WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Menaces et perspectives pour la préservation de la biodiversité de l'archipel Juan Fernà¡ndez (Chili)

( Télécharger le fichier original )
par Julien Vanhulst
Université Libre de Bruxelles - Master en sciences et gestion de l'environnement 2009
  

précédent sommaire suivant

CHAPITRE VI - PERSPECTIVES FUTURES

Actuellement, la grande majorité des problèmes historiques qui affecte l'écosystème de l'archipel subsiste (mis à part pour les otaries qui sont sous un statut de protection totale). Ces problèmes appellent une solution intégrale composée de deux aspects complémentaires : l'élimination des facteurs qui détériorent l'environnement (et principalement le bétail domestique, les chèvres, les lapins, les coatis, le zorzal, et les plantes adventices, surtout la zarzamora, le maqui et la murtilla mais aussi les autres espèces végétales qui représentent des pestes potentielles) et la récupération et la conservation de la faune et de la flore native.

Face aux problèmes énoncés dans les chapitres précédents certaines propositions de mesures ont été mises en avant dans différents rapports scientifiques. D'après la situation politico-juridique actuelle, certaines de ces mesures restent d'actualité, d'autres émergent de ce cadre d'analyse plus global.

1. Révision du statut légal de l'archipel Juan Fernández

Il faudrait définitivement adopter un statut légal qui corresponde aux directives de conservations formulées dans les stratégies nationales et régionales de biodiversité et dans les différents travaux réalisés sur l'île. Sur ce point, il serait intéressant de se pencher sur l'expérience de gestion de l'archipel des Galápagos pour éventuellement s'en inspirer et adapter les principes adoptés en Equateur au cas de Juan Fernández.

Aux Galápagos, un processus participatif pour l'élaboration d'un plan de gestion a abouti à des réformes législatives et politiques manifestes dans la préparation, la négociation et l'adoption de la << Loi sur le régime spécial pour la province de Galápagos » (Ley de régimen especial para la conservación y desarrollo sustentable de la Provincia de Galápagos, Congreso Nacional, 1998). << Cette loi a avant tout contribué à éclaircir le régime législatif qui régit l'ensemble du territoire des îles. Ainsi, on a mis un point final aux conflits de compétence entre les autorités provinciales et les responsables de la conservation; on a limité l'étendue des pouvoirs et restreint les capacités de chaque entité ; et on a clairement établi de quelle façon les ressources économiques disponibles allaient être distribuées. Encore mieux, la loi a créé un précédent dans le domaine de la gestion durable des ressources naturelles par des collectivités locales en définissant les principes qui devaient régir les politiques et les activités dans le parc national, la réserve marine et les divers établissements humains. Ces principes constituent une évolution sans précédent ; ils intègrent les concepts de la conservation et du développement durable à la législation équatorienne conformément aux instruments internationaux adoptés au Sommet de Rio, tout en respectant les plans de décentralisation régionale, les droits des utilisateurs traditionnels et les capacités de gestion locales.» (Oviedo, 2001)

2. Inclusion de la population dans les stratégies de gestion

Il est nécessaire d'inclure la population dans les décisions futures. En effet, << La complexité des enjeux et des approches pour gérer la biodiversité [...] relève autant de l'objet de la gestion, la biodiversité, que de la diversité des acteurs, des relations entre ces acteurs à propos de la biodiversité, et de leurs perceptions sur la manière la plus efficace de la gérer. La construction d'un dialogue entre ces acteurs apparaît comme une des conditions initiales nécessaires pour la mise en place des territoires et pour leur gestion dans une perspective de développement durable. Cette nécessité de dialogue apparaît de manière répétée dans les recommandations issues des grands objectifs de la Stratégie de Séville. » (Bouamrane et Weber, 2006)

<< Dans certains sites, les mesures de conservations mises en oeuvre sont vécues comme des contraintes fortes pour le développement et parfois même le maintien de certaines activités économiques. [...] Les acteurs peuvent avoir des intérêts divergents liés à des usages concurrents, voir incompatibles des mêmes ressources. [...] Les conflits peuvent aussi naître d'incompréhensions et/ou de l'existence de plusieurs représentations d'une même réalité » (Beuret, 2006), un même environnement pouvant être perçu différemment. << Le dialogue et la concertation entre les acteurs

concernés par un espace et des ressources semblent être l'une des voies privilégiées pour gérer la biodiversité dans une optique de développement durable et pour prévenir l'explosion de multiples conflits [...]. C'est aussi un moyen pour améliorer le respect des règles posées dans un certain espace, voire prévenir la violation systématique de certaines règles imposées par les pouvoirs publics à des usagers des ressources qui ne les reconnaissent pas comme légitimes. » (Beuret, 2006) Nous avons vu que la population construit son identité en opposition au continent mais aussi qu'elle considère que l'île lui appartient. Cette situation a créé des conflits avec l'administration du parc qui s'est installée en 1972 et continue à rendre les projets exogènes peu efficaces. Il est donc nécessaire de prévoir une concertation pour l'élaboration du plan de gestion du parc. La décentralisation des autorités gouvernementales de l'archipel est un pas institutionnel dans ce sens. Il faudra veiller à ce que la formulation du plan de gestion du parc corresponde aussi à la réalité locale.

Il est donc crucial de travailler avec toute la communauté non seulement dans la définition de la gestion du parc mais également afin de rechercher leur participation active dans la préservation du parc.

L'archipel Juan Fernández gagnerait à s'inclure véritablement dans les stratégies émanant du programme sur l'Homme et la Biosphère de l'UNESCO (Stratégie de Séville, Cadre statutaire) et à gérer le parc réellement comme Réserve de biosphère.

Cette ligne directrice participative pourrait s'inscrire dans un cadre médiateur élaboré sur base des recherches scientifiques réalisées jusqu'à aujourd'hui qui ont mis en évidence certaines priorités.

3. La protection et la conservation de la biodiversité 3.1. Eradication des espèces problématiques

Actuellement, les mesures de conservation de la CONAF n'ont qu'un succès limité. Les inventaires végétaux et les tendances démographiques végétales et animales reflètent le caractère insuffisant de ces actions. Les principales pestes sont la zarzamora, le Maqui, la Murtilla, la forêt exotique, les rats, les lapins, les chats sauvages, les chèvres, le bétail domestique et les coatis. Pour l'éradication des espèces végétales, le défi écologique est d'utiliser des taxons natifs à réimplanter afin d'éviter les cycles d'érosion qui encourageront l'installation d'espèces exotiques.

