WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Détermination des besion en eau des cultures à l'aide de logiciel cropwat 4.3 dans la wilaya de tipaza

( Télécharger le fichier original )
par anahr Ammar boudjelal
Ecole nationle suprérieure agronomique EL- Harrach - ingénieur hydraulique 2007
  

sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

République Algérienne Démocratique et Populaire

??????? ??????????? ????????? ?????????

Ministère de l'enseignement supérieur et de la recherche scientifique

?????? ?????? ?????? ??????? ?????

Institut National Agronomique El Harrach - Alger

???????

-

??????

- ??????? ?????? ?????? ??????

Mémoire
En vue de l'obtention du diplôme d'ingénieur d'état en Agronomie

Département : Génie Rural
Spécialité : Hydraulique Agricole

THÈME

Soutenu le 29 octobre 2006

Présenté par :
AMMAR BOUDJELLAL Anhar et BAMMOUN Riad

Jury :

Président : M. HARTANI T.

Promoteur : M. MOUHOUCHE B.

Examinateurs : M. MANSOURI D.

M. SELLAM F.

ckemerciement~

On tient à remercie notre promoteur M. MOUHOUCHE B., qui nous a toujours accueilli à bras ouverts et à tout moment, de nous avoir assister le long de la réalisation du travail, qu'il trouve ici nos sincères gratitudes et nos profondes reconnaissances pour touts les efforts qui a déployer dans ce sujet, ainsi que de sa compréhension et de sa patience.

Nous remercient les membres du jury : M.HARTANI T. de vouloir bien examiner ce travail et présidé la soutenance, M. MANSOURI D. et M. SELLAM F. d'avoir accepter d'examiner notre travail.

Nous remercient également toutes les personnes qui ont contribué directement ou indirectement dans ce travail :

les cadres de la DSA de Tipaza, en premier lieu M me Dehili de touts les documents qu'elle nous a fournit. Ainsi que la chambre d'agriculture de la wilaya de Tipaza pour son accueille,

les cadres de l'institut technique des cultures maraîchères et industrielles (ITCMI) de mettre a notre disposition les données climatiques de leurs station météo. Ainsi que l'institut technique de l'arboriculture fruitière et la vigne (ITAF),

toute l'équipe du projet SIRMA, les ingénieurs sur terrain : M. Grhib K. et M. Ben krid H.

Et surtout en tient a remercier les agriculteurs de la wilaya de Tipaza (Meloukie, Lharbi, Brahim, ..) qui nous ont facilité le travail sur terrain.

cDé~~cace~

Je dédie ce travail à toutes les personnes qui me sont chères :
Ma grand-mère défunte, qui s'est tant occupée de moi, quelle repose en paix.
Mes grands-parents et toute ma grande famille.
Mes parents et mes soeurs, spécialement Racha.
Ma tante Sassia et mon oncle Kamel.
Mes enseignants depuis le primaire, au lycée et à ceux de l'INA.
Ma très chère Faten, et tous mes amis d'enfance.
Mes chères copines de l'INA avec qui j'ai partagé ces cinq dernières années : « Wafa,
Kahina, Aziza, Rachida, Amina, Nesrine, Zina, Sabrina, Medina, Souad... »
et toute ma promo d'hydraulique.
Mes amis du stage au Maroc : Julie, Zhoure, Ibtessam, Faty, Abdelaali, Youcef, Ilyess.
Je remercie surtout mon binôme pour son soutien et son dévouement au travail,....
Je remercie Naïma pour tout son soutient morale.
Mes profonds remerciements aux agriculteurs des exploitations où nous avons travaillé :
en particulier Meloukie, Lharbi, Brahim, Amri Hassen.
Et à toutes les personnes qui mon aidé de près ou de loin
pour la réalisation de ce travail.

)4n/ia~

Dedicaces

A celle qui attend mon retour a chaque coucher de soleil

A celle qui m'a combl~ d'affection, d'amour et de tendresse, et qui a veillé a clte de mon berceau
pour consoler mes cris de douleurs, et qui n'a jamais cessé de le faire.
Ma mere

A celui quifait le plus brave des hommes, m'ouvrant ses bras dans les sombres moments et
m'aidant a aller de l'avant vers le meilleur, et qui ma tant soutenu moralement et
matériellement Mon pére.

A mes trés chersfréres : Djaber et Wabil-

A ma trés chire sceur Fatouma.

A ma grand-mire yama .7-fadda qui m'a guidé et toujours soutenu.

Et sans oublier celle qui m'a été d'une aide précieuse ma coll gue Anhar que je respecte et a qui
je souhaite une bonne réussite; et je remercie safamille qui nous a soutenus.
A tous mes amis de la promotion de l'annee 2001, surtouts le groupe 1
A toute la promotion d'.7-fydraulique chacun par son nom en particulier Fethi, Xhalil, Wadjib,
Ben ali, .7-famoud, Wafa, Madina, Souad....

A tous mes amis de Berriane en particulier .7-fadj, Salah, Idris....

A tous les membres de club agro scientifique.

A tous mes amis au Maroc avec quij'ai passé de bons moments; en particulier Julie, Abdelali,
(oucef, Zhour, Ibtissam, Fatima Zahra

et pardon a tout ce que j'aurais oublii.

~iad

Liste des principales abréviations et acronymes

ANRH : agence nationale des ressources hydrauliques,

DSA : direction des services agricoles,

PNDA : plan national de développement agricole,

ONID : organisme national d'irrigation et de drainage,

FAO : organisation mondiale de l'alimentation et l'agriculture,

ITCMI : institut technique des cultures maraîchères et industrielles,

ITAF : institut technique de l'arboriculture fruitière et la vigne,

SIRMA : systèmes irrigués au Maghreb, SAU : surface agricole utile,

SAT : surface agricole totale,

EAC : exploitation agricole collective, EAI : exploitation agricole individuelle, Sup : superficie,

Irr : irrigation,

Init : initial,

dév. : développement,

mi-sais : mi-saison,

arri-sais : arrière saison,

Pe : pluie efficace,

ET0 : évapotranspiration de référence,

ET0s : évapotranspiration de référence sous serre,

ETm : évapotranspiration maximale,

ETms : évapotranspiration maximale des cultures sous serre,

BI : besoin d'irrigation,

LR : fraction de lessivage,

kc : coefficient cultural,

Rn : rayonnement net,

T : température,

V : vitesse de vent,

Ins. : insolation,

HR : humidité relative,

Liste des tableaux

Page

Tableau 1 : Organisation administrative de la wilaya de Tipaza 4

Tableau 2 : Insolation moyenne mensuelle (latitude 36°) 7

Tableau 3 : Nombre des ouvrages hydro agricole de la wilaya 9

Tableau 4 : Répartition générale des terres agricoles (Campagne agricole 2004/2005) 10
Tableau 5 : La production végétale (Campagne agricole : 2004/2005) 12
Tableau 6 : Les principales caractéristiques des deux périmètres, (d'après AGID, 2004) 14

Tableau 7 : Total annuel de l' ET0 pour chaque formule de calcul 20

Tableau 8 : Les principales caractéristiques des 7 stations météorologiques 28

Tableau 9 : Calcul des probabilités de pluie 30

Tableau 10 : Les pluies mensuelles de l'année sèche (80%) et humide (20%) 31

Tableau 11 : Les 5 données climatiques entrées dans le Cropwat 31

Tableau 12 : Les profondeurs d'enracinement des principales cultures 32

Tableau 13 : Les données liées au sol proposées dans le Cropwat 32

Tableau 14 : Superficies moyennes des cultures irriguées dans la wilaya de Tipaza 33

Tableau 15 : Synthèses des données liées aux cultures 35

Tableau 16 : L'évapotranspiration (mm/j) dans la wilaya de Tipaza 37

Tableau 17 : Pluie efficace de la wilaya de Tipaza 38

Tableau 18 : Les besoins en eau des cultures maraîchères (en plein champ) 39

Tableau 19 : Les besoins en eau des cultures pérennes dans la wilaya de Tipaza 41

