WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

Les enjeux de l'Union Africaine (U.A.)

( Télécharger le fichier original )
par Adingra Prince-Florent MENZAN
ENA COTE D'IVOIRE (Abidjan) - Brevet section Diplomatie 2001
Dans la categorie: Droit et Sciences Politiques > Relations Internationales
  

précédent sommaire suivant

C. L'ACTE DE L'UNION AFRICAINE COMPAREE A LA CHARTE DE L'OUA

La charte de l'OUA et l'acte constitutif de l'Union Africaine tel qu'adopté à Lomé le 11 juillet par la conférence des chefs d'Etat et de gouvernement de l'OUA, présentent à bien des égards de nombreuses ressemblances. Mais bien que taxé de « OUA bis » par certains observateurs de la vie des organisations internationales africaines, l'acte constitutif de l'UA comporte certaines innovations marquantes au niveau des principes, des objectifs et des organes.

1- Au niveau des organes

L'acte constitutif de l'Union Africaine reprend un certain nombre d'organes qui présentent des ressemblances notables avec ceux contenus dans la charte de l'OUA. Il s'agit notamment de la conférence de l'union, du conseil exécutif, de la commission et des comités techniques spécialisés.

La conférence des chefs d'Etat et de gouvernement prend au niveau de l'acte de l'Union Africaine la dénomination de « conférence de l'union ». Tout en demeurant l'organe suprême, la conférence voit ses pouvoirs et attributions plus précises et plus accrues dans l'acte de l'union.

Le conseil des ministres rebaptisé « conseil exécutif » peut désormais selon l'acte admettre dans sa composition toutes « autorités désignées par les gouvernements des Etats membres ». Par ailleurs, cet organe connaît lui aussi un accroissement de ses attributions.

Le secrétariat général de l'Union Africaine est assuré par « une commission » qui a à sa tête un président, des vices présidents et des commissaires assistés par le personnel. Le texte de l'Union Africaine laisse à la conférence la latitude d'en déterminer la structure, les attributions et le règlement intérieur.

Les comités techniques spécialisés sont à l'image des commissions spécialisées. L'acte de l'union en a créé sept(7) ayant chacun un domaine de compétence bien déterminé. Seule la défense qui au niveau de la charte de l'OUA relevait d'une commission a été occultée au niveau des comités techniques spécialisés.

Au titre des innovations on peut noter que l'acte de l'Union Africaine en plus de n'avoir pas inscrit « la commission de médiation, de conciliation et d'arbitrage » au sein de ses organes, a introduit cinq(5) nouvelles structures : le parlement panafricain, la cour de justice, le comité des représentants permanents, le conseil économique, social et culturel et des nouvelles institutions financières.

2- Au niveau des objectifs

L'Union Africaine et l'OUA ont des objectifs identiques du point de vue de leurs visées panafricanistes : l'union du continent africain.

Mais ces objectifs comme on peut en faire le constat à leur examen, ont connu avec l'Union Africaine une certaine évolution due certainement au défi nouveau du continent.

Ainsi remarque-t-on que l'acte de l'Union Africaine reprend intégralement quatre(4) des cinq (5) objectifs de l'OUA, à l'exception de « l'élimination sous toutes ses formes du colonialisme de l'Afrique ».

En effet, cet objectif qui s'inscrivait dans la logique de la domination coloniale, répondait à l'époque à un impératif de lutte pour l'indépendance des Etats africains et s'accommodait donc bien à ce contexte.

Aujourd'hui alors que l'Afrique est totalement libérée du joug de la colonisation, il est tout à fait normal que cet objectif ne figure pas dans l'acte de l'Union Africaine.

L'Union Africaine regroupe ses objectifs en quatorze(14) grands axes qui tiennent compte des exigences nouvelles dues pour la plupart aux grandes mutations que le monde a connu. Ces objectifs tout comme ceux de l'OUA hier, répondent à la soif d'unité du continent africain et la volonté qu'ont ses peuples de connaître un mieux-être par le biais d'un développement intégré du continent.

3- Au niveau des principes

Au niveau des principes, bien d'observateurs de la vie des organisations internationales africaines pensent que l'Union Africaine n'a pas beaucoup bougé en affirmant comme la défunte OUA, les principes « d'égalité souveraine de tous les Etats membres » « le respect de la souveraineté » « le respect des frontières existant au moment de l'accession à l'indépendance » etc.

Pourtant à bien y faire attention, l'on se rend vite compte que le texte de l'Union Africaine apporte des innovations de taille en ce qui concerne les principes de la nouvelle organisation panafricaine. Ces innovations portent notamment sur « la participation des peuples africains aux activités de l'union » ; « la mise en place d'une politique de défense commune pour le continent africain » « la condamnation et le rejet des changements anticonstitutionnels de gouvernement. ».

Ces principes marquent clairement la volonté des Etats africains d'aller de l'avant. Ils ne figuraient pas dans les principes énoncés par la charte de l'OUA.

En somme, l'Union Africaine paraît être une forme améliorée de l'OUA. Mais à l'analyse l'on se rend compte que l'acte constitutif de l'Union Africaine est un pas en plus fait par les gouvernants africains, vers la constitution des Etats Unis d'Afrique. Des changements notables sont contenus dans les organes, les objectifs et les principes de l'Union Africaine. Ils détermineront à coup sûr l'avenir de l'union du continent. A présent examinons de bout en bout les tenants et les aboutissants de l'Union Africaine. Dans quelles conditions se réalisera-t-elle ? Quels sont les obstacles à surmonter ? Les défis à relever ? Au total, quelles sont les voies à explorer pour atteindre l'Union Africaine et que peut-on en retirer ? Voici des questions que notre analyse tentera d'élucider dans les deux parties suivantes de notre travail.

précédent sommaire suivant