WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Dynamique des réseaux et des systèmes de communication des migrants sénégalais en France


par Moda GUEYE
Université Michel de Montaigne Bordeaux 3 - Doctorat de géographie 2010
  

précédent sommaire suivant

Dédicaces

Je dédie cette thèse :

A ma mère qui n'est plus là mais qui tient toujours une place immense dans mon coeur. Pour ses encouragements à aller si loin dans les études.

A mon oncle Mamadou Mansour Guèye qui m'a inculqué la droiture et m'a toujours encouragé à persévérer dans les études. Merci de m'avoir donné cette éducation.

A ma femme Rosalie Dia. J'espère que tu trouveras dans ce travail, l'expression de mon amour, de ma profonde gratitude et de mon amitié. Merci pour tes aides précieuses.

A mes enfants Arona et Mamadou Mansour.

A ma soeur Soukeyna Guèye et ses enfants Aldiouma Dieng et Aynina Dieng.

6

7

Table des matières

Table des illustrations 11

RESUME 13

ABSTRACT 14

Introduction générale 15

Introduction générale 15

Outils conceptuels et méthodologie 23

Outils conceptuels et théoriques 23

Partie méthodologique 43

Première partie. Formes modernes et formes anciennes de communication 54

Chapitre 1. Des migrants caractérisés par une grande hétérogénéité 59

1.1 Les migrants originaires du bassin du fleuve Sénégal 62

1.1.1 Une vie communautaire confinée dans les foyers pour immigrés 63

1.1.2 Des relations multiformes et intenses avec les lieux d'origine 68

1.2 Les migrants commerçants mourides 70

1.2.1 Avec le pays de résidence, des relations tournées essentiellement autour de l'activité

commerciale et du « religieux » 72

1.2.1.1 Un maillage commercial de tout l'espace français 72

1.2.1.2 Un rôle prépondérant du religieux dans la migration 75

1.2.2 Des liens multiples et forts avec le pays d'origine 76

1.2.2.1 La ville sainte de Touba, lieu de retour final et de vie rêvé 76

1.2.2.2 Un rôle considérable dans les activités commerciales au Sénégal 78

1.3 Les étudiants 78

1.3.1 Des conditions de vie et d'études généralement difficiles 82

1.3.2 L'éloignement familial : un fardeau pénible et pesant 84

1.4 Les migrants qualifiés ou hautement qualifiés 85

Chapitre 2. Pratiques taditionnelles et formes modernes de communication 91

2.1 Les lettres, les cassettes audio et le bouche à oreille 94

2.1.1 Le bouche à oreille, un moyen de communication très apprécié pour établir des relations de

proximité 94
2.1.2 La lettre a été le principal moyen permettant de communiquer à distance avec la famille avant

de connaître un net recul 97
2.1.3 Les cassettes audio, un moyen de communication apprécié par les migrants analphabètes _ 100

2.2 Le fax, un instrument utilisé pour les démarches administratives et les affaires

économiques 101

2.3 La télévision, le magnétoscope, le caméscope et aussi les cassettes vidéo et les

DVD, pour rester au diapason de la vie sociale et culturelle du pays d'origine 102

2.4 Worldspace, la radio de l'interactivité et de la téléprésence 105

Chapitre 3. Appropriation et usages du téléphone 115

3.1 Des usages divers et une vie sociale plus développée dans le pays de résidence 117

3.1.1 Une utilisation communautaire du téléphone fixe et du téléphone mobile 120

3.1.2 Les téléboutiques 124

3.1.3 Les cartes téléphoniques à codes 126

3.1.4 Un réel engouement pour le téléphone mobile 129

8

3.2 Des relations presque quotidiennes avec le pays d'origine 132

3.2.1 Une gestion quotidienne à distance de l'espace domestique 134

3.2.2 Le téléphone mobile, pour rattacher les jeunes étudiants au cocon familial 137

Chapitre 4. Le Secteur de la téléphonie au Sénégal : infrastractures et services 143

4.1 La téléphonie fixe : un secteur encore sous le monopole de l'opérateur historique _ 141

4.2 Les télécentres au Sénégal : mort définitive de « la poule aux oeufs d'or » ou amorce

d'une nouvelle « success story » ? 142

4.3 L'essor extraordinaire du téléphone mobile dans le pays d'origine 144

4.4 Une utilisation collective du téléphone fixe et du téléphone mobile 146

Deuxième partie. Les migrants sénégalais et Internet : accès, usages et modes d'appropriation

