WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Analyse et gestion du risque dans le système bancaire: cas du risque monétique et de la monnaie électronique au Sénégal

( Télécharger le fichier original )
par Ulrich Evrard LEYINDA LEKINGANI
Académie Sherbrooke Dakar - Master européen en management et stratégies financières 2011
  

précédent sommaire suivant

2.5. Composante du Système monétaire et Financier Sénégalais

Il est composé de la Banque centrale des Etats de l'Afrique de l'Ouest (BCEAO), des banques de second rang, d'établissements financiers spécialisés, des établissements financiers décentralisés (institutions de micro finance) et des sociétés d'assurance.

2.5.1. La Banque Centrale des Etats de l'Afrique de l'Ouest (BCEAO)

La Banque Centrale des Etats de l'Afrique de l'Ouest (BCEAO) est un établissement public international dont le siège est fixé à Dakar, au Sénégal. Elle est l'Institut d'émission commun aux Etats membres de l'Union Monétaire Ouest Africaine (UEMOA). Elle a été créée le 12 mai 1962. Actuellement, les Etats membres de cette Union monétaire sont au nombre de huit (08) : le Bénin, le Burkina, la Côte d'Ivoire, la Guinée-Bissau, le Mali, le Niger, le Sénégal et le Togo. Outre la centralisation des réserves de devises de l'Union, elle a pour missions principales : l'émission monétaire, la gestion de la politique monétaire, l'organisation et la surveillance de l'activité bancaire ainsi que l'assistance aux Etats membres de l'Union.

La BCEAO jouit du privilège exclusif de l'émission monétaire sur l'ensemble des Etats membres de l'Union Economique Monétaire Ouest Africaine (UEMOA). Elle émet des signes monétaires, billets et pièces de monnaie, qui ont cours légal et pouvoir libératoire dans l'ensemble des Etats membres de l'Union. Elle réglemente et contrôle le système bancaire sous régional. La création, l'émission et l'annulation des signes monétaires sont décidées par le Conseil des Ministres de l'UEMOA. Nonobstant le développement des moyens de paiement scripturaux, l'utilisation de billets et pièces de monnaie continue d'occuper une place relativement importante dans les transactions des agents économiques. Les mouvements de billets entre les Etats sont favorisés par l'unicité des signes monétaires. En matière d'impression, la Banque Centrale mène des recherches permanentes relatives à l'authentification des signes monétaires, en vue de renforcer la sécurité des billets qu'elle émet. En revanche, elle a initié en 1999 un projet de réforme et de modernisation des systèmes et moyens de paiement dans la sous région Ouest Africaine, avec entre autres la mise en place de la monétique.

2.5.2. Les Banques de second rang

Le nombre de banques et établissements financiers est en constante progression au Sénégal. Il se compose de 21 banques : Compagnie Bancaire de l'Afrique Occidentale (CBAO), Société Générale de Banques au Sénégal (SGBS), Banque Internationale pour le Commerce et l'Industrie au Sénégal (BICIS), CITIBANK, Banque de l'Habitat du Sénégal (BHS), ECOBANK, ATTIJARI BANK, Crédit du Sénégal (CDS), Caisse Nationale de Crédit Agricole du Sénégal (CNCAS), Bank Of Africa (BOA), Banque Islamique du Sénégal (BIS), Banque Sahélo-Saharienne pour l'industrie et le commerce (BSIC), Banque des Institutions Mutualistes de l'Afrique de l'Ouest (BIMAO), Banque Régionale de Solidarité du Sénégal (BRS), Banque Atlantique - Sénégal (BAS), International Commercial Bank - Sénégal (ICB), Banque Régionale des Marchés (BRM), Diamond Bank, Platinun Habib Bank Sénégal (Bank PHB Sénégal), United Bank Of Africa (UBA), Crédit International et de 4 établissements financiers (Compagnie Ouest Africaine de Crédit-bail (LOCAFRIQUE), Société de Crédit et d'équipement du Sénégal (SOCRES), Sénégal Factoring (SEN FAC), Alios Finance- Succursale de Dakar (ALIOS-Dakar) ).

Malgré leur nombre relativement important, le réseau bancaire reste concentré à Dakar et son agglomération. Toutefois, il convient de noter que sur les 21 banques qui sont par ailleurs toutes membres du GIM-UEMOA, seuls douze (12) banque sont déjà connectées à la plate forme de paiement du GIM-UEMOA.

v Les guichets bancaires

L'augmentation soutenue du nombre de guichets au cours de ces cinq dernières années a un impact positif sur les ressources collectées. La politique de banque de proximité renforce la capacité de mobilisation de l'épargne du secteur, offrant ainsi un potentiel d'accélération des transactions bancaires aussi bien fiduciaire, que monétique.

Les statistiques démontrent également que le taux de bancarisation évolue au même rythme que le nombre de guichets en fonction. Il semblerait que la stratégie d'implantation des banques ait plus d'impact sur le taux de bancarisation que la réglementation de l'UEMOA qui assure le doit au compte à tout citoyen pouvant justifier d'un revenu régulier mensuel minimum de 50 000 F CFA.

v La nature des activités

Le métier reste dominé par l'activité de banque de détail. Récemment des banques spécialisées sur la micro finance ont vu le jour. Auparavant il existait deux banques d'Etat spécialisées sur le financement de l'immobilier et de l'agriculture

précédent sommaire suivant







9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Appel aux couturier(e)s volontaires

Hack the pandemiuc !

Moins de 5 interactions sociales par jour



BOSKELYWOOD from Ona Luambo on Vimeo.