WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Conception d'un service vidéo pour terminaux portables de type smatphone.

( Télécharger le fichier original )
par Rodrigue MOUNJOUOPOU MONJOUO
ECOLE SUPERIEURE MULTINATIONALE DE TELECOMMUNICATIONS DE DAKAR - Ingénieur de conception des t&;eacute;lécommunications 2009
  

précédent sommaire suivant

I.1.6 La technologie S-DMB

Le 12 mars 2004, TU Media, filiale de SK Telecom et du consortium japonais Mobile Broadcasting Corp, a lancé avec succès le satellite « MB Sat » dont la finalité est de permettre la diffusion de services multimédia (audio, vidéo, données) en Corée et au Japon en utilisant un standard propriétaire enregistré à l'ITU et popularisé sous le sigle « S-DMB » (Satellite Digital Multimedia Broadcasting).

Le S-DMB développé en Corée et au Japon est une technologie dérivée de la technologie à étalement de spectre « CDMA », utilisant la bande de fréquences KU (12,21412,239 GHz) en flux montant et la bande S (2,630-2,655 GHz) en flux descendant vers les mobiles. Basé sur un concept d'architecture hybride, le système se compose d'un satellite et d'un réseau de relais terrestres (« gap fillers » ou « répéteurs »). Ce réseau terrestre, nécessitant plusieurs milliers de répéteurs (de l'ordre de 15 000 pour la Corée), permet de résoudre le problème des zones d'ombre du signal satellite (immeubles, tunnels, galeries commerciales) en zone urbaine.

L'utilisation d'une modulation de type CDMA permet, comme l'OFDM, de déployer des configurations SFN (Single Frequency Network), où satellite et répéteurs terrestres peuvent émettre le signal SDMB sur la même fréquence avec des niveaux négligeables d'interférences. Offrant des débits élevés (7Mb/s), cette technologie autorise une réception en situation de grande mobilité (150 km/h).

Cette technologie présente une problématique majeure pour se déployer en dehors de son marché actuel. Les bandes BSS à 2,6 GHz ne sont en effet plus disponibles pour des systèmes satellites en Europe et aux Etats-Unis, et la Chine est en passe de les réallouer définitivement au terrestre. De plus, le signal S-DMB Coréen nécessite l'utilisation d'une porteuse de largeur spectrale (25 MHz) incompatible avec les fréquences actuellement disponibles en Europe.

I.1.7 La technologie DVB-H+

Le système DVB-H+ est une technologie développée pour la diffusion par satellite. S'appuyant sur la spécification de la technologie DVB-H, la technologie DVB-H+ utilise la forme d'onde OFDM utilisé par le DVB-H. Cependant, afin d'améliorer le bilan de liaison et donc d'augmenter le débit offert, des turbo codes7 sont utilisés en remplacement de la technique de correction d'erreurs de Reed Salomon utilisé par DVB-T et DVB-H.

Conception d'un service vidéo pour terminaux portables de type Smartphones

4

Projet CLIPCLAP -Monjouo M. Rodrigue Ing. Télécom

La technologie DVB-H+ utilise:

· Les bandes satellite de l'IMT2000 (2170-2200 MHz), adjacentes aux bandes de l'UMTS terrestre.

· Des technologies spatiales adaptées (satellites à grandes antennes, plate-formes de forte puissance, etc..) permettent une capacité de 2.3 Mbit/s (soit 9 canaux à 256 kbit/s) par pays et une réception directe du satellite en zones rurales,

· Des ré-amplificateurs/réémetteurs dans les zones urbaines. Ces répéteurs émettant sur la fréquence de la porteuse satellite sans engendrer d'interférences pour le récepteur et sans perturber le fonctionnement du réseau terrestre adjacent.

Afin de compléter l'offre de programmes dans les zones urbaines, des émetteurs terrestres peuvent compléter l'offre satellite permettant d'offrir jusqu'à 27 canaux à 256 kbit/s. Ces émetteurs diffusant sur les fréquences utilisées par le satellite pour desservir les pays voisins. La compatibilité envisagée avec le standard DVB-H permet de faciliter le développement et de minimiser les coûts des terminaux. Il est à noter que cette technologie est également à l'étude pour le système satellitaire de radiodiffusion pan-européen (E-SDR) prévu en bande L S-DAB, fournissant un service similaire aux systèmes américains XM Radio et Sirius.

Des actions sont en cours auprès des organismes de standardisation afin de faire reconnaître le concept DVH+ comme une évolution du standard DVB-H.

précédent sommaire suivant






Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy