WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Des représentations à  la pratique réflexive : pour une co-construction de la professionnalisation

( Télécharger le fichier original )
par Maguy LUCOT-MEUNIER
IFCS Lille - cadre de santé 2010
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

2.3 / L'acquisition des compétences.

Sujet de multiples ouvrages, il ne s'agit pas ici de définir la compétence mais l'acquisition des compétences. En effet, le référentiel fixe concrètement ce qu'elles sont. Au nombre de dix, elles identifient l'ensemble des savoir-faire, savoir-être, savoirs que doit acquérir l'étudiant pour prétendre à l'exercice du métier d'infirmier.

La question est, quel est leur processus d'acquisition ?

Un principe fondamental : les compétences ne s'enseignent pas.

Elles ne peuvent s'acquérir que dans l'action. Le stage représente l'action et les situations vécues sont le point de départ de la construction de la compétence. On peut en déduire que plus les situations rencontrées seront variées, plus le champ des compétences couvert sera important.

A. Geay compare la compétence à un iceberg. 80% de la compétence est implicite et donc impossible pour l'individu à transmettre. « Il y a donc un savoir d'expérience (non formalisé et non réfléchi) dans la compétence professionnelle. » (A. Geay, 1998, p. 111). L'enjeu sera de pouvoir transformer l'expérience des stages en connaissances généralisables et transférables donc formalisées. Cela revient pour l'étudiant à construire ses savoirs à partir de son action en stage, sachant qu'au départ il n'est pas conscient de ce savoir.

L'ingénierie de formation ne pourra ici se concevoir que dans un modèle constructiviste fondé, comme le suggère Piaget, sur des processus successifs hiérarchisés pour permettre le développement cognitif des étudiants. En effet, nous avons vu que le stage est nécessaire à l'acquisition de la compétence mais ne suffit pas. Encore faut-il que l'étudiant comprenne ce qu'il fait pour entamer le processus d'acquisition de la compétence et pour cela, il faut savoir l'expliciter.

Devenir compétent ou construire son savoir, autrement dit comprendre, nécessite de prendre conscience du savoir utilisé pendant l'action ou « connaissance en acte » (VERGNAUD, 1995). « On voit donc qu'entre réussir et comprendre il y a du conscientisable, dit Piaget, la prise de conscience est toujours en retard sur l'action. » (A. Geay, 1998, p. 120). La prise de conscience est alors le passage de réussir à comprendre.

Je vais à ce stade me permettre de schématiser : si le stage sert à réussir, la théorie sert à comprendre. Soignants et formateurs ont donc un rôle à jouer dans la prise de conscience des étudiants de leurs savoirs en acte.

« Les savoirs théoriques, techniques, organisationnels et relationnels utilisés dans les activités sont mis en évidence par les professionnels qui encadrent le stagiaire et par les formateurs dans les rencontres avant, pendant et après la mise en stage des étudiants. » (arrêté du 31/07/2009, p. 77).

précédent sommaire suivant






Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy



La Quadrature du Net