148

Chapitre 5. Internet au Sénégal et le Sénégal sur Internet 154

5.1 Historique et dynamique de l'Internet au Sénégal 155

5.1.1 La coopération internationale 157

5.1.1.1 Le rôle pionnier dès 1989 du réseau RIO 158

5.1.1.2 En 1992, le Sénégal dispose d'un noeud du projet RINAF de l'UNESCO 158

5.1.1.3 Le réseau REFER de l'AUPELF est lancé en 1994 159

5.1.1.4 Une participation tous azimuts aux programmes de coopération internationaux mais

aussi régionaux 160

5.1.2 Une forte impulsion des acteurs étatiques 162

5.1.3 Les fournisseurs d'accès à internet (les FAI) ou providers 164

5.1.4 Les points d'accès 167

5.2 Le Sénégal dans le cyberespace 173

5.2.1 Les services administratifs en ligne 174

5.2.2 Internet, au service de la consolidation de la démocratie sénégalaise 176

5.2.3 Favoriser l'utilisation d'Internet pour le développement des activités commerciales et

industrielles 177

5.2.4 Dans le domaine de l'enseignement 177

Chapitre 6. Usages et pratiques de l'Internet des migrants sénégalais en France 180

6.1 Les migrants sénégalais et le World Wide Web (la Toile Mondiale) 186

6.2 Le courrier électronique, un outil de communication largement utilisé pour effectuer

des correspondances privées ou publiques 189

6.3 Les espaces électroniques de discussions et d'échanges 193

6.3.1 Les forums de discussion 195

6.3.2 Les «chats» 199

6.4 Les sites portails, mettre à la disposition des Sénégalais de la diaspora des plateformes

d'informations, d'échanges et de rencontres 201
6.4.1 Des sites destinés à élargir la palette des sources d'informations sénégalaises et à connecter les

migrants aux temps forts de l'actualité sénégalaise 202

6.4.2 Des lieux virtuels de rencontres et d'échanges en dépit des frontières géographiques 203

6.4.3 Une panoplie de services qui répondent aux besoins des migrants 204

6.4.4 Des sites créés et gérés essentiellement par des migrants 205

6.4.5 Seneweb, le lieu virtuel de convergence des Sénégalais éparpillés dans le monde entier 206

6.4.6 Homeviewsenegal.sn, connecter les migrants aux temps forts de l'actualité sénégalaise 214

6.4.7 Xalimasn.com 215

6.4.8 Un nombre croissant de sites portails pour fournir une multitude d'informations sur le Sénégal

216

6.5 Les médias en ligne 220

6.5.1 Les médias proches du gouvernement : Le Soleil et la RTS 226

9

6.5.2 Les médias des groupes de presse indépendants 229

6.5.2.1 Les médias du groupe Sud Communication 230

6.5.2.2 Les médias du groupe Wal Fadjri 234

6.5.2.3 Les médias du groupe Futur Médias 237

6.5.2.4 Les médias du groupe Avenir Communication 240

6.5.3 La presse sénégalaise diffusée uniquement sur Internet 248

6.5.3.1 Rewmi.com 250

6.5.3.2 Nettali.net 251

6.5.4 Les stations radios diffusées uniquement sur Internet : les webradios ou netradios 252

6.5.4.1 Seneweb Radio, la radio de la diaspora sénégalaise 253

6.5.4.2 Khassaide.net, la webradio mouride en direct de Grenoble 256

6.5.4.3 Keurgoumak webradio émettant depuis Houston aux États-Unis 258

6.5.5 Les télévisions sénégalaises diffusées uniquement sur Internet : les web TVs ou web-télés _ 260

6.5.5.1 La télévision News Box Network 261

6.5.5.2 La web TV Diamono TV 262

6.6 La téléphonie par Internet 264

6.6.1 Skype, un cadeau tombé du cyberespace pour « communiquer sans compter » avec la famille et

les amis proches et lointains 266

6.6.2 MSN Messenger, la messagerie instantanée des jeunes migrants 268

6.6.3 Yahoo Messenger, une utilisation un peu plus timide 269

6.7 Ferveur et adhésion aux sites web de réseaux sociaux en ligne : Facebook et hi5 274

6.8 Des migrants producteurs de blogs 277

6.8.1 Les blogs citoyens 279
6.8.2 Quand les Sénégalaises de France se mettent à bloguer ou le blog comme outil d'intégration 281

