WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Déterminants individuels et contextuels de début de sexualité chez les jeunes au Tchad

( Télécharger le fichier original )
par Vincent NGUEZOUMKA KEBMAKI
Université de Yaoundé II - Master professionnel en démographie (MPD) 0000
  

sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

DETERMINANTS INDIVIDUELS ET CONTEXTUELS DE DEBUT DE SEXUALITE CHEZ LES JEUNES AU TCHAD

NGUEZOUMKA KEBMAKI Vincent

RESUME

La question de sexualité des jeunes est une problématique qui intéresse de plus en plus les décideurs politiques, ainsi que les acteurs de la santé de la reproduction. Au Tchad, comme dans la plupart des pays de l'Afrique Subsaharienne, l'entrée en vie sexuelle des jeunes suscite beaucoup de discussions vu l'âge au premier rapport sexuel (14,9 pour les femmes et 18 ans pour les garçons) ou encore le taux élevé de la fécondité précoce. L'examen de la littérature nous a permis de dégager les différentes approches explicatives du phénomène, ensuite de formuler nos hypothèses. Du point de vue différentiel, l'approche genre a été prise en compte pour expliquer les facteurs différentiels de comportements en matière de sexualité entre garçons et filles.

Nous entendons par jeune dans cette étude, les personnes âgées entre 15-24 ans révolus. Nous avons pour objectif principal de contribuer à la connaissance des caractéristiques individuelles et contextuelles prédisposées, à expliquer l'entrée en vie sexuelle chez les jeunes tchadiens ; ceci pour aider les autorités en charge de l'éducation et de la santé reproductive des jeunes, ainsi que les acteurs exerçant dans ce secteur à orienter leurs politiques et programmes là où les besoins se font sentir.

Les données utilisées sont issues de la deuxième Enquête Démographique et de Santé (EDST-II) réalisée au Tchad en 2004. C'est une enquête réalisée auprès d'un échantillon national de 6085 femmes âgées de 15-49 ans et de 1887 hommes de15-59 ans. Pour l'analyse des données, nous avons utilisé les outils d'analyse statistiques, à savoir la méthode bivariée pour les tableaux croisés, ensuite la méthode multi variée pour l'analyse des effets nets de chaque variable indépendante en présence des autres variables sur le phénomène étudié. Les résultats de cette étude ont montré que l'âge, le niveau d'instruction, l'activité économique, le statut matrimonial et le niveau de vie du ménage sont des déterminants individuels de sexualité des jeunes au Tchad. Quant aux facteurs liés au contexte, nous avons la région et milieu de résidence, l'ethnie et l'exposition aux médias qui déterminent la sexualité des jeunes au Tchad. Ainsi, les recommandations ont été faites dans ce sens.

INTRODUCTION

La sexualité est importante dans la vie d'un être humain. Celle des jeunes suscite beaucoup de débats en ce début du 21ième siècle tant sur le plan politique que scientifique ; ceci à cause des comportements sexuels à risque observés en milieu jeune. Les jeunes d'aujourd'hui constituent la génération la plus importante numériquement : près de la moitié de la population mondiale a moins de 25 ans (UNFPA, 2003). L'expression de la sexualité revêt souvent de nombreuses formes. Elle englobe à la fois l'aspect social, culturel, biologique, physique et émotionnel. Ce qui justifie l'attention que lui accorde plusieurs disciplines (sociologie, démographie, la médecine etc.). La plupart des jeunes commencent leur expérience sexuelle pendant leurs années d'adolescence et nombreux sont ceux qui ont déjà eu des rapports sexuels lorsqu'ils atteignent l'âge de l8 ans, que ce soit dans le cadre du ou hors mariage. Cependant, d'autres connaissent le rapport sexuel entre 19 et 24 ans, où la plupart des jeunes commence leur vie maritale. L'entrée en vie sexuelle précoce constitue aujourd'hui un danger potentiel pour les jeunes. Ces dangers sont entre autre les maladies sexuellement transmissibles, les IST, le VIH/SIDA, les grossesses non désirées, les avortements etc. Le comportement sexuel est déterminé tant par des facteurs individuels que contextuel. L'importance accordée à la virginité dans la société détermine les premiers rapports sexuels, qui peuvent subvenir soit précocement ou tardivement avec le premier mariage. Plusieurs facteurs sont venus affaiblir le contrôle social de la sexualité chez les jeunes . La contrainte économique (DELAUNAY, 2001 ; FERRY, 2001), le relâchement du contrôle des parents, des aînés (GUEYE et al., 2001) et le recul de l'âge au mariage imputable à la scolarisation (LESTHAEGHE, 1989) sont autant de facteurs cités dans la littérature qui influencent l'entrée en vie sexuelle chez les jeunes. Plusieurs études ont démontré l'isolement qui existe entre les parents et les jeunes en matière de l'éducation sexuelle. Les relations parents/enfants et la communication directe sur la sexualité sont assez limitées compte tenu du tabou qui entoure le sujet de la sexualité. Outre cela, « la modernisation » et la « désorganisation sociale » sont venues affaiblir l'autorité des aînés sur les cadets, laissant ainsi la place à la liberté pour les jeunes dans les conduites sexuelles (RWENGE, 2000 ; DIOP, 2001).

En Afrique subsaharienne, les études qui se sont intéressées à la sexualité des jeunes remontent à la période coloniale. Elles ont mis en exergue les causes de l'infécondité et de la stérilité observées en Afrique Centrale (ROMANIUK, 1967; RETEL, 1974; SALA-DIAKANDA, 1980; EVINA 1990, etc.). D'autres études se sont focalisées également sur les comportements sexuels et la fécondité dans les pays en développement et en particulier en Afrique où la faible utilisation des méthodes contraceptives augmente les risques des grossesses (RWENGE, 2000). Cependant, la plupart des pays africains n'accordent pas d'importance aux programmes destinés à la sexualité des jeunes dans leur politique de population et de santé. Alors que, ceux-ci sont confrontés au duel de la tradition et de la mondialisation.

Au Tchad, comme dans la plupart des pays subsahariennes, l'entrée en vie sexuelle s'inscrit dans les normes et les valeurs culturelles de chaque groupe social. Elle se coïncide de manière générale à la période de fécondité chez les femmes. Les travaux de l'OMS en 2004,

sur indicateurs de la fécondité des adolescents de quelques pays laissent savoir que le Tchad est l'un des pays où la fécondité des jeunes est élevée avec un taux de 193%o. Les données de la dernière Enquête Démographique et de Santé (EDST, 2004) révèlent une fécondité précoce élevée (37%) chez les jeunes filles de moins de 20 ans. Selon le rapport provisoire du RGPH 2 (2009), la population âgée de 15-24 ans est de 21%. Cette population est la plus exposée aux risques liés à la sexualité, quand on sait que 15% de la fécondité totale est considéré comme précoce (15-19 ans). Ces indicateurs nous amènent à poser la question de savoir quels sont les facteurs individuels et contextuels influençant l'entrée en vie sexuelle chez les jeunes au Tchad ? Cette question a pour but de rechercher les facteurs individuels et contextuels qui déterminent l'entrée en vie sexuelle chez les jeunes au Tchad.

Ainsi, cette communication sera présentée en trois sections, à savoir la revue de la littérature, la méthodologie et les résultats.

sommaire suivant






Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy



La Quadrature du Net