WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Structure diamétrique et caractérisation de l'habitat de chrysophyllum albidum sur le plateau d'Allada au Bénin

( Télécharger le fichier original )
par Fernando Joseph Gbèdégbé GBEYETIN
Université d'Abomey - Calavi (Bénin) - Maàtrise  2011
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

III-5.4.4SURFACE TERRIERE

La surface terrière d'un groupement est exprimée en m2/ha et sa formule est :

G=

 

III-6 DISTRIBUTION EN CLASSE DE DIAMETRE

La distribution en classe de diamètre de tous les groupements a été effectuée puis ajusté par le coefficient de Skewness. Le coefficient de dissymétrie de Skewness est un moment standardisé mesurant l'asymétrie de la densité de probabilité des diamètres pris de façon aléatoire et définis sur des nombres réels. Sa formule est :

S=

L'asymétrie est le troisième moment standardisé, il se note ã1 et est calculé à partir du cube des écarts à la moyenne et mesure le manque de symétrie d'une distribution (Scherrer, 1984)

· ã1> 0, indique une distribution étalée vers la gauche, et donc une queue de distribution étalée vers la droite : la distribution est irrégulière

· ã1<0, indique une distribution étalée vers la droite, et donc une queue de distribution étalée vers la gauche : la distribution est inéquienne

· Dans le cas d'une distribution normale, par symétrie on a: ã1 = 0. La distribution est symétrique : la distribution est équienne

Le logiciel Minitab 14 et le tableur Excel 2010 ont respectivement servi à traiter les mesures diamétriques, hauteurs et régénération puis les paramètres dendrométriques.

Tableau IV: Paramètres d'habitats encodés

Normes pour

Paramètres Signification Raison du choix encoder en

Présence/absence

Distance par rapport Apprécier le degré Dh<5 = 0

Dh à l'habitat (dernier de sauvagerie de Dh>5 =1

individu) l'espèce

Voir si la proximité Dce<3=0

Dce Distance par rapport de l'eau influence la Dce>3=1

au Cours d'eau diversité de l'espèce

Voir l'influence de la Li<20=0

Li Litière matière morte par Li>20=1

rapport au

développement de

l'individu

Nec Nombre d'espèce Voir les espèces Nec<5=0

compagnes autour desquelles se Nec>5=14
développent les

individus du

C.albidum

Nel Nombre d'espèce Voir l'influence des Nel<4=0

ligneuse actions abiotiques Nel>4=1
sur les individus de
l'espèce

Th,Hq,Ph,hd,Tbs
et Tb

Différent types de
sols recensés au
niveau des placeaux

Voir l'influence des
types de sol par
rapport au
développement de
l'espèce

Si un paramètre est :
inférieur à 2 on note
0 et dans le cas
contraire on note 1

 

Notons bien que 0= absence et 1= présence

III-6.1 HABITAT DE L'ESPECE

L'analyse des correspondances Multiples a été utilisée pour l'ordination des paramètres d'habitats d'une part et les relevés Phytosociologiques exprimant la présence de Chrysophyllum albidum d'autre part (Sokpon, 1995). Son utilisation permet de dégager les paramètres caractéristiques ainsi que les grands groupements décrits par la présence de l'espèce. Elle produit des supports d'expression des classifications (cartes factorielles) et constitue une excellente méthode permet de positionner les espèces et les relevés sur les gradients écologiques.

Pour mieux objectiver la représentation des paramètres et des relevés tel apparus dans le plan euclidien issus de l'ACM, les valeurs propres des coordonnées des deux premiers axes de chaque matrice ont été retenues pour une classification ascendante hiérarchique de Ward. Cette dernière permet de regrouper les relevés et les paramètres de l'habitat qui tendent à se retrouver ensemble dans les mêmes relevés ayant donc des traits écologiques voisins. L'objectif de cette analyse est de dégager les différents paramètres qui édifiaient les différents groupes présenté par la présence du Chrysophyllum albidum.

Pour vérifier l'existence d'un certain degré de liaison entre les relevés et les données décrivant l'habitat, nous avons calculé le coefficient de corrélation linéaire entre les coordonnées des deux principaux axes factoriels issus de ces analyses. L'équation du modèle de la distribution s'écrit : F1=0.46*F2. Le coefficient obtenu F1 relevé/F1 milieu (r= 0.48 et >0.44) est statistiquement significative (figure annexe) .On peut donc affirmer qu'il existe un degré de liaison certain entre les différents paramètres de l'habitat et les relevés représentant la présence du Chrysophyllum albidum. Le tableau ci-dessous nous présentera les différents paramètres choisis et encodés dans la matrice.

précédent sommaire suivant






Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy








"Et il n'est rien de plus beau que l'instant qui précède le voyage, l'instant ou l'horizon de demain vient nous rendre visite et nous dire ses promesses"   Milan Kundera