WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Impact de la croissance démographique sur la croissance économique dans les pays en voie de développement de 1980 à  2008. Une analyse sur les données de panel

( Télécharger le fichier original )
par Rachelle et Ralph Hervé RENAUD et WATA
Université Quisquéya ( UNIQ) à  HaàŻti - Licence en économie 2010
  

sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

Faculté des Sciences Economiques et Administratives

(FSEA)

IMPACT DE LA CROISSANCE DEMOGRAPHIQUE SUR LA CROISSANCE
ECONOMIQUE DANS LES PAYS EN VOIE DE DEVELOPPEMENT DE 1980 à 2008 :
UNE ANALYSE SUR LES DONNEES DE PANEL

PAR

Rachelle RENAUD & Ralph H. WATA

Pour l'obtention du grade de Licence en Economie
Sous la direction de Michel THEBEAU
Professeur régulier de l'Université Quisqueya

Impact de Ça croissance démographique sur Ça croissance économique clans Ces pays en voie de développement de 1980 à 2008.

INTRODUCTION

L'influence qu'exerce la croissance de la population sur la croissance économique, un thème éveillant un fort intérêt en économie depuis plus d'un siècle, suscite encore de nombreuses réactions. Ce couple formé des deux sciences : démographie et économie, se révèle être l'objet de beaucoup d'inquiétudes quant à la perspective d'évolution de la population dans les pays développés, notamment dans ceux en voie de développement. Toutefois, il faut mentionner le problème de dynamisme de l'économie, faisant de la croissance de la population un frein à la croissance économique, pour ne pas dire au développement. Un problème qui se pose le plus souvent au niveau des pays pauvres. Pourtant, bon nombre de ces problèmes restent encore peu explorés.

Etant donné que la croissance économique est une condition nécessaire et non suffisante au bien-être social, il importe à tous les pays d'avoir une croissance forte, durable, capable d'enrayer dans une certaine mesure certains problèmes sociaux qui hypothèquent leur avenir. Par conséquent, les solutions partielles sont en général inefficaces et incapables de générer cette croissance soutenue. De ce fait, la recherche de la croissance économique se trouve à l'heure actuelle, au centre des préoccupations de toutes les sociétés. Plusieurs facteurs peuvent la stimuler ou la promouvoir. C'est dans cette optique qu'on cherche à déterminer le lien existant entre la population (qui est l'un des facteurs retenus) et la croissance économique, à partir des données de panel recueillies pour un total de douze (12) pays' au cours de la période allant de 1980 à 2008.

Plusieurs courants de pensées ont pris naissance pour mettre en cause l'impact de la population sur la croissance. Citons, d'un côté, les alarmistes qui dénoncent ses méfaits ; d'un autre, les positivistes, qui vantent ses prouesses sur l'économie. Toutefois, les travaux de recherche relatifs à un tel sujet, quelle que soit leur nature ou leur préoccupation, doivent être faits au cas par cas, car l'expérience économique varie d'un pays à un autre, ou encore d'un groupe de pays à un autre. Par conséquent, nous présenterons une analyse sur l'influence de l'évolution démographique sur la croissance économique précisément dans le cadre des pays

1 II s'agit des pays suivants: Bangladesh, Népal, République Démocratique du Congo, Soudan, Burkina Faso, Haïti, Malawi, Niger, Zambie, Rwanda, Tchad, Burundi.

'Université Quisqueya

2

'Université Quisqueya

3

Impact de Ça croissance démographique sur Ça croissance économique clans Ces pays en voie de développement de 1980 à 2008.

sous-développés (encore appelés pays en voie de développement), en particulier les PMA2, à travers l'échantillon susmentionné.

· Problématique

Sujet d'intenses préoccupations depuis des années, le lien entre la croissance démographique et la croissance économique suscite encore de nombreuses réactions. De manière générale, une forte hausse de l'activité économique, comme lors de la révolution industrielle, s'accompagne aussi de transformations démographiques.

