WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

àČtude de l'opinion publique sur la réorganisation territoriale en RDC. Cas de la nouvelle province du Lualaba.

( Télécharger le fichier original )
par LEPPERS MBWAMB
Université de Kolwezi - De graduat  2014
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

CONCLUSION GENERALE

Nous voici au terme de notre Travail de Fin de Cycle intitulé  l'Etude de l'opinion publique sur la réorganisation territoriale des districts en République Démocratique du Congo, cas de la province du Lualaba.

 

Tout au long de nos recherches, notre préoccupation majeure a été celle d'administrer un questionnaire à un échantillon tiré d'une population de Kolwezi composée des forces politiques et des membres actifs de la société civile. Nous avons cherché à vérifier si la démarche constitutionnelle liée à la réorganisation territoriale en RDC était bien accueillie par le souverain primaire de la nouvelle province du Lualaba précisément de la ville de Kolwezi. Quelques questions ont constitué l'objet de notre étude et ont été posées aux habitants de la nouvelle province du Lualaba. C'est entre autres les questions suivantes : Quels sont les indicateurs qui montrent que la réorganisation territoriale réjouit les populations locales ?

Pour répondre à cette question nous avons utilisé la méthode statistique et la technique d'observation, l'analyse documentaire et le questionnaire. Notre échantillon a été composé, pour des raisons évidentes, des de 12 personnes appartenant aux partis et regroupements politiques enregistrés par la Commission Electorale Nationale Indépendante(CENI) pour les candidats à la députation provinciale. Et ce, à raison de deux acteurs politiques par formation politique notamment PPRD, UNAFEC (majorité présidentielle), UNC, UDPS ( opposition politique) UPTR, DT (Indépendants).

Pour ce qui est de la société civile nous avons interrogé dix personnes par organisation, selon cinq regroupements suivants : la société savante, les ONG des droits de l'homme, les mouvements associatifs, les mouvements de la jeunesse et les confessions religieuses. L'effectif global de notre échantillon a été estimé à 62 personnes.

Hormis l'introduction et la conclusion, notre TFC comprend 4 chapitres :

1er Chapitre : Généralités ;

2ème Chapitre Réorganisation territoriale des provinces en R.D.C depuis 1885 ;

3ème Chapitre Présentation de la province du Lualaba ;

4ème Chapitre Collecte et traitement des données de l'opinion publique sur la réorganisation territoriale des districts en RDC.

En définitive nous affirmons que toutes nos hypothèses ont été confirmées. Toutes les forces vives tant politiques que de la société civile ont déclaré et ont affiché des comportements montrant leur adhésion à la réorganisation territoriale des districts en RDC malgré quelques résistances et quelque indifférence singulière affichée par certains « Lualabais ».

Nous terminons notre propos en disant que cette étude n'est pas exhaustive et loin d'être parfaite. Pour ce faire nous souhaitons que d'autres chercheurs applaudissent cette étude pour le progrès de la Science dans notre société.

précédent sommaire suivant






La Quadrature du Net