Tableau 20 : Récapitulatif des besoins en eau et des superficies irrigués

de la wilaya de Tipaza 43

Tableau 21 : Les 13 classes des cultures irriguées dans la wilaya 44

Tableau 22 : les besoins en eau d'un hectare moyen 44

Tableau 23 : L'évapotranspiration mensuelle sous serre 59

Tableau 24 : Les besoins en eau des cultures sous serre dans la wilaya de Tipaza 59

Tableau 25 : Superficies moyennes des cultures irriguées dans le périmètre 61

Tableau 26 : Besoin en eau des cultures dans le périmètre de Mitidja Ouest tranche I 62

Tableau 27 : Récapitulatif des besoins en eau et des superficies irrigués dans le périmètre de Mitidja Ouest tranche I 64 Tableau 28 : les valeurs des besoins d'irrigation estimées

sur terrain et d'après Cropwat 67

Tableau 29 : Tour d'eau et nombre d'irrigation selon le terrain et d'après Cropwat 78

Tableau 30 : Occupation du sol et taux d'intensification par l'irrigation 88

Tableau 31 : Les besoins d'irrigation totaux de la wilaya de Tipaza 89

Tableau 32 : Estimation des pertes à différents niveaux d'acheminement de l'eau à la parcelle et valeurs des efficiences de réseau 92

Liste des figures

Page

Figure 1 : Répartition de territoire de la wilaya par rapport a la superficie totale 3

Figure 2 : Carte de la situation géographique de la wilaya de Tipaza 4

Figure 3 : La répartition mensuelle interannuelle de la pluie moyenne de la wilaya 6

Figure 4 : Diagramme ombrothermique de Gaussen : la wilaya de Tipaza 8

Figure 5 : Superficies irriguées par système d'irrigation de la campagne 2003 11

Figure 6 : Pourcentage de superficies par type d'exploitation par rapport au SAT 11

Figure 7 : Courbe de coefficients culturaux et définition des phases 17

Figure 8 : L'évapotranspiration potentielle calculée par différentes formules

dans la wilaya de Tipaza 20

Figure 9 : La variabilité spatiale des pluies dans la wilaya de Tipaza 28

Figure 10 : Etude fréquentielle des pluies moyennes annuelles (sur 21 ans) 30

Figure 11 : L'occupation du sol des cultures «Cropping pattern». 45

Figure 12 : Les besoins totaux d'irrigation par cultures et leurs superficies

dans la wilaya de Tipaza 60

Figure 13 : Le dispositif de mesure de la pluviométrie horaire 72

Figure 14 : Classement des besoins d'irrigation des cultures maraîchères

dans la wilaya de Tipaza (année normale) 80

Figure 15 : Besoins d'irrigation net des cultures maraîchères selon l'ONID

et nos calculs 83

Figure 16 : Classement des besoins d'irrigation des arbres fruitiers

dans la wilaya de Tipaza (année normale) 84

Figure 17 : Besoins d'irrigation net des arbres fruitiers selon l'ONID et nos calculs 87

Figure 18 : variation interannuelle des besoins totaux d'irrigation

de la wilaya de Tipaza 89

Figure 19: Besoins cumulés d'irrigation des cultures pratiquées

dans la wilaya de Tipaza 90

Figure 20 : Approvisionnement en eau du périmètre de la Mitidja Ouest

tranche I de 1988-2004 91

Listes des cultures dans les fiches synthétiques

Page

Agrumes 47

Pommier 48

Poirier 49

Pêcher 50

Néflier 51

Pastèque 52

Pomme de terre 53

Tomate industrielle 54

Tomate 55

Poivron 57

Liste des tableaux en annexes
Annexe 1 Page

Tableau 1 : Les valeurs de rayonnement global (Rg) dans la région de Tipaza 1

Tableau 2 : Facteurs de conversion du rayonnement 1

Tableau 3 : Valeurs de l' ET0 calculée par la formule de Blaney - Criddle 2

Tableau 4 : Données utilisées dans la formule de Turc et les valeurs de l'ET0 calculées 3 Annexe 2

