WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Eléments méthodologiques d'exploration des risques dans les musées et les activités muséales


par Achille Clotaire NGOMO ALGOT
Université de Technologie de Troyes - Master Ingénierie et Management en Sécurité Globale Appliquée 2014
  

sommaire suivant

Eléments méthodologiques d'exploration des risques dans les musées et les activités muséales.

Mémoire pour l'obtention du Master Professionnel

Ingénierie et Management en Sécurité Globale Appliquée

Janvier

2014

RESUME 2

INTRODUCTION GENRALE 6

AXE I DE LA SECURISATION DES ESPACES MUSEAUX 11

Première partie :LA NOTION DE MUSEE : ORIGINE CONCEPTUELLE ET EVOLUTION 12

1.1.Un détour dans l'antiquité du Musée 12

1.2. La référence antique de la définition du Musée et ses enjeux sécuritaires 13

1.3. APPROCHE CONTEMPORAINE DU MUSEE ET ESPACES MUSEAUX 15

1.3.1.LA DIVERSITE DES ESPACES MUSEAUX 17

1.3.1.1.Les espaces muséaux physiques fermés 17

1.3.1.2. Les espaces muséaux physiques ouverts 18

Tableau 1 : Les principales catégories de musées en France. 19

1.3.2. EXPLORATION DES RISQUES EN CONTEXTE MUSEAL PHYSIQUE 20

1.3.2.1. Les organisationnels et leur répartition théorique 20

1.3.2.2. Eléments de systémique en appui à l'exploration des risques muséaux 21

1.3.2.3. L'environnement d'un espace muséal 22

1.3.3.Les modèles de génération de risques et leur efficacité exploratoire. 26

1.3.3.1. Le risque systémique 26

1.3.3.2.Le risque stratégique 27

1.3.3.3. Les risques opérationnels 28

1.3.3.4. Les analyses en termes de risques classiques et de risques contemporains. 28

1.3.4. L'approche systémique appliquée à l'exploration des risques muséaux : le cas du Musée d'Orsay. 29

Tableau 2 : Représentation des flux de l'environnement extérieur entrants au musée. 33

1.3.5. LA GENERATION DES RISQUES EN ESPACES MUSEAUX OUVERTS 34

Les autres risques 36

1.3.6. L'ESPACE MUSEAL COMME ESPACE TECHNOLOGIQUE 36

1.3.6.1. La virtualisation des musées 37

1.3.6.2. L'impact informationnel et artistique 37

1.3.6.3. La désaffection du public à l'égard d'un musée virtuel ? 38

Deuxième partie : ELEMENTS DE BASE POUR LA PREVENTION DES RISQUES SUR LES ESPACES MUSEAUX. 40

2.1. L'identification des risques dans les espaces museaux 40

2.2. Aperçu théorique sur la genèse d'événements accidentels. 41

2.3. L'approche par la théorie de la '' multiplicité de causes'' 42

Tableau 3 : les atteintes à l'intégrité des espaces 47

AXE II LA SECURISATION DES BIENS CULTURELS ET DES PERSONNES EN ENVIRONNEMENT MUSEAL INTERNE 50

Première partie : ANALYSE DE LA SECURISATION DES BIENS DANS LES MUSEES 53

II PROPRIETES DES BIENS CULTURELS ET IMPLICATIONS SECURITAIRES 54

1.2. La forte valorisabilité. 54

1.3. La transportabilité. 54

1.4. La destructibilité et l'altérabilité. 55

Tableau 4 : Les Risques par propriété de biens culturels d'un musée 56

2 .LES RISQUES DE VOLS ET DE VENDALISME 57

2.1 Les risques de vol 57

2.2 Les risques de vandalisme 58

2.2.1. Le vandalisme profanatoire 58

2.2.2. Le vandalisme par sabotage d'oeuvres idéologique ou politique. 58

2.2.3. Le vandalisme individuel 58

3. AUTRES RISQUES MAJEURS PESANT SUR LES BIENS CULTURELS 58

3.1. Les problèmes posés par l'éclairage des locaux des collections et d'exposition 59

3.2. Synthèse comparative des diverses sources d'éclairage. 59

Deuxième partie : ANALYSE DES RISQUES MUSEAUX DANS LE CONTEXTE DE SECURISATION DES PERSONNES : LE CAS DES PERSONNES HANDICAPEES 62

2.1.LA NOTION DE PERSONNE EN SITUATION DE HANDICAP 63

2.2. LA DIVERSITE DES HANDICAPS 63

2.2.1. LES DIFFICULTES D'UNE CYNDYNIQUE SPECIALISEE AUX CAS DES PERSONNES HANDICAPEES 68

2.2.1.1.Les risques non intentionnels 69

2.2.1.2. Les risques intentionnels 69

2.2.2. LA REDONDANCE D'UNE ANALYSE DE DANGERS SPECIFIQUE AUX VISITEURS EN SITUATION DE HANDICAP 71

2.2.3. Essai de bilan des conditions de sécurisations visiteurs en situation de handicap dans les musées 72

3. VUE GENERALE SUR LE PROFESSIONNALISME DES AGENTS DE SECURITE LES DISPOSITIONS DE GESTION DE CRISE D'INCENDIE. 75

3.1. Le professionnalisme des agents de surveillance. 75

3.2. La dimension technique de la gestion de la sécurité dans un musée 76

3.2.1. La disponibilité permanente du registre de sécurité 76

3.2.2. La prévision des consignes en cas d'alerte incendie : 76

3.2.3. L'expertise en matière de gestion des alarmes 77

La problématique de sécurisation des biens et des personnes aux musées trouve un début de réponse par la systématisation d'une approche globale de sécurisation croisant, de façon dynamique, des moyens procéduraux, humains et technique. Or la prise en compte plus spécifique d'une réalité de besoins plus accentuée comme cela est le cas avec la situation des personnes en situation loin d'occulter la nécessité d'une vision globale de la sécurité est de loin un facteur pouvant la renforcer. 78

CONCLUSION GENERALE 78

ANNEXES 80

A 2-Le Top 10 des cambriolages d'oeuvres d'art 81

BIBLIOGRAPHIE 86

RESUME

En se basant sur l'évolution de sa mission de collection et d'exposition des vestiges tant artistiques que naturelles, on peut voir en le musée une institution en pleine transformation structurelle .Cette évolution est liées aux transformations aussi bien de l'environnement économique et social que des profondes mutations technologiques caractéristiques du XXIème siècle.

Le dynamisme de l'activité muséale fait dire à ce titre que le musée,à travers l'explosion de sa fréquentation par un public de plus en plus large et varié va constituerle moteur infatigable du secteur culturel .La vigueur de la branche d'activité muséale est en effet manifeste dans la perception de son tri dimensionnalité structurelle faisant d'elle désormais un univers où se juxtaposent trois espaces : l'espace bâti traditionnel que l'imagerie populaire a du musée ,représenté par nos Etablissement Publics Recevant du Public; l'espace muséal non bâti ,dit ouvert ou `'hors mûrs'' à travers les sites et naturels que nous connaissons et, plus récemment grâce aux technologies de l'information et de la communication par ce que l'espace virtuel autrement désigné par l'actualité culturelle par `'musée virtuel' permettant à l'institution muséale de décupler de manière exponentielle sa sphère de visiteurs .

Le cadre spatial d'un musée qu'il soit bâti, naturel ou virtuel et aussi exceptionnel qu'il n'est cependant que le cadre de déroulement des activités artistiques de l'institution muséale. Celles-ci concernent, en fait, la rencontre entre un public varié en constante massification avec les objets culturels du musée.

Il va sans dire que cette complexification des activités muséales ait pour corollaire celle des problématiques de sécurisation appelant à solutions des plus systématiques, viables pour la pérennisation de l'action muséale et partant sa réputation. La réputation d'un musée, en tant que capital immatériel de premier plan ne peut s'accommoder de la gestion des risques empirique ou routinière, pouvant ainsi la mettre en péril. Cette précaution tient de la complexité et de la soudaineté des risques connus ou nouveaux ayant pour origine la diversité systémique qui composent les environnements internes ou externes du musée.

D'où l'intérêt scientifique et stratégique d'une combinaison d'approches méthodologiques axées sur les réalités systémiques du cadre de développement des activités muséales. La détermination conséquente d'une approche globale et flexible de gestions des risques et plus rassurante en termes de recherche de conditions de résilience sur site culturel.

sommaire suivant