WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Le terrorisme,les causes et les remèdes

( Télécharger le fichier original )
par Mahmoud EL KHADIR
Université Mohammed I - Faculté de Droit - Licence 2005
  

sommaire suivant

UNIVERSITÉ MOHAMED I

Faculté des Sciences Juridiques

Économiques et Sociales

Oujda

LE TERRORISME :

LES CAUSES ET LES REMÈDES

Mémoire pour l'obtention du licence

Section : Droit public // Option : Relations Internationales

Présenté par : Sous la direction de :

EL KHADIR Mahmoud Dr. BENALI Sadequi

N° d'inscription :

3556

C.N.E :

2097865054

2004-2005

A mes parents, soeurs et frère.

A mes ami(e)s.

A la mémoire des victimes de cette guerre présumée contre le terrorisme en Afghanistan, en Irak et en tout autre pays.

Introduction

Introduction

Au lendemain des événements du Mardi « noir » (le 11 septembre2001) on a beaucoup parlé du phénomène du terrorisme qui menace la paix et la sécurité internationales. En effet, si on compare la fréquence du mot « terrorisme » dans les moyens d'information durant les cinq années qui précèdent le 11 septembre 2001 et le flux du terme jusqu'à nos jours on sera non seulement surpris mais stupéfait ! C'est comme si toute l'histoire de l'humanité a changé, et comme si ce phénomène n'a touché que les Etats-Unis d'Amérique !

Pour éradiquer le terrorisme, l'administration américaine déclara plutôt qu'il fallait bombarder l'Afghanistan. Une décision prise d'une façon aléatoire, et suivant l'humeur selon laquelle « soit vous êtes avec nous, soit vous êtes avec le terrorisme ». La « guerre au terrorisme » s'est élargie pour englober un autre pays arabo-musulman, l'Iraq, tout en engendrant les dizaines de milliers de morts, l'exode de la population, la destruction d'infrastructure...et son occupation, sous prétexte, toujours, de lutter contre le terrorisme !

« La guerre au terrorisme » s'est poursuite, ainsi, avec l'élaboration de nombreuses conventions régionales et lois nationaux, qui ont pour but la prévention, la suppression et la répression du terrorisme. Le quel reste flou ! (puis qu'il n'existe pas de définition unanimement ou généralement acceptée du terrorisme), c'est voulu et, même prémédité (...).

Alors, quel est le bilan de cette guerre ? Un homme de terrain comme Hans Blix, l'ex-chef des inspecteurs de l'ONU en Iraq, note que la guerre américaine a « donné une impulsion au terrorisme au lieu de l'arrêter ». Le diplomate suédois a pleinement raison. Surtout quand il ajoute « il est clair, désormais, que le terrorisme ne doit pas être affronté uniquement avec des mesures répressives mais aussi avec la compréhension de ses causes plus profondes((*)).

Mais, la question générale et importante de la nature et des causes du terrorisme ne pouvait être posée et, à notre avis, ne le sera pas, car, toute analyse sérieuse voire logique conduit à constater que cette guerre contre le terrorisme est menée par une coalition qui compte en son sein bon nombre d'Etats terroristes (...), qu'elle est au mieux, une guerre contre une certaine classes d'actes terroristes soigneusement choisis par eux et en ignorant scrupuleusement leurs propres actes terroristes.

Le but de cette étude est, donc, une tentative de répondre à trois questions :

- qu'est ce qu'un « terrorisme » ? (chapitre I)

- quelles sont ses causes ? (chapitre II)

- quelles sont les moyens adéquats pour le combattre ? (chapitre III)

* () - le quotidien italien la Stampa 14 mars 2004, traduit en français in :

http://lille.indymedia.org

sommaire suivant