Cette stratégie, si elle n'est pas décidée à un niveau local, pourrait aussi répondre à la proposition de la Stratégie pour la conservation de la diversité biologique de la région de Valparaiso qui propose de dicter un décret qui instaurerait une « politique nationale pour le contrôle des pestes animales et végétales dans les îles océaniques de la République du Chili ».

3.2. Récupération des espèces natives et des sols

L'éradication des espèces invasives doit obligatoirement s'accompagner d'une réimplantation des espèces natives et d'un rééquilibre écologique du biotope et de la biocénose.

3.3. Contrôle des entrées

Un règlement interdisant l'importation d'espèces exogènes comme c'est le cas au niveau national devrait être arrêté et accompagné d'un contrôle adéquat.

Nous avons vu que malgré les différents projets de conscientisation, la population a introduit au moins 27 nouvelles espèces végétales depuis 2006, pour la plupart ornementales, recensées en 2009. Le SAG pourrait parfaitement remplir cette fonction de contrôle aux entrées ou aux départs pour l'île. En Equateur, par exemple, « le Parc national des Galápagos et la fondation Charles Darwin, en relation avec l'Etat équatorien, ont mis en place un "Système d'Inspection et de Quarantaine pour les Galápagos" (Sistema de Inspección y Cuarentena para Galápagos - SICGAL). Ce programme de contrôle des introductions d'espèces exotiques sur l'archipel est conduit par le SESA (Servicio Ecuatoriano de Sanidad Agropecuaria), équivalent du SAG en Equateur. Le SESA est en charge du contrôle des ports et aéroports d'embarquement du continent et de ceux des Galápagos afin de contrôler le transport de matières organiques et de biens jusqu'aux îles ou entre les îles. Le SICGAL

est réalisé par cinq équipes d'inspecteurs situés à Quito (capitale), Guayaquil et aux îles Santa Cruz, San Cristobal et Isabela. Toutes les actions du SICGAL, les missions du SESA et des autres structures ont été définies et reconnues en 1998 par la loi de régime spécial pour la conservation et le développement durable de la Province des Galápagos (Ley Especial para la Conservación y Desarrollo Sustentable de la Provincia de Galápagos, articles 54 et 56) et par le "Règlement de Contrôle Total des Espèces envahissantes" en 2003. Ce règlement, très complet, peut servir d'exemple à la mise en place d'une base juridique pour un plan de contrôle des entrées sur l'archipel Juan Fernández. Le cas de l'archipel des Galápagos étant tout de même différent (population, îles, tourisme plus important), le règlement devra être adapté au cas de l'archipel Juan Fernández. » (Fellmann, 2004)

3.4. Conservation in situ et ex situ

L'établissement d'un jardin botanique in situ a déjà été largement sollicité. Selon F. Hallé, P. Danton et C. Perrier (Hallé, Danton et Perrier, 2007), << dans le contexte actuel, la lutte contre les pestes végétales des îles Juan Fernández est sans espoir. L'arrachage manuel, pour efficace qu'il soit, consomme trop d'énergie pour pouvoir être étendu à l'échelle des îles: la population réduite et la topographie souvent vertigineuse rendent le problème inextricable. C'est pourquoi dans l'immédiat, il semble que la seule solution réaliste soit la création d'un jardin botanique. Situé à proximité du village de San Juan Bautista, ce jardin aurait pour vocation la sauvegarde des 137 espèces endémiques de l'archipel. Au-delà de sa fonction biologique, au-delà de son attrait touristique, ce jardin permettrait à la population îlienne de manifester son attachement à un patrimoine naturel dont elle est fière et qui fait partie intégrante de son identité culturelle. » (Hallé, Danton et Perrier, 2007)

3.5. Monitoring

Une des premières priorités serait d'instaurer un système de monitoring écologique le plus efficace possible (pour tous les compartiments de l'environnement : Eau, Air, Sols, Espèces, etc.) qui permettrait non seulement de comprendre les tendances des processus écologiques mais aussi de juger de l'efficacité des décisions qui seront prises et éventuellement de les reformuler face aux résultats. Il est indispensable d'instaurer et d'organiser un système efficace de surveillance des espèces comme instrument de gestion.

3.6. Formations et informations

Des mesures additionnelles pour renforcer la conscience écologique de la population sont nécessaires. Un manuel a été développé pour les enfants jusqu'à la sixième primaire. Cette initiative est utile et la station scientifique Charles Darwin aux Galápagos a déjà démontré les vertus d'un tel programme (Cuevas et Van Leersum, 2001). Il serait donc très utile d'instaurer des formules d'éducation à l'environnement pour l'ensemble de la population afin d'internaliser une forte éthique écologique dans la communauté locale. Cette mesure pourrait se coupler à la mesure d'inclusion qui vise à valoriser la population en tant que "sentinelle de la biodiversité".

4. Gestion des déchets

Actuellement, la gestion des déchets est très rudimentaire. <<Tout ce qui arrive du continent reste sur l'île dans un dépotoir sans aucune autorisation. [...] Ce lieu se situe à 400 mètres au-dessus de la rue principale du village de San Juan Bautista, au centre de l'île. Les poubelles et les encombrants y arrivent périodiquement afin d'être incinérés et recouverts de terre. » (El Mercurio, 2005) Les habitants rejettent mensuellement 17 tonnes de déchets dans cette décharge dépourvue d'autorisation sanitaire. Cette méthode de traitement des déchets pose des problèmes environnementaux et humains (odeurs, fumées, altération du paysage,...). Cette situation s'est aggravée au fur et à mesure de l'augmentation des échanges avec le continent. Aujourd'hui, on retrouve dans cette décharge des batteries, des réservoirs de combustibles, des matières plastiques

(El Mercurio, 2005), mais aussi des carcasses de voitures, des frigos71,... Etant donné l'absence d'infrastructure sanitaire, le dépotoir pollue considérablement l'île et les eaux environnantes (par lixiviation, contamination de l'air, dégradation du paysage, etc.).

Figure 36: La décharge municipale de l'archipel Juan Fernández

Source : Christophe Perrier, 2009.

Pour corriger cette situation, il faudrait d'abord instaurer un système de tri des déchets (et éventuellement la valorisation de certains déchets comme les détritus organiques) et ensuite installer un lieu de stockage des déchets avant qu'ils ne soient retournés sur le continent et traités dans des incinérateurs et centres de stockage adéquats.

5. Gestion de l'eau

L'alimentation en eau potable est un service public géré par la municipalité qui couvre 100% des habitations. Les deux sources principales sont les rivières El Guindal et La Pólvora qui approvisionnent 30% de la demande et la rivière Lord Anson qui couvre 70% de la demande totale.

