WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Analyse de la population de la ville de goma sur les programmes de la radio television communautaire Tayna « rtct » 2011-2012


par Ephrem CHIRUZA BUCHEKABIRI
Université du CEPROMAD - Grade en journalisme 2013
  

sommaire suivant

REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO
ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET
UNIVERSITAIRE
« E.S.U »
UNIVERSITE DU CEPROMAD
« UNIC-ISGEA/GOMA »

P.B.573 GOMA

ANALYSE DE LA POPULATION DE LA

VILLE DE GOMA SUR LES PROGRAMMES DE

LA RADIO TELEVISION COMMUNAUTAIRE

TAYNA « RTCT » 2011-2012

Par : CHIRUZA BUCHEKABIRI Ephrem

Travail de fin de cycle présenté et soutenu en vue de l'obtention de grade de gradué en Sciences de l'Information et de la Communication « SIC »

Directeur: Ass2. KAURWA HANGI Morgan

ANNEE ACADEMIQUE 2012-2013

EPIGRAPHE

«Puisque l'opinion du peuple constitue le fondement de notre

gouvernement, notre premier objectif devrait être de bien

l'informer, et si je devais choisir entre un gouvernement sans

journaux ou des journaux sans gouvernement ; je retiendrais

sans hésiter la seconde solution », Thomas JEFFERSON.

« C'est donc à la société de dire elle-même ce qu'elle souhaite,

réfléchir sur l'information qu'elle veut, d'arbitrer entre

instantanéité et encyclopédisme, de statuer sur le droit à

l'errer... », F-H de VIRIEU

A notre père : BUCHEKABIRHI Maurice A notre mère : Angéline NTAKWINJA

A mes frères et soeurs : MUNGUAKONWA Emmanuel, IRENGE René NSHOBOLE Thérèse, MAPENDO Immaculée, RUHUNEMUNGU Evelyne.

Nous dédions très affectueusement ce travail, fruit de nos sacrifices et privations diverses.

CHIRUZA BUCHEKABIRI Ephrem

REMERCIEMENTS

Cette Recherche scientifique sanctionnant la fin du premier cycle de notre parcourt à l'université est une conjugaison de beaucoup d'efforts de plusieurs personnes auxquelles nous adressons ici nos sentiments de gratitude.

D'abord gloire et hommage à Dieu tout puissant, garant de notre vie, ses bienfaits en vers nous resteront inoubliables, encrés dans notre coeur car nous pouvons et faisons tout par sa grâce et pour sa gloire

Nos sincères remerciements s'adressent spécialement à l'Assistant Morgan KAURWA HANG, qui ; en dépit des ses multiples occupations, a volontiers accepté d'assurer la direction de ce travail de fin de notre premier cycle. Très vertueux, nous garderons de lui le souvenir qu'un fils garde à son parent toute notre vie.

Nous saluons le courage de nos parents BUCHEKABIRHI Maurice et NTAKWINJA Angéline pour tout les efforts qu'ils nous ont fournis dans la réalisation de nos études depuis l'école primaire jusqu'à ce jour, que le tout puissant leurs accorde des bénédictions.

Nos sincères remerciements s'adressent à tout le corps académique de l'UNIC-GOMA en général pour la formation fournie à notre personnalité ; particulièrement à tous les enseignants qui nous ont dispensé cours.

Nous remercions également tous nos familiers et amis qui nous ont assisté pendant cette période cruciale de notre cursus académique: Déo NVUNGU et sa femme, Dieudonné NVUNGU, Déocard KULIMUSHI et sa femme Françoise ZAWADI, Abbé MUSHAGALUSA Grégoire, IRENGE René, Margueritte, MURHULA et sa Femme MAOMBI, RUHUNE et son mari BUHENDWA ,Claude, MUNGUAKONKWA, MAPENDO Immaculée, NSHOBOLE Thérèse, Innocent NVUNGU, Donatien Kaborongo et sa femme, Cito NVUNGU et sa Femme Noëlla ,Prince Kaborongo, Eliezer KULIMUSHI, Andema, Eulalie KULIMUSHI, Iragi Jean pierre, Innocent, Claude, Chinois, Destin,shukuru, FELLY, et les camarades étudiants de lutte

Enfin, nous remercions tous ceux-là dont les noms ne figurent pas sur cette liste mais qui ont contribué à l'élaboration de ce travail.

