WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

la conciliation entre vie privée et vie professionnelle et son impact sur l'engagement au travail

( Télécharger le fichier original )
par Kolsi Mohamed Jamoussi Dorra
ISG Tunis - Maitrise ORH 2007
  

sommaire suivant

Introduction générale :

Dans notre contexte actuel, nous assistons à des mutations de l'environnement des entreprises dans tous ces aspects. La mondialisation des marchés avec tout ce qu'elle implique d'intensification de la concurrence entre les firmes, et l'apparition de nouvelles technologies.

Parallèlement l'une des tendances économiques particulièrement marquante qui s'incarne dans l'augmentation du coût de la vie par la hausse des prix de plusieurs éléments de la vie courante et l'augmentation des dépenses liées à la consommation.

Ainsi qu'avec l'arrivée massive des femmes sur le marché de l'emploi (ménages à deux revenus) et l'apparition de nouvelles structures familiales (familles monoparentales), un grand nombre de travailleurs se sont tout à coup vu contraints de rechercher une combinaison adéquate entre leur travail et leur vie privée, ces individus sont eux aussi soumis à d'autres contraintes (concilier travail et famille, s'adapter aux rythmes sociaux...) ainsi ils sont tenus de répondre aux exigences organisationnelles en même temps que satisfaire des dépendances familiales et sociales, choses qui s'avèrent de plus en plus contradictoires, notons même qu'avec l'arrivée de nouvelles technologies, lesquelles permettent maintenant d'être rejoint en tout temps et exige, par le fait même, une disponibilité accrue. L'utilisation grandissante des ordinateurs, des téléphones cellulaires, ces changements constituent ainsi un facteur contribuant à l'augmentation du stress chez les travailleurs et les travailleuses.

Il devient maintenant primordial pour les entreprises de trouver des solutions à cette malaisée situation.

Car le phénomène du stress entraîne des répercussions directes sur le marché du travail et sur les entreprises, telles que l'augmentation des coûts associés à l'absentéisme, la perte de productivité, le taux élevé de rotation du personnel.

Dans le contexte d'un marché de l'emploi extrêmement compétitif, le bien-être au travail et l'équilibre travail/vie privée sont d'importants outils de motivation, et de rétention des collaborateurs.

A la suite de ce travail nous allons essayés de déterminer qu'il existe un lien entre, d'une part, la politique de l'entreprise en matière de travail et de vie privée et, de l'autre, la rotation, la motivation, le recrutement et la fidélisation du personnel.

Ce thème devient important pour l'employeur afin d'attirer, de motiver et de conserver son personnel. Il entraîne aussi des répercussions non négligeables pour l'organisation générale de l'entreprise.

Il est évident que l'efficacité d'une organisation dépend dans une large mesure des personnes qui en font partie, de leur créativité et de leur motivation.

Il faut reconnaître une chose, un individu ne vit et ne travaille pas dans le vide, mais bien dans un contexte sociologique et économique plus large, son `bien-être' physique et psychologique est étroitement lié à une coordination satisfaisante entre son travail et sa vie privée.

Mais l'employeur est lui aussi face à un important défi. Il attend en effet de son personnel une plus grande faculté d'adaptation et davantage de flexibilité...

L'adéquation des attentes de l'employeur et du travailleur n'est pas seulement une question d'efficacité à court terme. C'est également un facteur crucial pour accroître la satisfaction que procure le travail et la productivité des travailleurs ainsi que pour réduire l'absentéisme et la rotation du personnel.

Dans ce sens, les entreprises qui se veulent d'être concurrentielles se trouvent aujourd'hui dans l'obligation de trouver continuellement de nouvelles façons d'adapter leurs modes de fonctionnement dans leurs différents aspects aux contraintes imposées par l'extérieur

Il est donc inévitable de se demander pourquoi l'équilibre entre travail et vie privée a pu devenir un enjeu aussi important dans notre société.

Nous allons essayer à travers ce mémoire de mettre en lumière le fait que les entreprises ont intérêt de prendre en compte ce problème de conciliation entre vie privée et professionnelle, vu les avantages qu'un travailleur en état de bien être peut apporter et nous allons présenter quelques mesures pour faciliter l'équilibre entre les deux sphères de la vie.

Globalement cette recherche se propose dans une première partie à définir le concept de la conciliation entre vie privée et vie professionnelle et aussi de présenter les différentes voies..... Tel que l'aménagement du temps de travail, le télétravail et les différents mesures de gestion de stress ainsi que les enjeux de ces pratiques favorisant l'équilibre entre vie privée et vie professionnelle,tout en décrivant leurs impact sur l'individu et l'organisation.

