WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Prise en charge des filles mères abandonnées et les difficultés de leur réinsertion sociale

( Télécharger le fichier original )
par Esther Nkiama
Université de Kinshasa/UNIKIN - Graduat 2008
  

sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

EPIGRAPHE

«Les projets que forme le coeur dépendent de l'homme, mais la réponse que donne la bouche vient de l'Eternel»

Proverbes 16 :1

«Ecoute les conseils, et reçoit les instructions, afin que tu sois sage dans la suite de ta vie»

Proverbes 19 : 20

«A mesure qu'on s'avance dans la vie, on s'aperçoit que le courage le plus rare est celui de penser».

Anatole France

IN MEMORIAM

Si la mort était une personne, nous mènerions une lutte sans relâche pour l'anéantir et ainsi l'empêcher d'emporter ceux qui nous sont chers.

Malgré nous, elle est une force invisible et irrésistible qui atteint et frappe jeune et vieux, juste et injuste. Elle ne requiert la vie de personne, c'est donc une force qui nous dépasse. Un passage obligé pour tous ce qui respire.

À notre feu grand père, que le destin divin a arraché de notre affection et que nous portions comme trésor dans nos coeurs.

Comme un père, vous nous entouriez d'une grande affection et d'un soutien inébranlable et nous vous promettions toujours des brillantes réussites comme récompenses.

Mais hélas ! Vous n'avez pas attendu vivre tout ceci avec nous.

Nous ne saurions cependant passer sous silence ces moments de réjouissance duquel vous avez été un véritable artisan.

Du fond de notre coeur, nous vous prions de recevoir ici, par ce travail, l'expression de notre gratitude.

Que la terre de nos ancêtres vous soit légère !

DEDICACE

La simplicité et l'humilité sont deux qualités humaines qui attirent la sympathie car elles sont l'expression de la réalité.

Le secours me vient du Seigneur qui a créé le ciel et la terre. A mon Seigneur Dieu pour tous les bienfaits et pour la grâce, je te bénirai jours et nuits.

A mes très chers et précieux parents NKIAMA EKISAWA Constant et SALUMU -WA- KYOTA MAUWA Suzanne pour votre amour, votre affection et vos sacrifices au fil des années et pour m'avoir permis d'atteindre le présent stade. Je vous en suis et en serai reconnaissante toute ma vie ;

A mes frères et à ma soeur JEAN-JACQUES, HERVE, JEREMIE et VIRGINIE NKIAMA, sans oublier mes cousins BENOIT, MARCEL et DAVID pour le soutien moral, les encouragements et les conseils ;

A ma très chère grand-mère NGONGO YOHALI Madeleine pour vos prières incessantes et votre amour ;

A mes meilleures amies pour les réconforts en temps de peine.

Je dédie ce travail

AVANT PROPOS

La nature ne procède pas par des enjambées dit-on ; hier c'était l'obtention du diplôme d'Etat, aujourd'hui c'est la fin du premier cycle des études universitaires qui est marquée par la rédaction de ce présent travail.

Un travail scientifique n'est pas l'oeuvre d'une seule personne mais plutôt le fruit de multiples participations dans le sens de sacrifices, d'encouragements, des conseils et des soutiens tant moraux, spirituels que matériels. Pour ce faire, ce travail sanctionnant la fin de notre 1er cycle en Gestion des entreprises et organisation du travail dans la faculté de Psychologie et des Sciences de l'éducation a connu la participation de plusieurs intervenants sans les quels nos efforts seraient vains. Nous leur devons reconnaissance et gratitude.

De prime abord, nos remerciements s'adressent à Dieu notre Père, lui qui nous a protégé et bénit afin que ce travail ne soit pas en vain, rien ne nous empêche d'élever nos voix et nos mains vers le Tout Puissant, la sommité de toutes les sciences pour sa magnifique bonté et son immense amour qu'il ne cesse de verser sur nous.

Nous remercions très particulièrement le professeur MBWAKA MANDUDI Justin qui, en dépit de ses multiples charges académiques, a bien voulu diriger ce travail, c'est grâce à ces remarques et instructions que nous sommes parvenu à la réalisation de cette oeuvre. Nous pensons également à l'assistant MUSUA KWILU François pour son apport scientifique à cette modeste réflexion.

