WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Etude des parcours de vie polyamoureux


par Clémence Gay
Université d'Evry - Maîtrise de sociologie parcours Image et Société: documentaire et sciences sociales 0000
  

sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

Université d'Évry

JUIN 2021

ETUDE DES PARCOURS DE VIE

POLYAMOUREUX

MÉMOIRE
PRÉSENTÉ
COMME EXIGENCE PARTIELLE
DE LA MAÎTRISE EN SOCIOLOGIE

CLÉMENCE GAY

Remerciements

Je remercie ma directrice de mémoire, Jennifer Deram, qui a été présente tout au long de cette période tumultueuse et trouble. Sa disponibilité et ses judicieux conseils ont contribué à alimenter ma réflexion et à construire ce mémoire.

Un sincère merci à tou-te-s mes répondant-es pour leurs témoignages riches et captivants qui ont pu à la fois donner corps à cette recherche et faire évoluer ma pensée. Ce fut un plaisir de partager ces moments de discussion avec vous, que ce soit en ligne ou autour d'un thé.

Je remercie également toute l'équipe pédagogique de l'université d'Evry ainsi que les intervenants professionnels responsables de ma formation, pour avoir assuré la partie théorique de celle-ci. Leurs paroles, leurs écrits, leurs conseils et leurs critiques ont guidé mes réflexions.

Merci à Annabelle, Sophie, Ange et Aoline pour avoir relu et corrigé mon mémoire. Vos conseils de rédaction ont été très précieux.

Enfin, je voudrais exprimer ma reconnaissance envers les ami-e-s qui m'ont apporté leur soutien moral et intellectuel tout au long de ma démarche. Votre curiosité et vos questions ont été une véritable source de motivation pour mener à bien ce projet.

2

Table des matières

Remerciements 1

Introduction 4

Partie I 5

Cadrage et définition du sujet 6

Éléments de contexte (historique, politique, économique, juridique) 6

L'origine de la notion de polyamour : cadrage historique, juridique, ethnographique et

politique 6

Cadrage sociologique et statistique 7

Les sources quantitatives 7

Problématique 11

Conclusion de ces premières recherches 11

Cadrage méthodologique : la notion de «parcours de vie» 11

Hypothèses 12

Protocole d'enquête 13

Les entretiens «récits de vie» 14

Présentation du terrain 14

Les lieux des entretiens 15

Le problème de l'anonymisation 16

Positionnement du chercheur 16

Partie II 18

Les parcours de vie polyamoureux 18

Les profils des enquêtés 18

Profil et angle mort 18

Des événements déclencheurs de la non-exclusivité 20

Le premier pas en dehors de la boîte 24

L'influence des groupes 26

Trajectoires et diffusions des valeurs 27

Diffusion du polyamour : internet et la salope Ethique 27

Comment se rencontrer ? 29

L'apprentissage des codes et des valeurs 32

Comprendre ses limites 32

Construire ses relations 36

Le pilier du polyamour : l'hypercommunication 43

Polycule et métamour : construire son nouveau cercle de relation 45

Polyamour et stigmates 48

Une déconstruction parfois conflictuelle et fragilisante 48

Polyamour et intersectionnalité 52

Le coming out 55

Le besoin de se cacher 58

L'intentionnalité du parcours de vie polyamoureux 60

3

La cohésion avec soi-même 60

Pas d'étiquette ! Le polyamour en soi et pour soi 63

Entre pratique et identité : regard rétrospectif sur son vécu 66

La vision de l'avenir 68

Conclusion 70

Bibliographie 73

Annexe 80

4

Introduction

Les différentes formes d'expression et d'encadrement des relations et de la sexualité sont aujourd'hui en profonde et rapide mutation (Combessie, Mayer, 2013). La part la plus visible de ces transformations réside, par exemple, dans l'institutionnalisation des unions entre personnes de même sexe dans un nombre croissant de pays (Combessie, Mayer, 2013); et à cet égard, le polyamour s'inscrit également dans cette dynamique des transformations de l'intimité contemporaine.

Le polyamour se définit comme «l'orientation relationnelle présumant qu'il est possible [et jugé comme étant acceptable par les différents partenaires] d'aimer plusieurs personnes et de maintenir plusieurs relations amoureuses et sexuelles à la fois, avec le consentement des partenaires impliqués [...] et qu'il est souhaitable d'être ouvert et honnête à leur propos» (Barker, 2005). Son existence s'inscrit dans un contexte social où se libère de plus en plus la parole sur les différentes orientations sexuelles et relationnelles ainsi que sur l'expression des identités de genres.

