WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Interactions et ancrage territorial des industries créatives: le cas de la Belle-de-Mai à  Marseille


par hélène sEVERIN
Université Aix-Marseille - Master 2 géographie du développement 2015
  

précédent sommaire suivant

PREMIERE PARTIE: CADRAGE THEORIQUE ET CONCEPTUEL

Chapitre 1 : La Friche culturelle

Chapitre 2 : Le cluster créatif

Chapitre 3 : Analyse dynamique des proximités

Il s'agira dans cette première partie de comprendre les enjeux liés à la culture sur des territoires innovants où la proximité est marquante. Il sera ainsi étudié les évolutions de la pensée sur ce type de territoire de la part des chercheurs mais également des politiques. Nous tenterons également de cerner l'impact de certains territoires innovants qualifiés de modèles. Nous pourrons alors analyser les possibilités d'adaptation de ces modèles à échelle d'autres territoires où le contexte est différent.

L'objectif est finalement de faire le lien entre les notions de Friche culturelle, de cluster créatif et de proximité.

Le phénomène de Friche culturelle entre dans un processus de redynamisation d'un territoire. C'est un phénomène qui émane d'une volonté commune d'acteurs artistiquesde fournir à l'ensemble de la population un outil de connaissance culturel et aux artistes un moyen de s'exprimer.

Le paradigme qu'est le « cluster créatif » regroupe par définition la proximité géographique et la proximité organisée. Concrètement, il s'agit d'interactions entre acteurs économiques permises par une distance faible entre eux et une organisation bien spécifique avec des règles d'usages.

En effet, l'analyse de la proximité permet de comprendre les interactions qu'il existe entre les acteurs économiques. Elle passe notamment par le rapport entre les dynamiques de proximités, la localisation et l'innovation. Ces interactions sont à l'origine notamment de la création locale de districts où se regroupent les acteurs et où une coordination se met en place. Il faudra néanmoins relativiser cette théorie qui n'est pas toujours admissible dans la réalité.

Nous verrons néanmoins que même si ces termes sont vendeurs, ils peuvent cacher une réalité tout autre. La proximité géographique assimilée à la proximité organisée ne permet pas forcement la création d'un espace homogène où les interactions d'acteurs sont notables. Dans un cluster, les relations entre les industries créatives ne sont pas toujours - ou alors peu - visibles. Enfin, bien que la Friche culturelle a pour but de donner une base à la connaissance culturelle, elle n'a pas toujours pour vocation de se rapprocher de son territoire. L'industrie créative a bien souvent peu -et même parfois pas du tout- de conséquences positives sur les dynamiques économiques et sociales du quartier qui l'entoure.

précédent sommaire suivant







Rassembler les contraires c est creer l harmonie