WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Analyse des conséquences de l'endettement public extérieur sur la croissance économique de la RDC (1991-2010)

( Télécharger le fichier original )
par Sulutani AMANI MAISHA
Institut supérieur pédagogique de Bukavu - Licence en pédagogie appliquée 2011
  

précédent sommaire suivant

0.7. ETAT DE LA QUESTION

L?élaboration d?un état de la question consiste à parcourir la littérature déjà consacrée au sujet choisi car selon Boulanger et Gainier « la lecture in extenso des ouvrages des chercheurs précédents permet de pénétrer leur pensée, d?apprécier les difficultés qu?ils ont rencontrés et les moyens qu?ils ont utilisés pour les surmonter, de saisir l?originalité de leur contribution et les lacunes qu?un autre devra combler, elle permet en outre d?utiliser les résultats déjà acquis afin que la recherche à entreprendre soit mieux faite et plus utile »5

Il existe des articles et des documents de travail assez nombreux sur la dette et la croissance. De notre part, il nous revient de parcourir, fouiller toute littérature déjà existante pouvant nous éclairer sur le phénomène que nous voulons étudier. Pour ce faire, nous avons sélectionné les travaux de NDUGU MUKASA, MUSAFIRI ALUTA, DEDEHOUANOU G. Modeste Arnaud, Christian NDO, YAPO Léonce et KONSO BOLA Alain. Ces deux premiers ont travaillé sur l?économie congolaise mais le troisième, le quatrième et le cinquième ont respectivement travaillé sur l?économie béninoise, gabonaise, ivoirienne et le dernier a travaillé sur l?économie des PPTE africains allant de 1980 à 2000.

NDUGU MUKASA6 cherchait à savoir les principaux facteurs qui expliquent le niveau de la dette extérieure de la RDC, mais aussi les mesures de politique économique qu?il faudra envisager pour l?amorce d?un endettement tolérable à long terme. Les résultats obtenus dans cette recherche montrent qu?il y a un impact significatif de la part des variables explicatives sur le ratio de la dette extérieure sur le PIB ou sur les exportations des biens et services. Son analyse relève qu?il y a l?existence d?une relation bidirectionnelle significative entre le taux d?endettement et le taux de la croissance du PIB de la RDC. En effet, ce dernier exerce un effet contradictoire sur le recours au financement extérieur aussi bien à long terme qu?à court terme en plus la capacité de mobilisation des ressources intérieures.

MUSAFIRI ALUTA7 a essayé d?analyser les déterminants de la cyclicité budgétaire de la RDC en allant de 1980 à 2009. De son analyse est ressortie la conclusion selon laquelle qu?il existe une contrainte budgétaire d?équilibre à long terme impliquant un retour progressif à l?équilibre c?est-à-dire que la politique budgétaire congolaise en termes des recettes tend à retourner à l?équilibre à long terme. Il ajoute en concluant que la dette extérieure contractée par la RDC finance essentiellement le déficit budgétaire d?où son impact

5 Boulanger et Guinier, les sciences sociales et humaines, éd. Dunod, Paris, 1973, p.15.

6 NDUGU MUKASA, Déterminants de l'endettement extérieur public de la RDC, mémoire, inédit, UCB, 2008.

7 MUSAFIRI ALUTA, Analyse des déterminants de la cyclicité budgétaire en RDC : 1980 à 2009. , mémoire, inédit, UOB, 2010-2011.

majeur sur le ratio du solde budgétaire, ainsi, il conclut en disant que la politique budgétaire de la RDC est soumise à la contrainte de soutenabilité de la dette publique.

Quant à DEDEHOUANOU G. Modeste Arnaud8 cherche à analyser l'effet de la dette extérieure sur la croissance économique du Bénin. Il cherchait à expliquer comment la dette peut favoriser ou non une croissance économique d?un pays. De son analyse, il est ressorti que l'endettement extérieur du Bénin et son activité économique ont évolué de manière cyclique depuis 1974 jusqu'à 2008. Dans la décennie 1974 la dette extérieure, l'investissement et l'activité économique ont présenté des taux de croissance élevés. Dans les années quatre-vingt-dix la croissance économique a décelé avec l'augmentation de l'investissement public. Dans son étude il tire un principal enseignement cadrant de ces résultats qui montre que le niveau d'endettement du pays n'est d'abord qu'une question de solvabilité avant d'être un besoin de liquidité.

Christian NDO9 a essayé d?analyser les effets de la dette extérieure sur la croissance économique du Gabon. Son analyse débouchera à la conclusion selon laquelle la dette extérieure gabonaise est un frein pour son développement et les causes sont liées à la structure de son économie et à la culture de sa population. Le Gabon est un pays à économie d'endettement évoluant dans un contexte de répression financière. Les problèmes de finances publiques sont étroitement liés à la question de gouvernance. Chaque fois qu'un problème ancien ou nouveau se présente, le pays a toujours répondu par une dépense supplémentaire, sans remettre en cause la routine des dépenses engagées précédemment sur des sujets antérieurs.

Pour YAPO Léonce10 cherchait à analyser les déterminants de l?endettement extérieur des PPTE cas de la Cote d?Ivoire. En utilisant une étude empirique, il aboutit aux résultats selon lesquels le taux de croissance du PIB évolue dans le sens contraire de l'endettement en Côte d'ivoire. Donc, un taux de croissance économique assez élevé réduit les opportunités d'endettement. Sa conclusion est que les performances macro-économiques ont tendance à limiter les contraintes liées aux besoins en capitaux extérieurs.

8 DEDEHOUANOU G. Modeste Arnaud, effet de la dette extérieure sur la croissance économique au Benin, mémoire online, Université d'Abomey-Calavi, 2009.

9 Christian NDO: Les effets des dettes extérieurs sur la croissance économique du Gabon, mémoire online, université de Yaounde2, 2008.

10 YAPO Léonce « Les déterminants de la dette extérieure des PPTE : cas de la Côte d'Ivoire », World Institute for Development Economic Research (WIDER), Discussion paper N°2002/14, 2002

En fin, KONSO BOLA Alain11 a essayé d?analyser les effets de la dette

extérieure sur la croissance et les investissements dans les PPTE africains en utilisant la méthode d?analyse par la méthode des moments généralisés (MMG). Il a aboutit aux résultats selon lesquels qu?il n'y a pas forcément une relation non linéaire entre la dette extérieure et la croissance des pays pauvres. Ce qui implique qu'il est difficile de déterminer un seuil standard et critique de la dette qui rendrait la croissance négative pour les PPTE. Mais il est généralement admis qu'un stock considérable et excessif de la dette peut entraver l'effort d'une croissance durable à un certain niveau.

Quant à nous, il nous reviendra d?examiner dans quelle mesure l?endettement public a exercé une influence défavorable ou favorable sur la croissance économique de la RD Congo durant les deux(2) dernières décennies. Cette analyse est plus motivée par le fait que la crise de l?endettement s?est traduite par la remise en cause de la crédibilité de l?Etat congolais, l?éviction des priorités sociales (éducation, santé, infrastructures de base, le salaire,...) au profit de remboursement du service de la dette mais aussi la RD Congo éprouve le problème de solvabilité, souténabilité et de liquidité qui compromettent la croissance économique. Nous arriverons à proposer des mesures pour éviter cette situation délicate pour ce pays.

précédent sommaire suivant











9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.