Nos vifs remerciements s'adressent ensuite aux autorités académiques et administratives de l'université de Kinshasa pour leur encadrement, encouragement et la bonne formation humaine, spirituelle, et scientifique reçue.

Enfin notre profonde gratitude s'adresse à notre grande famille NKIAMA SALUMU, à notre cher ami, à nos amis et camarades de promotion pour la franche collaboration et l'ambiance fraternelle pendant ce temps que nous avons passé ensemble. Vous êtes chacun notre compagnon de route et de lutte à travers les joies et les peines de notre vie estudiantine, restons unis et nos remerciements pour la vie partagée ensemble.

Que tous ceux et celles dont les noms ne sont pas mentionnés sur cette page, se sentent cordialement remerciés et rassurés de notre affection !

INTRODUCTION

1. Problématique

Le phénomène fille mère ne date pas d'aujourd'hui dans notre société. Il est vieux de plusieurs années et a pris de l'ampleur avec la crise socioéconomique que connaissent la République Démocratique Du Congo en général et la ville de Kinshasa en particulier.

En effet, depuis la Zaïrianisation de triste mémoire de 1974, initié par les autorités politiques de l'époque, et qui a consisté à céder aux opérateurs économiques congolais la gestion des entreprises qui, autrefois, appartenaient aux étrangers, l'économie congolaise poursuit sans relâche sa descente aux enfers.

La mauvaise gouvernance, les pillages de 1991 et 1993 et les différentes guerres qu'a connues la République Démocratique Du Congo de 1996 à ce jour n'ont fait qu'aggraver une situation socioéconomique déjà préoccupante. La population active du pays et particulièrement de la ville de Kinshasa s'est retrouvée au chômage. Cette situation qui a entraîné l'appauvrissement de nombreuses familles et l'affaiblissement de l'autorité parentale fait beaucoup de victimes parmi les enfants qui, mal encadrés, non scolarisés, mal nourris et parfois abandonnés se sont vues dans l'obligation de se prendre en charge. Des nombreux enfants se sont ainsi lancé dans les activités diverses de subsistance, obligeant des nombreux parents à assister de manière impuissante à la prostitution précoce de leurs filles. Ce phénomène de prostitution a atteint un niveau inquiétant et beaucoup de filles sont devenues des filles mères confrontées au rejet de leurs familles qui se sentent déshonorées et qui n'acceptent pas de charges supplémentaires.

Bien que ces filles mères soient abandonnées à leur triste sort, il y a des organisations non gouvernementales qui les prennent en charge et qui oeuvrent dans le sens de leur réinsertion sociale. Beaucoup d'actions positives ont été menées en faveur de ces filles mères et beaucoup d'entre elles ont pu être réinsérées. Mais, malgré ces différentes opérations, les filles mères se prostituant sont encore nombreuses dans les rues de la ville de Kinshasa.

C'est ainsi que nous nous posons les questions de savoir comment ces filles mères sont elles prises en charge ? Et quelles sont les difficultés rencontrées par les organisations non gouvernementales dans la réinsertion sociale de ces filles mères ?

2. Hypothèses

· Ces filles mères seraient amenées dans des centres d'accueil où elles bénéficient d'une formation professionnelle adaptée à leurs aptitudes individuelles afin qu'elles puissent se prendre en charge une fois réinsérées dans la société.

· Les différentes difficultés que rencontrent les organisations non gouvernementales dans la réinsertion sociale de ces filles mères seraient dues :

· à l'inadéquation entre l'encadrement assuré à ces filles lors de la prise en charge et la dure réalité de la vie sociale lors de cette réinsertion ;

· à la paresse de nombreuses filles qui seraient incapables de se prendre en charge ;

· et au manque de confiance de ces filles en elles-mêmes, ce qui handicape leur intégration en société et donne du fil à retordre aux encadreurs sociaux qui doivent fournir des efforts supplémentaires afin de leur redonner confiance en soi et les motiver.