Il existe un traitement (physique, chimique et bactériologique) de l'eau avant sa distribution mais il n'y a aucun traitement en aval. La gestion de l'eau devrait être envisagée non seulement dans le cadre de la détermination de la capacité d'accueil sur l'île (considérant la variabilité des débits des rivières selon les saisons) mais également dans le cadre de traitement avant rejet dans la mer. Etant donné que l'aire de répartition géographique des langoustes est proche des côtes des îles, à long terme ces rejets (qui contiennent non seulement de la matière organique mais aussi toutes sortes de produits chimiques issus des activités humaines) pourraient certainement les affecter.

71 Christophe Perrier (Commentaire personnel)

6. Gestion des ressources halieutiques

La création d'une réserve marine a déjà été proposée à plusieurs reprises. Cette protection est importante pour la reproduction de la langouste et de la faune et la flore marine. Cette instauration d'une réserve ferait partie d'une réflexion globale sur l'utilisation des ressources halieutiques. Nous avons vu que la population de langoustes présentait une tendance à l'effondrement. Elles sont cependant toujours pêchées sans vraiment connaître leur biologie. Afin non seulement de préserver la population de langoustes, en tant qu'espèce mais aussi en tant que principale ressource économique de l'île, il convient de mener une réflexion sur le futur de cette ressource et sur la manière de ne pas les exterminer entièrement. A nouveau, l'expérience des Galápagos est intéressante à ce niveau. « Les changements survenus dans l'économie de l'île et le nombre croissant d'utilisateurs des ressources marines ont poussé les autorités du parc et les intervenants du secteur de la conservation à étendre la protection aux ressources marines, d'où la création d'une réserve en 1986. En effet, la qualité de vie sur les îles s'était améliorée à un point tel qu'elles attiraient maintenant les habitants du continent. [...] Malgré des résultats positifs sur le plan social, ce développement a engendré bon nombre de problèmes, entre autres une augmentation considérable de l'immigration et l'expansion de l'activité économique, particulièrement dans le secteur de la pêche, autant de facteurs jugés incompatibles avec les objectifs de réduction de l'incidence environnementale, l'écotourisme, l'utilisation durable des ressources halieutiques, etc. » (Oviedo, 2001) Cependant, cette interdiction unilatérale n'a pas eu l'effet voulu car elle n'a pas été acceptée par les « groupes d'intérêts ». Finalement, la « Loi sur le régime spécial pour la province de Galápagos » de 1998 (voir ci-dessus), issue d'un processus participatif, intègre d'importantes ramifications pour les pêcheurs locaux :

- « elle adopte des principes de conservation, de gestion adaptative et d'utilisation durable

ainsi qu'une structure de zonage pour les activités de pêche ;

- elle crée la catégorie des réserves marines, avec des usages multiples et une administration intégrée, pour la protection des ressources marines;

- elle confine les droits d'extraction des ressources marines à l'industrie de la pêche locale à

petite échelle ;

- elle habilite les autorités du parc national à recouvrer, administrer et distribuer des recettes

fiscales en vue de financer le plan de gestion de la réserve marine;

- elle crée un organisme de gestion participative. » (Oviedo, 2001)

Sur l'archipel Juan Fernández, il existe un système de limitation et d'organisation de l'activité de pêche72. L'exemple des Galápagos est donc une source d'inspiration utile mais certainement pas applicable telle quelle. Il faudrait bien entendu adapter les réflexions au cas particulier de l'archipel.

7. Génération d'énergie renouvelable

Actuellement, l'énergie est générée à partir d'un moteur diesel. Le carburant est fourni en partie par le gouvernement du Chili73. Un projet de la Commission Nationale de l'Energie était en cours pour la réalisation d'un moteur hybride « éolien-diesel », sans suite actuellement. Il faudrait relancer ce projet ou trouver une autre source d'énergie renouvelable qui serait plus écologique et qui diminuerait la dépendance du continent.

8. Définition de la capacité de charge maximale pour le tourisme Ce point a déjà été discuté dans le chapitre IV de la partie 2, point 2.5.2. L'option touristique.

72 Voir partie 2 - Chapitre IV - point 2.3.2. La pêche : socle identitaire

73 Voir Partie 2 - Chapitre 1 - point 3.9. Germes d'autonomie politique et de continentalité

<<Menaces et perspectives pour la préservation de la biodiversité de l'archipel Juan Fernández (Chili)» CONCLUSION

Une conclusion paraît assez prématurée pour ce qui ressemble plus à une étape de travail qu'à une étude complète. Cette base bibliographique et théorique devrait être confrontée à une recherche de terrain pour pouvoir réellement tirer des conclusions utiles. Considérons cette conclusion comme le terme d'une première réflexion qui propose un cadre d'analyse intégral et multidisciplinaire pour aborder un problème d'environnement local.

Le cadre d'analyse contextuel et global proposé aide à mieux comprendre le problème de perte de biodiversité sur l'archipel Juan Fernández dans ses dimensions "naturelles" et "construites" (ou sociales). La mise en perspective d'un problème environnemental intégrant le cadre institutionnel et social aura permis de saisir les limites des réponses souvent apportées par des acteurs extérieurs.

Ce travail illustre ainsi la complexité à réaliser un projet de conservation dans une situation pratique qui sous-tend des interrelations nombreuses et complexes. Si l'importance de la biodiversité et de l'archipel Juan Fernández est formellement reconnue au niveau international, national et local, et si la réalité "naturelle" du problème de dégradation des écosystèmes de l'archipel est relativement bien connue, les modes de gestion et les réponses apportées ne permettent apparemment pas d'enrayer les menaces. L'élargissement de la réflexion proposé ici permet de prendre conscience de l'importance de la réalité "construite" du problème environnemental, soit l'historicité, la construction sociale et l'inclusion dans la sphère politico-juridique (assez peu traitée dans les travaux consultés). Une réflexion sur l'inclusion de la population locale dans les politiques de conservation devrait être menée afin de tracer les lignes d'un avenir réellement durable. La mise en place d'espaces de concertation entre l'ensemble des acteurs identifiés devrait précéder toutes les initiatives futures. L'administration pourrait s'inspirer de la philosophie de conduite des Réserves de biosphère pour réaliser cet objectif et développer de nouveaux instruments de gestion.

A partir de cette assise, une véritable stratégie, avec différents horizons temporels doit être élaborée, mise en pratique et contrôlée. Ce processus perpétuera les bases de concertations élaborées au préalable et devra idéalement corriger les planifications en fonction des résultats obtenus. Cette détermination, pour être efficace, devrait être considérée comme une priorité politique, chaque jour passé rendant la situation plus inextricable et acculant un peu plus les espèces endémiques.

Finalement, plus qu'un problème de moyens financiers, il s'agit d'un problème de <<reconnaissance, de conscience et de volonté » (P. Danton dans El Mercurio, 2005).