6.8.3 Une blogosphère fortement marquée par les blogs « religieux » 282

Chapitre 7. Les associations sénégalaises en France à l'heure d'Internet 287

7.1 Les associations d'étudiants dans les principales régions françaises 290

7.1.1 Dans le sud-ouest de la France 291

7.1.2 Dans le sud-est de la France 295

7.1.2.1 En Provence -Alpes-Côte d'Azur 295

7.1.2.2 En Rhône-Alpes 298

7.1.3 Dans le sud de la France 300

7.1.4 Dans le nord de la France 301

7.1.5 Dans le nord-ouest de la France, en Bretagne et Normandie 304

7.1.6 Dans le nord-est de le France : l'Amicale des Etudiants et Stagiaires de Strasbourg (AESS) 307

7.1.7 Dans le centre de la France 309

7.2 Les associations des confréries musulmanes sénégalaises 312

7.2.1 Une forte prédominance des associations mourides 314

7.2.2 Les talibés de Cheikh Béthio Thioune, les Thiantacounes sur Santati.net 319

7.2.3 Ansaroudine.org, « les talibés de Baye en France » 321

7.3 Les mouvements associatifs pour le développement 323

7.3.1 Les associations des ressortissants de la vallée du fleuve Sénégal 324

7.3.2 Le réseau des cadres Sénégalais, l'Espace Jappo 329

Troisième partie. Les migrants sénégalais face aux technologies de l'information et de la

communication (TIC) : enjeux et perspectives 336

Chapitre 8. Du migrant déraciné au « migrant connecté » : les enjeux socioculturels liés à

l'utilisation des outils modernes de communication 340

8.1 Les TIC, supports d'intégration ou vecteurs de replis identitaires ? 341

8.1.1 Les TIC, supports d'intégration 342

8.1.1.1 Pour mieux accompagner les migrants dans la recherche d'emploi ou de stage 345

8.1.1.2 Afin de mieux participer à la vie culturelle dans le pays de résidence 349

8.1.2 Les TIC, facteurs de replis identitaires ? 350

10

8.2 Des usages en faveur de la promotion de quelques facettes de la culture d'origine 353

8.2.1 Transferts d'informations, de savoirs et de compétences 356

8.2.2 Internet, un outil éducatif permettant aux enfants issus de l'immigration de mieux connaître

leurs cultures d'origine 362

8.3 Les TIC, de nouveaux moyens de contrôle, de surveillance et de répression ? 364

8.3.1 Surveillance des frontières et traçage des migrants 365

8.3.2 Recrudescence de l'émigration clandestine 366

Chapitre 9. Migrants, TIC et développement 375

9.1 Les migrants des acteurs incontournables du développement local 377

9.1.1 Les TIC, alternative pour une nouvelle forme de coopération entre le Nord et le Sud ? 379

9.1.2 La coopération décentralisée ou codéveloppement 380

9.2 Le rôle des TIC dans les envois et transferts d'argent 382

9.2.1 Les structures formelles de transferts de fonds 384

9.2.2 Les modes de transferts informels 394

9.3 Un rôle important dans la réduction de la fracture numérique 396

9.4 L'influence des migrants sur la vie politique au Sénégal 399

Chapitre 10. Migrants, TIC et mondialisation 408

10.1 Dans les principaux pays de destination 411

10.1.1 Une orientation massive des flux en direction de l'Italie 416

10.1.2 La ruée vers l'Espagne 421

10.1.3 Les Sénégalais aux États-Unis : entre leurres et lueurs de l'American way of life 424

10.2 Dans les autres pays : mobilité et mondialisation des pratiques de communication ?

427

10.2.1 La communauté sénégalaise établie au Canada 428

10.2.2 L'Association des Sénégalais et Sympathisants de Bruxelles et Environs (ASSBE) 432

10.2.3 Les ressortissants sénégalais établis en Suisse 433

10.2.4 La communauté sénégalaise au Maroc 435

10.3 L'insertion des migrants dans la société globale, une forme de « mondialisation par le bas » 437

10.4 Les migrants et les perspectives de la société de l'information 439

Conclusion générale 447

Bibliographie 455

ANNEXES 471

11

précédent sommaire suivant