CHIRUZA BUCHEKABIRI Ephrem

iv

SIGLES ET ABREVIATIONS

FM :Fréquence Modulée

MICRO :Mouvement des Intervenants et intervenantes en

Communication Radio de l'ONTARIO

RCK :Radio Communautaire du KATANGA

RNTC :Centre d'Expertise dans le secteur des médias, du

développement et de l'éducation

RTCT : Radio Télévision Communautaire TAYNA

RTNC : Radio Télévision Nationale Congolaise

SIC : Sciences de l'Information et de la Communication

SNEL : Société Nationale de l'Electricité

NTIC :Nouvelles Technologies de l'Information et de la Communication

TV :Télévision

1 www.csf.gouv.on.ca, Etude sur les radios communautaires francophones de l'ONTARIO : Eléments clés de la vitalité des communautés, 2011, p2 et p18

- 1 -

O. INTRODUCTION

O.1. ETAT DE LA QUESTION

Les investigations antérieures permettent aux chercheurs d'élargir les thèmes à traiter et le domaine dans lequel ils comptent mener leurs recherches. Il est vrai que nous ne sommes guère le premier ni le dernier à entreprendre des recherches dans le domaine de l'information et de la communication.

Ainsi, nous débutons notre travail en se référant à d'autres chercheurs qui nous ont précédés et surtout qui ont focalisé leur sujet de recherche sur la radio communautaire en particulier et dans le domaine médiatique en général.

Les chercheurs dont leurs ouvrages suivent, ont parlé d'une manière globale sur la radio communautaire.

Le commissariat aux services en français, dans leur ouvrage intitulé « Etude sur les radios communautaires francophones de l'ONTARIO : Eléments clés de la validité des communautés, 2011 »1, montre le rôle de la radio communautaire au sein de la société dans le but de promouvoir la culture locale. Cet ouvrage souligne qu'à l'heure de la mondialisation, de l'instantanéité de l'information et de la concentration des médias entre les mains de quelques grands groupes ; les radios communautaires jouent un rôle essentiel.

Elles permettent de tisser des liens avec les auditeurs par leurs programmations axées sur la couverture de nouvelles locales, de renseignements communautaires et d'activités culturelles trop souvent ignorés par les autres médias. Elles font partie des communautés qu'elles desservent et leur contribution se fait sentir de façon tangible tant sur le plan social qu'économique.

En effet, cette étude sur les radios communautaires a été entreprise par cet organe après avoir reçu une communication du mouvement des intervenants et intervenantes en communication radio de l'ONTARIO (MICRO) dans laquelle l'organisme soulevait un certain nombre d'inquiétudes.

- 2 -

Notamment, l'absence de soutien financier de la part du gouvernement provincial de l'ONTARIO.

Au terme de son investigation, le commissariat aux services en français a étudié le fondement de ce dossier et a conclu que le manque de financement représente un obstacle au développement des radios communautaires de la langue française en ONTARIO.

En outre, Le Centre d'Expertise dans le secteur des médias, du développement et de l éducation, RNTC, dans son ouvrage intitulé (< Radio communautaire force de changement »2, retrace les missions et fonctions de la radio communautaire et surtout il montre l'importance de gros besoins de formation et soutien continu dans tous les domaines de la radiodiffusion, y compris la participation de la communauté à la production de programme.

En effet, ce travail souligne que les formations offertes dans la plupart des pays étranger ne répondent pas aux besoins spécifiques de la radio communautaire car elles sont souvent théoriques ; moins encore axées sur le savoir-faire pratique.

In fine ; la RNTC, a conclu qu'en Afrique les radios communautaires jouent un rôle clef dans le développement local. Ce sont elles qui fournissent aux communautés une information sur les difficultés qu'elles rencontrent au quotidien.