Au moment où ce travail sera rendu, une rencontre "internationale" aura lieu à propos de l'archipel afin d'élaborer un "Plan d'Action pour la Conservation de la Biodiversité de Juan Fernández" qui institutionnaliserait les nécessités de conservation et qui sensibiliserait la communauté et les "décideurs" à l'importance de l'archipel Juan Fernández74.

Vu l'intitulé de ce plan qui se rapproche sensiblement de celui des travaux antérieurs, espérons que celui-ci contienne des objectifs ambitieux et qu'il les accomplisse concrètement.

D'autre part, la situation de l'archipel est archétypique de ce qui peut se passer sur d'autres îles, sur les continents (qui ne sont finalement que des grandes îles) ou encore sur l'ensemble de notre planète. Si les îles sont le carrefour des utopies, elles sont aussi l'image de la réalité planétaire. Les contours des îles et de leurs problèmes environnementaux paraissent plus clairs, mais ils sont assez semblables à ceux qui opèrent aux autres niveaux, les îles n'étant, en quelque sorte, qu'un résumé de notre propre monde.

Ce travail se veut aussi illustratif des dynamiques globales qui sous-tendent notre monde. Il propose finalement une réflexion élémentaire : quand on considère les facteurs qui ont conduit à la fin de la civilisation de l'île de Pâques par exemple (considérée comme syndromique), il y a la cécité. Une question résonne sans trouver de réponse : à quoi pensait l'habitant qui a coupé le dernier arbre de l'île ? Dans la fin de cette civilisation comme dans d'autres, un des éléments communs est le refus de raisonner dans un monde fini et donc forcément vulnérable. A partir des leçons tirées de l'analyse de

74 Pedro Araya, point focal MaB au Chili (commentaire personnel).

l'archipel et en éloignant un peu l'objectif, nous reconnaîtrons les mêmes tendances, les mêmes contradictions et le même aveuglement. Nous sommes pourtant tous des îliens vivant dans un monde clos. Les origines de la Terre au milieu du cosmos ne sont finalement pas très éloignées de celles des îles volcaniques au milieu de l'océan...

Bibliographie RESSOURCES ÉCRITES

Livres et rapports

Aceituno F., << Proyecto de hibridización eolico-diesel en la Isla Robinson Crusoe, Archipiélago Juan Fernández », document de conférence CNE, 2007.

Amunátegui M. L. et G. V., << La Reconquista española », Annales de l'Université du Chili, 1852.

Anson G., <<Voyage autour du monde fait dans les années MDCCXL, I, II, III, IV », Henri-Albert Gosse, & Comp., 1750.

Arana B., << Don Claudio Gay; su vida y sus obras », Obras completas, Santiago, imprenta Cervantès, tomo XI, 1911.

Arana P., << Juan Fernández Islands (Chile) Living Marine Resources and Fishery Perspective »,

Marine Resource Management Program - School of Oceanography, Oregon State University, 1979.
Arana P., << Estado en que se encuentra la pesqueria de la langosta de Juan Fernández (Jasus

Frontalis) », Escuela de ciencias del mar, Universidad catolica de Valparaíso, 1983.

Arana P., << Informe final: evaluacion de stock de langosta y de cangrejo dorado en el archipiélago de

Juan Fernández », Escuela de Ciencias del mar, Universidad Catolica de Valparaíso, 2006.

Baillie J, Hilton-Taylor C. et Stuart S., << Liste rouge de l'UICN des espèces menacées 2004, UICN »,

Suisse, 2004.

Barbault R., << La biodiversité : un patrimoine menacé, des ressources convoitées et l'essence même de la vie » dans <<Johannesburg: sommet mondial du développement durable - Quels enjeux ? Quelle contribution des scientifiques ? », Ministère des affaires étrangères - adpfe, 2002.

Barbault R., << Les grands enjeux de l'interdisciplinarité dans les recherches en biodiversité », dans Actes des premières journées de l'Institut Français de la Biodiversité (IFB), Tours, du 18 au 20 décembre 2003.

Beuret J-E., <<Dialogue et concertation dans les Réserves de biosphère: problématique et enjeux » dans << Biodiversité et acteurs - des itinéraires de concertation », Programme MaB - Réserves de Biosphère, 2006.

BIODIVERSA, << Estrategia de Desarrollo Sustentable para el Archipiélago Juan Fernández », fundacion Biodiversa, 2005.

BIODIVERSA, << Autodiagnóstico del Patrimonio Natural e Histórico Cultural del Archipiélago Juan Fernández », fundacion Biodiversa, 2005.

Blondel J., << Biodiversité, quels enjeux pour les sociétés », dans Actes des premières journées de l'Institut Français de la Biodiversité (IFB), Tours, du 18 au 20 décembre 2003.

Bouamrane M. et al., << Biodiversité et acteurs : itinéraires de concertation », Réserves de Biosphère - notes techniques 1, UNESCO, Paris, 2006.

Brinck G., << Memorias insulares - Juan Fernández », Azapa, 2005

Camus P. et Hajek E., << Historia ambiental de Chile », Ecolyma, 1998.

Camuzard J-P., <<Introduction à la comprensión des systèmes (systémique) », ENGREF/ENSMP, 2006.

CONAF, << Informe final del proyecto de cooperación internacional Chile - Hollanda », CONAF, 2003. CONAF, << Plan de Manejo del Parque Nacional Juan Fernández », Corporación Nacional Forestal, mars 2004.

CONAMA, << Estrategia Nacional de Biodiversidad », CONAMA, 2003

CONAMA, << Plan de Acción de País para la Implementación de la Estrategia Nacional de Biodiversidad », CONAMA, Chile, 2005

CONAMA, << Politica nacional de areas protegidas », CONAMA, 2005

CONAMA, << Estrategia y Plan de Accion para la Conservacion de la Diversidad Biologica - Region de Valparaiso », CONAMA - PNUD, 2005

CONAMA, << Biodiversidad de Chile, Patrimonio y Desafíos », CONAMA, 2008.

Danton P., << Plantas silvestres de la isla Robinson Crusoe », Ambajada real de los paises bajos - CONAF, 2004.

Di Castri, F. et Hajek E., << Bioclimatología de Chile », Universidad Católica de Chile, 1976

Diamond J., «Effondrement - Comment les sociétés décident de leur disparition ou de leur survie», Gallimard, 2005

Direccion général de aéronautica civil - Direccion météorologica de Chile, << Climatologia de Chile año 2001 », 2001.

Echeverria G. et Arana P, << Las islas oceanicas de chile », Instituto de Estudios Internacionales de la Universidad de Chile, 1976.