Tableau 1 : Données climatiques de la station de Staoueli (série de 21 ans) 4

Tableau 2 : Relevés pluviométriques de la Station de Muerad (série de 21 ans) 4

Tableau 3 : Relevés pluviométriques de la Station de Oued el allueig (série de 21 ans) 5

Tableau 4 : Relevés pluviométriques de la Station de Attatba (série de 21 ans) 5

Tableau 5 : Relevés pluviométriques de la Station de Hadjout (série de 21 ans) 6

Tableau 6 : Relevés pluviométriques de la Station de Menaceur (série de 21 ans) 6

Tableau 7 : Relevés pluviométriques de la Station de Sidi Ghiles (série de 21 ans) 7

Annexes 3

Tableau 1 : Besoins en eau des cultures en année sèche dans la wilaya de Tipaza 8

Tableau 2 : Besoins en eau des cultures en année humide dans la wilaya de Tipaza 9

Annexe 4 : Questionnaire 10

Annexe 5

Tableau1 : Besoins en eau d'irrigation des cultures d'après une étude pour l'ONID 12

Tableau 2 : Historique de l'approvisionnement en eau et superficie irriguée dans le périmètre de Mitidja Ouest tranche I (de l'année 1988 à 2004) 13

Sommaire

Page

Introduction 1

Partie 1 : Présentation de la wilaya de Tipaza Chapitre 1 : Présentation de la wilaya de Tipaza

1.1. Situation géographique et administrative 3

1.2. Relief 5

1.3. Hydrographie 5

1.4. Climatologie 6

1.4.1. Pluviométrie 6

1.4.2. Température 7

1.4.3. Humidité relative 7

1.4.4. Les Vents 7

1.4.5. Insolation 7

1.4.6. Autres paramètres 7

1.5. Types de sols 8

1.6. Les ressources en eau 8

1.6.1. Eaux superficielles 9

1.6.2. Eaux souterraines 9

1.6.3. Qualité des eaux destinées à l'irrigation 10

1.7. Données générales sur le secteur agricole de la wilaya 10

1.7.1. Répartition générale des terres agricoles 10

1.7.2. Structures agraires 10

1.7.3. Les productions agricoles 11

1.7.4. Les périmètres irrigués existants dans la wilaya 13

Partie 2 : Etude bibliographique

Chapitre 1 : La détermination des besoins en eau des cultures

1.1. Pourquoi déterminer les besoins en eau des cultures ? 15

1.2. Comment déterminer les besoins en eau des cultures ? 15

1.2.1. Besoin en eau d'irrigation 15

1.2.2. Besoin en eau de culture (ETm) 16

1.2.3. Formule de FAO Penman - Monteith 19

1.3. La détermination des besoins en eau des cultures sous serre 21

1.3.1. Détermination de l'évapotranspiration sous serre (ET0) 21

Chapitre 2 : Pilotage de l'irrigation

2.1. Quelle méthode de pilotage de l'irrigation choisir ? 23

2.2. L'opération de pilotage d'irrigation 23

2.2.1. Choix de la date d'irrigation 23

2.2.2. Choix de la dose et de la fréquence d'irrigation 24

2.2.3. Choix de mode d'irrigation 24

2.3. Outils de pilotage 24

Chapitre 3 : Présentation du logiciel Cropwat 25

Partie 3 : Traitement des données et présentation de résultats Chapitre 1 : Les données utilisées par le Cropwat dans le calcul des besoins

