WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Diversité floristique de la forêt classée du haut-sassandra (centre-ouest de la côte d'ivoire) en période post-conflits armés

( Télécharger le fichier original )
par Kouassi Apollinaire Kouakou
Université Jean Lorougnon Guédé  - Master 2014
  

sommaire suivant

République de Côte d'Ivoire Union-Discipline-Travail

Ministère de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique

U 7I-

UNIVERSITE

JEAN LOROUGNON GUEDE

UFR Agroforesterie

N° du candidat : 0204024348

Nom : KOUAKOU

Prénoms : Kouassi Apollinaire

N°d'ordre:

MÉMOIRE PRÉSENTÉ POUR L'OBTENTION DE

MASTER EN :

SCIENCES DE LA VIE ET DE LA

TERRE

Thème :

DIVERSITÉ FLORISTIQUE

DE LA FORÊT CLASSÉE DU HAUT-

SASSANDRA (CENTRE-OUEST DE LA CÔTE D'IVOIRE) EN PERIODE POST-CONFLITS ARMÉS

Sous la direction scientifique de : Professeur KOUADIO Yatty Justin

Soutenu publiquement, le 05 Février 2015 devant le jury composé de :

M. KOUADIO Yatty Justin

M. BARIMA Yao Sadaiou Sabas M. KOUAMÉ Djaha M. WORY Mathieu

Professeur Titulaire, Université Jean Lorougnon Guédé Maître Assistant, Université Jean Lorougnon Guédé Maître Assistant, Université Jean Lorougnon Guédé Ingénieur des Eaux et Forêts

Président

Encadreur Rapporteur Examinateur

I

TABLE DES MATIÈRES

Pages

AVANT PROPOS III

LISTE DES ABREVIATIONS ET ACRONYMES V

LISTE DES FIGURES VII

LISTE DES TABLEAUX VIII

ANNEXE IX

DEFINITIONS DE QUELQUES TERMES TECHNIQUES X

RESUME XI

ABSTRACT XII

INTRODUCTION 1

CHAPITRE I : GÉNÉRALITES SUR LE MILIEU D'ÉTUDE 3

I-1- Situation géographique 3

I-2- Climat 4

I-3- Sol et sous-sol 4

I-4- Végétation et flore 5

I-5- Population riveraine et activités économiques 7

I-6- Inventaires floristiques en Côte d'Ivoire 8

CHAPITRE II : MATERIELS ET METHODES D'ETUDE 9

II-1- Matériels 9

II-1-1- Matériels techniques 9

II-1-2- Matériels biologiques 9

II-2- Méthodes 9

II-2-1- Choix des sites 9

II-2-2- Plan d'échantillonnage 10

II-2-3- Collecte des données 10

II-2-3-1- Relevés de surface 10

II-2-3-2- Relevés floristiques itinérants 10

II-3- Méthodes d'analyses 12

II-3-1- Analyses des données floristiques 12

II-3-1-1- Diversité floristiques 12

II

II-3-1-2- caractérisation des types biologiques 13

II-3-1-3- Similitude entre les sites de relevés 13

II-3-1-4- Indice de diversité 13

II-3-2- Analyses des données structurales 14

II-3-2-1- Distribution des tiges par classes de diamètre 14

II-3-2-2- Aire basale et densité des tiges 14

II-3-2-3- Distribution des classes de hauteur 15

CHAPITRE III : RÉSULTATS ET DISCUSSION 16

III-1- Résultats 16

III-1-1- Composition floristique 16

III-1-1-1- Richesse floristique 16

III-1-1-2- Espèces à statut particulier 17

III-1-1-3- Essences forestières commerciales 20

III-1-1-4- Répartition des types biologiques 21

III-1-2- Diversité floristique 22

III-1-2-1- Similitude entre les sites de relevés 22

III-1-2-2- Diversité de la flore selon Shannon &Weaver et équitabilité de Piélou 23