Espinosa C. et Aqueros M., << El valor de la Biodiversidad en Chile - Aspectos economicos, ambientales y legales », Fundacion Terram, 2000.

Forrester JW., << The beginning of System Dynamics », Banquet talk at the international meeting of the System Dynamics Society, Allemagne, 1989.

Garcia J. M., << Theory and practical exercises of system dynamics », Juan Martin Garcia, 2006. Godard O., << L'environnement, du concept au champ de recherche et à la modélisation », Actes des

journées du programme `Environnement, Vie et Société' du CNRS, du 15 au 17 janvier 2006. Greenfacts, <<Consensus scientifique sur la biodiversité et le bien-être humain », résumé fidèle du

rapport scientifique de consensus produit en 2005 par l'Evaluation des Ecosystèmes pour le

Millénaire (EM) : "Ecosystems and Human Well-being: Biodiversity Synthesis", 2005.

Hodum P. et Wainstein M., <<Biology and conservation of the Juan Fernández Archipelago seabird

community », Season Report, 2003.

Hufty M., << Les humains dans la nature: vers une uniformisation des représentations? », dans << Biodiversité, quelle recherche dans 15 ans ? Enjeux, chercheurs, contexte », actes des quatrièmes journées de l'Institut Français de la Biodiversité (IFB), Paris, du 26 au 27 octobre 2006.

IREN, CORFO, << Estudio de los recursos fisicos del archipielago Juan Fernández », IREN - CORFO, 1982.

IUCN, << Informe chileno al segundo congreso latinoamericano de parques nacionales y otras areas protegidas », IUCN, 2007.

Lagos V., Torres J. et Noton C., << Conservación de la biodiversidad biologica : el Sistema Nacional de Areas Silvestres Protegidas del Estado (SNASPE) como herramienta de gestion para la Region de Coquimbo » dans << Libro Rojo de la Flora Nativa y de los sitios prioritarios para su conservación: Region de Coquimbo », Ediciones Universidad de la Serena, 2001.

Leiva I., << Encuesta de Evaluacion de la Estrategia de Sevilla », MaB, 2008

Levrel H., << Quels indicateurs pour la gestion de la biodiversité », Les cahiers de l'IFB, 2007.

Loreau M., << Biodiversité et fonctionnement des écosystèmes », dans Actes des premières journées de l'Institut Français de la Biodiversité (IFB), Tours, du 18 au 20 décembre 2003.

Macdonnald I., Loope L., Usher M. et Hamann O, <<Wildlife conservation and the invasion of nature reserves by introduced species : a global perspective » dans <<Biological invasions : a global perspective », SCOPE, 1989.

Manzur M., << La diversidad genética » dans << Biodiversidad de Chile, Patrimonio y Desafíos », CONAMA, 2008.

Ministère délégué à la recherche [F], << Biodiversité : science et gouvernance », Conférence internationale, UNESCO, Paris, du 24 au 28 janvier 2005.

Moreno T. et Gibbons W., << The geology of Chile)) Society of London, 2007

Muñoz A. et al., <<Control integrado de plagas del archipielago de Juan Fernández », Centro de Ecologia Aplicada, 2003.

Nations Unie, << Millenium Ecosystem Assessment)) (MEA), 2005.

OCDE - CEPAL, << Evaluaciones del desempeño ambiental - Chile », OCDE, CEPAL, Chile, 2005. Orellana M. et al., << Las islas de Juan Fernández », Publicacion del dpto de ciencias antropologicas y arqueologicas, Universidad de Chile, 1974.

Oviedo P., << Les îles Galápagos: La gestion des conflits dans le secteur de la conservation et de la gestion durable des ressources » dans << Cultiver la paix - Conflits et collaboration dans la gestion des ressources naturelles, sous la direction de Buckles D., 2001.

Peeters M., Schlesser M., Franklin A., Deflandre G. et Van Goethem J., << La biodiversité en Belgique: une question vitale ». Institut royal des Sciences naturelles de Belgique et Institut royal pour la Gestion durable des Ressources naturelles et la Promotion des Technologies propres, Bruxelles, 2007.

Pirotton G., << Introduction à la systémique - boîte à outils conceptuels pour aider la réflexion, la formation et l'action des écologistes et de tous ceux qui sont tentés par une compréhension globale de la complexité », Etopia, 2005.

PLADECO, <<Plan de desarrollo comunal », Illustre Municipalidad de Juan Fernández, 2005. Poulin E., << Biodiversidad en Juan Fernández », OCEANA, 2006.

Ricklefs R. et Miller G., << Écologie )), 4e édition, De Boeck, 2003.

Sachs I., << Une chance à saisir » dans <<Johannesburg : sommet mondial du développement durable
- Quels enjeux ? Quelle contribution des scientifiques ? », Ministère des affaires étrangères [F], 2002.

SAG, << Informe anual SAG 2004, Subdepartamento de vigilancia y control de plagas forestales y exoticas invasoras », SAG, 2004.

Seguel I., << Conservation ex situ - Banco de germoplasma nativo » dans << Biodiversidad de Chile, Patrimonio y Desafíos » segunda edicion, CONAMA, 2008.

Skottsberg C., << The natural history of Juan Fernández and Easter Island, Vol. I, geography, geology, origin of island life)) Upsala, 1920 - 1956.

Skottsberg C., << The natural history of Juan Fernández and Easter Island, Vol. II, botany)) Upsala, 1920 - 1953.

Skottsberg C., << The natural history of Juan Fernández and Easter Island, Vol. III, zoology)) Upsala, 1921 - 1940.

Sukhdev P., << L'économie des écosystèmes et de la biodiversité - rapport d'étape », The Economics of Ecosystems and Biodiversity (TEEB) - Comission Européenne, 2008.

TERRAM, <<Areas Protegidas Privadas en Chile », Fundacion Terram, 2005.

Torres-Mura J-C, Castro S. et Oliva D., << Conservación de la Biodiversidad » dans << Biodiversidad de Chile, Patrimonio y Desafíos » segunda edición, CONAMA, 2008.

Vickuña Mackenna B., <<Juan Fernández - Historia verdadera de la isla de Robinson Crusoe », Santiago de Chile, 1883.

Weber J. et Latelin E., <<Sciences sociales et biodiversité », acte du colloque de réflexion << Société et environnements )) de l'Institut des Sciences de l'Univers (CNRS - INSU), Paris, le 05 et 06 février 2004.

