WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Le défiscalisation: du logement privé au logement social, l'émergence d'un nouveau régime de production. Le cas de l'àŪle de la Réunion.

( Télécharger le fichier original )
par Clara Sperduto
IUAR Aix Marseille III - Master 2 Urbanisme Durable et Projet Territorial 2011
  

précédent sommaire suivant

II-1) UN RYTHME DE PRODUCTION INEGAL AU FIL DES ANNEES

Alors que les années 1990 ont été marquées par un niveau de production de logements locatifs sociaux record, les années 2000 sont marquées ,elles, par une production en chute libre. Cette baisse considérable est imputable à différents facteurs que nous allons ici détailler.

II-1-A) D'UNE PRODUCTION EXPONENTIELLE A UNE SITUATION CRITIQUE

La départementalisation intervenue en 1946 a entrainé la nécessité pour l'Etat français de mettre en place une véritable politique de l'habitat sur l'île. C'est dans le cadre d'une volonté de rattrapage en matière de construction de logements sociaux que les années 60-70 ont été marquées par la réalisation des premières opérations.

Le graphique ci-dessous qui présente le nombre de logements sociaux par année d'achèvement met très bien en évidence comment l'année 1986, qui voit naitre une nouvelle réforme du financement, annonce le début d'une production importante de logements sociaux.

FIGURE 19: NOMBRE DE LOGEMENTS SOCIAUX PAR ANNEE D'ACHEVEMENT

Source : DEAL

Ce sont surtout les années 90 qui seront marquées par une production en nette hausse. Le nombre de logements livrés dans ces années là étant en moyenne largement supérieur à 2000. Il atteignait même près de 3 000 logements par an à la fin des années 90 ce qui constituait un niveau de production alors historiquement haut, s'approchant au plus près des besoins estimés72. Cependant, malgré cette hausse de production, l'insuffisance de la LBU au regard des besoins continuait d'être mise en avant par les acteurs du logement social.73

72 L'estimation des besoins quantitatifs en logements sociaux a toujours fait l'objet de débat , nous sommes confrontés ici à plusieurs sources contradictoires.

73 Bertile W, Le logement dans les départements d'outre mer, rapport au premier ministre, Paris, La documentation française, 1984, ou encore DDE, CAUE et Université de la Réunion, Ville, habitat, aménagement, Actes du forum débat 8 avril-14 décembre 1993, textes réunis par Corinne ETAVE et Michel WATIN, Océan Editions, 1994, 246 p.

A partir de 2001, la production de logements sociaux a connu une chute brutale. 1200 logements ont ainsi été mis en service74 contre 2500 en 1999. C'est alors la première fois que le parc social s'accroit moins vite que le reste du parc. Le secrétaire d'Etat { l'outremer avait alors lui-même qualifié la situation de « record historiquement bas »75

Le présent graphique nous présente le rythme annuel de livraison du parc social mettant ainsi en évidence la baisse accrue depuis le début des années 2000.

FIGURE 20: ANCIENNETE ET RYTHME DE LIVRAISON DU PARC LOCATIF SOCIAL

Source : ARMOS

précédent sommaire suivant







Rassembler les contraires c est creer l harmonie