WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

La micro- finance dans l'adoption de nouveaux paquets technologiques de production de riz dans le département des Collines au Bénin

( Télécharger le fichier original )
par Léonie KOUMASSA
Université d'Abomey- Calavi (Bénin ) - Diplôme d'ingénieur agronome 2007
  

précédent sommaire suivant

4.3.2.2. Le logit multinomial : Modèle empirique

La variable dépendante de ce modèle est «adoption» et prend les modalités suivantes:

Adoption 0 : Non utilisation des variétés améliorées de riz, de fumure et d'herbicide pour la production du riz.

50

Léonie KOUMASSA : Thèse d'Ingénieur Agronome, Décembre 2007

Contribution de la micro-finance à l'adoption de nouveaux paquets technologiques de production de riz dans le département des Collines

Adoption 1 : Utilisation d'au moins une variété améliorée de riz sans application de fumure ni d'herbicide;

Adoption 2 : Utilisation d'au moins une variété améliorée de riz et application d'un seul type de fumure mais pas d'herbicide ;

Adoption 3 : Utilisation d'au moins une variété améliorée de riz et application des deux types de fumure mais pas d'herbicide ;

Adoption 4 : Utilisation d'au moins une variété améliorée de riz et application des deux types de fumure et d'herbicide.

Les données concernent la campagne agricole 2006-2007. Les variables explicatives se présentent comme suit:

AGE est la variable qui se rapporte à l'âge du producteur. Les plus vieux producteurs sont plus conservateurs que les jeunes qui avec la longueur de leur horizon de planification sont plus favorables à l'adoption des nouvelles technologies qui arrivent dans leurs milieux (Bagi, 1983 cité par Vodouhè 2004). Nous pensons donc que cette variable quantitative serait négativement corrélée avec la variable dépendante.

GSC est la variable qui se rapporte au groupe socio-culturel de l'exploitant. En Afrique, le choix des individus de pratiquer une technologie est beaucoup lié aux normes culturelles du milieu dans lequel ils vivent (Schultz, 1969 cité par Adégbidi, 1992; Agkpo et Sylla, 2001 cités par Kouévi, 2002). Nous pensons que cette variable serait négativement corrélée avec la variable dépendante. Elle prend la valeur 0 si l'exploitant est Idaasha et 1 s'il est Mahi.

SEXE est une variable binaire se rapportant au genre de l'enquêté. Elle prend la valeur 0 pour les femmes et 1 pour les hommes. Des études antérieures ont montré que les hommes sont plus au contact des innovations que les femmes. Ils sont les premiers à être au courant des innovations et parfois c'est leur décision d'adopter qui induit les femmes également à adopter. Dans le milieu d'étude, les femmes étant les principales actrices de la production du riz, elles sont parfaitement au courant des innovations au même titre que les hommes et parfois plus Les hommes comme ils l'affirment, leur affaire, c'est l'igname. De ce fait, nous pensons que la variable explicative sexe va influencer positivement la variable dépendante qu'est l'adoption.

51

Léonie KOUMASSA : Thèse d'Ingénieur Agronome, Décembre 2007

Contribution de la micro-finance à l'adoption de nouveaux paquets technologiques de production de riz dans le département des Collines

RELIG : C'est la religion de l'enquêté. Elle prend la valeur 1 si l'enquêté est chrétien et 0 s'il est musulman ou animiste. Il est rare de voir les musulmans s'adonner à l'agriculture; leur activité principale étant le commerce. Quant aux animistes, ils sont conservateurs et adoptent une attitude traditionaliste. De ce fait, nous pensons que le fait d'être chrétien militerait en faveur de l'adoption et la variable religion influencerait positivement l'adoption des nouveaux paquets technologiques.

STATSO : C'est le statut social de l'enquêté. L'enquêté a un statut social particulier lorsqu'il est membre du conseil du village, de l'association des parents d'élèves, responsable d'un groupe ou association quelconque, d'un cercle religieux ou bien lorsqu'il occupe un poste de responsabilité sur le plan administratif et un statut non particulier dans le cas contraire. Dans la plupart du temps, les groupes organisés sont des lieux d'intenses échanges au sein desquels l'on s'informe et l'on se forme une idée des nouvelles manières de faire. De plus les interventions extérieures tendent toujours à opérer au travers des organisations paysannes. De ce fait une personne qui milite est souvent plus informée et aura plus de chances d'être au contact et d'adopter une nouvelle technologie dans un milieu. Nous pensons que cette variable influencera positivement notre variable dépendante.

NIVO et ALPHAB désignent le niveau d'instruction et l'alphabétisation. L'introduction de nouvelles technologies dans les milieux ruraux, dépend parmi tant d'autres facteurs, du niveau d'instruction des paysans et de l'accès aux médias. Ainsi, un bon niveau d'instruction est un élément principal permettant aux paysans, non seulement d'exprimer aisément leurs besoins et leurs problèmes, mais aussi de s'informer sur les nouvelles techniques et méthodes de culture (Edah, 1997 cité par Kpangon, 2002). De plus, il amène le paysan à faire une évaluation rapide par lui-même, des avantages économiques de tout changement technique venant de l'extérieur, de comprendre et d'établir un compte d'exploitation (Midingoyi, 2003). C'est pourquoi ces deux variables sont soupçonnées positivement corrélées avec la variable dépendante.