Weber J., << Enjeux économiques et sociaux du développement durable)) dans <<Johannesburg: sommet mondial du développement durable - Quels enjeux ? Quelle contribution des scientifiques ? », Ministère des affaires étrangères - adpfe, 2002

Articles

Arana P., << Situacion y perspectivas de la pesca artesanal en el archipiélago de Juan Fernández e islas desventuradas », Rev. Com. Perm. Pacifico Sur N° 4,1976.

Arana P., << Antecedentes generales sobre la actividad pesquera realizada en el archipiélago de Juan

Fernández », Escuela de ciencias del mar, Universidad catolica de Valparaíso, 1985.

Arana P. et al., << Analisis y evaluación indirecta de la pesquera de la langosta en el archipiélago de

Juan Fernández », Escuela de ciencias del mar, Universidad catolica de Valparaíso, 1996.

Aubertin C., Boisvert V. et Vivien F. D., << La construction sociale de la question de la biodiversité »,

Natures Sciences Sociétés vol. 6, n° 1, 1998.

Bernardillo G. et Stuessy T., «Juan Fernández temperate forests», WWF, 2001.

Bertero M., <<Notice sur l'histoire naturelle de l'île Juan Fernández, extraite d'une lettre de M. Bertero )), Annales des Sciences Naturelles, Tome XXVIII, Paris, 1830.

Caceres Roque I. et Saavedra Villanueva M., << Ocupaciones humanas en Puerto Ingles, isla Robinsón Crusoe, archipiélago de Juan Fernández », Chungara (revista de antropología chilena) Vol. 36, 2004.

Calame P., << La biodiversité sauvage : définition, enjeux et engagements de l'Europe et limites », encyclopédie Larousse ( www.larousse.fr), 2008.

Cambornac M., <<Carnet de voyage aux îles de Robinson du 15 février au 02 mars 2002 », Session

Société Botanique de France, consulté sur http://www.tela-botanica.org/actu/article171.html, 2002.
Cibien C., << Les réserves de biosphère: des lieux de collaboration entre chercheurs et gestionnaires

en faveur de la biodiversité », Natures Sciences Sociétés vol. 14, 2006.

Cuevas J. et Van Leersum G., <<Project Conservation, Restoration, and Development of the Juan Fernández islands, Chile », Revista chilena de historia natural v.74 n.4, Santiago, 2001.

Cuevas J., Marticorena A et Cavieres L., << New additions to the introduced flora of the Juan Fernández Islands : origin, distribution, life history traits, and potential of invasion », Revista Chilena de Historia Natural 77, 2004.

Cuevas J. et Le Quesne C., << Low vegetation recovery after short-term cattle exclusion on Robinson Crusoe Island », Plant exology 183, 2006.

Danton P., << Aperçu de la faune de l'archipel Juan Fernández, au Chili », Bulletin mensuel de la société linnéenne de Lyon, Tome 71, Fascicule 9, 2002.

Danton P., << Un viaje al interior- islas Robinson Crusoe », Fundacion Telefonica, 2004.

Danton P. et Perrier C., <<Nouveau catalogue de la flore vasculaire de l'archipel Juan Fernández (Chili) », Acta Botanica Gallica, 153(4), 2006.

Danton P. et Perrier C., << El parque nacional Archipiélago Juan Fernández en Peligro », document de conférence, Robinsonia, 2008.

Defrêne M., << Méthodes d'analyse des données écologiques et biogéographiques », consulté sur http://biodiversite.wallonie.be/outils/methodo/insulaire.htm#syndrome, 2003.

Dirnböck T., Greimler J., Lopez P. et Stuessy T., <<Predicting future threats to the native vegetation of Robinson Crusoe Island, Juan Fernández archipelago, Chile », Conservation biology, Vol. 17, N° 6, 2003.

Gerlach D., Hart S., Morales V. et Palacios C., <<Mantle heterogeneity beneath de Nazca Plate: San Felix & Juan Fernández Islands », Nature vol. 332, 1986.

Gil C., << Bibliografía sobre el archipiélago de Juan Fernández, reserva de la biosfera de Chile », Gestion Ambiental 9, 2003.

Greimler J., Lopez P., Stuessy T. et Dirnböck T., «Vegetation map of Robinson Crusoe Island, including Santa clara Island - Juan Fernández Archipelago, Chile», University of Vienna (Austria) & University of Concepcion (Chile), 2001.

Greimler J., Lopez P., Stuessy T. et Dirnböck T., << The vegetation of Robinson Crusoe Island (Isla

masatierra), Juan Fernández Archipelago, Chile », Pacific Science, vol. 56, n° 3, 2002.

Greimler J., Stuessy T., Swenson U., Baeza C., Matthei O., << Plant invasions on an oceanic

archipielago », Biological Invasions 4, 2002.

Haberle S., <<Late quaternary vegetation dynamics and human impact on Alexander Selkirk Island, Chile », Journal of Biogeography, 30, 2003.

Hallé F., Danton P. et Perrier C., <<Architectures de plantes de l'Île Robinson Crusoe, archipel Juan Fernández, Chili », Adansonia (MNHN), série 3, 2007

Hooft E., Kleinrock M. et Ruppel C., <<Rifting of oceanic crust at Endeavor Deep on the Juan Fernández microplate », Marine Geophysical Research, n° 17, 1995

Jaksic F., << Vertebrate invader and their ecological impacts in Chile », Biodiversity and Conservation 7, 1998.

Johow Pirola F., << Apuntes sobre la biología reproductiva de los picaflores de la isla Robinson Crusoe o Masatierra (Ve Región, Chile) », UNORCH, 2002.

Joiris D. V., << Développement et conservation de la nature: l'apport des sciences humaines », Tropicultura, SPE, 2004.

Kunsch P. L., Theys M. et Brans J. P., << The importance of system thinking in ethical and sustainable decisión-making », CEJOR, 15, 2007.

Loreau M. et al., <<Diversity without representation », Nature N° 442, 2006

Matthei O., Marticorena C. et Stuessy T., << La flora adventicia del archipielago de Juan Fernández », Gayana Botanica, 50 (2), 1993.

Oehrens E. et Garrido N., << Posibilidad del control biologico de la zarzamora en el archipielago de Juan Fernández », Bol. Soc. Biol. de Concepción, Chile, Tomo 57, 1986.

Philippi R., << Observaciones sobre la Flora de Juan Fernández », 1856.

Ricci M., << Variation in distribution and abundance of the endemic flora of Juan Fernández Island, Chile. Pteridophyta. », Biodiversity and Conservation N°5, 1996.

Roué M., <<Introduction: entre cultures et natures », Revue internationale des sciences sociales N°187, 2006.

Roy M., Torres-Mura J-C et Hertel F., << Evolution and history of hummingbirds from the Juan Fernández islands, Chile », IBIS 140, 1997.

Roy M., Torres-Mura J-C et Hertel F., Lemus. M et Sponer R. << Conservation of the Juan Fernández firecrown and its island habitat », Oryx vol. 33, N° 3, 1999.

Sanders R., Stuessy T., Marticorena C., << Recent Changes in the Flora of the Juan Fernández Islands, Chile », IAPT, Taxon, Vol. 31, No. 2, 1982

Schmidt-Lainé C. et Pavé A., << Environnement : modélisation et modèles pour comprendre, agir ou décider dans un contexte interdisciplinaire », Natures Sciences Sociétés `Sciences pour l'ingénierie de l'environnement', 10 : S1, 2002.

Skottsberg C., << The island of Juan Fernández », Geographical Review, vol. 5, No. 5, 1918 dans American Geographical Society, 2008.

Stuessy T., R. W. Sanders et M. Silva, «Phytogeography and evolution of the flora of the Juan Fernández Islands: a progress report», Assoc. Syst. Coll. and B.P. Bishop Museum; Lawrence, Kansas, 1984.

Stuessy T., << Diversidad de plantas en la isla Robinson Crusoe », Flora Silvestre de Chile - Palmengarten Sonderhefi 19, 1992.

Stuessy T., Marticorena C., Rodríguez R., Crawford D. et Silva M., << Endemism in the vascular flora of the Juan Fernández Islands », Aliso, 13(2), 1992.

Stuessy T. et al., "Loss of plant diversity & extinction on robinson crusoe island, Chile", Institute of botany, Academia Sinica Monograph, série n° 16, 1998.

Stuessy T., Swenson U., Crawford D., Anderson G. et Silva M., <<Plant conservation in the Juan Fernández archipelago », Chile, Aliso, 16(2), 1998.

Swenson U., Stuessy T., Baeza M. et Crawford D., << New and Historical Plant Introductions, and Potential Pests in the Juan Fernández Islands, Chile », Pacific Science (1997), vol. 51, no. 3, 1997. TERRAM, <<Areas protegidas privadas en Chile », Fundacion TERRAM, 2005.

UNESCO - MaB, <<Biosphere Reserves - World Network », UNESCO - MaB Secretariat, 2008.

WWF, << How effective are protected areas? - report prepared for the Seventh conference of Parties of the Convention on Biological Diversity », WWF International, 2004.

Journaux et Périodiques

<< Animales y vegetales exoticos amenazan equilibrio ecologico del archipielago », La Nacion, 04 juin 2004

<< Hallazgo Reveladoras experiencias relata experto en Juan Fernández : Encontré el tesoro de

Robinson Crusoe » (Interview de Phillipe Danton), El Mercurio, Chili, dimanche 10 avril 2005. << Controlarán especies dañinas de archipiélago Juan Fernández », La Tercera, 06 juillet 2005 << Problema sanitario en Reserva de la Biosfera : Toneladas de basura asfixian a la isla Robinson

Crusoe », El Mercurio, dimanche 25 décembre 2005.

<<Araucanía: celebran centenario de la Reserva Malleco », La Nacion, 03 octobre 2007 << La Nacion Edicione especial Juan Fernández », La Nacion, 06 janvier 2008.

<< Botánicos franceses hicieron el inventario de las especies del archipiélago Juan Fernández », El Mercurio, dimanche 06 avril 2009.

Textes juridiques

Cadre statutaire des Réserves de Biosphère, << Cadre statutaire du réseau mondial de Réserves de biosphère », MaB, 1995.

Convention sur la diversité biologique (CDB) conclue à Rio de Janeiro le 5 juin 1992.

Loi de bases de l'environnement, << Ley N° 19.300 Sobre Bases Generales del Medio Ambiente », Biblioteca del Congreso Nacional de Chile, 1994

Loi générale sur la pêche et l'aquiculture, << Decreto supremo N° 430 Sobre ley general de pesca y acuicultura », Biblioteca del Congreso Nacional de Chile, 1991

Loi SNASPE, << Ley N° 18.362 crea un sistema nacional de areas silvestres protegidos del estado », Biblioteca del Congreso Nacional de Chile, 1984.

Loi sur la chasse, << Ley N° 4.601 Sobre Caza », Biblioteca del Congreso Nacional de Chile, 1996 Ramsar, <<Convention relative aux zones humides d'importance internationale particulièrement

comme habitats des oiseaux d'eau », UNESCO, Office des normes internationales et des affaires

juridiques, 1994.

Mémoires et thèses

Brinck G., << Plastico / Endemico : Identidades y aislamento en el Archipiélago Juan Fernández - Etnografia de las Islas Robinson Crusoe y Marinero Alejandro Selkirk », tesis de la Universidad Academia de Humanismo Cristiano, 2005.

Deshayes P., << Tomographie en vitesse et en atténuation de la zone de subduction au Chili central - ouest de l'Argentine (29°S-34°S) à partir de données sismologiques locales : apport à l'étude de la composition minéralogique », Thèse, Université de Nice-Sophia Antipolis, 2008.

Fellmann M., <<Contribution à la mise en place d'une stratégie de contrôle vis-à-vis des espèces exotiques envahissantes en vue de la préservation et de la restauration des écosystèmes terrestres de l'île Robinson Crusoé (Chili) », mémoire de fin d'études FIF-ENGREF, France, 2004.

Georget C., << La flore de Robinson Crusoe en péril... », Rapport de stage, Université Joseph Fourier, France, 2009.

<<Menaces et perspectives pour la préservation de la biodiversité de l'archipel Juan Fernández (Chili)» Cours IGEAT

En dehors du fait que l'ensemble des cours suivis a influencé la vision globale de ce travail, certains cours ont été source d'information directe pour son contenu :

- Godart M-F, << Environnement et tourisme » (TOUR-F-407), 2007-2008

- Kunsch P., << La dynamique des systèmes » (ENVI-F-443), 2007-2008

- Mattielli N., <<Sciences de la terre et de l'atmosphère » (ENVI-F-401), 2007-2008

RESSOURCES INTERNET Sites Internet

Application du Code de conduite FAO pour une pêche responsable (1995) : http://www.fao.org/fishery/ccrf/fr Association Biodiversa : www.biodiversa.cl

Blog Isla del Tesoro - Information historique sur l'archipel : http://islasdeltesoro.blogspot.com/ Classification d'espèces de la CONAMA : http://www.conama.cl/clasificacionespecies/ CNRS/Sagascience - dossier biodiversité : http://www.cnrs.fr/cw/dossiers/dosbiodiv/index.html Comision Nacional del Medio Ambiente - CONAMA (site web officiel) : www.conama.cl Commission économique pour l'Amérique Latine et les Caraïbes - CEPAL (site officiel) : www.cepal.org Corporacion Nacional Forestal - CONAF (Site web officiel) : www.conaf.cl

Cosmovisions - Imago Mundi (encyclopédie en ligne) : http://www.cosmovisions.com/ile.htm Département Dynamique des Systèmes Ecologique du CEFE : http://www.cefe.cnrs.fr/dse/ Instituto Nacional de Estadisticas : www.ine.cl

Islandconservation - Association pour la conservation des îles : www.islandconservation.org

Juan Fernández Islands Conservancy (association de P. Hodum) : http://depts.washington.edu/jfic/jfic/index.htm Memoria Chilena - Culture, Histoire et Littérature chilienne : http://www.memoriachilena.cl

Municipalité de Juan Fernández (site web officiel) : www.comunajuanFernández.cl

ONG Centre for Marine Mammals Research - CMMR Leviatán (site web officiel) : www.leviathanchile.org ONG Chile Sustentable (site web officiel) : www.chilesustentable.net

ONG Comité Nacional por la Defensa de la Flora y de la Fauna - CODEFF (site web officiel) : www.codeff.cl ONG Ecosistemas (site web official): www.ecosistemas.cl

Opérateurs écotourisme sur l'archipel Juan Fernández : http://www.endemica.com

Organisation des Nations unies pour l'Education, la Science et la Culture - UNESCO : www.unesco.org Programa de las Naciones Unidas para el Medio Ambiente - PNUMA (site officiel) : www.pnuma.org Programme des Nations unies pour l'Environnement - PNUE (site web officiel) : www.unep.org

Servicio Agricola y Ganadero - SAG (Site web officiel) : www.sag.gob.cl

Sistema Nacional de Informacion Ambiental - SINIA (site web officiel) : www.sinia.cl Site de support à la dynamique des systèmes : http://patrice.salini.free.fr/

Subsecretaria de Marina - SUBSECMAR (Site web officiel): www.subsecmar.cl Tela Botanica (réseau de la botanique francophone) : www.tela-botanica.org

UICN/SSC Invasive Species Specialist Group: http://www.issg.org

World Database Protected Areas : www.wdpa.org

Courriels

Plusieurs échanges avec la plupart des personnes citées en remerciement. RESSOURCES AUDIOVISUELLES

Émissions radio

Emission <<Terre à Terre» de Stegassy R. ( http://terreaterre.ww7.be/), << La biodiversité », avec François Ramade, France Culture, 30 juillet 2005.

Emission <<Terre à Terre» de Stegassy R. ( http://terreaterre.ww7.be/), << L'homme dans la biodiversité », avec Robert Barbault, France Culture, 06 septembre 2008.

Emission <<Tout autre chose» de Cornil M., << Biodiversité en danger », avec Marianne Schlesser, Marc Fisher et Alain Peeters, La première, 16 février 2009.

Émissions télévisuelles

Emission Ushuaïa Nature, << l'île Robinson Crusoe », TFI, 25 novembre 2006.

«Menaces et perspectives pour la préservation de la biodiversité de l'archipel Juan Fernández (Chili)» ANNEXES

Liste des Annexes:

Annexe 01 : Caractéristiques géologiques du Sud-est de l'océan Pacifique Source : Arana, 1979

Annexe 02 : Région océanique face à la côte centrale du Chili Source : Arana, 1976

Annexe 03 : Relevés bathymétriques autour de Robinson Crusoe et Santa Clara Source : Arana, 2006

Annexe 04 : décret 103 de 1935 déclarant l'archipel Juan Fernández Parc National Source : Biblioteca Nacional del congreso ( www.bcn.cl), 1935

Annexe 05 : Système de repères ("marcas") pour la pêche Source : Arana, 1985

Annexe 06 : Système de pêche pour la langouste de Juan Fernandez (Jasus Frontalis) Source : Arana, 1985

Annexe 07 : Liste de la Flore de l'archipel Juan Fernández Source : J. Vanhulst d'après Danton et Perrier, 2006

Annexe 08 : Liste de la Faune de l'archipel Juan Fernández Source : J. Vanhulst d'après Fellmann, 2004 et CONAF, 2004

Annexe 09 : Organigramme du SAG Source : www.sag.gob.cl, 2009

Annexe 10 : Organigramme de la CONAMA Source : www.conama.cl, 2009

Annexe 11 : Organigramme Liens UNESCO (Mab) - Chili Source : Pedro Araya, 2009

Annexe 12 : Comparaison Zones protégées et Densité de population Source : www.wdpa.org, 2009 et Instituto Geografico Militar, 2007

Annexe 13 : Accords multilatéraux mondiaux signés par le Chili Source : OCDE et CEPAL, 2008

Annexe 01 : Caractéristiques géologiques du Sud-est de l'océan pacifique
(dont la dorsale de Juan Fernández en bleu)

Source : Arana, 1979

«Menaces et perspectives pour la préservation de la biodiversité de l'archipel Juan Fernández (Chili) »
Annexe 02 : Région océanique face à la côte centrale du Chili

Source : Arana, 1976
Annexe 03 : Relevés bathymétriques autour de Robinson Crusoe et Santa Clara

Source : Arana, 2006

Annexe 04 : décret 103 de 1935 déclarant l'archipel Juan Fernández Parc National
(Biblioteca del Congreso Nacional, 1935)

Source: Biblioteca Nacional del congreso ( www.bcn.cl), 1935

«Menaces et perspectives pour la préservation de la biodiversité de l'archipel Juan Fernández (Chili) »
Annexe 05 : Système de repères ("marcas") pour la pêche

Source : Arana, 1985
Annexe 06 : Système de pêche pour la langouste de Juan Fernandez (Jasus Frontalis)

Source : Arana, 1985

Annexe 07 : Liste de la Flore de l'archipel Juan Fernández
Source: J. Vanhulst d'après Danton et Perrier, 2006

Abréviations utilisées :

AS : lle Alejandro Selkirk

( div. cv.) : Diverses variétés cultivées

E : Plante endémique de l'Archipel

EC : Plante endémique du Chili

hyb. : Hybride

Ia : Plante naturalisée

Ij : Plante cultivée

Ija : Plante en voie de naturalisation

MJ : Morro Juanango (rocher isolé au nord-ouest de l'île Robinson Crusoe)

MV : Morro El Verdugo (rocher isolé au sud-est de l'île Robinson Crusoe)

N : Plante indigène

nv : Taxon non vu

nv[RC] : Taxon non vu [répartition historique]

RC : lle Robinson Crusoe

(RC) : cultivé sur l'île Robinson Crusoe

SC : lle Santa Clara

? : Donnée inconnue

précédent sommaire suivant