WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

La manutention maritime des conteneurs au port autonome de Lomé


par Edem GNAGNIKO
UL - Maitrise 2010
  

précédent sommaire suivant

B/ Problématique

Le monde du transport représente un des secteurs économiques les plus complexes et les plus importants dans le développement global d'une nation. Les échanges sont intimement liés aux déplacements des personnes, des marchandises et l'impact du transport sur l'espace est incontournable car il le modèle, l'organise et le structure.

Le domaine du transport comprend quatre modes à savoir les modes terrestre, aérien, aérospatial et maritime dont le développement est étroitement lié à celui du commerce international et qui demeure de très loin le principal mode de transport de marchandises dans le monde. 98% des échanges empruntent à un moment ou à un autre de la chaîne multimodale, la voie maritime représentant un volume annuel supérieur à 5 milliards de tonnes. Certains experts britanniques estiment que 3/4 du commerce mondial exprimé en poids alimente les marines

marchandes 12 et en 2004 le trafic maritime mondial était estimé à 6 milliards de tonnes dont les principales marchandises restent le pétrole brut, le charbon, le fer, les produits pétroliers et les grains13.

Ce trafic maritime contrôlé par l'Europe, l'Asie et l'Amérique du nord se développe sur les côtes africaines au XIX siècle avec l'ouverture du canal de Suez en 1869. Le continent Africain par sa situation en bordure de l'océan Atlantique au Nord-Ouest et au Sud, l'Océan Indien à l'Est, la mer Méditerranée au Nord et la mer Rouge au Nord-est présente des façades peu accidentées propices au développement de l'activité portuaire.

Dans la sous région Ouest Africaine, le Port Autonome de Lomé seul port en eau profonde de Nouadhibou en Mauritanie jusqu'au Cap en Afrique du Sud voit le jour le 26 Avril 1968 avec des zones où les marchandises peuvent être regroupées et dirigées vers les lieux de consommation. Dans cette optique, le Port Autonome de Lomé se dote dès sa création d'un premier môle d'une longueur de 366,50 m avec une capacité de traitement de 400 000 tonnes destiné aux cargos et un deuxième môle en 1980 avec une longueur de 450 m, une largeur de 140 m et une capacité de traitement de 525 000 tonnes qui sera réaménagé en 1984 avec des capacités d'entreposage revues à plus de 600 000 tonnes14. Ce deuxième môle est destiné aux porte-conteneurs puisque la tendance actuelle dans le transport maritime mondial est au développement de la conteneurisation. Cette conteneurisation qui est apparue au Port Autonome de Lomé en 197115, a pris de plus en plus de l'ampleur à partir des années quatre vingt. Ainsi, le trafic conteneur est passé de 42 953 boîtes en 1986 à 38 368 en 1992 et de 39 184 en 1997 à 176 388 boîtes en 200716.

Pour répondre aux exigences d'un marché maritime de plus en plus croissant et assurer l'efficacité des activités portuaires, la manutention au Port Autonome de Lomé est assurée depuis 2002 par les sociétés privées SE2M, SE3M, MANUPORT17 et ECOMARINE18, de même le code international pour la sûreté des navires et des installations portuaires (ISPS) a été inauguré en 2008 lors de la célébration des 40 ans d'activité du Port Autonome de Lomé.

12VIGARIE A., La circulation maritime, Genin, 1968. 462p (Géographie de la circulation, tome 2) 13SEGBOR K. P., Cours de troisième année, Géographie des transports, FLESH, UL, 2007.

14Célébration des 40 ans du Port Autonome de Lomé, in Togo Presse (grand quotidien national d'information) N°7784, 16 Mai 2008, p 4.

15AKOUSSAN K. F., Contribution à la géographie des transports : Etude géo-économique du Port de Lomé. Lomé : UL, 1996, 109p.

16Direction Commerciale du PAL, Service Statistiques et Etudes Economiques.

17A la suite du conseil des ministres du 06 Août 2008, le gouvernement togolais a octroyé à Manuport, filiale du groupe Msc-Getma, la licence pour la manutention des conteneurs au PAL. Le groupe Manuport s'est ainsi équipé de deux grues mobiles le 19 Octobre 2008.

18A la suite du conseil des ministres du 06 Août 2008, le gouvernement togolais a retiré à Ecomarine la licence pour la manutention des conteneurs pour insuffisance de résultat.

Nous allons essayer à travers notre étude géographique de montrer comment s'opèrent la manutention et le transport des conteneurs au sein de la SE2M TOGO, et les impacts des activités de cette société sur le développement socio-économique du Togo.

· Quelle place occupent les activités de transport et de manutention des conteneurs au sein de la SE2M TOGO ?

· Comment s'organisent les activités de manutention des conteneurs au sein de la SE2M TOGO à l'heure de la haute technologie ?

· Quelle est la superficie réservée par le Port Autonome de Lomé à la SE2M TOGO pour ses activités et comment sont elles effectuées ?

· Quel est l'impact des activités de la SE2M TOGO sur le développement géographique, économique et social du Port Autonome de Lomé et de sa zone d'influence ?

précédent sommaire suivant