WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Conception d'un service vidéo pour terminaux portables de type smatphone.

( Télécharger le fichier original )
par Rodrigue MOUNJOUOPOU MONJOUO
ECOLE SUPERIEURE MULTINATIONALE DE TELECOMMUNICATIONS DE DAKAR - Ingénieur de conception des t&;eacute;lécommunications 2009
  

précédent sommaire suivant

PROBLEMATIQUE

Les téléphones mobiles d'aujourd'hui sont allés au-delà de leur rôle primitif d'outils de communication et ont progressé pour devenir une extension de la personnalité de l'utilisateur. Nous assistons à une époque où ces derniers n'achètent plus ces appareils afin d'être seulement en contact avec d'autres personnes, mais d'exprimer eux-mêmes, leurs attitudes, sentiments, et intérêts. Les clients veulent continuellement plus de leur téléphone.

D'un autre côté les technologies de réseau mobiles ne cessent de se développer. De nouvelles possibilités sont envisageables. De nouveaux services peuvent être implémentés.

Alors comment exploiter le vaste domaine des données vers lequel toute l'industrie cellulaire se dirige désormais ? C'est dans ce sens que nous nous proposons de concevoir un service adapté aux besoins des mobinautes africains.

Le but de ce projet est de développer des services nouveaux qui rendront nos téléphones portables encore plus attractifs. La vie devenant de plus en plus frénétique et le temps de plus en plus précieux, les services de télécommunications qui n'entravent pas la mobilité sont préférés. Notre souci sera donc de permettre l'accès à des services audio-visuel dans un environnement mobile. La formulation première de notre projet est la suivante : La mise en oeuvre d'un service audio-visuel sur téléphones portables de 2e ou 3e génération, Smartphones, PDA et mobile TV pourrait-elle donner une seconde vie aux chaines de télévision de façon à leur faire profiter des nouvelles technologies comme Internet ? Les chaines de télévision pourront-elles par se moyen se rendre plus interactives et accroitre ainsi leur audience ? Pourrait-on de cette manière développer de nouveaux services générateurs de revenus pour les entreprises, à la fois celles qui développent ces services et celles pour qui ces services sont développées ?

De telles offres de services seront-elles appréciées ? Seront-elles rentables ? Une brève étude menée en marge de se projet montre que 93% des 150 personnes interrogées préfèreraient se servir de leur téléphone portable pour écouter de la musique, s'informer sur l'actualité, envoyer et recevoir du courrier électronique, s'informer sur le sport, regarder des clips vidéos et procéder à des téléchargements. Autant de services qui nécessitent, dans la donne actuelle la possession de plusieurs terminaux différents. D'autre part, une bonne partie des personnes interrogées (60%), possèdent déjà des portables qui leur permettraient de bénéficier de certains des services suscités. La tendance ira croissante, en effet durant la dernière crise financière, le Smartphone a été l'un des rares gadgets électroniques dont les ventes n'ont pas baissé, au contraire près de 40 millions de Smartphones ont été vendus en 2009, et 50 millions sont prévus pour 20102.

De plus, les appareils mobiles sont de plus en plus plébiscités comme outils de communication. Une enquête menée auprès de 1 000 adultes par la firme British Gas et publiée dans le Times de Londres a révélé qu'un individu consacre en moyenne près de quatre heures de sa journée à des « techniques censées lui faire gagner du temps ». D'après l'article, « le Britannique moyen passe 88 minutes par jour au téléphone fixe, 62 minutes au

2 Rapports de vente publiée par Mobinate ( http://www.mobinaute.com) . Juillet 2009

x

Mémoire Ingénieur des Travaux des Télécommunications-ESMT-Monjouo M. Rodrigue

Conception d'un service vidéo pour terminaux portables de type Smartphones

téléphone portable, 53 minutes à envoyer du courrier électronique et 22 minutes à échanger des SMS ».

Ce projet ne sera donc pas seulement fiable dans son intérêt social mais présentera aussi un gros avantage économique pour tous les acteurs qui s'y impliqueront. Le contexte Camerounais s'y prête également : Depuis la libéralisation du secteur de l'audio visuel, l'offre en matière de programmes se diversifie. Les chaines de télévision arrivent à accrocher toute les franges de la population : si les femmes se rendent maitresses de la télécommande pendant la diffusion des télénovélas, les hommes ne veulent rien entendre les soirs de football. Les adolescents sont encore plus avares de programmes télévisés : films, clips vidéo, téléréalité, dessins animés... le marché s'élève à au moins 70% de la population. D'une manière générale les services audio-visuels intéressent l'ensemble de la population sauf peut-être les enfants en bas âge. Voila donc qui constitue un puissant argument pour se lancer dans ce marché, surtout si on a une offre innovante. En effet il est peu probable de ne pas trouver de part de marché. D'ailleurs l'évolution des offres de services audio-visuels le prouve bien :

Lorsqu'en 1937 la BBC commence à diffuser les premières émissions régulières de télévision en Angleterre seul quelques individus possèdent des postes récepteurs. Mais seulement 3 ans après, les ventes grimpent au Royaume-Uni et au Etats-Unis. La télévision n'apparait en France qu'à la fin des années 1950. Avant elle n'était considérée que comme un gadget de luxe. Cela n'empêchera pas que seulement 10 ans après le nombre de postes passe de 1,4 à 11 millions. Aujourd'hui on y compte plus de 37 millions, soit plus de 90% des foyers. Ce chiffre est inférieur à celui des pays anglo-saxons où on trouve parfois des moyennes de 2 à 3 postes par foyer.3

La vulgarisation des postes de télévision ne constitue pas la seule indication de la popularité des services audio-visuels. Dès la moitié des années 1980 on a assisté à l'apparition de nouveaux équipements de réception : les antennes paraboliques. Le coût élevé de ces équipements a-t-il dissuadé les consommateurs ? En 1987 on comptait déjà 1 600 000 équipements pour la réception des émissions par satellite au Etats-Unis et 175 000 au Canada.4 Le développement et la généralisation des équipements de réception satellitaire continu encore de plus belle aujourd'hui.

Internet, le nouveau média de communication world wide n'est pas en reste. De plus en plus de sites internet proposent des contenus audio-visuels en plus des images et du texte que permettaient déjà les pages html. Le site internet You tube spécialisé dans les flux vidéos compressés apparait selon plusieurs études comme le site internet le plus visité par les internautes du monde entier après le moteur de recherche Google. Il est donc possible de récupérer ce nouveau média de communication rapide, abordable et répandu pour l'adapter à la grande attractivité des services traditionnels de la télé afin de proposer un nouveau type de service audio-visuel moderne.

3 Chiffre fournis par l'encyclopédie Encarta 2007TM

4 Chiffres fournis par la revue Réveillez-vous ! du 22 Aout 1987

xi

xii

Conception d'un service vidéo pour terminaux portables de type Smartphones

Mémoire Ingénieur des Travaux des Télécommunications-ESMT-Monjouo M. Rodrigue

Conception d'un service vidéo pour terminaux portables de type Smartphones

Projet CLIPCLAP -Monjouo M. Rodrigue Ing. Télécom

précédent sommaire suivant






Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy