WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

àČtude de l'opinion publique sur la réorganisation territoriale en RDC. Cas de la nouvelle province du Lualaba.

( Télécharger le fichier original )
par LEPPERS MBWAMB
Université de Kolwezi - De graduat  2014
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

II.1.2. HYDROGRAPHIE

La Province du Lualaba est baignée par le fleuve LUALABA et les lacs de retenue de KANDO, de NZILO et de DIKOLONGO. Les principales rivières sont : PANDE, DIKULWE, DIPETA, KALULE- Nord, KALULE-Sud, MUKULESHI, LUFUPA, LUDI et MUSONOIE.

1. APERCU HISTORIQUE DE LA VILLE DE KOLWEZI CHEF LIEU DE LA PROVINCE DU LUALABA

Située dans l'un des riches bassins miniers du Haut-Katanga, la ville de Kolwezi doit son existence à l'exploitation du cuivre et du cobalt par la Générale des Carrières et des Mines, GECAMINES en sigle.

Tout a commencé en 1900 quand le Comité Spécial du Katanga « CSK » avait confié la concession au Directeur de la TANGANIKA CONCESSION LIMITED (TCL), monsieur Robert WILLIAM qui avait à cette époque-là des prospections dans l'actuelle Zambie près de la frontière congolaise. Dès 1901, Monsieur Robert WILLIAM envoya au Katanga une mission de prospecteurs conduite par Messieurs GREEY et HOLLAND.

En août 1903, cette équipe de prospecteurs découvrit une gîte aurifère à Ruwe, aujourd'hui Mutoshi. Cet or fut exploité ainsi que l'étain de Busanga. 19(*)

En 1906, expira le délai de prospection accordé par la CSK à la TCL. Ainsi, le Roi Léopold II signa un décret en octobre 1906 créant l'UMHK pour mettre en exploitation les gisements miniers découverts par TCL. A partir de 1919, la prospection prit à Kolwezi un véritable envol, Mutoshi et Musonoie connurent jusqu'en 1929 un développement spectaculaire. Lorsqu'on fait foi au contenu du Dictionnaire de Monsieur BERVEL, on découvre à la 113éme page que la naissance de cette ville minière de Kolwezi remonte vers les années 1938.

En 1938, le Territoire de Kolwezi fut crée. Ce Territoire dépendait du District de Jadotville (l'actuel Likasi) et était dirigé par un administrateur du Territoire dont le premier Administrateur de Territoire fut VIKINOCK (Bwana MAFUTA). Le Bureau du Territoire de KOLWEZI était implanté dans le bâtiment de l'actuelle Police (ex-BSRS). Ce Territoire s'étendait jusqu'à DILOLO. Le procès verbal de la réunion du 31/12/1938 nous donne plus de précisions sur l'emplacement et la naissance de cette agglomération.

Le Comité Spécial du KATANGA (CSK), l'Union minière du Haut-Katanga et la Compagnie Foncière du Katanga intéressés à la création d'un centre européen à Kolwezi fixèrent leur choix sur le plateau de Kolwezi qu'ils estimèrent le plus proche du camp indigène de l'Union Minière (aujourd'hui cité Kolwezi) ainsi que de la mine de Musonoie et du concentrateur de Kolwezi.

Kolwezi n'a obtenu son statut de ville qu'en date du 23 juillet 1971 par ordonnance N°71-177. Et en 1976 par ordonnance N°76-299 du 6 octobre 1976 les deux Territoires de Lubudi et de Mutshatsha, qui jadis appartenaient au District de Lualaba ont été rattachés à cette ville. Au départ la ville de Kolwezi était composée de deux communes de Dilala et de Manika. Le nom de KOLWEZI serait venue du nom d'une rivière qui tire sa source au niveau de l'actuel aéroport de Kolwezi, une autre version contredit la première et renseigne

Que l'origine de ce nom remonte une banale scène de recrutement des travailleurs indigènes auxquels on demandait d'où ils venaient avant de les embaucher. A cette question, ils répondaient : « Kol a Ruwej », ce qui veut dire : « je viens de chez Ruwej ». Par mauvaise audition, le blanc entendait : Kol Wej. Et c'est de-là que serait venu le nom de Kolwezi. Selon les tenants de la deuxième thèse, Kolwezi tirerait son nom d'une rivière dont la source se trouvait du côté de l'actuel aéroport de la ville. C'est la thèse la plus répandue et la plus officielle. Malheureusement, au jour d'aujourd'hui, cette rivière n'existe plus.20(*)

* 19 NGOYI MUKENA, Ma vision du Katanga, Edition LAJINO, LUBUMBASHI R.D.C, 2004, p.56

* 20 www.google.com, le 26 Mars, 2015, 15H 30 Min

précédent sommaire suivant






La Quadrature du Net