1.1. Les données climatiques 27

1.1.1. Choix de la station météorologique 27

1.1.2. Traitement des données pluviométriques 27

1.1.3. Détermination de l'année sèche et de l'année humide 28

1.1.4. Les données climatiques entrées dans le Cropwat 31

1.2. Les données liées au sol 32

1.3. Les données liées à la culture 33

1.3.1. Type de culture 33

1.3.2. Date de semis ou de plantation 34

1.3.3. Les phases de développement 34

1.3.4. Le coefficient cultural (kc) 34

1.3.5. Tarissement admissible du sol (P) 36

1.3.6. Coefficient de réponse du rendement à l'eau (ky) 36

1.4. Le choix des critères de la conduite des irrigations 36

1.4.1. Pluie efficace 36

1.4.2. Calendrier d'irrigation 36

1.4.3. Efficience d'irrigation 36

Chapitre 2 : Présentation des résultats

2.1. Calcul de l'évapotranspiration par le logiciel Cropwat 37

2.2. Calcul de la pluie efficace 38

2.3. Besoins en eau des cultures (en plein champ) 38

2.3.1. Besoins en eau culture par culture 38

2.3.2. Besoins en eau d'un hectare moyen 44

2.3.2.1. Cropping pattern 45

2.4. Pilotage des irrigations 46

2.5. Besoins en eau des cultures sous serre 59

2.5.1. Calcul de l'évapotranspiration sous serre 59

2.5.2. Détermination des besoins en eau des cultures sous serre 59

2.6. Le bilan des besoins d'irrigation de la wilaya de Tipaza 60

Chapitre 3 : Etude du cas de périmètre de la Mitidja Ouest tranche I 61

Partie 4 : Résultats des enquêtes sur terrain

4.1. Méthodologie de détermination de la dose d'irrigation sur terrain 65

4.1.1. Exploitation 1 67

4.1.2. Exploitation 2 72

4.1.3. Exploitation 3 75

4.2. Confrontation des résultats théoriques - terrain 77

Partie 5 : Analyses et discussions des résultats

5.1. Représentativité de l'ET0 calculée dans la wilaya de Tipaza 79

5.2. Analyse des besoins en eau des cultures 79

5.2.1. Les cultures maraîchères 79

5.2.1.1. Poivron 80

5.2.2.2. Tomate et tomate industrielle 81

5.2.2.3. Pomme de terre 81

5.2.2.4. Pastèque 82

5.2.2. Les arbres fruitiers 84

5.2.2.1. Agrumes 85

5.2.2.2. Espèces à pépins 85

5.2.2.3. Espèces à noyaux 86

5.2.2.4. Vigne 86

5.2.3. Luzerne (culture fourragère) 87

5.3. Analyse de bilan des besoins en eau de la wilaya de Tipaza 88

5.3.1. Besoins en eau cumulés des cultures pour l'irrigation 89

5.4. Analyse des besoins en eau du périmètre de la Mitidja Ouest tranche I 90

5.5. Gestion rationnelle d'eau d'irrigation 93

Conclusion générale 95

95

Introduction générale

L'eau est un facteur de production primordial mais ce n'est pas une ressource abondante et les différents utilisateurs sont vite en concurrence : ainsi l'aménagement en culture irriguée pose souvent des problèmes d'arbitrage entre plusieurs utilisations possibles de l'eau ; Cela implique le plus souvent la recherche de l'optimisation des consommations et la réduction des gaspillages.

L'Algérie comme les pays méditerranéens est confrontée de plus en plus au problème du manque d'eau. D'après la Banque Mondiale, l'Algérie se classe parmi les pays les plus pauvres en potentialités hydriques, soit en dessous du seuil théorique de rareté qu'elle a fixé à 1 000 m3 par habitant et par an. Ces potentialités correspondent actuellement à un taux de 500 m3/ hab/ an qui passera à 400 m3 / hab / an à l'horizon 2020. (Mouhouche, 2003)

Avec des ressources en eau qui sont limitées, vulnérables et inégalement réparties. Ces ressources ont subi durant les deux dernières décennies les effets négatifs de la sécheresse, de la pollution et de la mauvaise gestion. Les potentialités globales sont évaluées à 19,4 milliards de m3/an dont seulement 12 milliards sont mobilisables (Ferrah, Yahiaoui, 2004).

