WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Problématique de la culture du coton biologique dans le cercle de Bougouni, commune rurale de Faragouaran

( Télécharger le fichier original )
par Souleymane BENGALY
Université de Bamako - Maitrise 2010
  

sommaire suivant

Introduction :

Les études agro économiques de la fin des années quatre vingt ont toutes révélé la baisse de fertilité des sols sous l'effet dévastateur des intrants chimiques de synthèses. Aussi la crise cotonnière, avec la chute vertigineuse des prix au producteur, combinée au prix du pétrole (avec pour corollaire l'enchérissement des engrais et des pesticides de synthèse) ont été autant de facteur qui ont provoqué chez les petits producteurs du sud une situation de pauvreté extrême. Ainsi, depuis 1998, l'ONG Suisse Helvetas Mali dans le cadre de sa recherche de solution alternative a proposé aux producteurs Maliens le mode de production biologique du coton.

Ce mode exclut tout usage de produits chimiques de synthèses, les OGM et limite l'emploi d'intrants externes à l'exploitation. Le travail étant fondé sur le recyclage des matières organiques naturelles et la rotation des cultures. Elle fait donc appel à une approche paysanne intégrée.

Selon FINE (Forum rassemblant les quatre principales fédérations internationales de commerce équitable, il s'agit : EFTA, IFA, FLO et NEWS) le commerce équitable est comme « un partenariat commercial fondé sur le dialogue, la transparence et le respect, dont l'objectif est de parvenir à une plus grande équité dans le commerce mondial. Il contribue au développement durable en offrant de meilleures conditions commerciales et en garantissant les droits des producteurs et des travailleurs marginalisés, tout particulièrement au sud de la planète.»

Leurs activités de commerce équitable ont commencé dans les années 1940, d'abord aux États-Unis et en Angleterre (dans les années 1950), puis dans le reste de l'Europe. A leurs débuts, elles n'étaient réalisées que par les associations militantes de solidarité avec les pays pauvres du sud. Ce n'est qu'à partir des années 1990 et surtout depuis ces dernières années que le commerce équitable suscite fortement l'intérêt des consommateurs, des entreprises et des gouvernements.

Au Mali, un programme de culture biologique a été lancé qui connaît un vrai succès. Le renoncement au traitement chimique abaisse les coûts de production et s'avère meilleur pour la santé des paysans. Les sols sont mieux traités. Les femmes semblent être les principales gagnantes, d'autant plus qu'elles associent la culture du coton avec celle du maïs et du sorgho, en rotation. Le problème à résoudre est celui des rendements.

La production du coton bio et équitable dans les régions, est devenue un nouveau créneau pour les maliennes. Du point de vue de l'occupation spatiale, il faut signaler cependant que la culture du coton bio gérée par le Mobiom/Helvetas Mali est concentrée dans les localités où le sol répond aux critères de l'agriculture biologique : la région de Kita et de Bougouni.

Avec la crise de la CMDT, dans la commune rurale de Faragouaran l'avènement de la culture du coton biologique est devenu une source de revenu et la protection de l'environnement pour les producteurs. Elle est le renforcement de capacités des producteurs à travers de l'alphabétisation.

La question principale de notre recherche peut être formulée comme suite :

- Quelle est la problématique de la culture du coton biologique et équitable dans la commune rurale de Faragouaran ?

Les Questions de recherches sont les suivantes :

- Qui sont les cotonculteurs ?

- Quels sont les facteurs de production du coton biologique et équitable ?

- Quelle est l'évolution de la culture du coton biologique et équitable dans la commune rurale de Faragouaran ?

- Quels sont les avantages et les inconvénients de la culture du coton biologique et équitable dans la commune rurale de Faragouaran ?

L'objectif principal vise à mieux comprendre la problématique de la culture du coton biologique et équitable dans la commune rurale de faragouaran.

Les objectifs spécifiques visent à :

- Caractériser les cotonculteurs dans la commune rurale de faragouaran.

- Analyser les facteurs de production du coton biologique et équitable.

- Evaluer l'évolution de la culture du coton biologique et équitable dans la commune rurale de faragouaran.

- Déterminer les avantages et inconvénients de la culture du coton biologique et équitable dans la commune rurale de faragouaran.

L'hypothèse de base qui sous-tend cette recherche est que la production coton biologique et équitable est confrontée à des problèmes dans la commune rurale de faragouaran.

Les hypothèses sécondaires sont :

- Il y a certains caractères pour les cotonculteurs dans la commune rurale de Faragouaran.

- Il existe des facteurs de production du coton biologique et équitable.

