WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Conflit tribalo ethnique dans les pays des grands lacs et son impact sur le développement de la RDC. Cas de la province du Sud- Kivu

( Télécharger le fichier original )
par Shadrack BAGUMA KAJANGU
Université de Lubumbashi - Licence 2011
  

précédent sommaire suivant

§ 9. Tourisme

a. Parc national de la Kibira

Perché sur la crête Congo-Nil avec 40.000 hectares de forêt préservée, ce parc est la plus grande région naturelle encore intacte au Burundi. D'une grande richesse végétale, le parc abrite plusieurs familles de chimpanzés, de babouins, cercopithèques et colobes noirs, ils courent en tous sens à l'arrivée des visiteurs défiant toutes les lois de l'équilibre. Les 180 km de pistes permettent la surveillance motorisée du massif forestier et l'accès facile aux touristes. On pourra s'enfoncer avec les gardes du parc dans les sous-bois sombres pour découvrir de l'intérieur les charmes de la forêt primaire, accompagné tout au long de la marche par le chant magnifique des oiseaux.

À l'intérieur du massif se trouve également une source d'eau thermale. L'accès au parc se fait à travers les immenses plantations de thé de Teza et Rwegura qui constituent déjà un véritable spectacle.

b. Le Parc National de la Ruvubu

Le Parc national de la Ruvubu, situé de part et d'autre de la rivière Ruvubu, encadré de hauts massifs montagneux, a été libéré de tous ses habitants et rendu à la vie sauvage. Le réseau de pistes de 100 km environ permet d'atteindre de nombreux observatoires.

a. Parc national de la Ruzizi

La réserve gérée de la Ruzizi est proche de la capitale Bujumbura. Le delta de la Ruzizi (sur 500 ha) est constitué d'une végétation de Phragmites mauritanus, il est parcouru par quelques familles d'antilopes et par des hippopotames en quête de pâturage.

La palmeraie de la Ruzizi (sur la route de Cibitoke, à 10 km de Bujumbura) ouvre ses horizons tout aussi exceptionnels. Il existe une végétation acclimatée à une faible pluviosité (des épineux et des euphorbes) et de majestueux palmiers Hyphane bengalensis var ventricosa. Au sein de la réserve se trouvent des étangs naturels formés par d'anciens méandres de la Ruzizi où des centaines d'oiseaux viennent se nourrir de poissons.

La réserve naturelle de Bururi couvre une superficie de 3300 ha. C'est une forêt humide d'altitude, où ont été identifiés 117 espèces d'oiseaux et 25 espèces de mammifères dans un biotope de grande variété.

Située à seulement 33 km de Remonte par une route allant des bords du lac jusqu'à la réserve.

Les réserves naturelles forestières de Rumonge, Kigwega et Mugara sont en cours d'aménagement pour permettre aux chimpanzés et aux cercopithèques d'y trouver assez de nourriture pour s'installer et se reproduire. Il existe une chute d'eau thermale, située dans la réserve de Mugara. Les plages du Tanganyika, toutes proches, sont propices à la baignade.

La réserve naturelle gérée du Lac Rwihinda est un véritable sanctuaire pour les oiseaux aquatiques migrateurs qui viennent s'y reproduire. Tous les oiseaux désormais protégés grâce à un effort d'aménagement des bords du lac, nichent maintenant de plus en plus nombreux sur l'îlot verdoyant et les marécages tout proches. Les grues couronnées et les hérons vivent ici des jours paisibles. Des barques mise à votre disposition vous feront approcher, sans les effrayer, la plus grande variété d'oiseaux possible.

Sur le massif de Nkoma situé dans la province de Rutana au sud-est du Burundi, se distinguent deux aspects naturels exceptionnels. D'une part, les chutes de Karera et d'autre part la faille de Nyakazu.

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur la colline de Shanga, se trouvent les chutes de Karera. Ces chutes sont orientées du nord au sud et s'étendent sur 142 ha. Elles sont subdivisées en six branches et réparties sur trois paliers.

