WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Génération dynamique d'interfaces spécifiques dans l'exploitation des processus d'ingénierie logicielle en apprentissage

( Télécharger le fichier original )
par Claude Albert MOGHOMAYE
Ecole Polytechnique Yaoundé CAMEROUN - DEA en Sciences de l'Ingénieur option Génie Logiciel 2004
  

précédent sommaire

La structure d'un document XML

A.1 La declaration du type DOCTYPE

- Référence un fichier contenant la DTD privée

<!DOCTYPE ProcessGUI PUBLIC !processstate.dtd !> Référence un fichier contenant la DTD publique

<!DOCTYPE ProcessGUI SYSTEM !processstate.dtd !> publique - Inclusion de la DTD

<!DOCTYPE ProcessGUI [

<!ELEMENT Interface (Description,WorkProduct ,Operation)> ...]>

A.2 La declaration des notations

- Identifie une information non-XML (donc non parsee) <!NOTATION boundary SYSTEM !boundary.gif !>

A.3 La declaration des entités

- Entité générale interne : uniquement utilisée dans un document sous la forme &titre; <!ENTITY TOperation (create read write delete)>

- Entité paramètre interne : uniquement dans la DTD

<!ENTITY %TOperation (create read write delete)>

- Entité paramètre externe : uniquement dans la DTD

<!ENTITY %TOperation SYSTEM !operation.txt !>

Entité générale externe : uniquement dans la DTD

<!ENTITY TOperation PUBLIC !operation.txt ! NDATA boundary>

A.4 La declaration des éléments

~ Contenu vide

<!ELEMENT ProcessRole EMPTY>

~ Contenu quelconque

<!ELEMENT ProcessRole ANY>

- Contenu éléments fils : contient des éléments régis par une expression régulière (, séquence; alternative; multiplicateur * O-N; + 1-N;? 0-1)

<!ELEMENT ProcessRole(Description,Activity* ,WorkProduct*)>

Contenu mixte

<!ELEMENT ProcessRole (#PCDATA Activity*)>

A.5 La declaration des attributs

- Type chaInes de caractères CDATA

Type prédéfini ID : identifiant unique dans un document

- Type prédéfini IDREF, IDREFS : référence ou liste de références d'identifiants ID du document

- Type prédéfini ENTITY, ENTITIES : nom ou liste de noms d'entités non-XML, précédemment déclarées

- Type prédéfini NMTOKEN, NMTOKENS : nom ou liste de noms de mots clé - Valeurs énumérées

XML User interface Language

Ce paragraphe ne présente pas le langage XUL, mais plutôt deux (02) exemples de description d'interface avec les interfaces graphiques générées. Elles ont été utilisées dans la réalisation.

FIG. B.1 Code xul de l'interface spécifique B.2

FIG. B.2 Interface specifique de creation d'un acteur

FIG. B.3 - Code xul de l'interface specifique B.4

FIG. B.4 - Interface specifique de creation d'une entité

Annexe C

Software Process Engineering

Met amodel

FIG. C.1 Le package Process Structure de SPEM [OMG 2002]

C.1 Les éléments du processus

Un WorkProduct ou Artefact est un élément produit, consommé ou modiflé par le processus. Un WorkProduct décrit une classe de produits de travail résultant d'un processus. Un WorkProductKind décrit une catégorie de produits de travail, tels les documents textes, les modèles UML, les exécutables, le code,... WorkDefinition est une Operation qui décrit le travail réalisé dans le processus. Ses sous classes sont Activity, Phase, Iteration et Lifecycle

(dams le package Process Lifecycle). Il dispose d'entrées et de sorties explicites référencées par ActivityParameter. Activity est la sous-classe principale de WorkDefinition. Elle décrit un travail réalisé par un unique ProcessRole : les tâches, les opérations et les actions qui sont réalisées ou assistées par un role. Un Activity peut-être décomposé en éléments atomiques appelés Step. Un ProcessPerformer définit un role pour un ensemble de WorkDefinitions dans le processus. ProcessPerformer dispose d'une sous-classe ProcessRole qui définit les responsabilités pour des WorkProduct spécifiques, et définit les roles qui réalisent et assistent des activités sp écifiques.

FIG. C.2Le package Dependancies de SPEM [OMG 2002]

C.2 Les dépendances

Une dépendance Categorizes agit d'un package à un élément individuel du processus dans un autre package. Il permet d'associer les éléments du processus à plusieurs catégories. Une dépendance Impacts concerne les WorkProduct, elle indique que la modification d'un WorkProduct peut en invalider un autre. Une dépendance Import indique que le contenu du package cible est ajouté à la visibilité du package source. Une dépendance Precedes concerne des Activity ou des WorkDefinition pour indiquer le type de précédence. Start_start : synchronisation au début; finish_start : séquencement strict; finish_finish : synchronisation à la fin. Une dépendance Refers To indique qu'un élément du processus réfère à un autre. Une dépendance Trace agit sur les WorkDefinition pour montrer pour tracer les besoins et les changements à travers les modèles.

précédent sommaire






Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy