WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Jeux politiques et développement local. Acteurs et logiques en présence dans la commune d'Ifangni.

( Télécharger le fichier original )
par Kassim Olagouké OROUGBE
Université dà¢â‚¬â„¢Abomey Calavi - Maîtrise 2013
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

INTRODUCTION

Depuis les premières heures de la vie en communauté, l'Homme a toujours vécu dans une certaine dynamique organisationnelle. Cette dynamique, qu'elle soit formelle ou informelle, a toujours laissé place à un leadership ou une légitimité qui peut être naturelle (charismatique), délégué (choisi à travers des modes de désignation) ou imposé dans le but d'organiser ou de gérer le bien commun ou la cité. C'est fort de cette réalité que la gestion de la vie en communauté a évolué des régimes totalitaires qui laissent la décision de vie ou de mort des autres dans les mains d'un seul souverain ou d'un groupuscule, aux régimes les plus démocratiques.

Le Bénin, après les turbulences politiques des lendemains de l'indépendance et de l'ère dictatoriale des années 70 et 80, a opté pour la démocratie avec à la clé plusieurs réformes politico-institutionnellesau début des années 90. Entre autres réformes, se trouve en bonne place la mise en oeuvre de la décentralisation prévue par la constitution du 11 décembre 1990.

Ainsi, depuis 2003, le Bénin s'est engagé dans un processus de décentralisation. Après deux mandatures d'administration du territoire par les pouvoirs locaux, bien qu'il n'y ait pas encore un rapport officiel d'évaluation de la décentralisation, tous les observateurs de la vie publique s'accordent pour dire que les fruits n'ont pas tenu la promesse des fleurs. Les facteurs ayant conduità ces résultats sont nombreux et divers. Entre autres facteurs se trouveen bonne place la politisation à outrance qui n'épargne aucune échelle de la gestion des affaires publiques. C'est ce que Guy Constant EHOUMI (2011) révèle dans le journal  « la presse du jour »  dans son article intitulé « Politisation à outrance du pouvoir à la base au Bénin: des Maires creusent la tombe de la décentralisation » en ces termes :

« A force de vouloir tout régenter, les autorités locales sont en train de vider la décentralisation de son contenu. C'est parce que le pouvoir était concentré au sommet et que tout était imposé aux populations qui ne se portaient guère mieux malgré les milliards de dettes, qu'il a été décidé de passer à la décentralisation ; mais la gangrène du pouvoir central a fini par atteindre les autorités locales ».

Par cette remarque, Guy Constant EHOUMI (2011) jette le pavé dans la mare et incite à aller voir de plus près les réalités dans la pratique de la décentralisation au Bénin. En effet lorsque EHOUMI (2011) déclare : « la gangrène du pouvoir central a fini par atteindre les autorités locales », on est forcément tenté de se demander de quelle gangrène s'agit-il ?

C'est OLIVIER de SARDAN (2007) qui ouvre la brèche et laisse entrevoir ce qui pourrait être le principal problème dans la gestion des communes africaines. Dans sa communication intitulée « Pouvoirs locaux, Gouvernance et Décentralisation en Afrique » présentée au cours des journées de Tam Dao 2007, il affirme qu'« auparavant, la politique était une affaire urbaine concernant des élites urbaines. On a introduit la politique à l'échelle locale, la politique moderne, la politique partisane ».

Alors, l'effet de la politique (pris au sens du jeu des politiciens) sur le processus de décentralisation reste un problème majeur dont le contour mérite d'être cerné. C'est donc pour étudier les liens entre la politique et le développement dans la commune d'Ifangni que nous nous sommes proposépour notre mémoire de maîtrise, de répondre à la question : Quels sont les effets induits du jeu politique sur le développement local dans la commune d'Ifangni ?

Le présent travail a pour objectif d'étudier les diverses influences des jeux politiques sur le développement de la commune d'Ifangni. Il se structure en trois volets :

- le cadre conceptuel,

- la démarche méthodologique et,

- la présentation et l'analyse des résultats.

précédent sommaire suivant






La Quadrature du Net