- La culture du coton biologique et équitable a contribué au développement de la commune rurale de Faragouaran.

- Dans la commune rurale de faragouaran la culture du coton biologique et équitable a des avantages et inconvénients.

Méthodologie :

L'approche méthodologique s'est appuyée sur la recherche documentaire, la clarification des concepts, la réalisation d'enquêtes quantitatives et qualitatives, outils et traitements des données.

A) Revue documentaire et Clarification des concepts :

1- Revue documentaire :

Pour réaliser ce travail, nous avons consulté de nombreux documents relatifs à notre problématique. Certains de ceux-ci étaient des mémoires du DER Géographie FLASH ou Histoire Géographie de l'ENSUP et à l'ISFRA.

Nous avons eu recours également à certaines statistiques traitant « tout ou partie » de la problématique, notamment ceux de la DNSI et des archives de la CMDT, DRASB (ex SLACAER) et du Mobiom /Helvetas de Bougouni.

2- Clarification des concepts :

Le coton biologique, c'est du coton cultivé tout en privilégiant une approche de production durable, plutôt préventive que palliative qui vise à rétablir un écosystème agricole saint. Le mode de production de coton biologique interdit strictement l'utilisation d'engrais et pesticides chimiques, de même que l'utilisation des semences de coton génétiquement modifiées.

Le commerce équitable est une procédure transparente et démocratique dans la prise de décision, l'indépendance des producteurs, le paiement d'un juste prix et salaire, l'égalité entre les sexes et la non discrimination. Il permet aux producteurs d'avoir des conditions de travail sûres et saines ainsi que des pratiques de production soucieuses de l'environnement (module, le commerce équitable 2008).

B) Enquête quantitative :

1- Sondages :

La population de la commune rurale de Faragouaran est de 7960 hts en 1998 (DNSI) constitue la base de sondage.

En vue de constituer un échantillon représentatif, un sondage aléatoire simple a été réalisé à l'aide de la table de répartition des villages au hasard.

Ainsi 4 villages ont été tirés et retenus pour l'enquête.

2- Taille et Fraction de sondage :

Dans chaque village enquêté 30 unités de production ont été retenues. Les questionnaires ont été adressés à 120 chefs d'unités de production et leurs familles.

La fraction de sondage :

=

C) Enquête qualitative :

1- choix des personnes ressources :

Des données qualitatives sur la culture du coton biologique et équitable ont été collectées auprès des personnes ayant une connaissance approfondie de la question.

Dans cette étude, il s'agit des leaders d'opinions traditionnels et modernes, le chef du village, conseiller, le président de la coopérative, le relais, les inspecteurs de Mobiom, le maire et son conseiller.

2- Composition de l'échantillon qualitatif :

Le tableau ci-après résume la composition de l'échantillon

Les structures

Statut

Effectifs

Traditionnelles

 

 

 

Chef du village

1

Conseiller

1

Président de la coopérative

1

Relais

2

Modernes

 

 

Inspecteurs de Mobiom

Maire

1

Conseiller

1

D) Outils d'enquête et Traitements des données :

1- Outils d'enquête :

Pour l'enquête quantitative en vue de collecter les renseignements auprès des producteurs, un questionnaire a été élaboré. Celui-ci comprend cinq parties :

- La première partie renseigne sur l'identification des unités de production.

- La deuxième partie parle sur les caractéristiques des membres des unités de production.

- La troisième partie porte sur la définition du coton biologique et équitable.

- La quatrième partie traite les facteurs de production et l'évolution de la culture.

- Enfin la cinquième partie porte sur les avantages et les inconvénients de la culture du coton bio et équitable.

Le guide d'entretien comprend 2 parties :

- La première partie aborde l'identification.

- La seconde est relative aux avantages et les inconvénients, le prix du coton bio par rapport au coton conventionnel.

2- Traitements des données :

Pour l'enquête quantitative, les questionnaires remplis furent épurés, ensuite dépouillés manuellement et des tableaux furent établis puis commentés.

En ce qui concerne l'enquête qualitative, le contenu des différents discours recueillis auprès des personnes ressources fut analysé.

Le mémoire comprend ainsi quatre chapitres :

- Le premier chapitre aborde la présentation de la commune rurale de Faragouaran.

- Le deuxième chapitre traite la caractéristique socio-démographique de la population enquêtée.

- Le troisième chapitre examine les facteurs de production, production, commercialisation et l'utilisation des revenus.

- Le dernier chapitre évoque les contraintes et les perspectives de la culture du coton biologique et équitable.

sommaire suivant