Puis dans une seconde partie, nous allons définir les différents concepts qui reflètent l'engagement professionnel à savoir l'implication, le bien être psychosociale et la mobilisation des employés pour déterminer à la fin la relation étroite entre l'engagement professionnel et la conciliation entre vie privée et vie professionnelle .

Nous allons essayer de mettre en évidence l'enjeu sociétale par le faite de prendre en considération les besoins du personnel et l'un des besoins le plus fréquent chez les travailleurs c'est de faire un équilibre entre vie privée et vie professionnelle

Enfin, dans une troisième partie nous essayerons de déterminer la fréquence d'utilisation des mesures de conciliation dans les entreprises Tunisienne et on va essayer de déterminer les besoins des salariés Tunisiens en matière de conciliation entre vie privée et vie professionnelle, nous tenterons dans ce sens de décrire et comparer les logiques des salariés tunisiens et celles des dirigeants concernant l'équilibre entre vie privée et vie professionnelle et les possibilités de réalisation des pratiques de conciliation, à la fin on va déterminer la relation entre les différents concepts suivants ; l'état psychique des travailleurs(stress, épuisement,..), l'équilibre entre vie privée et vie professionnelle et l'engagement professionnelle des travailleurs Tunisiens. Pour ce, nous avons mené une enquête qualitative à deux volets :

Dans un premier temps, nous avons interrogé le personnel des entreprises consultées en faite on a choisis un secteur d'activités hétérogène car on a supposé que le problème de conciliation entre vie privée et vie professionnelle dépend de secteur d'activité, de la charge de travail et de la situation socio professionnel. Nous avons interrogé ce personnel par le biais d'un questionnaire semi directifs sur leurs perceptions de la relation entre les différentes sphères de leurs vies et de leurs besoins en terme d'équilibre.

Dans un second temps, nous avons interviewé les dirigeants de ces entreprises pour pouvoir comparer les différentes logiques et évaluer les possibilités d'application des mesures favorisant la conciliation entre vie privée et vie professionnelle.

Section 1 : Conciliation entre vie privée et vie professionnelle 

I. Introduction :

Le thème de la conciliation entre vie privée et vie professionnelle connaît un intérêt médiatique croissant, toutefois, les recherches en gestion restent timides, hors des enjeux économiques importants se cachent derrière ce délicat problème d'autre part on trouve un certain nombre d'études sur le sujet mais très centrées sur la situation des femmes à concilier vie privée et vie professionnelle (D.Tremblay, 2004), en Tunisie, le sujet est abordé de manière assez superficielle dans des sondages destinés au grand public.

De nos jours les coûts d'un turn-over, les congés maladie...sont des éléments que les entreprises ne doivent pas négliger dans un monde de plus en plus concurrentiel et où le facteur humain est l'un des leviers les plus important pour la performance de l'entreprise (O.Gérard, 2004), l'avantage concurrentiel ne se trouve pas uniquement dans la maîtrise des coûts ou autre critère économique comme le confirmaient les théories classique (Le taylorisme- Fordisme) mais aussi dans les compétences humaines, il faudra donc réexaminer sérieusement le thème de la conciliation entre vie privée et vie professionnelle pour qu'il reflète mieux la « nouvelle » société contemporaine, si nous voulons relever avec succès les nouveaux défis économiques et sociaux.

Toutefois, on va définir et comprendre quelques termes à savoir : la notion de « vie privée », celle de « vie professionnelle » et les différents types de mesures favorisant la conciliation entre vie privée et vie professionnelle ?

II. Définition vie privée vie professionnelle

1. La vie professionnelle :

La vie professionnelle, peut être définie comme l'existence menée par un individu résultant de l'accomplissement d'un métier, d'une activité exercée pour assurer ses besoins.

En effet, la vie professionnelle s'entend du temps passé dans ou hors de l'entreprise dans le cadre de l'exercice d'un emploi, ce temps professionnel est régi par des règles définies par l'employeur, la marge d'autonomie du salarié est relativement faible et dépend principalement du mode d'organisation de l'entreprise et de l'autonomie liée à ses fonctions.