3. Objectif du travail

Ce travail a comme objectif de voir comment les filles mères abandonnées sont prises en charge par les organisations non gouvernementales et quelles sont les difficultés qu'éprouvent ces organisations non gouvernementales dans la réinsertion sociale de ces dernières.

4. Intérêt du travail

La ville de Kinshasa compte de nombreuses filles mères dont certaines bénéficient du soutien familial et d'autres sont abandonnées à leur triste sort.

Cette dernière catégorie qui intéresse notre travail constitue une classe à risque, si la réinsertion sociale de ces filles mères ne réussit pas, étant donné qu'elle est pourvoyeuse d'un autre phénomène social appelé « enfant de la rue » ou « SHEGUE » dans le langage kinois, ces enfants de la rue vont accroître le taux de criminalité et l'insécurité persistera dans la ville de Kinshasa.

5. Méthodes et Techniques

Selon MULUMA MUNANGA, A. (2005, p 87), toute recherche ou application de caractère scientifique en sciences sociales comme dans les sciences en générale, doit comporter l'utilisation de procédés opératoires rigoureux, bien définis, transmissibles, susceptibles d'être appliqués à nouveau dans les mêmes conditions adaptées au genre des problèmes en cause, ce sont des méthodes et des techniques.

a. Méthodes

La méthode doit s'adapter aux techniques utilisées et aux informations recueillies et elle est choisie en fonction de l'étude qu'on mène. Pour notre étude, nous avons choisi la méthode d'enquête.

b. Techniques

Les techniques sont l'ensemble des moyens et des procédés qui permettent à un chercheur de rassembler des informations originales ou de seconde main sur un sujet donné. Pour notre étude, nous avons choisi la technique documentaire, l'interview et le questionnaire.

6. Délimitation du travail

Nous avons délimité notre travail seulement dans trois Organisations Non Gouvernementales qui se trouvent dans différentes communes. La première se situe à Ngaliema, la deuxième à Ngiri-Ngiri et la troisième à Ngaba.

7. Subdivision du travail

Hormis l'introduction et la conclusion, notre travail s'articulera autour de trois chapitres. Le premier traite des généralités sur les concepts, le deuxième parle de la méthodologie suivie dans la réalisation de notre étude et enfin le troisième concerne sur la présentation, l'analyse et l'interprétation des résultats.

CHAPITRE I : GENERALITES

Dans ce chapitre, nous définissons quelques concepts importants afin de préciser le sens qu'il faut leur donner dans le cadre de cette étude, et résumons quelques expériences réalisées dans le sens de la prise en charge des filles mères abandonnées.

1. 1. DEFINITION DES CONCEPTS

1. 1. 1 Fille

1. 1. 1. 1. Définition

Dans Micro Robert de poche, (1983, p 443), une fille est un enfant ou jeune être Humain du sexe féminin (opposé à garçon).

Selon le site www.dictionnaire.sensagent.com , une fille c'est une personne de sexe féminin, par rapport à ses parents. C'est aussi un enfant, une jeune personne de sexe féminin. Et c'est un nom de certaines religieuses (ex. filles du Calvaire).

D'après Larousse Universelle, (1975, p 22), une fille est définie comme une personne du sexe féminin dont l'âge peut - être au dessus de 18 ans, soit au dessous de 18 ans.

Selon le site www.dicoplus.org une fille c'est un terme qui exprime la relation d'une personne du sexe féminin avec son père et sa mère, ou avec l'un des deux seulement.

Le Robert de poche, (2006, p 313), définit la fille comme étant une personne du sexe féminin, par rapport à son père et à sa mère, opposé à fils.

Selon le site fr.thefreedictionary.com, une fille, c'est une Personne du sexe féminin considérée par rapport à son père ou à sa mère par opposition à fils. C'est un enfant du sexe féminin, par opposition à garçon. C'est une Jeune femme. C'est une femme non mariée.

En ce qui nous concerne, la fille est un jeune enfant qui est célibataire peu importe son âge et qui n'a pas encore mis au monde.

1. 1. 1. 2. Quelques types de filles

sommaire suivant