WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Sémiologie de la poésie orale bamiléké: le cas des louanges pour jumeaux chez Yèmba

( Télécharger le fichier original )
par Albert Etienne TEMKENG
Université de Dschang - DEA d'études africaines. Option Littérature orale 2003
  

sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

INTRODUCTION

La littérature est l'ensemble de productions langagières ayant des préoccupations esthétiques. Elle est l'ensemble de toutes les oeuvres traduites en langage écrit ou tout simplement verbal et dont le but est non seulement la révélation de la culture et des modes de vie des peuples, mais aussi et surtout la recherche du beau.

Ces productions sont si diversifiées en Afrique où la culture est multiforme et souvent beaucoup plus liée à la tradition orale, qu'il n'est pas aisé d'en faire une recension exhaustive. Par conséquent, les conserver n'en devient que plus difficile. C'est dans l'optique de travailler à la collecte et à la conservation d'une partie de la littérature du peuple yémba que nous comptons mener cette étude dont le thème est : Sémiologie de la poésie orale bamiléké :le cas des louanges pour jumeaux chez les Yémba.

Les louanges pour jumeaux sont - elles des poèmes au point d'être partie intégrante de la poésie orale bamiléké et partant de la littérature orale dans son ensemble ? Telle est la préoccupation qui sous - tend ce projet dont les grandes lignes sont ici présentées.

Comme tout projet dans le domaine de la recherche en littérature, qu'elle soit orale ou écrite, il s'agira progressivement de présenter le problème pour mettre en exergue le sujet choisi, de faire une rétrospective sur l'état de la question, rétrospective que suivra la présentation des Yémba et partant des louanges pour jumeaux . Dès lors, le champ de l'étude sera assez déblayé pour que les hypothèses de l'étude soient dégagées, hypothèses dont la suite du travail montrera dans la partie méthodologie comment elles seront exploitées. Cette exploitation méthodologique impliquera automatiquement la présentation et le commentaire du plan de l'étude.

I. PRESENTATION DU PROBLEME ET CHOIX DU SUJET

La tradition est l'ensemble de manières de faire, de vivre, de sentir qui sous - tendent les pratiques sociales quotidiennes dans une communauté donnée. C'est ainsi qu'on peut la définir comme étant « l'ensemble des messages qu'un groupe social considère avoir reçu de ses ancêtres et qu'il transmet oralement d'une génération à une autre. »1(*)

Pour ce qui est de la tradition africaine, elle offre mille et une occasions au cours desquelles ces messages sont transmis et pendant lesquelles l'homme est appelé à chanter seul ou avec les autres membres de sa communauté. A cet effet et comme ces occasions sont généralement rituelles, soit il crée de nouvelles chansons, soit il interprète celles qui existent déjà. Mais, dans un cas comme dans l'autre, ces chansons sont exécutées au rythme de la musique et de la danse, car

la [chanson] en Afrique est un support indispensable des danses pratiquées au cours de toutes sortes de rites qui jalonnent la vie humaine de la conception aux funérailles. 2(*)

Ces chansons, pensent les oralistes, constituent l'une des composantes essentielles de la littérature africaine en général et de la riche poésie orale africaine en particulier. Et c'est le lieu de confirmer que

* 1 Geneviève CALAME-GRIAULE (1970), « Pour une étude ethnolinguistique des littératures orales africaines »,

Langages N°18, B.Pottier, pp.22-47.

* 2 Pie-Claude NGOUMOU (1989), « Poésie chantée béti », Notre Librairie :littérature camerounaise, 1.L'éclosion de la parole , n° 99, Oct-Déc, P. 12

sommaire suivant