Ce terme concerne la partie d'une existence humaine dans laquelle une activité rémunérée est exercée, les éventuelles heures supplémentaires non payées et les temps de déplacement de et vers le lieu de travail. (auteur,date)

2. La vie privée :

La vie privée, est tout ce qui est strictement intime, personnel et qui n'est pas ouvert à tout public. (méda, 2004)

L'article 12 de la déclaration universelle des droits de l'homme de 1948 fait état de la notion de vie privée dans lequel il est rappelé que chacun à droit au respect de sa vie privée. Par conséquent, la notion de vie privée est très vaste et ne se limite pas uniquement à la famille mais s'étend également aux amis, aux activités extraprofessionnelles. Elle est également, hors du cadre de la relation entreprise/salarié, l'individu dispose de toute la liberté d'organisation de son temps et de ses activités (dans la limite de l'organisation sociale et de ses choix antérieurs) .

On parle aussi de « hors travail » (Barel F. et Fremeaux, S., 2005) ; nous aurions pu retenir ce terme qui fait référence à l'espace temps hors du travail. Certains auteurs regroupent sous cette notion l'ensemble des activités situées en contrepoint de la vie professionnelle, c'est-à-dire tout ce qui relève du développement personnel, de la famille et de l'engagement dans la société (Thévenet M., 2000).

Ainsi, parler de « vie privée » a un sens : il s'agit, par là, de poser en postulat que l'être humain, qu'il soit « actif », chômeur ou retraité, aspire à cultiver, de façon positive, sa vie familiale, sociale, culturelle.

Après avoir définit les deux termes vie privée et vie professionnelle on va définir le terme conciliation,

III. Présentation du terme « conciliation entre vie privée et vie professionnelle » :

1. Définition de la « conciliation entre vie privée et vie professionnelle » :

« Concilier activité professionnelle et famille équivaut, tant pour un homme que pour une femme, à assumer son engagement et ses responsabilités sur les deux fronts, sans être pour autant pénalisé-e sur le plan du salaire, de la carrière, de la formation continue et de l'attribution des tâches ». Bureau fédéral de l'égalité (2003)

Il s'agit, selon (Tremblay, 2004), de rendre compatibles les deux sphères professionnelle et privée, en effet la conciliation entre vie professionnelle et vie privée est devenu un slogan. C'est un concept que tout le monde semble appuyer, le terme équilibre fait référence à la perception des salariés cadres même si celle-ci est diverse et liée à leur situation personnelle, mais également à la représentation de leur rôle et des pratiques managériales de l'entreprise. En effet pour l'entreprise, il s'agit de créer une culture de société qui permettra au salarié de se concentrer sur son travail dans l'entreprise. Pour le salarié, il s'agit de répondre aux besoins des deux sphères dont les demandes ou les disponibilités nécessaires peuvent être contradictoires, voire conflictuelles (Tremblay, 2006)

Selon Tremblay « le conflit entre les heures de travail et le temps que l'on souhaite affecter à la famille et à d'autres activités entraîne des conséquences néfastes, non seulement pour les employés, mais aussi pour les employeurs. Pour les employés, les effets peuvent se traduire par des problèmes de relations familiales et affectives, par un manque de satisfaction au travail, ainsi que par des problèmes de santé et de stress. Pour les employeurs, les inconvénients sont, entre autres, le coût économique de l'absentéisme, les pertes liées à une diminution de la motivation et du rendement, la résistance à la mobilité et aux promotions, le roulement élevé de personnel, la difficulté d'attirer et de retenir un personnel qualifié, la formation insuffisante de la main-d'oeuvre. ». (Tremblay, 2006)

2. La signification de la conciliation pour les employés :

Le travail occupe beaucoup de temps. Il assure la sécurité financière, il procure un sentiment d'appartenance mais, par-dessus tout, c'est encore, à tort ou à raison, le moyen privilégié par lequel on se valorise face aux autres et face à soi-même, la famille est aussi un lieu où il est possible de s'épanouir, en offrant le soin et l'attention nécessaires aux enfants et au conjoint (N.Canning S.Dalla Palma, 2005).

Par conséquent, les engagements professionnels et le temps consacré à la famille entrent en concurrence, un individu actif doit alors revoir sa manière de dépenser son énergie afin de maintenir un équilibre personnel et sauvegarder le capital de compétences acquis aussi bien à son poste de travail que dans son lieu de famille (D.méda,2003) , or actuellement le soutien de la part de l'employeur est minime et le père ou la mère actifs se retrouvent parfois dans des situations complexes d'où la difficulté de choisir entre la carrière ou la vie de famille .

a. exemple pratique :

On va expliquer la difficulté de conciliation entre vie privée et vie professionnelle par le récit d'une vie d'un manager

«  MacPhee, 43 ans, est entré chez Microsoft il y a neuf ans afin de gérer le portefeuille immobilier de la société. Progressivement, il s'est élevé jusqu'au poste de vice-président des opérations, un travail qui exige à la fois de l'endurance du coureur de fond et la rapidité du sprinter. Il supervisait 1500 employés. Il commençait ses journées à 5 heures du matin en répondant au courrier électronique de ses collaborateurs en Europe. A 6h30 il réveillait ses deux enfants de 8 et 10 ans et passait quelques instants avec eux avant de partir au bureau à 7 heures. Là, il travaillait encore 10 à 11 heures, enchaînant généralement les entrevues avec les responsables des départements sous son contrôle. Ses journées étaient donc bien remplies. Comme il tenait à passer un peu de temps avec sa famille, il essayait d'être chez lui à 18 heures pour le dîner, mais à 20 heures il était de nouveau devant son ordinateur à lire et à rédiger son courrier électronique. En décembre dernier, il est rentré malade d'une tournée d'une semaine autour du monde. Quelque temps plus tard, alors qu'il préparait un nouveau déplacement, son fils a fondu en larmes et MacPhee a compris qu'il était temps d'arrêter. « Je voulais mener à la fois une vie familiale et une vie professionnelle, dit-il, mais cela s'est révélé impossible. C'était soit l'un, soit l'autre. Il a quitté Microsoft après avoir mis de côté plusieurs millions de dollars. « Où vais-je pouvoir dire que je ne veux travailler que 40 heures par semaine pour profiter de ma famille, m'impliquer dans la vie du voisinage et même avoir du temps pour lire ? ». Quand il a envisagé d'autres fonctions chez Microsoft, il a vite compris que le volume de travail et les horaires exigés ne lui permettraient pas de réaliser l'équilibre qu'il recherche...En attendant, quand il va chercher ses enfants à l'école, il rencontre « des tas d'autres papas qui représentent un sacré capital intellectuel », et qui, comme lui, sont en congés sabbatique ». (Laëtitia Lethieuleux, 2004)

Plusieurs réflexions sur cette difficulté entre en jeu, Certains partent du principe qu'il n'y a pas de choix à faire : tout ne serait qu'une question d'organisation, de concordance de planning, de validité du « contrat » établi avec ses proches... D'autre part, il permet, également, de s'interroger sur les motivations qui poussent les uns et les autres à faire un choix : est-ce la culpabilité d'un père ou d'une mère de ne pas être assez présent auprès de ses enfants ? (Laëtitia Lethieuleux, 2004)

Beaucoup de personnes ressentent de la pression au cours de l'intense « heure de pointe de la vie », lorsque les enfants, l'éducation et le travail imposent des contraintes contradictoires et que le temps disponible, lui, demeure limité. Généralement, ces tensions sont source du stress pour un nombre appréciable d'individus. Et cela peut provoqué une augmentation de l'absentéisme, le renoncement forcé à des possibilités d'avancement professionnel, des problèmes de santé mentale et même le retrait du marché du travail (P.Voyer, 2006).

De plus en plus, les individus se sentent oppressés et stressés par leur mode de vie actuel. Ce stress est source de baisse de productivité pour les entreprises. Ces dernières ont donc tout intérêt à prendre en compte ce phénomène et à essayer de lutter contre les facteurs générateurs de stress.

b. Comment mener une vie plus équilibrée ?

En générale les personnes qui souhaitent trouver un meilleur équilibre entre leur vie professionnelle et leur vie privée ont avantage à définir clairement leurs priorités, à gérer leur temps en fonction de ces priorités et à bien réfléchir à la manière dont elles souhaitent utiliser leur temps et dans quelles activités. Pour les personnes engagées dans une relation de couple, le partage des tâches, l'appréciation et le respect mutuels sont importants.

Selon l'atmosphère qui règne sur le lieu de travail, les employés articuleront leurs souhaits avec plus ou moins de précaution. Ils y réfléchiront à deux fois s'ils craignent que cela leur vaille une mauvaise évaluation.

Il est donc important que les employeurs se penchent activement sur le sujet et apportent des solutions qui permettent aux employés de leur entreprise de concilier plus facilement vie professionnelle et vie privée (D.meda et H.Garner,2006).

2. La conception de la conciliation entre vie privée et vie professionnelle de point de vue entreprises :

a. Définition des politiques de conciliation dans l'Entreprise :

Les politiques de conciliation peuvent être définies comme les conditions d'emploi, les objectifs fixés et les processus de travail qui apportent un soutien direct à la recherche d'un meilleur équilibre entre vie professionnelle et vie privée.