Critique de la rigide injonction à l'amour romantique, le polyamour remet en cause ce que Mint (2004) nomme «the monogamy/cheating system». Les personnes polyamoureuses - en favorisant et expérimentant des cadres relationnelles modulables selon leurs aspirations (Lévesque, 2019) - sortent de l'arrangement culturel dominant selon lequel les individus doivent s'identifier à la valeur de l'exclusivité, et ce même si les conflits et infidélités sont si courants qu'ils peuvent être considérés comme une partie institutionnelle du paysage intime et sexuel. La «dyade traditionnelle» ne serait ainsi plus l'unique idéal relationnel légitime. Néanmoins, le couple exclusif dispose toujours d'un parcours strictement fermé et balisé, s'imposant naturellement aux individus comme étant une orientation relationnelle allant de soi. S'écarter de ses normes (relationnelles ou sexuelles) peut donc entraîner des sanctions sociales et être source de préoccupations quant aux possibles répercussions stigmatisantes générées par le simple fait d'être «différent».

En outre, si l'on en parle de plus en plus sur Internet et dans les médias depuis quelques années, beaucoup de choses restent encore à définir sur le polyamour. Cette pratique est un domaine émergent recueillant un nombre assez limité de textes qui, de surcroît, sont de nature essentiellement pédagogique plutôt que sociologique ou analytique. Bien que le nombre d'ouvrages et d'études consacrées au sujet ait fortement augmenté ces dernières années (Noël, 2006), la majorité des informations se trouvent avant tout en ligne et les études scientifiques menées sur le sujet sont dans une écrasante majorité originaires des États-Unis (Adam, 2020). En outre, le manque de diversité chez les échantillons de participants composants la plupart des enquêtes (la plupart des répondants sont blancs, neurotypiques,

5

cisgenres1, avec un niveau d'éducation élevé) démontre qu'il existe encore aujourd'hui de nombreux angles morts dans l'étude de cette orientation (Adam, 2020).

Pourtant, de par sa position anticonformiste, le polyamour est source de multiples interrogations : comment expliquer son existence ? Comment se construit-il ? Y a-t-il des similitudes dans les trajectoires de vie des personnes polyamoureuses ?

Ainsi, il sera intéressant de voir comment cette orientation relationnelle s'incarne dans les parcours de vie des individus se revendiquant polyamoureux. Analyser les mécanismes qui sous-tendent la réalisation du polyamour et observer les manières dont il se perçoit dans le vécu individuel permettra de répondre à la problématique suivante: quels sont les parcours de vie des personnes polyamoureuses ?

Pour répondre à cette question, notre réflexion se fondera sur une étude qualitative se faisant sur la base d'entretiens récits de vie semi-directifs réalisés auprès de douze personnes polyamoureuses. Si le nombre d'entretiens menés ne permet de facto aucune généralisation (échantillon non probabiliste), cette limite quantitative se retrouve néanmoins compensée par la complexité et la richesse des voix polyamoureuses composant ce mémoire. Notre méthodologie vise à permettre une compréhension qualitative des trajectoires de vie polyamoureuses. En enracinant profondément notre étude dans les récits de vie, nous avons donné une ouverture maximale à la parole individuelle, afin de permettre une compréhension des modes de vie de nos enquêtés, tout en respectant les nuances habillant et enrichissant leur discours.

Après avoir fait les présentations plus détaillées de la problématique, du cadre théorique et du protocole d'enquête, nous essaierons de dresser un tableau des différentes pratiques, approches et configurations polyamoureuses. Par le biais d'entretiens récits de vie, nous chercherons à déterminer les mécanismes et trajectoires amenant à devenir et se revendiquer polyamoureux. Nous porterons ensuite notre regard sur les manières dont se diffuse l'idéologie polyamoureuse, en nous attardant sur l'apprentissage des codes, normes et valeurs sous-tendant cette pratique. S'ensuivra une mise en exergue des stigmates dont est porteuse cette communauté, ainsi que des différents mécanismes et dynamiques d'oppression contraignant et invisibilisant son existence. Enfin, notre étude se portera sur l'analyse des intentionnalités construisant le regard des personnes polyamoureuses sur leur propre identité. Nous nous attacherons également à observer la manière dont nos répondants ancrent leurs expériences et intègrent rétrospectivement leur vécu dans leur propre parcours de vie.

1 Soit qui concerne une personne dont l'identité de genre correspond au sexe qui lui a été assigné à la naissance (par opposition à transgenre) - Dictionnaires Le Robert.

6

sommaire suivant






La Quadrature du Net