D'un côté théorique, la croissance économique se réalise uniquement par la croissance démographique. En effet, au 16ème siècle, le mercantiliste J. Bodin3 affirmait : «Il ne faut jamais craindre qu'il y ait trop de citoyens car il n'est de force ni de richesses que d'hommes ». Cette maxime affirme bien, en effet, que la population seule, crée de la richesse. Pour les mercantilistes, l'homme lui-même va produire des articles manufacturés dans le but ultime d'amasser des métaux précieux. L'homme est l'élément premier dans cette recherche d'or et d'argent. Dans une même optique, les physiocrates attachent beaucoup d'importance à la croissance démographique car les hommes sont à l'origine de la richesse : la production agricole. D'un autre côté, la croissance démographique est un frein à la croissance. En effet, Malthus, économiste libéral, dans « l'Essai sur le principe de population » (1798), donne une description dure du sort de l'humanité. Il se sert de la loi des rendements décroissants de la population agricole pour expliquer ce décalage entre population et ressources. Selon lui, il faut limiter la croissance de la population pour faire en sorte qu'elle ne dépasse pas le potentiel de productivité. Il faut restreindre les natalités pour augmenter le niveau de vie, se marier plus tard... et même des mesures très excessives.

Les deux phénomènes sont concomitants. Après l'exposé des théories de Malthus et populationniste, il importe de se poser des questions telles que : la croissance de la population est-elle un frein ou un stimulant à la croissance économique, plus précisément dans le cas des

2 Pays moins avancés du groupe des pays en voie de développement. La République

'Université Quisqueya

4

Impact de Ça croissance démographique sur Ça croissance économique clans Ces pays en voie de développement de 1980 à 2008.

pays en voie de développement? Est-elle une condition nécessaire de la faible croissance économique ?

· Hypothèses de recherche

Le lien entre démographie et croissance a été remis en question par de nombreux économistes4, sans que la querelle entre malthusiens et populationnistes soit définitivement tranchée. Toutefois, les thèses qui contredisent la doctrine de Malthus sont de plus en plus accréditées par les démographes5 qui se fondent sur des projections et des analyses scientifiques. Ainsi, la démarche essentielle de ce travail de recherche consiste à tester les hypothèses de Solow suivantes :

> Hl : Plus le taux de croissance de la population est élevé, plus le pays est pauvre.

> H2 : Plus le taux d'épargne est élevé, plus le pays est riche.

· Justification

En ce qui concerne les conséquences économiques de la forte croissance démographique, jusqu'à la fin des années 70, les débats les plus pessimistes et les plus optimistes semblent contradictoires face à l'incertitude des résultats empiriques ; autrement dit, ils ne sont pas suffisamment fiables pour établir la liaison entre les deux dynamiques de croissance du PIB et de la population.

Vers la fin du XXème siècle, à travers les recherches sur le problème des sources de la croissance endogène avec Romer et Lucas, il s'agit de prolonger et même de dépasser le modèle de croissance traditionnel, essentiellement celui de Solow6 (1956- 1957). En effet, dans le modèle de Solow, il n'y a rien qui puisse expliquer la croissance de façon endogène. Or, une explication empirique des phénomènes de croissance repose sur l'introduction d'un certain nombre de facteurs explicatifs comme l'existence de rendements croissants, le niveau de capital

a Citons : Kuznets, Boserup etc...

s Parmi : Cédric Doliger, Eric Rougier.

e Voir Annex I

'Université Quisqueya

5

Impact de Ça croissance démographique sur Ça croissance économique clans Ces pays en voie de développement de 1980 à 2008.

humain (Lucas, 1988) ou l'accumulation de connaissances (Romer, 1986), l'indice de développement humain, le progrès technique, les infrastructures publiques (Barro, 1990), les dépenses dans la recherche etc. De tous ces facteurs et constatations théoriques, la population est souvent absente ou apparaît implicitement sous forme de « capital humain ». Ainsi dans le cadre de cette analyse, notre but est de vérifier en quoi le poids démographique est un facteur essentiel dans l'analyse de la croissance économique.

Par ailleurs, étant donné que l'évolution n'est pas statique mais plutôt dynamique, notre étude se réalise dans le souci de voir si les hypothèses de Solow pour les pays sous-développés sont encore de mise au cours de ces vingt-et-neuf dernières années.

