WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Les agents intelligents


par Ludovic Blin
Université Paris Dauphine - DESS 226 2000
  

sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

DESS 226

Gestion des télécommunications,

de la télématique et de la télévision

~ ~ ~ Ludovic Blin ~ ~ ~

Les agents intelligents

30/09/99

Sommaire

Introduction 3

2. La technologie multi-agent 4

3. Les applications existantes 5

3.1. La gestion documentaire sur le Web 6

3.1.1. La recherche d'informations 7

3.1.2. La veille 9

3.1.3. La gestion des informations recueillies 9

3.1.4. Le filtrage des informations 10

3.1.5. L'analyse sémantique des documents 10

3.1.6. Les outils documentaires sur le Web, 10

des systèmes multi-agents intelligents ?

3.1.7. Bilan d'utilisation des agents documentaires 11

sur le Web

3.2. Le commerce électronique 11

3.2.1. Les agents acheteurs 12

3.2.2. Les agents vendeurs 13

3.2.3. Les agents acheteurs et vendeurs, 14

des systèmes multi-agents intelligents ?

3.2.4. Bilan d'utilisation des agents du commerce 14

électronique

3.3. La finance et les affaires 15

4. Conclusion générale 15

Bibliographie 17

Lexique 18

Introduction

Durant la première génération des programmes informatiques, l'ordinateur était chargé de réaliser des tâches prises en charge habituellement par un homme. Ce remplacement progressif de l'homme par une machine s'est accompagné d'un identification de la machine à l'humain, un programme représentant l'expert capable de résoudre le problème par lui-même. Cette façon de concevoir les programmes comme des sortes de penseurs repliés sur eux-mêmes a trouvé sa limitation lorsqu'on a cherché à développer des applications plus complexes réalisées habituellement non pas par une seule personne mais par un groupe de personnes parfois délocalisées. La machine devait alors être identifiée non plus uniquement à un humain mais à une société organisée d'humains. En particulier, les concepteurs de système industriels complexes ont constaté que le savoir-faire, les compétences et les connaissances diverses sont détenues par des individus différents qui, au sein d'un groupe, communiquent, échangent leurs connaissances et collaborent à la réalisation d'une tâche commune. Les méthodes de réalisation d'applications informatiques se sont alors concentrées sur les aspects organisationnels des logiciels et sur la représentation des communications entre ses différents composants.

Comme les premiers logiciels étaient construits à l'image que l'on se fait du raisonnement humain, les logiciels d'aujourd'hui (logiciel multi-agents) sont bâtis à l'image que l'on se fait du fonctionnement d'une société d'humains : plusieurs composants (appelés agents) réalisent chacun une tâche spécifique, interagissent et communiquent entre eux pour assurer la cohérence, la complétude et la correction d'une activité globale. Comme toute société d'humains, les agents pourront se réorganiser entre eux et adapter leur comportement à l'évolution de l'environnement (concept d'apprentissage). Mais, il va sans dire que tout ce qui se passe dans la tête des agents est entièrement défini par le concepteur.

Mais, pourquoi vouloir a tout prix distribuer l'intelligence et créer une intelligence collective? A cette question, on peut avancer plusieurs réponses :

Ø les systèmes informatiques industriels complexes font intervenir plusieurs sous-systèmes de natures diverses souvent répartis dans l'espace physique, par exemple la surveillance du transport d'énergie sera distribué aux noeuds du réseau.

Ø les problèmes sont fonctionnellement distribués et hétérogènes. Par exemple, la conception d'une voiture fait appel à de nombreux spécialistes (celui du moteur, du châssis, des pneumatiques, ...) qui mettent leurs compétences en commun pour faire la meilleure voiture possible.

Ø les réseaux imposent une vision distribuée. Le réseau Internet comprend des milliers de sites de par le monde.

Ø la complexité des problèmes impose une vision locale. Lorsque les problèmes sont trop vastes pour être analysés globalement, ils sont divisés et une solution locale est apportée à chaque sous-problème.

Ø les systèmes doivent pouvoir s'adapter à des modifications de structure ou d'environnement. Devant les défis de la complexité, les logiciels doivent être conçus de façon à pouvoir être facilement adaptés à des changements de contexte de travail et à des incessants accroissements de besoins.

Ø pour des raisons de compétence et d'économie, les logiciels intégreront ou réutiliseront de plus en plus des composants développés par des équipes ou des entreprises différentes et délocalisées.

Ainsi, la technologie multi-agent semble être la solution pour le développement des logiciels de demain [Gates]. Aujourd'hui, quelques applications existent d'ores et déjà dans les domaines de la gestion documentaire sur le Web et du commerce électronique. De nombreux produits commerciaux ambitionnent de résoudre tout ou partie des problèmes. Après une présentation rapide des principes de la technologie multi-agent, nous décrivons les vitrines actuelles de cette technologie dans les domaines d'applications précédemment cités en mentionnant pour chacune d'elles des produits commerciaux existants et en dressant un bilan de leurs utilisations actuelles. Quelques exemples d'exploitation de la technologie agent dans le domaine de la finance, des affaires et des EIS sont également cités. La bibliographie contient, outre les références des ouvrages et des articles journalistiques consultés pour écrire ce rapport, les adresses des sites Web de sociétés qui commercialisent des agents dans les domaines de la gestion documentaire sur le Web et du commerce électronique. Un petit lexique à la fin du rapport fournit les définitions des quelques termes importants.

sommaire suivant











Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.