De ce qui précède, tout domaine scientifique comporte plusieurs facettes, sur ce nous citons quelques travaux de fin de cycle qui ont traité sur la radio communautaire.

Selon, VENGEHENI KAVUO Esther, dans son travail de fin de cycle intitulé (<Apport des médias dans le développement socio culturel de la population de Goma, cas de la Radio Télévision Communautaire TAYNA, RTCT 2010» l'auteur montre la responsabilité socio culture et morale des produits informationnels et communicationnels de la RTCT auprès de ses auditeurs3.

2 www.rntc.nl/ www.informorac.org, Radio communautaire force de changement, p7, consulté le 15 mars 2013 à 17 heures

3 VENGEHENI E, Apport des médias dans le développement socio culturel de la population de Goma, cas de la Radio Télévision Communautaire TAYNA « RTCT », TFC Inédit UNIC /ISGEA-GOMA, 2010, p4

- 3 -

A l'issue de ses résultats, l'auteur a eu une vision globale de l'attitude des auditeurs et auditrices de cette maison de presse. Par ailleurs, il interpelle le personnel de la RTCT à s'impliquer davantage dans le développement politique, économique de la ville de Goma pour ne pas céder aux pressions de lobbies en devant des simples amateurs dans le domaine de l'information et de la communication.

Pour sa part Trésor NSENGA dans son TFC intitulé « Impact de la radio communautaire dans les milieux ruraux, 2010 », il montre l'influence de la radio communautaire du Katanga dans le village MIMBULU. A la fin de son travail, l'intéressé a conclu que la Radio communautaire du KATANGA « RCK » offre d'opportunité à la population de la tenir informer, former et divertir grâce à ses journalistes objectifs ; mais aussi elle participe à la promotion des valeurs citoyennes : les droits et devoirs, la paix, la démocratie et la bonne gouvernance au niveau local, provincial et national en fournissant des informations indépendantes , objectives et de qualité en reproduisant des émissions participatives, thématiques selon le besoin ressenti par la communauté selon le contexte.4

Enfin, MUSUSU N'SIEMBE DEGUSTO, dans son mémoire intitulé « Apport de la Radio Télévision Nationale Congolaise (RTNC / NORD-KIVU) dans la promotion du football à Goma » qui son investigation stipule au tour de l'organisation par la station RTNC les émissions spécialisées de vulgarisation, de sensibilisation et d'information sportives ayant une grille des programmes qui valorise le football en particulier et le sport en général.5

En effet, toutes les études précitées ont examinées la généralité des problèmes, le rôle, l'influence... de la radio communautaire selon les différents angles choisis par le chercheur.

En revanche, nous n'avons retrouvé aucune une étude qui a examiné l'Analyse de la population de Goma sur les programmes de la Radio Télévision

4 NSENGA T., impact de la radio communautaire dans les milieux ruraux, cas de la RCK ; TFC Inédit UNILU, 2010 ; p15

5 MUSUSU N'SIEMBE DEGUSTO, Apport de la Radio Télévision Nationale Congolaise « RTNC/NORD-KIVU » dans la promotion du Football à Goma ; Mémoire Inédit UNIC/ISGEA-GOMA, 2012, p53

- 4 -

communautaire TAYNA « RTCT ». C'est l'absence de cet aspect qui incarne un caractère spécifique et particulier de notre étude par rapport à ceux qui nous sont prédécesseurs.

Eu égard à ce qui précède, notre sujet porte spécialement sur l'Analyse de la population de Goma face aux programmes de la RTCT. Cela étant, notre étude se focalise donc sur les opinions des auditeurs et auditrices de la ville de Goma pour les différentes émissions produites sur la RTCT, en un mot sur son programme radiophonique.

- 5 -

O.2. PROBLEMATIQUE

Des nos jours, la radio communautaire ne cesse de laisser des traces capitaux dans la perception et la structuration des sociétés dans le monde.

Premièrement, il y a celle de la communication par la radiodiffusion et ensuite de la mise sur pied d'un certain nombre de modèle de communication qui pourrait amener les auditeurs ou téléspectateurs de retenir voire consommer les informations diffusées sans préjugés.6

Les moyens de communication sociale ont pris une importance capitale dans la vie de tous les jours que personne ne peut plus s'en passer. Comment pourrions-nous imaginer, concevoir une société sans radio ni télévision ?

Pourtant, c'est un moyen de diffusion relativement récent car leur invasion massive ne date que de quelques décennies.

Cette technique, étant un fait capital de civilisation du 20ème siècle, qui a en peu de temps opéré une véritable révolution dans les mentalités en façonnant un homme nouveau et une civilisation nouvelle.

Au-delà des différences sociales et culturelles, elle a crée un tissu mental commun dans la société contemporaine et réduit les frontières politiques et sociales entre les hommes. Les radios communautaires sont les plus souvent situées ou alors implantées dans les villages isolés tantôt au coeur des grandes villes du monde. Leur signal peut être transmis dans d'autres coins du monde via ondes courtes.

Loin de se cantonner dans des capitales, les radios communautaires se sont multipliées dans les petites villes, voire même dans les localités les plus isolées. Elles permettent la circulation d'une information locale ou nationale précieuse pour le citoyen. Elles jouent un rôle important dans la vie des communautés et valorisent la participation aux activités locales et collectives. Souvent animées par des radios auditeurs motivés et débrouillards7.

De ce qui précède, la RTCT ; une chaine à vocation communautaire ne peut pas se dépasser de cette réalité traditionnelle.

6 MAHUNGU E., Information et Communication, cours de G2/UNIGEL-RUTSHURU, 2007-2OO8

7 MARTINOT P, Des radios pour informer, Ed, Panos Paris 2003, p9

- 6 -

Actuellement, la Radio Télévision Communautaire Tayna qui émet sur 88.2 MHZ dans la ville de Goma ne cesse de devenir un média d'expression d'opinion, d'éducation environnementale, d'information et surtout de divertissement de la ville.

Néanmoins, durant notre séjour de stage à cette entreprise, nous avions constaté que cette chaîne médiatique dite communautaire se limite au raisonnement de ses dirigeants dans la programmation des émissions sans tenir compte des points de vue de ses auditeurs.

En outre, le programme de cette radio devient de plus en plus aléatoire suite aux coupures intempestives du courant électrique dû au non payement des factures de la Société Nationale d'Electricité « SNEL » au moment opportun.

Partant de ce cas concret, nous voulons analyser l'opinion de la population de la ville de Goma sur les programmes de la Radio Télévision Communautaire Tayna.

Cela étant, nous cherchons à répondre aux questions ci-dessous :

? Existe-t-il un respect des programmes à la RTCT ?

? Quelle est l'image de la population de la ville de Goma face à la grille des programmes de la RTCT ?

En effet, ces quelques questions vont nous servir de cheval de bataille tout au long de notre travail basé sur l'analyse de la population de Goma sur le programme de la Radio Télévision Communautaire TAYNA.

0.3. HYPOTHESE

Madeleine GRAWITZ et André-Pierre CONTANDRIOPOULOS, définissent respectivement l'hypothèse comme « une proposition des réponses à la question posée » et comme « la transposition directe d'une proposition théorique dans le monde empirique ; une hypothèse qui établit une relation qui peut être vérifiée empiriquement entre une cause et un effet supposé ».

C'est en fait un énoncé formel des relations attendues entre au moins une variable indépendante et une variable dépendante8.

8 Madeleine GRAWITZ et André-Pierre CONTANDRIOPOULOS, cité par MIDURA M., Initiation à la recherche Scientifique, travaux pratiques et sur terrain, Cours inédit, ISAD/RUTSHURU, 2007-2008, G2 GAP.

- 7 -

Par contre, MULUMBATI NGASHA définit l'hypothèse de recherche comme une réponse anticipée à la problématique, est une prédiction provisoire, une affirmation à priori qui doit être démontrée, confirmée ou modifiée tout au long du travail9.

Dans sa définition, l'hypothèse est conçue comme un point de départ d'une démonstration à partir duquel on se propose d'aboutir à la conclusion10.

De part les questions soulevées, nous émettons anticipativement les réponses provisoires ci-après que nous allons vérifier pendant l'enquête à l'aide des méthodes et techniques choisies.

? Le respect des programmes n'existerait pas à la RTCT suite au non respect de ligne éditoriale par les chefs, les coupures intempestives du courant électrique, le non respect des heures de diffusion et l'insuffisance des matériels susceptibles pour la récolte, le traitement et la diffusion des informations.

? L'image de la population de la ville de Goma face à la grille des programmes de la RTCT serait négative d'autant plus que cette chaîne ne respecte plus le temps ou les heures de diffusion des informations mais aussi La négligence des informations qui touchent les faits sociaux, de proximité, d'intérêt général

0.4. OBJECTIFS DU TRAVAIL

Pour bien mener notre investigation, nous nous sommes assigné les objectifs ci-après:

a. Objectif général

D'une façon globale, ce travail vise à analyser différents points de vue de la population de Goma sur le programme de la Radio Télévision Communautaire Tayna.

9 MULUMBATI N., Manuel de sociologie, aux éditions Africa, Lubumbashi, 1977.

10 Brodaud & Taupin, Dictionnaire encyclopédique de poche, n° 6101, Hachette, France, 1999.

Elle nous a permis de recueillir les différentes informations nécessaires sur les programmes de la RTCT. Celle-ci a été appuyé par un questionnaire qui

- 8 -

b. Objectifs spécifiques

A l'issue de cette investigation, nous voulons :

? Identifier les conséquences d'une mauvaise programmation des émissions et/ou informations sur les auditeurs et aussi sur la chaîne elle-même,

? Etudier la pertinence des messages radiophoniques produits par la RTCT, son influence sur les auditeurs consommateurs d'une part et Rappeler aux gestionnaires de la RTCT les missions principales d'une radio communautaire d'autre part.

0.5. CHOIX ET INTERET DU SUJET

Ce sujet nous sert à comprendre la réflexion de la population de Goma sur les programmes de la RTCT. En outre, ce travail se distingue sur deux plans :

- Sur le plan scientifique, notre sujet d'étude contribue pour la promotion d'expression d'opinion et la prise des décisions de la population au sein d'une radio communautaire considérée comme la voix de sans voix.

- Sur le plan pratique, l'exploitation de ce sujet nous a permis de passer en revue certains cours et ouvrages du domaine des sciences de l'information et de la communication « SIC ».

0.6. METHODES ET TECHNIQUES UTILISEES

Pour bien mener notre étude, nous avons fait recourt aux méthodes combinées aux techniques ci-après :

a) Méthodes

Toute étude se mène dans une approche intellectuelle en vue d'atteindre la vérité et la démontrer. Ainsi, la méthode est une voie de rationalisation des données récoltées sur une réalité sociale sous analyse.

? Méthode analytique

Celle-ci nous a aidé à présenter et interpréter les données nécessaires glanées auprès de nos enquêtés pour réaliser ce présent travail scientifique. ? Méthode d'Enquête

- 9 -

nous a servi de Guide dans une perspective de collaboration et de parfaite compréhension de l'analyse formulée par la population de la ville de Goma sur la grille des programmes de cette chaîne médiatique.

+ Méthode historique

Elle nous a permis de connaître la genèse de la radio télévision communautaire Tayna dans la ville de Goma.

+ Méthode comparative :

Enfin, cette méthode nous a permis à comparer les informations recueillies des enquêtés en vue de déceler la réalité que les auditeurs font sur les émissions produites sur la RTCT

b) Techniques utilisées

+ Technique d'observation:

Celle-ci nous a permis de rencontre et échanger avec la population de la ville de Goma sur les programmes de la RTCT. Ensuite, elle nous a aidé de s'acquérir des problèmes qui guettent cette Enterprise médiatique.

Le Questionnaire

Grâce au questionnaire rédigé nous avons eu les informations nécessaires concernant notre objet d'étude.