· Objectif de l'étude

Pour certains (les orthodoxes), la croissance de la population exerce une fonction négative directe sur l'accumulation considérée alors comme le seul facteur de progression des niveaux de vie tandis que les populationnistes y pensent de manière contraire. Pour d'autres (les révisionnistes8), les conséquences de la croissance démographique sur la croissance économique ne peuvent être isolées de façon agrégée et monolithique sans prendre en compte les liaisons multiples qui caractérisent le système démo-économique, dans toutes ses temporalités. Ainsi, voulant tester les hypothèses de Solow précitées, le travail tente d'analyser non seulement les faits statistiques en termes de taux de croissance et d'évolution démographique, dans les pays sous-développés mais aussi de comparer ces faits aux théories exposées pour voir comment établir le lien qui existe entre les deux phénomènes et en mesurer les impacts.

· Délimitation du sujet de recherche

Tous les types d'économies ont eu, à un moment ou à un autre, à expérimenter un problème plus ou moins sévère lié à leur poussée démographique. Certains cas furent repérés par

' Personne conforme à une doctrine considérée comme seule vraie (tels Robert Malthus, Jean-Baptiste Say, maintenant une liaison négative en ce qui a trait à la relation entre population et croissance)

8 Ceux qui estiment une révision de l'analyse sur la liaison entre population et croissance (on peut relever parmi : Alfred Sauvy, Ester Boserup...)

'Université Quisqueya

6

Impact de Ça croissance démographique sur Ça croissance économique clans Ces pays en voie de développement de 1980 à 2008.

exemple, dans certains pays industrialisés durant la période de l'après-guerre, caractérisée par le développement dans l'évolution des techniques permettant d'augmenter de manière croissante la production alimentaire et de lutter contre les maladies. Cette période allait voir apparaître le ralentissement voire même la chute brutale du taux de mortalité, ayant permis d'avoir un taux d'accroissement naturel de 3%. Est-ce pourquoi, de 1945 à 1987, la population mondiale totale a quasiment doublé passant de 2.5 milliards à 5.5 milliards. Aujourd'hui, nous atteignons déjà le pic des 6, 746, 973, 3729 de personnes.

Contrairement aux analyses faites au regard des conjonctures ou en fonction des indicateurs macroéconomiques influençant de façon directe la croissance, notre étude tient compte de la croissance démographique pour établir ce lien. Nous avons par conséquent, délimité notre recherche en mettant l'emphase sur les modèles de croissance des pays à faibles revenus, de manière à mieux saisir l'influence de la population sur la croissance économique.

Toutefois, une limitation majeure est à prendre en compte. La grande majorité des variables que nous espérions utiliser dans le cadre de ce travail ne sont pas disponibles particulièrement dans le cas d'Haïti, en raison de la faiblesse des institutions qui sont censées être en mesure de nous les fournir avec la plus grande facilité. Ce qui nous oblige à nous baser sur la disponibilité des données pour réaliser l'étude. De plus, le travail fait plutôt ressortir l'impact direct de la population sur la croissance en tenant compte de certains indicateurs mais ne présente pas une analyse approfondie de l'effet de chacun d'eux sur cette dernière.

· Structure du travail

Dans le but de susciter des pistes de réflexions sur la relation entre la croissance démographique et la croissance économique et d'essayer de trouver des éléments de réponses, en ce qui concerne l'existence de cette relation, nous tâcherons d'abord à définir quelques concepts clés pour notre travail de recherche. De ce fait, nous aurons recours à des ouvrages, des articles ainsi que d'autres documents publiés sur les différents moteurs de recherche de l'internet, dans le but de collecter les différentes informations dont nous ferons usage dans ce travail. Ensuite, le travail se fonde sur trois caractéristiques distinctes :

9 Consulté en date du 17 Décembre 2008 sur le site internet : www. Populationmondiale.com à 3h28 A.M. (heure haïtienne).

'Université Quisqueya

7

Impact de Ça croissance démographique sur Ça croissance économique clans Ces pays en voie de développement de 1980 à 2008.

1. Il recourt largement aux outils théoriques, dans la conviction que ceux-ci contribuent à notre appréhension du sujet au premier chapitre et tire fortement parti des études concrètes de démographes et d'économistes ayant déjà fait la lumière sur la question ou qui ont tout au moins réduit les zones d'ignorance ;

2. Il analyse l'évolution des principaux facteurs démographique et économique pour mieux cerner le sujet et présente les répercussions d'une croissance démographique rapide sur la croissance économique au niveau des pays considérés, au second chapitre ;

3. Il modélise, au troisième et dernier chapitre, l'impact qui existe entre les deux variables (population et croissance) et interprète les résultats que reflète le modèle pour en tirer les conclusions appropriées.