La prise en compte de l'engagement familial des travailleurs fait aujourd'hui partie intégrante d'une politique personnelle tournée vers l'avenir. La conciliation entre activité professionnelle et famille est un élément constitutif de la qualité de l'emploi, au même titre que le perfectionnement professionnel, la santé et le bien-être, la sécurité d'emploi et la satisfaction à l'égard des conditions de travail plus générale l'engagement professionnel, (ressources humaines et développement social canada. ,2005).

Une politique de conciliation entre activité professionnelle et famille touche à la culture de l'entreprise, à son mode de gestion et à son organisation. Elle se base sur un esprit de partenariat entre employeur et employé(e) s: la prise en compte par la direction des attentes personnelles des collaboratrices et collaborateurs et l'intéressement du personnel aux priorités de l'entreprise.

Cette politique devrait être conçue comme un processus continu et évolutif plutôt que comme un ensemble de mesures isolées. Le soutien explicite de la direction, la définition d'objectifs clairs, la communication à l'interne et le suivi de la mise en oeuvre, dans un esprit d'amélioration continue, en sont des étapes obligatoires.

Les travaux de Tremblay ont montré que la conciliation est un facteur qui est étroitement lié à la politique et aux pratiques des entreprises (tremblay, 2006)

3.2 L'importance de l'adoption d'une politique de conciliation dans l'Entreprise :

Les entreprises qui prennent des mesures dans ce sens ont de nombreux gains à en tirer : elles s'adaptent à l'évolution des exigences dans le monde du travail et tirent parti de façon optimale des ressources de chaque individu. De nombreuses études (tremblay, 2004) faites en entreprise démontrent une augmentation de la motivation de la part du personnel qui dispose d'une autonomie dans l'organisation.

Par conséquent, ce thème d'étude présente un grand nombre d'intérêts. C'est un sujet qui intéresse de plus en plus les entreprises à la fois pour promouvoir une image, maintenir un niveau de productivité élevé, et une plus grande implication de la part de ses employés devenir attractive pour les hauts potentiels Il ressort d'une étude en Suisse présenté par Anne Küng Gugler en 2007 les points suivants :


· La reconnaissance de ses besoins non professionnels constitue le principal déterminant de l'engagement du personnel à l'égard de son employeur.


· Cette reconnaissance ne coûte pratiquement rien aux entreprises, mais elle peut rapporter beaucoup grâce à son effet sur le moral des employés.


· Cette reconnaissance est plus importante et plus efficace que la mise en oeuvre d'ententes officielles.

Les employeurs doivent réétudier leur manière de juger l'engagement et le sérieux de leurs collaborateurs. Ils devraient reconsidérer leurs hypothèses de base et se demander s'ils n'ont pas tendance à sanctionner les collaborateurs manifestant des besoins atypiques.

3. Les thèmes de la conciliation entre vie privée et vie professionnelle :

Trois thèmes centraux ont été retenus, du fait que les pratiques qui s'y référent permettent de concilier profession et famille sans compromettre la compétitivité de l'entreprise mais au contraire permettant un engagement professionnel beaucoup plus important. (N.Canning S.Dalla Palma, 2005).

4.1. L'aménagement du temps de travail.

Les horaires aménagés peuvent représenter un facteur majeur dans la conciliation travail- vie privée pour les hommes et les femmes. Le travail à temps partiel est l'une des options les plus familières mais les horaires personnalisés peuvent offrir une solution alternative importante, le fait de mesurer la performance des salarié(e)s sur la base de leurs résultats plutôt qu'en se référant uniquement à leur présence physique joue un rôle clé. Cette autonomie, ou du moins cette souplesse dans l'organisation du temps de travail, est un bon moyen de fidéliser son personnel (Tremblay, 2004).

4.2. La formation professionnelle continue.

La formation professionnelle permet d'augmenter le capital de compétences de l'entreprise et des employé(e) s. Aussi bien pour les employé(e) s travaillant à plein temps que pour les employé(e) s travaillant à temps partiel, la possibilité de se former tout au long de sa carrière est essentielle pour maintenir ses connaissances à jour.

4.3. La prise en compte des compétences-clés. Les compétences-clés (polyvalence, résistance au stress, esprit d'équipe, etc.) s'acquièrent non seulement dans le cadre du monde professionnel mais aussi lors de la réalisation d'activités hors travail, comme celles liées à la famille. Les entreprises peuvent tirer parti des compétences-clés acquises par leurs collaboratrices et collaborateurs en dehors du cadre professionnel.

sommaire suivant







Rassembler les contraires c est creer l harmonie