéralisation de l'espace audiovisuel en République du Bénin

* 2 Archives HAAC

* 3 www.villedecotonou.com

* 4 Ibid.

* 5 Etude Médias Bénin, CFI 2008, P. 6.

* 6 www.ancb-benin.org

* 7 Archives de la Mairie de Cotonou

* 8 www.ortb.bj

* 9 Ephrem QUENUM, « Chronique radiophonique d'un demi-siècle », in 2003 : Trois noces pour l'ORTB, P. 17.

* 10 René Mègniho DOSSA, « Allocution de clôture du 1er Colloque des Instances Africaines de Régulation de la Communication », in Les enjeux du pluralisme médiatique, éd. Du Flamboyant, HAAC 1996, P.16.

* 11 Constitution de la République du Bénin, art. 23.

* 12 Ibid. P. 7.

* 13 Ibid. P. 9.

* 14 Loi organique de la HAAC, art. 6.

* 15 Hervé COYSSI « Si Radio Parakou m'était conté », in 2003 : Trois noces pour l'ORTB, P. 117.

* 16 Petit Larousse illustré éd. 2004, P.667.

* 17 Ibid.

* 18 Pluridictionnaire Larousse, P. 975.

* 19Dictionnaire encyclopédique de la langue française, 1996, P. 252.

* 20 Le Petit Larousse illustré, éd. 2004, P. 639.

* 21 Dictionnaire encyclopédique de la langue française, 1996, P. 599.

* 22 Lexique des termes de presse, éd. CFPJ, Paris, 1991, P. 18.

* 23 Petit Larousse illustré, éd. 2003, P. 98.

* 24 Petit Larousse en couleur, éd. Cedex, Paris, 1991, P. 103.

* 25 Dictionnaire Hachette, 1993, P. 1479.

* 26 Brice Bertille HINHAMI, Quelles stratégies marketing pour une radio de proximité : Cas de la radio « Alliance terre mer » de la commune de Port Bouët en Côte-d'Ivoire (Abidjan), Mémoire de fin de formation en journalisme : Option Radio, CAFPJ 2004-2005 P.36.

* 27 Dictionnaire Hachette, 1993, P. 695.

* 28 Jean Jonas TOSSA, Chef du service de la radio Atlantic FM, le 23 septembre 2010.

* 29 Justin SOSSOU, Chef des programmes de la Radiodiffusion Nationale, le 11 août 2010.

* 30 Etude médias Bénin, CFI 2008, P. 17.

* 31 www.beningouv.bj, Conseil des ministres du 10 octobre 2007.

* 32 Christian-Noël de SOUZA, Directeur de la Radiodiffusion Nationale du Bénin, le 10 août 2010.

* 33 Armand-Michel BIAO, Directeur du réseau et du développement technique de l'ORTB, le 23 novembre 2010.

* 34Christian-Noël de SOUZA, Directeur de la Radiodiffusion Nationale du Bénin, le 10 août 2010.

* 35 Marius BALOGOUN, Chef service radio rurale de la Radiodiffusion Nationale du Bénin, le 20 août 2010.

* 36 Christian-Noël de SOUZA, Directeur de la Radiodiffusion Nationale du Bénin, le 10 août 2010.

* 37 Plan de travail annuel 2010, P. 53.

Ledger Nano S - The secure hardware wallet