La politique de la gestion des ressources en eau était centrée dés 1970 sur la mobilisation des ressources publiques (approche par l'offre) nécessitant de lourds investissements, consentis jusqu'à présent par l'état : construction des barrages, réseaux d'irrigation et la subvention et le soutien du prix de l'eau.

Actuellement une gestion moderne tend vers l'approche par la demande : révision des allocations de ressources, recherche d'une meilleure efficience de l'irrigation suivant la recommandation de la FAO (2002) pour l'irrigation « se servir plus et mieux de l'eau pour en prendre moins » ; et en reconnaît que les pays souffrant du manque d'eau, comme ceux affectés par la surabondance de cette ressource, ont besoin d'informations sur l'eau plus complètes, plus précises et mieux intégrées aux fins de la planification, de la mise en oeuvre et de la gestion d'une agriculture plus productive et durable.

Ainsi la connaissance des besoins en eau des cultures est certainement une des celles qui sont à la base de toute réflexion sur la gestion rationnelle et efficace de l'eau dans le domaine de la production agricole.

Notre travail s'inscrit dans cette optique, qui vise à déterminer les besoins en eau des cultures et leurs pilotages à l'aide du logiciel « Cropwat 4.3 ».

La wilaya de Tipaza qui présente des potentialités agricoles importantes, et dont fait partie le périmètre de la Mitidja Ouest a fait l'objet de notre étude.

Nous avons voulu savoir :

Quel est le volume qu'il faut solliciter pour couvrir la totalité des besoins en eau pour l'irrigation de l'ensemble des cultures d'une wilaya comme Tipaza ?

Quel est le niveau de satisfaction des besoins en eau comparés aux ressources hydriques ?

est ce que les agriculteurs connaissent les besoins de chaque culture et comment ils arrivent à conduire les irrigations ?

La présente étude a pour objectifs de :

- caractériser la demande climatique de la wilaya de Tipaza à travers l'évapotranspiration de référence (ETo),

- procéder à une analyse fréquentielle des pluies (détermination de l'année sèche et l'année humide),

- calculs des besoins en eau (maximums ETm, et d'irrigation) mensuels pour les principales cultures dans la wilaya, en année normale, sèche, et humide,

- établir le bilan de consommation en eau des cultures de la wilaya de Tipaza et le cas du périmètre de la Mitidja Ouest tranche I,

- avoir une idée sur la conduite d'irrigation et la dose réelle pratiquée par les agriculteurs sur le terrain.

Pour aborder notre sujet nous avons en premier lieu donné une présentation générale de la wilaya de Tipaza,

ensuite la partie 2 : traite quelques notions en relation avec notre sujet a savoir les méthodes de calculs des besoins en eau, les critères de pilotage d'irrigation, et une brève présentation du logiciel « Cropwat »,

La partie 3 : présente les données utilisées concernant le calcul de besoins (données climatique, les données liées aux cultures et au sol), ainsi que l'étude fréquentielle des pluies. Vient après la présentation des résultats obtenus dans la wilaya et le périmètre,

La partie 4 : concerne les résultats de nos enquêtes sur la conduite des irrigations, et les mesures des doses réelles effectuées dans 3 exploitions,

La partie 5 : fait l'objet d'une analyse des résultats pour essayer de les mettrent en relief. Enfin on termine par une conclusion générale.

Chapitre 1 : Présentation de la wilaya de TIPAZA

La wilaya de Tipaza (Tipasa) est issue du dernier découpage administratif. Son chef-lieu est une ville côtière située à 70 km à l'Ouest de la capitale Alger. La présence de la mer, des reliefs du Mont Chenoua et du sahel lui donne un paysage particulier d'un grand intérêt touristique. De nombreux vestiges puniques, romains, chrétiens et africains attestent de la richesse de son histoire.

La wilaya se distingue également, par la richesse de ses terres agricoles et sa position côtière qui font de l'agriculture, la pêche et le tourisme ses principales vocations.

Son territoire couvrant une superficie de 170700 ha se répartissant comme montre la figure 1.

Plaines
35,79%

autres
10,72%

Montagne
s 19,68%

Collines et
piémonts
33,8%

Figure 1 : Répartition du territoire de la wilaya par rapport à la superficie totale
(Source : DSA de Tipaza, 2004)

- Les superficies relatives des plaines (35,8 %) ainsi que les collines et des piémonts (33,8%) donnent à l'agriculture une place particulièrement importante dans la vie économique de la wilaya,

- la bordure maritime de la wilaya qui est entre la région de Damous et la commune de Douaouda s'étale sur une longueur totale de123 km et comprend essentiellement 5 petits ports de pêche dont l'activité peut être considérablement développée dans le sens d'une meilleure exploitation des ressources halieutiques.

1.1. Situation géographique et administrative

La wilaya de Tipaza se situe au Nord du Tel central, son chef lieu se situe sur :

- la latitude : 36° 58 33 N, - la longitude : 2° 41 667, - l'altitude : (manquante).

N

Source : Google Earth, 2006

Figure 2: Carte de la situation géographique de la wilaya de Tipaza Elle est limitée géographiquement par :

- la mer Méditerranée au Nord,

- la wilaya d'Alger à l'Est,

- la wilaya de Blida au Sud -Est,

- la wilaya de Ain-Defla au Sud Ouest,

- la wilaya de Chelif à l'Ouest.

Elle abrite une population de 504 430 habitants, et comporte 28 communes regroupées en 10 Daïras.

Tableau 1 : Organisation administrative de la wilaya de Tipaza

DAIRA

COMMUNES

Tipaza

Tipaza

Koléa

Koléa, Chaiba, Attatba

Cherchell

Cherchell, Sidi Ghiles, Hadjret
Ennous, Sidi Semaine

Hadjout

Hadjout, Meurad

Gouraya

Gouraya, Messelmoun, Aghbal

Fouka

Fouka, Douaouda

Bou Ismail

Bou Ismail, Ain Tagourait, Bou
Haroun, Khemisti

Damous

Damous, Larhat, Beni Milleuk

Sidi Amar

Sidi Amar, Nador, Menaceur

Ahmeur El Ain

Ahmeur El Ain, Bourkika, Sidi
Rached

Source : DSA, Monographie de Tipaza (2004)

1.2. Relief

Au Nord-Ouest de la wilaya, la chaîne de montagnes comprenant l'Atlas Blidéen laissant la place à deux importants ensembles :

- les Monts du Dahra et du Zaccar,

- le Mont du Chenoua.

Au Nord Est, la Mitidja qui s'étend essentiellement sur la wilaya de Blida se trouve limitée au niveau de Tipaza par le bourrelet constitué par le sahel. Un cordon littoral présentant un rétrécissement et une élévation graduelle d'est en ouest jusqu'à déperdition par endroits à la ville de Tipaza et de Cherchell.

La wilaya de Tipaza en tant qu'entité géographique se compose de 2 grands ensembles naturels, homogènes :

- zone de montagne à l'Ouest, fortement boisée, peu peuplée pour une superficie de 122100 ha soit 70% du territoire,

- zone de plaine à l'Est fortement exploitée par une agriculture intensive mais, contenant aussi les plus fortes concentrations de population ; d'une superficie de 48600 ha constituée de 3 sous ensembles : plaine, plateau et littoral ( soit 30 % du territoire de la wilaya).

1.3. Hydrographie

La wilaya de Tipaza dispose d'un réseau hydraulique relativement important, d'Est en Ouest, nous rencontrons les cours d'eau suivants :

- Oued Mazafran,

- Oued El hachem,

- Oued Djer,

- Oued Damous.

1.4. Climatologie

Compte tenu de sa position sur le littorale algérien, la wilaya de Tipaza est sous climat méditerranéen avec des nuances littorale, intérieure et montagnard.

On considère qu'elle est située dans un seul étage bioclimatique, le sub-humide subdivisé en 2 variantes : l'un caractérisé par un hiver doux et pluvieux, dans la partie Nord, le second par un hiver frais dans la partie Sud.

sommaire suivant






La Quadrature du Net