TRAV C'est le nombre d'actifs agricoles travaillant avec l'enquêté : Selon Midingoyi (2003) l'utilisation intensive des intrants agricoles induit un gain considérable du temps de travail et par conséquent une réduction de la main d'oeuvre. Nous pensons que cette variable explicative serait négativement corrélée avec la variable dépendante.

52

Léonie KOUMASSA : Thèse d'Ingénieur Agronome, Décembre 2007

Contribution de la micro-finance à l'adoption de nouveaux paquets technologiques de production de riz dans le département des Collines

ENS, NBRNOR et TAIL désignent respectivement le nombre de personnes scolarisés dont l'enquêté assure la charge, le nombre de personnes nourries par l'enquêté et la taille du ménage de l'enquêté. Ces trois variables sont soupçonnées négativement corrélées avec l'adoption de nouveaux paquets technologiques.

SUP définit la superficie totale de terre que possède l'exploitant. Plus les paysans possèdent de grandes superficies de terres, plus ils sont disposés à prendre des risques et à sacrifier une portion de leur superficie, pour essayer les nouvelles technologies qui sont vulgarisées. Cette variable quantitative est donc soupçonnée positivement corrélée avec la variable dépendante.

EXPER mesure l'ancienneté de l'individu dans la production du riz. Les plus anciens producteurs en matière de production du riz sont capables de juger rapidement, de la valeur d'une innovation et pouvoir l'adopter. Par contre, les tous nouveaux n'étant pas expérimentés, attendent toujours de s'assurer de la réussite de l'innovation avant de pouvoir l'essayer. Pour cela, ils sont quelques peu réticents et attendent de suivre le pas des anciens. De ce fait, cette variable explicative serait positivement corrélée avec la variable adoption.

ACRE définit la variable accès au crédit par l'enquêté. Les innovations introduites dans un milieu impliquent pour leur adoption l'engagement de nouvelles dépenses et par conséquent les personnes pouvant réunir ce capital sont les seules à s'en approprier. Le crédit est un moyen de financement très utilisé pour satisfaire divers besoins. Ceux ayant accès au crédit, pourraient avoir plus de facilité pour réunir ce capital ; c'est pourquoi cette variable est soupçonnée positivement corrélée avec la variable dépendante. Elle prend la valeur 1 si l'enquêté a eu accès au crédit au cours de ces deux dernières années et 0 si non.

SOUR C'est le nombre de sources de revenus de l'enquêté. Plus l'enquêté a des sources de revenus nombreuses et diversifiées, plus il a les moyens de s'approprier les nouvelles technologies.

53

Léonie KOUMASSA : Thèse d'Ingénieur Agronome, Décembre 2007

Contribution de la micro-finance à l'adoption de nouveaux paquets technologiques de production de riz dans le département des Collines

Tableau 4: Noms, types, codes, modalités et signes attendus des coefficients des variables explicatives du Logit

Noms des variables

Type

Code

Modalités

Signes
attendus

Age

Continu

AGE

 

-

Groupe socio-culturel

Binaire

GSC

1 si Mahi ; 0 si Idaascha

-

Sexe

Binaire

SEX

0 si homme et1 si femme

-

Religion :

Binaire

RELIG

1 si Christianisme; 0 si autre

+

Niveau d'instruction

Binaire

NIVO

1 si niveau primaire ou secondaire, 0 si non

+

Alphabétisation

Binaire

ALPHA

1 si oui et 0 si non

+

Situation matrimoniale

Binaire

SITMATR

1 si marié et 0 sinon

+

Taille du ménage

Continu

TAIL

-

-

Nombre d'actifs agricoles

travaillant avec l'enquêté

Continu

TRAV

-

-

Nombre d'enfants scolarisés dont l'enquêté assure la charge

Continu

ENS

-

-

Nombre de personnes en

charge

Continu

ANOR

-

-

Superficie de terre possédée

Continu

SUP

-

+

Expérience dans la production du riz

Continu

EXPER

-

+

Statut social

Binaire

STATSO

0 si non particulier et 1 si particulier

+

Accès au crédit

Binaire

ACCES

1 si oui ; 0 si non

+

Nombre de sources de revenu

Continu

SOUREV

-

+

Source: Enquête de terrain Août - Septembre 2007

54

Léonie KOUMASSA : Thèse d'Ingénieur Agronome, Décembre 2007

Contribution de la micro-finance à l'adoption de nouveaux paquets technologiques de production de riz dans le département des Collines

précédent sommaire suivant







9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Appel aux couturier(e)s volontaires

Hack the pandemiuc !

Moins de 5 interactions sociales par jour



BOSKELYWOOD from Ona Luambo on Vimeo.