III-1-3- Structure de la végétation 23

III-1-3-1- Distribution des tiges par classes de diamètres 23

III-1-3-2- Aire basale et densité des tiges 24

III-1-3-3- Distribution des classes de hauteur 25

III-2- Discussion 26

CONCLUSION ET RECOMMANDATIONS 30

REFERENCE BIBLIOGRAPHIE 31

ANNEXES 35

III

AVANT PROPOS

La présente étude a été réalisée dans le cadre du projet GEOFORAFRI, financé par le Fonds Français pour l'Environnement Mondial (FFEM) avec l'appui technique de l'Institut de Recherche pour le Développement (IRD, France). Elle a aussi bénéficié du soutien du Programme d'Appui Stratégique à la Recherche Scientifique en Côte d'Ivoire (PASRES), de l'Académie des sciences, des arts, des cultures d'Afrique et des diasporas africaines (ASCAD, Côte d'Ivoire) et de « The World Academy of Sciences ». L'étude a été possible grâce à la Société de Développement des Forêts (SODEFOR) en Côte-d'Ivoire qui a autorisé l'accès à la Forêt Classée du Haut-Sassandra (FCHS).

Nous dédions ce mémoire à feu le Professeur Aké-Assi Laurent (1931-2014), membre de l'équipe de recherche et auteur des identifications floristiques.

Au cours de ces travaux de recherche, plusieurs personnes nous ont apporté leur aide, tant pour la logistique que pour les conseils et les discussions. Nous ne saurions donc terminer ce mémoire sans leur témoigner notre profonde gratitude. Nous pensons particulièrement:

- à Monsieur GNAKRI Dago, ex Président de l'Université Jean Lorougnon Guédé, qui a toujours oeuvré pour le bien-être de ses étudiants. Professeur, plus qu'un père pour nous étudiants de Master 2 « promo 2013-2014 », vous êtes à la base de la création de la filière SVT destinée au départ à la formation d'enseignants de lycée et collèges. Cependant, vous avez cru en nous en nous donnant le privilège d'embrasser la recherche. Cher Maître, merci pour toutes vos entreprises au sein de notre Université ;

- aux responsables administratifs de l'Université Jean Lorougnon Guédé : Madame TIDOU Abiba Sanogo (Présidente de l'Université Jean Lorougnon Guédé), nous vous adressons notre profonde reconnaissance pour avoir autorisé la soutenance de ce mémoire ; Monsieur KOUADIO Yatty Justin (Vice-président chargé de la pédagogie), DONGUI Bini Kouamé (Vice-président chargé de la planification et des relations extérieures) et AKAFFOU Doffou Sélastique (Directeur de L'UFR Agroforesterie) pour leurs enseignements qui nous ont été utiles pour la continuité de ce travail de recherche ;

- au Professeur KOFFI Bene Jean Claude, Directeur de l'UFR environnement, qui n'a lésiné sur les efforts et les moyens pour le renouvellement de notre inscription au sein de l'Université Jean Lorougnon Guédé.

- au Docteur BARIMA Yao Sadaiou Sabas, maître de stage, qui a émis un avis favorable pour notre participation au projet GEOFORAFRI. Votre disponibilité et votre rigueur scientifique nous ont été

IV

d'une aide inestimable pour nos premiers pas dans la recherche. Nous vous remercions d'avoir eu confiance en moi ;

- aux Docteurs SANGNE Yao Charles et BAMBA Issouf et à Mlle KOUAKOU Akoua Tamia, membres de l'équipe de recherche, nous vous remercions pour tous vos conseils et critiques qui ont permis d'améliorer ce mémoire ;

- au Docteur MALAN Djah François pour sa contribution à l'identification des échantillons des végétaux ;

- aux Docteurs KOUASSI Kouadio Henri, KOUAME Djaha et à tous les enseignants de Biologie Végétale de l'Université Jean Lorougnon Guédé qui ont été toujours disponibles pour nous, étudiants de Master II SVT. Sachez que votre disponibilité et votre esprit d'ouverture ont permis à beaucoup d'entre nous de vous emboîter le pas sur le chemin de la recherche ;

- à nos amis, Messieurs ANOH Adou Jean, KOFFI Ahoutou Mathias, KOUADIO Roch Affely, KOUAKOU Claude Victorien, KOUAKOU Yao Richard, KOUASSI Kouakou, N'GORAN Alexandre, etc pour leur soutien moral et encouragements ;

- à nos parents, pour leur soutien moral et financier ;

- aux personnes que nous avons certainement oubliées et qui ont contribué de près ou de loin à la réalisation de ce travail ;

- aux membres du jury, pour l'honneur qu'ils nous accordent en acceptant d'apprécier ce travail.

