WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Connaissance, attitudes et pratiques des femmes du quartier Katindo face à  la gestion des latrines.

( Télécharger le fichier original )
par Justin MUNFANO LUKONGE
Université Libre des Pays des Grands Lacs - ULPGL - Grade 2012
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

II.3. Pratiques des femmes pour rendre les latrines salubres

Pour Francisca KAYIRA VYAKWAVUSA, dans son étude sur « évaluation du niveau de participation de la population dans la lutte contre le paludisme, cas de l'aire de santé MURARA » portant sur 167 ménages, presque la moitié des ménages enquêtés soit 49,7 % désinfectent les latrines par des produits chimiques, soit par la cendre. En outre 43,1 % de ces mêmes ménages quant à eux, font le lavage régulier de leurs latrines. Le reste (7,2 %) en couvrant leurs latrines. Il s'en suit que la mesure « désinfecter » est la plus intéressante par la majorité des sujets d'enquête 20.

La fréquence d'utilisation a également été étudiée. 52% des sondés utilisent les latrines plusieurs fois par jours, 30% plusieurs fois par semaine et 17% ne les utilisent qu'occasionnellement. Une fois de plus, les résultats varient en fonction du genre. Les femmes utilisent moins souvent les latrines que les hommes. Alors que 70% des hommes affirment utiliser les latrines plusieurs fois par jour, seuls 20% des femmes font de même. La majorité des femmes (59%) fréquentent le bloc public plusieurs fois par semaine. Ces résultats montrent leur réticence à utiliser ces latrines et confirment leur jugement plus sévère analysé précédemment. De plus, 78% ne recommanderaient pas la fréquentation de ces établissements à d'autres personnes. A titre de comparaison, 49% des hommes les recommanderaient20(*).

II.4. Résumé de la revue de la littérature

En comparant ce que les autres chercheurs ont trouvé sur le sujet qui parlait de la gestion des latrines par les femmes, nous constatons que certaines mesures d'hygiène sont presque respectées mais la manière de gérer les latrines et de les utiliser est quasiment ignorée. Cela aboutit au développement des différentes maladies de mains sales telles que la diarrhée, la fièvre typhoïde, le choléra, etc.

II.5. Cadre de Recherche

Variable dépendante

II.5.1. Cadre conceptuel

Ø Connaissances des femmes

Ø Attitudes des femmes

Ø Pratiques des femmes

Variable indépendante

Gestion des latrines

Figure 1: Cadre conceptuel de recherche

II.5.2. Cadre opérationnel

Ø Connaissances des femmes

- Mesures hygiéniques

- Possession des latrines

Ø Attitudes des femmes

- Non bouchage

- Partage des latrines

Ø Pratiques des femmes

- Non entretien des latrines

- Manque de nettoyage régulier

- Non déchargement

Variable dépendante

Variable indépendante

Gestion des latrines

Figure 2: Cadre opérationnel de recherche

* 20 Ludovic Alvès, p, 28, Op.cit.

précédent sommaire suivant






La Quadrature du Net