Impact de Ça croissance démographique sur Ça croissance économique clans Ces pays en voie de développement de 1980 à 2008.

· Définition de quelques concepts

La démographie ou étude de la population et l'économie usent chacune d'un vocabulaire spécialisé qui leur est propre. Par conséquent, en vue d'écarter d'éventuelles confusions et pour mieux décortiquer le sujet tel qu'il est formulé, il s'avère nécessaire de définir certains concepts jugés importants. Ainsi, nous relevons :

Croissance démographique : augmentation de l'effectif d'une population au cours d'une période donnée. Celle-ci correspond à la somme du solde naturel et du solde migratoire, calculé en général pour une année. L'effectif d'une population augmente quand il y a excédent des naissances sur les décès (solde naturel) et des entrées de migrants sur les sorties (solde migratoire).

Croissance économique : désigne l'augmentation de la production de biens et de services dans une économie sur une période donnée, en particulier sur une période longue. En pratique, l'indicateur utilisé pour la mesurer est le Produit Intérieur Brut (PIB). Il est mesuré « en volume » ou « à prix constants ».

Explosion démographique : désigne le déséquilibre entre la population et les ressources disponibles.

Politique de population : ensemble de mesures explicites ou implicites prises par un Etat afin d'exercer une influence sur les effectifs, la croissance, la composition ou la répartition de la population. Cette politique peut aller dans le sens d'une population plus nombreuse, en favorisant la natalité ou l'immigration (politique de la famille, politique migratoire...), ou moins nombreuse, en limitant les naissances. Elle peut aussi viser à modifier la répartition de la population dans un pays en encourageant les migrations ou en déplaçant les populations.

Taux de croissance : est le taux de variation du P113 (produit intérieur brut). On utilise la croissance du PIB par habitant comme indicateur de l'amélioration du niveau de vie.

Transition démographique : la transition démographique désigne le passage d'un régime traditionnel où la fécondité et la mortalité sont élevées et s'équilibrent à peu près, à un régime où la natalité et la mortalité sont faibles et s'équilibrent également.

'Université Quisqueya

8

Impact de Ça croissance démographique sur Ça croissance économique clans Ces pays en voie de développement de 1980 à 2008.

PMA selon les Nations-Unies

Avant de traiter les différents chapitres susmentionnés, il importe de clarifier également le concept «PMA » et comment les identifier.

Depuis 1971, les Nations-Unies désignent sous l'appellation de «PMA », les pays à faible revenu, structurellement désavantagés dans leurs efforts de développement et confrontés au risque de ne pas pouvoir s'échapper au piège de la pauvreté. De ce fait, le conseil économique et social des Nations-Unies y établit une liste révisée tous les trois (3) ans. Actuellement, cette liste contient un nombre de 50 pays 10, dont 1 seul en Amérique, 34 en Afrique, 10 en Asie et 5 dans le Pacifique. L'ajout d'un pays à cette liste se fait en fonction des critères suivants :

1) Critère de faible retenu

Le faible revenu est mesuré par le revenu national brut sur une période de trois (3) ans. Tout pays voulant être admis dans cette liste doit avoir un revenu inférieur ou égal à 750 $ et d'au moins 900 $ pour en sortir.

2) Critère d'insuffisance des ressources humaines.

Ce critère est mesuré par l'indice du capital, un indice composite, qui se base sur plusieurs indicateurs comme
· le pourcentage de la population sous-alimentée, le taux de mortalité infantile, le taux de scolarisation au niveau primaire et secondaire et le taux d'alphabétisation.

3) Critère de forte vulnérabilité économique

La forte vulnérabilité économique est mesurée par un indice composite et est fondée sur les critères suivants : les crises naturelles, les crises commerciales (indice d'instabilité des exportations des biens et des services), l'exposition aux crises, la petitesse de l'économie et l'éloignement des économies.

10 Cette liste pourrait être réduite à 49 selon le rapport 2008 de l'ONU sur le PMA car le Cap-Vert depuis le 21 décembre 2007 a été radié. Toutefois, il a été retenu comme faisant partie des PMA en attendant la nouvelle de 2009. Pour plus d'informations, consulter le rapport sur : www.unctad.org

'Université Quisqueya

9

Impact de Ça croissance démographique sur Ça croissance économique clans Ces pays en voie de développement de 1980 à 2008.