V

LISTE DES ABRÉVIATIONS ET ACRONYMES

Types biologiques

(Ep) : semi-épiphyte

(par) : semi-parasite

Ch : chaméphytes (plante vivace de 0 m hauteur ~ 0,25 m)

Ep : épiphyte

G : géophyte à tubercules

Gr : géophyte à rhizome

H : hémicryptophytes

MP : mégaphanérophytes (arbre ou liane de plus de 32 m de hauteur)

mP : mésophanérophytes (arbre ou liane de 8 à 32 m de hauteur)

mp : microphanérophytes (arbuste de 2 à 8 m de hauteur)

np : nanophanérophytes (arbuste de 0,25 à 2 m de hauteur)

Th : thérophytes % : pourcentage

Affinités chorologique

A

: taxon de l'Afrique Intertropicale

AM : taxon commun à l'Afrique et à Madagascar

AN : taxon d'Asie ou quelquefois commun à l'Afrique et à l'Asie

Cosm : taxon cosmopolite

GC : taxon de la région guinéo-congolaise (forêt dense humide)

GCi : taxon endémique de Côte d'Ivoire

GCW : taxon endémique du bloc forestier à l'Ouest du Togo, comprenant le Ghana, la

Côte d'Ivoire, le Liberia, la Sierra Leone, la Guinée Bissau, la Gambie et le Sénégal

I : taxon introduit ou cultivé

Mc : taxon commun à l'Afrique et aux îles mascareignes

N

: taxon de l'Amérique Tropicale (néotropical)

PT : taxon commun à l'ancien monde tropical

Pt : taxon commun à tous les pays tropicaux

SZ : taxon de la région soudano-zambézienne (savanes, forêts claires ou steppes de cette
région)

Sigles et abréviations

ASCAD

: Académie des sciences, des arts, des cultures d'Afrique et des

diasporas africaines

CNF

DBH

FAO

FCHS

FFEM

GEOFORAFRI

: Centre National de Floristique

: Diameter at Breast Heigh

: Food and Agriculture Organization

: Forêt Classée du Haut-Sassandra

: Fonds Français pour l'Environnement Mondial

: Renforcement des capacités des pays d'Afrique centrale et de l'Ouest

GPS IRD

dans l'acquisition des données satellitaires d'observation de la terre.

: Global Positioning System

: Institut de Recherche pour le Développement

Paléo T : Taxon paléotropical ; commun à l'ancien monde tropical (Afrique,

Asie, Australie, îles du pacifique)

Pan T : Taxon pantropical ; commun à tous les pays tropicaux du monde

PASRES

: Programme d'Appui Stratégique à la Recherche Scientifique en Côte

d'Ivoire

p.c : pour cent

SODEFOR Spot

SVT

UFR

UICN

: Société de Développement des Forêts

VI

: Satellite pour l'observation de la terre

: Sciences de la Vie et de la Terre

: Unité de Formation et de Recherche

: Union Internationale pour la Conservation de la Nature

VII

LISTE DES FIGURES

FIGURES INTITULÉS PAGES

Figure 1 : Localisation de la Forêt Classée du Haut-Sassandra en Côte d'Ivoire 3

Figure 2 : Diagramme ombrothermique de la région du Haut-Sassandra de 1983 à 2013 4

Figure 3 : Forêt dense humide semi- décidue 6

Figure 4 : Forêt dégradée dans la FCHS 6

Figure 5 : Jachères dans la FCHS 6

Figure 6 : Champs de cacaoyers dans la FCHS 6

Figure 7 : Forêt à dominance Tectona grandis à la lisière de la FCHS 7

Figure 8 : Carte de la partie Nord de la Forêt Classée du Haut-Sassandra et répartition spatiale des

sites d'échantillonnage 11

Figure 9 : Schéma du dispositif des placettes de relevés de surface et de relevés itinérants 12

Figure 10 : Spectre des espèces recensées dans les différents milieux 17

Figure 11 : Rameau fleuri de Baphia bancoensis, espèce endémique à la Côte d'Ivoire, récoltée

dans la FCHS 19
Figure 12 : Spectre des types biologiques rencontrés à l'intérieur du Nord de la FCHS