Sur un premier niveau, se trouve une chute principale subdivisée en deux branches parallèles d'une longueur estimée à 80 m environ qui se déverse sur un bassin. Cette chute comprend plusieurs cascades de tailles différentes entrecoupées de deux plates-formes. À l'ouest de cette chute principale se trouve une autre cascade moins importante de 50 m environ. Les eaux de ces deux chutes convergent sur un deuxième palier pour former la troisième cascade qui se déverse sur la vallée. Ces eaux coulent à travers une galerie forestière entourée d'une savane à Parinari curatellifolia et Pericopsis angolensis et de grands arbres tels que le Newtonia buchananii. C'est à partir de 1980 que les chutes de Karera ont été instituées en aire protégée.
La faille de Nyakazu s'ouvre sur la dépression du Kumoso. C'est une entaille dans le massif de Nkoma qui surplombe la plaine et se prolonge à la frontière avec la Tanzanie. Cette faille est d'origine tectonique récente et s'étend sur 600 ha. Elle présente une structure exceptionnelle et on y trouve des vestiges historiques d'un fort allemand.

On observe également une chute saisonnière imposante d'une hauteur de plus de 100 m qui se déverse sur une vallée couverte d'une forêt constituée de différentes espèces notamment Entandrophragma excelsum. Autour de la faille, il existe une forêt claire à Brachystegia. C'est une zone de conservation des arbres de haute altitude qui jouit d'un microclimat particulier.

Les espèces de faune ne sont pas toutes inventoriées, mais on y observe des mammifères et des espèces ornithologiques. Les vestiges du fort allemand constituent un patrimoine historique avec une structure impressionnante.

« Le docteur Livingstone, je présume ? - Oui, je suis heureux d'être ici pour vous accueillir. »

Cela se passait le 25 novembre 1871 à Mugere, à une dizaine de kilomètres au sud du site de la future Bujumbura qui n'allait naître que quelques décennies plus tard sous le nom de Usumbura.

Une pierre fut érigée sur place pour immortaliser la rencontre entre le célèbre savant et le jeune reporter Stanley, parti à sa recherche.

Le lac Tanganyika l'un des lacs des Grands Lacs d'Afrique, deuxième lac africain par la surface après le lac Victoria, le deuxième au monde par le volume et la profondeur après le lac Baïkal40(*). Il est le plus poissonneux du monde. Ses eaux rejoignent le bassin du Congo puis l'océan Atlantique. On estime que sa formation remonte à environ 20 millions d'années (Miocène).

Le lac Tanganyika couvre une superficie de 32 900 km² (approximativement la même superficie que la Belgique) et s'étire sur 677 km le long de la frontière de la Tanzanie (à l'est) et de la République démocratique du Congo (à l'ouest) ; son extrémité nord sépare ces deux pays du Burundi, son extrémité sud les sépare de la Zambie. On retrouve à l'ouest (du côté congolais), les monts Mitumba.

Il est situé sur la branche occidentale de la vallée du Grand Rift. Sa température de surface est de 25 °C en moyenne pour un pH avoisinant 8,4. La profondeur ainsi que la localisation tropicale du lac empêchent le renouvellement total des masses d'eau et la plus grande partie des eaux profondes sont des eaux fossiles et anoxiques.

Le lac Tanganyika fait maintenant partie du bassin hydraulique du fleuve Congo. Il s'y déverse par son émissaire, la Lukuga. Jusqu'en 1878, cette rivière se jetait dans le lac, mais des mouvements tectoniques, et surtout la montée du niveau de l'eau, en ont inversé le sens vers le Congo.

Le bassin drainant du lac Tanganyikacouvre une superficie de 250 000 km². Les principales rivières qui l'alimentent sont la Malagarazi, la Ruzizi, laIfume, la Lufubu et la Lunangwa qui y déversent 24 km d'eau par an ; les pluies, quant à elles, en apportent 41 km par année. La Malagarazi est plus ancienne que le lac lui-même et se trouvait auparavant dans le prolongement du Congo.

* 40JOSEPH GAHAMA, Le Burundi sous administration belge, Paris, édition Karthala, 1983, P19.

précédent sommaire suivant







9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Appel aux couturier(e)s volontaires

Hack the pandemiuc !

Moins de 5 interactions sociales par jour



BOSKELYWOOD from Ona Luambo on Vimeo.