Aussi, dans le cadre de ce travail sur les pays en voie de développement plus précisément les PMA, notre échantillon regroupe 12 pays et est constitué de la manière suivante :

i. Amérique (1 pays) Haïti.

ii. Afrique (9 pays)

République Démocratique du Congo (RDC), Soudan, Burkina Faso, Niger, Zambie, Rwanda, Tchad, Malawi, Burundi.

iii. Asie (2 pays)

Bangladesh, Népal.

Dans un autre ordre d'idée, il faut rappeler que la population qui se définit comme un ensemble d'individus vivant dans un espace donné, se renouvelle sous l'action de trois phénomènes : la natalité, la mortalité et la migration. D'où, l'équation fondamentale de la population d'un pays : Population actuelle = population antérieure + solde naturel + migration nette"

Ces remarques ayant été faites, nous présentons au chapitre II donnant suite au cadre théorique, de façon brève les différents facteurs démographiques essentiels tels que: la natalité, la mortalité, la fécondité et le mouvement migratoire ainsi que l'évolution du PIB pour chacun des pays considérés ; puis, nous présentons également un tableau résumé de la tendance des facteurs démographiques par rapport aux mêmes variables à l'échelle mondiale, pour mieux apprécier le facteur qui contribue le plus à l'accroissement de leur taux démographique.

11 Capul & Garnier [2005]

10

'Université Quisqueya

'Université Quisqueya 11

Impact de Ça croissance démographique sur Ça croissance économique clans Ces pays en voie de développement de 1980 à 2008.

CHAPITRE I.- Cadre Théorique et Revue de Littérature A.- Cadre théorique

Le cadre théorique est généralement perçu comme une synthèse des idées disponibles dans la littérature. Il sert principalement à présenter un cadre d'analyse et à généraliser des relations théoriques déjà prouvées dans d'autres contextes pour tenter de les appliquer au problème de recherche. Dans le cadre de notre travail, le phénomène apparaît trop complexe pour le réduire à un résultat plutôt spontané. De ce fait, nous mettons en exergue, les principaux courants d'idées relatifs à la relation entre les variables démo-économiques pour mieux nous situer et ainsi déterminer notre position théorique.

A.1) Les populationnistes

Au cours des XVIème et XVIIème siècles, le développement du mercantilisme marqué par le souci omniprésent de se procurer des richesses, n'a pas empêché l'éclosion du populationnisme qui prône les bienfaits de la croissance de la population. L'ensemble de ces thèses ne reposait pas encore sur une connaissance scientifique de la population. Néanmoins, une intuition formulée par Jean Bodin12 en 1576 apparaît déjà en des termes célèbres : "Il ne faut jamais craindre qu'il y ait trop de citoyens, vu qu'il n'y a ni richesse ni force que d'hommes". Les thèses mercantilistes se sont rapidement traduites par une augmentation des impôts, c'est pourquoi les idées populationnistes s'en sont peu à peu écartées.

Par ailleurs, Cantillon, un économiste du XVIIIème siècle a démontré l'existence de trois déterminants en faveur de l'augmentation de la population. Il y a d'une part, un mode de vie relativement frugal... loin des velléités de nos sociétés ; d'autre part des ressources suffisantes et enfin l'usage des ressources (moteurs de l'économie) par les propriétaires. L'optimisme de Smith, quant à lui, le conduit à affirmer que "la marque décisive de la prospérité d'un pays est l'augmentation du nombre de ses habitants". De plus la croissance démographique dépend des lois économiques.

12 Pour Bodin, il n'y a pas de problème démographique mais un problème d'organisation sociale. C'est également la thèse des pays socialistes. Dans la mesure où les dispositions sont prises pour subvenir aux besoins de la population, la croissance démographique ne constitue pas en soi un réel problème (théorie nataliste).

Impact de Ça croissance démographique sur Ça croissance économique clans Ces pays en voie de développement de 1980 à 2008.

Ainsi, lorsqu'il y a des limites économiques à la demande d'hommes, l'augmentation de la population est freinée. Il y aurait donc une loi de l'offre et de la demande, de sorte que le besoin de main-d'oeuvre détermine le nombre d'habitants.

sommaire suivant