22

Figure 13 : Diagrammes comparatif du nombre de tiges par classe de diamètre dans les différents

milieux 24
Figure 14 : Diagramme de distribution des classes de hauteur dans les différents biotopes

25

Figure 15 : Jeune champ de cacaoyers observé dans la FCHS 29

VIII

LISTE DES TABLEAUX

TABLEAUX INTITULÉS PAGES

Tableau I : Listes des Familles les plus importantes, en nombre d'espèces, relevés dans

le Nord de la Forêt Classée du Haut-Sassandra 16

Tableau II : Liste des espèces à statut particulier rencontrées dans les différents biotopes

18

Tableau III : Liste des essences forestières commerciales rencontrée dans le Nord de la Forêt

Classée du Haut-Sassandra 20
Tableau IV : Coefficients de similitude de Sørensen (%) calculés entre les différents milieux

22

Tableau V : Valeurs des indices de diversité dans les différents biotopes 23

Tableau VI : Densité de tiges et aires basales dans les différents de biotopes 25

ANNEXE

IX

Annexe : Liste des espèces inventoriées dans le Nord de la FCHS

X

DÉFINITIONS DE QUELQUES TERMES TECHNIQUES

Biodiversité : Diversité de toutes les formes du vivant ou diversité du monde vivant.

Déforestation : Diminution des surfaces couvertes de forêts sous l'action des activités

humaines (agriculture, urbanisation, feux de brousse, exploitation forestière, etc.)

Espèces endémiques : Espèces vivantes dont la présence à l'état naturel est limité à une région donnée.

Essences forestières : Espèces végétales forestières.

Forêt classée : Forêt constituée en vue de sa conservation, de son enrichissement et de la

régénération des sols, par tout moyen approprié de gestion ou de protection.

Flore : Liste de toutes les espèces végétales vivant dans une contrée, territoire

donné; ouvrage dans lequel sont énumérées toutes les espèces végétales d'une région.

Pression anthropique : Impact ou action de l'homme sur un milieu naturel ou un écosystème.

Similarité : Expression de la ressemblance écologique entre des espèces ou des sites

d'étude, pris 2 à 2.

Végétation : Ensemble des individus des espèces végétales groupées en quantité et

proportions diverses, constituant la couverture végétale d'une région.

XI

RÉSUMÉ

Depuis 2000, la Côte d'Ivoire a connu de nombreuses crises politico-militaires successives. Cette situation a empêché l'Etat ivoirien d'avoir une autorité réelle sur les aires protégées, favorisant ainsi une infiltration massive de la population dans ces aires. C'est le cas de la Forêt Classée du Haut-Sassandra (FCHS), située dans le Centre-Ouest de la Côte d'Ivoire, dont la partie Nord était contigüe à une zone contrôlée par la rébellion et donc sans autorité légale, pendant environ une décennie. L'objectif de cette étude est d'évaluer l'état de la diversité végétale de la zone Nord de la Forêt Classée du Haut-Sassandra à la fin de la rébellion armée en Côte d'Ivoire. Pour y parvenir, un échantillonnage a été réalisé le long de transects traversant trois différents biotopes : l'intérieur et la lisière de la forêt ainsi que la zone rurale contigüe à la FCHS. Une placette carrée de 20 x 20 m était installée dans chacun des sites, séparé l'une de l'autre de 200 m, le long du transect et 8 placettes témoins de 20 x 20 m installées à l'intérieur de la forêt, dans les zones conservées. A l'issue de ces inventaires, il ressort que la diversité floristique dans la FCHS est sous pression anthropique du fait de l'absence des autorités dans cette forêt lors des conflits armés, occasionnant ainsi la raréfaction voire la disparition de plusieurs espèces végétales. Cette étude a mis en évidence l'impact négatif des activités anthropiques sur la diversité des espèces floristiques de la Forêt Classée du Haut-Sassandra. Cette forêt mérite donc, une attention particulière de la part des autorités au risque de voir ce patrimoine de conservation de biodiversité s'éroder.

Mots clés : diversité floristique, conflits en Côte d'Ivoire, végétation, endémisme.

XII

sommaire suivant







9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



BOSKELYWOOD from Ona Luambo on Vimeo.