+ Technique documentaire

Cette technique nous a permis de confectionner notre travail grâce aux différents ouvrages lus afin de compléter et structurer les données recueillies auprès de nos enquêtés.

+ L' Interview

Cette technique nous a permis de communiquer verbalement avec nos enquêtés en vue d'obtenir les données ad hoc à notre sujet d'étude.

+ Le Sondage

Enfin, cette technique nous a permis de s'imprégner de l'analyse émise par la population de Goma sur les programmes de la RTCT, de découvrir les

- 10 -

vrais problèmes qui occasionnent des programmes aléatoires au sein de ladite chaîne.

0.7. DELIMITATION DU SUJET

1. Dans l'Espace

Pour question de résonnance locale, notre objet d'étude se focalise sur la Radio Télévision Communautaire Tayna « RTCT » implantée dans la ville de Goma et qui émeut sur la 88.2 FM.

2. Dans le Temps

Néanmoins, ce travail va analyser les opinions de la population de Goma sur les programmes de la RTCT d'une période d'une année, c'est-à-dire de 2011 jusqu' en 2012.

0.8. SUBDIVISION DU TRAVAIL

Hormis l'introduction et la conclusion, ce travail est subdivisé en trois principaux chapitres.

Le premier chapitre porte sur le cadre conceptuel et théorique ;

Le deuxième chapitre se consacre sur le bref aperçu sur le milieu d'étude ;

Tandis que le troisième se focalise sur la présentation, analyse et discussion des résultats d'enquête.

- 11 -

CHAPITRE PREMIER : CADRE THEORIQUE ET CONCEPTUEL I.1. DEFINITION DES CONCEPTS

Il s'avère indispensable dans ce chapitre de clarifier les concepts clés qui caractérisent notre sujet de recherche et tant d'autres ayant trait au domaine médiatique qui vont nous permettre une meilleure compréhension de l'analyse de la population sur les programmes de la Radiotélévision Communautaire TAYNA « RTCT » en sigle.

I.1.1. L'ANALYSE

Selon le petit Dictionnaire Larousse, c'est une étude faite en vue de discerner les différentes parties d'un tout , de déterminer ou d'expliquer les rapports qu'elles entretiennent les unes avec les autres11.

Effet, l'analyse est l'examen de l'information (trier, additionner, comparer) pour mieux comprendre les relations entre le « tout » et les parties 12

Soulignons de même que le but de l'analyse est d'évaluer au plus juste la valeur d'une société ou d'un secteur d'activités particulier.

Toutefois, l'analyse est définie selon Jean de rond d'ALEMBERT13 comme un instrument ou moyen général par lequel on fait depuis près de deux siècles dans les mathématiques de si belles découvertes. Elle fournit les exemples les plus parfaits de la manière dont on doit employer l'art du raisonnement, donne à l'esprit une merveilleuse promptitude pour découvrir des choses inconnues.

Bref, en logique l'analyse est une méthode par laquelle on remonte des effets aux causes, ou des conséquences aux principes, du particulier au général, du composé au singulier.14

11 Dictionnaire Petit Le Larousse Illustré, éd. Larousse, Paris ; 2010, p 39

12 www.fao.com

13

www.chronomath.com

14 www.toupie.org/Dictionnaire

- 12 -

I.1.2. LA POPULATION

Le concept population vient du mot latin « populatio» qui veut dire dépeuplement, il est fait sur « populari» qui signifie dépeupler, lui-même de populus « peuple ». La population est l'un des principaux éléments, et même le principal, d'après lequel on peut mesurer l'importance des états15

En revanche, le concept population est défini selon différentes disciplines16 dont voici :

- En Sociologie ou Géographie humaine, la population est un ensemble d'individus d'un pays formant une catégorie sociale, culturelle ou ethnique particulière ;

- En Biologie ou Ecologie, une population ; est un groupe d'animaux ou d'organismes vivants de la même espèce qui coexistent et se reproduisent entre eux sur un territoire déterminé ou dans un même habitat.

