WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Agrégats de mots sémantiquement cohérents issus d'un grand graphe de terrain


par Christian Belbèze
Université Toulouse 1 Capitole - Doctorat en informatique 2012
  

précédent sommaire suivant

IV. Comment briser la solitude du chercheur

d'informations ?

Devant les difficultés et la solitude du chercheur d'informations, la tentation pour un informaticien à proposer des outils technologiques est grande [Belbeze&al-2007-1] [Belbeze&al-2007-2]. Cependant la nature même de ces outils technologiques en fait des éléments supplémentaires à appréhender et à intégrer. Ils sont alors autant de nouvelles sources potentielles de difficultés pour les internautes.

Pour combattre cette solitude et atténuer cette tension qui peut aller jusqu'à l'angoisse et donc au renoncement, la solution la plus naturelle est la recherche d'un échange avec un pair. Cet usage permet à la fois d'exprimer son besoin ou sa difficulté, de mieux le ou la définir. L'échange est aussi propice à la réflexion et bien sûr à l'acquisition de nouveaux éléments.

À ce jour, il n'existe pas à notre connaissance, d'outil générique permettant de rencontrer et converser immédiatement avec des internautes concernés par une même thématique. Les outils de messagerie instantanée, voix sur IP et vidéoconférence ne permettent la connexion qu'avec des personnes déjà connues. Les réponses aux recherches d'aide principalement effectuées dans des forums sont données dans un temps décalé qui ne règle en rien cette « solitude » de l'instant. De plus, la durée de vie d'un thème de recherche peut être très courte. C'est le cas, par exemple, pour des thèmes liés à l'actualité ou à un problème professionnel ponctuel.

L'échange par le biais de nos réseaux sociaux actuels, le plus souvent en temps décalé, par mail ou forum, présente l'avantage d'un contenant forçant le plus souvent une forme de qualité (on réfléchit et on relit son message avant de le poster). Richard Faebert déclare : « Indéniablement, la place que laissent ces outils de communication (Forum, listes de distribution) à une phase réflexive tire la teneur vers le haut. » [Faebert-2002]. Certes, mais en « tirant vers le haut » le contenu ne va-t-on justement pas rendre l'utilisation de ces outils encore plus exigeante, notamment pour ceux qui ont des difficultés avec l'écrit ? Il manque aussi à ce type de messagerie, la force de l'échange dans le temps de la discussion orale. De plus, ils ont la forme d'une bouteille jetée à la mer. On n'a jamais la certitude d'avoir une réponse ni même d'être lu. Les « conflits cognitifs » sont donc moins nombreux et moins forts puisque tempérés par la relecture et le temps différé voire souvent éteints par une non réponse.

Dans le même article que celui cité plus haut Richard Faebert déclare à propos de la messagerie instantanée : « Le temps de les taper (les mots) au clavier, vos interlocuteurs ont

IV. Comment briser la solitude du chercheur d'informations ? 19

Avant-propos

déjà dérivé sur un autre sujet. ». Le problème est que bien souvent, il n'y a en fait pas de sujet. Si l'on se retrouve autour de la messagerie instantanée comme autour d'un verre dans une conversation phatique, sans réel désir de partager une thématique commune, il n'est pas surprenant que les sujets glissent de l'un à l'autre. C'est alors l'absence de volonté de débattre ou de partager une thématique et non le média qui est à remettre en cause.

Il n'est pas question ici de juger de l'efficacité d'un type de communication par rapport à un autre. Remarquons cependant que si Internet propose de l'information immédiatement disponible, la rencontre et l'échange entre internautes autour de cette même information (sur des forums), ne possèdent pas, elles, cette « immédiateté » qui serait pourtant parfois souhaitable. Ainsi, la spontanéité du promeneur qui, se sentant perdu, interroge un passant pour retrouver son chemin, ou celle du voisin qui nous interpelle pour échanger un sentiment sur une actualité locale, ou encore celle qui conduit des étudiants à partager leurs interrogations à propos d'un travail scolaire, sont des attitudes impossibles sur le réseau Internet sans connaitre l'interlocuteur.

De plus, les outils de messagerie instantanée sont eux aussi en perpétuelle évolution : intégrant la vidéo et la voix sur IP ils permettent aujourd'hui des échanges en groupe de plus en plus simples.

Nous recherchons donc une solution permettant de trouver des pairs et de créer des espaces d'échange le plus rapidement possible. Cette solution permettra la création de ce que nous nommerons des « Communautés Dynamiques ».

B

Lou en ligne

A

D I

E

U

C

Agrégat n°1

F

G

Internaute Anonyme en ligne

ID: 2-16.25.45.5

z

Marie en ligne

Agrégat n°2

Annie: hors-ligne

annie@mysissi.com

Figure AVP. 2 : Attachement des internautes à un agrégat en fonction de leurs recherches.

y

Les rencontres entre utilisateurs se feront sur la base d'un attachement à une thématique commune. Le repérage et la construction des thèmes seront automatisés pour permettre la création de communautés d'utilisateurs de type « génération spontanée » ou communautés dynamiques.

IV. Comment briser la solitude du chercheur d'informations ? 20

Avant-propos

Les communautés dynamiques donneront aux internautes la capacité de communiquer entre eux de manière instantanée ou différée. Les utilisateurs emploieront comme outil de recherche de lien social le même moteur de recherche que celui servant à la recherche d'information. Ils n'auront pas d'opération supplémentaire ou nouvelle à apprendre.

Nous pouvons définir une Communauté Dynamique comme constituée de deux types d'éléments :

? Premièrement, un objet contenant un certain nombre de mots, l'agrégat. Celui-ci est construit à partir des usages conjoints de mots effectués par les utilisateurs dans une requête. Le principe de la construction d'un agrégat doit permettre de s'assurer d'une cohérence sémantique. L'évaluation de cette cohérence sémantique est un élément majeur.

? Deuxièmement, des internautes qui sont rattachés à un agrégat (les internautes auront utilisé suffisamment de mots de l'agrégat pour se voir rattachés à celui-ci).

La création de communautés dynamiques d'utilisateurs pourrait donc être exploitée afin de permettre à un utilisateur de coopérer avec d'autres sans avoir ni à s'authentifier, ni à se décrire, ni même à s'inscrire dans ces espaces. Il n'en reste pas moins que la signature ou un élément de communication permanent, comme une adresse de messagerie électronique, permettront un fonctionnement asynchrone du système.

1

Lou tape la requête

Marie, pouvons-nous

passer en mode Audio/

vidéo si tu as un micro

et une caméra ?

Lou en ligne

3

Attachement de Lou avec

L'agrégat 1

2

Envoi de la requête

4

Retour des résultats

5

Communication entre Marie et Lou

D

A B

Moteur de recherche et de

création de communautés

dynamiques

C

1

E

F G

I

2

4

Retour des résultats

2

Envoi de la requête

3

Attachement de

Marie avec les agrégats 1 et 2

suis passée en mode

Audio/Vidéo.

- Connais tu A B E ?

1

Marie tape la requête

Marie en ligne

Bonjour Lou c'est

- Bonjour Marie, je

Figure AVP.3 : Exemple d'utilisation des nouveaux services de communication au sein de la communauté dynamique avec des utilisateurs en ligne.

IV. Comment briser la solitude du chercheur d'informations ? 21

Avant-propos

Annie en ligne

Annie hors-ligne

3
Création de l'agrégat 2
et attachement d'Annie avec
l'agrégat 2

6

Annie se déconnecte

2

Envoi de la requête

Annie laisse un message

4

Retour des résultats

création de communautés

dynamiques

Moteur de recherche et de

10

Marie répond à Annie

A

C

2

F

I

8

Enrichissement de l'agrégat 2 et attachement

de Marie à l' agrégats 2

9

Le système avertit Marie du message d'Annie

7

Marie tape la requête

Marie en ligne

Figure AVP.4 : Exemple d'utilisation des nouveaux services de communication au sein de la communauté dynamique avec des utilisateurs hors-ligne.

5

Dans l'exemple présenté dans les figures AVP.2, AVP.3 et AVP.4, Marie recherche des sites web en utilisant les mots-clés I, F et G. Elle est donc connectée comme ayant des recherches sur les thématiques de l'agrégat 1 et 2. Lou est elle aussi connectée sur l'agrégat 1. Marie et Lou peuvent se voir proposer une connexion de façon dynamique telle que celle décrite dans la figure AVP.3.

Marie peut aussi se voir proposer d'échanger avec d'autres utilisateurs ayant des centres d'intérêts proches des siens. Elle peut aussi ouvrir un salon de discussion où seront invités automatiquement les internautes concernés par les mots-clés de l'agrégat N°1 ou N°2. Elle peut démarrer une conversation en messagerie instantanée avec l'utilisateur « Anonyme » en utilisant un identifiant temporaire (adresse IP + numéro de session). Les agrégats peuvent être créés et recalculés par un processus planifié. Ceux-ci pourront ensuite être mis à jour ponctuellement par de nouvelles recherches d'internautes s'il y a lieu.

Marie a aussi la possibilité de répondre au message d'Annie comme dans la figure AVP.4, le système ayant en quelque sorte créé un forum dynamique dont Annie et Marie sont les premiers membres.

V. Dernière justification... 22

Avant-propos

L'affiliation d'un utilisateur à une communauté dynamique peut aussi être vue comme un typage temps réel de l'utilisateur du système. En effet, le profil de l'utilisateur est immédiatement modifié en fonction des actions de recherche.

L'objectif des travaux que nous présentons est de définir une méthode de création de ces agrégats de mots-clés auxquels un utilisateur pourra être rattaché. De fait, le regroupement ou la création d'agrégats a pour objectif, dans un ensemble de mots donné, de rassembler les éléments les plus proches possibles selon un ou plusieurs critères. Il a également pour but de créer des agrégats les plus éloignés possibles, sur ce ou ces critères. Le critère prédominant utilisé dans notre cas sera l'homogénéité sémantique.

Une fois l'appartenance de l'utilisateur à une communauté celui-ci peut se voir proposer un grand nombre de services. Des mots-clés supplémentaires dans une recherche ou la définition de contextes de recherche sont autant de services susceptibles d'aider les utilisateurs à accéder à toute information utile, voire à optimiser l'accès à cette information par un partage implicite de compétences.

précédent sommaire suivant







Rassembler les contraires c est creer l harmonie