WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Les zones a defendre: d'un mouvement de contestation sociale à un nouveau courant de pensée politique


par Antoine Vieu
Université de Bordeaux - Master 2 2016
  

sommaire suivant

Politique comparée : pensée et régimes politiques

Pour le Master 2 de l'Université de Bordeaux
mention droit public et science politique
spécialité recherche

Mémoire de recherche

Par : Antoine VIEU

LES ZONES A DEFENDRE :

D'un mouvement de contestation sociale à

un nouveau courant de pensée politique

Année 2015-2016

Sous la direction de : Patrick Troude-Chastenet

2

Sommaire

Avant-propos 3

Introduction 5

Première Partie : Définir la zad 14

Chapitre 1 : Une vision alternative du monde à défendre et à expérimenter : 15

Chapitre 2 : S'émanciper du système contesté par la lutte : 23

Chapitre 3 : Le refus d'adopter une définition stricte de la zad 31

Deuxième Partie : Comprendre les zads aux regardes d'autres phénomènes politiques passés et

contemporains 38

Chapitre 4 : Une résurgence du Larzac ? 39

Chapitre 5 : Les Zads et les luttes altermondialistes : 47

Chapitre 6: Le No-TAV et les zads : deux modèles singuliers des mouvements membres du réseau

contre les Grands Projets inutiles et Imposés. 54

Troisième partie : Du phénomène à la pensée politique : une classification idéologique complexe 61

Chapitre 7 : Une écologie politique sociale et révolutionnaire et anthropocentrée : le rejet du

capitalisme vert et du retour en arrière : 62

Chapitre 8 : Les zadistes et le comité invisible : un constat de la crise similaire mais une approche

révolutionnaire radicalement différente. 70

Chapitre 9 : Les zads et la perspective municipale libertaire. 77

Conclusion 84

Bibliographie 86

Table des matières 93

Annexes 95

3

Avant-propos

« Le commencement de l'élaboration critique est la conscience de ce qu'on est réellement, un « connais-toi toi-même » conçu comme produit du processus historique qui s'est jusqu'ici déroulé et qui a laissé en chacun de nous une infinité de traces reçues sans bénéfice d'inventaire ».

Cette maxime d'Antonio Gramsci résume bien mon parcours personnel. Parmi les traces reçues, nous ne pouvons ignorer un séjour sur la Zad de Notre-Dame-des-Landes, de nombreuses participations aux manifestations de soutien aux différentes zads et de manière plus générale, mon adhésion à différentes associations qui contestent la légitimité de l'Etat et remettent en cause le système capitaliste.

Conscient de centrer ce travail sur un phénomène peu étudié qui possède un impact conséquent dans le champ politique, mon travail essaye de s'extraire de toutes distorsions, exagérations, occultations de faits. L'objectif n'étant pas de juger ce phénomène mais de l'étudier pour tenter de le comprendre.

Indéniablement, il existe un risque d'être guidé uniquement par l'émotion. L'enjeu étant de s'en échapper, en n'obéissant qu'à la recherche sérieuse de documentation, son étude, sa critique objective, et sa mise en perspective.

Mes remerciements vont avant tout à mon directeur de mémoire, M. Patrick Troude-Chastenet pour ses conseils, son aide et son suivi. Merci également à mes professeurs de ces deux années de Master qui m'ont permis de développer un sens critique qui m'accompagnera bien au-delà de mes études. Enfin, merci à mes parents et mes amis sans qui tout cela n'aurait pas été possible.

4

sommaire suivant