- En Statistique, elle est un ensemble fini d'objets, d'unités ou d'individus sur lesquels porte une étude ou une observation et qui donne lieu à un traitement statistique. C'est un ensemble des habitants d'un espace déterminé (continent, pays, etc.) Se référant au petit dictionnaire Larousse, la population est aussi un ensemble d'éléments (individus, valeurs,...) soumis à une étude statistique17.

I.1.3. LE PROGRAMME RADIO

Au sens de la loi française du 12 juin 2004 (LEN), un programme de radio ou de télévision est une « suite ordonnée d'émissions destinées à être reçues simultanément par l'ensemble du public ou par une catégorie de public »18.

Le programme radio ou télévision est aussi appelé grille de programmes ou grille de programmation.

15 BALBI A., la population des deux mondes, Revue de deux mondes, 1829, Tome I 16www.google.com

17 Dictionnaire Petit Le Larousse Illustré, éd. Larousse, Paris ; 2010, p802

18 Francis BALL et Autres, Lexique de l'information et communication, éd Dalloz, Paris ; 2006 ; p335

- 13 -

C'est aussi un ensemble des émissions de télévision et de radio dont le détail est transmis au public pour une période déterminée19

Toute station de radio cultive son image ; elle le fait en s'appliquant à doser différents types d'émissions sur ce qu'on appelle la grille des programmes , qui est un tableau qui récapitule toutes les émissions, jour après jour. Cette grille définit la station ; elle caractérise son contenu en fonction de l'auditoire visé20

En effet, celle-ci est la répartition, selon des horaires et de durée des diffusions fixes, des différentes émissions d'une station de radio ou de télévision.

Cela équivaut à l'établissement d'un véritable agenda, avec des rendezvous, source d'habitudes et de fidélisation de la part de l'audience potentielle21 I.1.4. LA RADIO OU LA RADIODIFFUSION

C'est un ensemble des procédés et des techniques permettant la transmission instantanées et plus ou moins loin des sons quels qu'ils soient après analyse, codage et transformation en onde.

C'est aussi un récepteur de programmes de radio diffusion sonore.

C'est un secteur d'activités nées de la technique de radiodiffusion sonore et qui ont fait de celle-ci un media à part entière, avec ses règles de fonctionnement et organisation, ses lois économiques particulières, ses usages et ses audiences, dont la production et la distribution des programmes.

La radiodiffusion désigne seulement la radio comme technique de transmission par ondes hertziennes, qu'elles soient analogiques ou numériques22

La radiodiffusion est un système de communication utilisant la propagation dans l'espace des ondes électromagnétiques.23

Selon CHARAUDEAU, la radio est un dispositif sonore et la magie de la voix, C'est essentiellement de la voix des sons, de la musique, du bruit et c'est

19 Microsoft® Encarta® 2009. (c) 1993-2008 Microsoft Corporation.

20 PARAIRE et les autres, Géant de Communication, Hachette , jeunesse : Paris 1992, p86

21 Francis BALL et Autres, Lexique de l'information et communication, éd Dalloz, Paris ; 2006 ; p196

22 Francis BALLE et Autres, Lexique de l'information et communication, éd Dalloz, Paris ; 2006 ; p361-364

23 Jacques MWISSA, Cours de Télécommunications, G3 SIC-UNIC/ISGEA-GOMA, 2013 ; p22.

- 14 -

cet ensemble qui inscrit ce média dans une représentation orale d'autant plus marquée qu'il ne s'accompagne d'aucune image, d'aucune représentation figurée des locuteurs ni des objets qui produisent ces voix, ces bruits et ces sons24

C'est ainsi que, la radio est un média par excellence du directe et du temps présent, A cela on peut ajoute que l'écoute de la radio n'exige pas de concentration que par exemple celui qui est nécessaire pour la lecture d'un journal presse écrite.

Toutes ces caractéristiques propres au dispositif de la radio permet de comprendre pourquoi ce média univers par excellence de la voix est particulièrement performant lorsqu'il produit : une parole d'information factuelle immédiate (les flashes d'informations).

sommaire suivant